La langue française

Annuel

Sommaire

  • Définitions du mot annuel
  • Étymologie de « annuel »
  • Phonétique de « annuel »
  • Évolution historique de l’usage du mot « annuel »
  • Citations contenant le mot « annuel »
  • Traductions du mot « annuel »
  • Synonymes de « annuel »
  • Antonymes de « annuel »

Définitions du mot « annuel »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANNUEL, ELLE, adj.

I.− [En parlant du mouvement de certaines planètes, des cycles naturels] Qui s'accomplit cycliquement en un an. Le mouvement annuel du soleil. Anton. éternel, perpétuel, mensuel, hebdomadaire, journalier, etc. :
1. Lorsqu'ils [les enfants] auront une notion générale de la grosseur de la terre, de sa distance au soleil et de son mouvement journalier et annuel, cela doit leur suffire. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 131.
2. C'est l'oiseau du retour. Si je l'appelle ainsi, ce n'est pas seulement pour la régularité du retour annuel, mais pour son allure même, et la direction de son vol, si varié, mais pourtant circulaire, et qui revient toujours sur lui. Michelet, L'Oiseau,1856, p. 150.
II.− Qui ne dure qu'un an (et qu'il faut remplacer tous les ans).
A.− [En parlant d'une charge, d'une dignité, ou de la pers. qui les détient] Ambassadeur annuel, pontife annuel :
3. Le consulat à Rome était annuel. Ac.1835-1932.
B.− BOT., HORTIC. [En parlant d'une plante, d'une de ses parties] ,,Qui accomplit tout son cycle vital en une seule année.`` (Forest. 1946); p. oppos. à bisannuelle, vivace :
4. En abordant dans un lieu où l'on se proposera de faire des semis, le premier soin du jardinier doit être de s'informer de la température du climat, d'examiner si les productions du sol, sur-tout dans les plantes annuelles, sont dans un état de croissance, de repos, ou de dépérissement. Voyage de La Pérouse,t. 1, 1797, p. 209.
P. ext. :
5. Il y a des animaux vivaces, des plantes vivaces, des animaux annuels (papillon) qui ne se reproduisent qu'une fois, etc. C. Bernard, Cahier de notes,1860, p. 57.
III.− Qui a lieu, qui revient chaque année.
A.− [En parlant du temps humain : des événements mondains, fêtes et rites, de l'organ. de la société] Cérémonie annuelle, congé annuel, nettoyage − :
6. Ce dimanche-là, c'était la fête du village, la fête annuelle et patronale qu'on nomme assemblée, en Normandie. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Le Père Amable, 1886, p. 229.
7. Passy-Auteuil est une grande province où les familles se connaissent, se surveillent et parfois se haïssent, pour peu que l'une ait eu plus d'invités, plus de politiciens ou de poètes que l'autre à son thé hebdomadaire, mensuel ou annuel ... Fargue, Le Piéton de Paris,1939, p. 70.
Rem. Annuel est except. antéposé pour des raisons de mise en relief ou de coloration affective : cet annuel banquet du lord-maire (Maurois, La Vie de Disraëli, 1927, p. 316).
Spéc., LITURG. Appliqué à une fête solennelle ne revenant qu'une fois chaque année (Pâques, la Pentecôte, etc.), à un office :
8. Tout le monde ne peut pas être de ceux de qui le nom est maintenu par les pouvoirs publics dans la conscience de leurs concitoyens. Il y a les obscurs, les modestes, qui se contenteraient d'une messe annuelle et qui même la préfèrent à toutes nos gloires de bronze ou de marbre, parce qu'ils y attachent des faveurs surnaturelles. Barrès, Mes cahiers,t. 6, 1907-1908, p. 111.
Emploi subst.
1. Fête annuelle. Annuel majeur, fête du premier ordre (Noël, Pâques); annuel mineur, fête du second ordre (l'Assomption, la Pentecôte, la Toussaint).
Rem. Attesté ds Lar. 19e− Lar. 20e.
2. Messe dite tous les jours ou chaque semaine pendant un an pour le repos de l'âme d'un défunt, à compter du jour de sa mort. Faire dire un annuel (Ac. 1835-1932).
B.− ÉCON., FIN., fréq. Calculé chaque année pour une année (passée ou à venir). Bénéfice annuel, budget annuel, déficit annuel :
9. La consommation annuelle d'un particulier est la somme de toutes les valeurs consommées par ce particulier dans le courant d'une année. La consommation annuelle d'une nation est la somme totale des valeurs consommées dans l'année par tous les individus et les corps dont cette nation se compose. Say, Traité d'écon. pol.,1832, p. 437.
10. Il se trouvait donc en état d'avoir un confortable train de maison. Il payait 1 100 florins de loyer annuel. Il avait des domestiques et une gouvernante, qui lui coûtaient 1 700 florins par an. R. Rolland, Beethoven,t. 1, 1928, p. 42.
DÉR.
Annualité, subst. fém.,Qualité de ce qui est annuel. Annualité budgétaire, ou annualité du budget, annualité de l'impôt (cf. Belorgey, Le Gouvernement et l'admin. de la France, 1967, p. 195); spéc. annualité des revenus : ,,Paiement en une seule fois, annuellement depuis le 1erjanvier 1949, et pour un exercice déterminé, de l'ensemble des revenus afférents aux valeurs mobilières (arrérages, intérêts, dividendes).`` (Banque 1963). (1789, Mirabeau, Disc., ds Brunot t. 9, p. 758; suff. -ité*).
PRONONC. − 1. Forme phon. : [an(n)ɥ εl]. Passy 1914, Goug. 1958, Dub., Pt Rob. et Pt Lar. 1968 transcrivent un seul [n]. Barbeau-Rodhe 1930, Harrap's 1963 et Warn. 1968 signalent la possibilité d'une prononc. avec [n] simple et avec [nn] géminé (cf. aussi Fouché Prononc. 1959, p. 317). Groupe -uel. : l'ensemble des dict. du xxes. transcrivent ce groupe avec la consonne [ɥ] : [-ɥ εl]. Goug. 1958 signale également la prononc. avec la voyelle [y] : [-yεl]. Enq. : /anɥe2l/. 2. Hist. − Les dict. du xixes. transcrivent le mot avec [nn] géminé, à l'exception de Fél. 1851, qui note un seul [n]. Comparer aussi Fér. 1768 : A-nu-èl, et Fér. Crit. t. 1 1787 : An-nu-èl. La consonnification de la voyelle [y] en [ɥ] dans -uel n'est notée qu'à partir de DG, u et e étant regroupés dans sa transcription sous la même syllabe : -nuèl, et ,,en vers, -nu-èl``. Dér. Annualité, [an(n)ɥalite].
ÉTYMOL. ET HIST. I.− Adjectif A.− Ca 1100 « qui a lieu chaque année » (Rol., éd. Bédier, 2860 : A Eis esteie, a une feste anoel); 1287 « id. » (Vic. d'Avranche, A. Thouars ds Gdf. Compl. : de anueil rente). B.− a) 1355 « qui dure une année (d'une charge, d'une dignité) » (Bersuire, Rom. de Tite-Live, fo1 vods Littré : Une dignité qui duroit à vie et n'estoit pas annuel comme estoient les autres); b) 1718 d'une plante (Ac.); c) id. du mouvement du soleil (ibid.). II.− Subst. 1. 1165-1170 anual « fête annuelle, anniversaire » (Troie, éd. L. Constans, 17496 ds T.-L. : Mout fu festivez li anvaus), attest. isolée; d'où 2. 1469 « messe dite chaque jour pendant un an » (Compt. de Nevers, GG 58 ds Gdf. Compl. : Item soit dit ung annuel, c'est assavoir que durant ung an soit dit et celebré chacun jour une messe). I empr. au b. lat. annualis. Au sens 1 dep. Pseud. Aug., Serm., 155, 2 ds TLL s.v., 114, 79; au sens B a ds Vulg., Sirach, 37, 14, ibid., 114, 77; II empr. au lat. médiév. annualis, attesté au sens 1 en 921, Charta Notkeri Episcopi Veronensis ds Du Cange s.v. annuale; 2 au xiies., Regula S. Stephani Grandimont (✝ 1124), cap. 5, ibid.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 628. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 465, b) 857; xxes. : a) 593, b) 604.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Banque 1963 (et s.v. annualité). − Barr. 1967 (et s.v. annualité). − Bouillet 1859. − Brunel (C.). Le Traitement du groupe nu à propos de prov. marvier, fr. manivelle et amanevi. Romania. 1935, t. 61, pp. 210-213. − Éd. 1913. − Forest. 1946. − Fournier 1961. − Guyot 1953. − Lar. mén. 1926. − Littré-Robin 1865. − Nysten 1824. − Privat-Foc. 1870. − Romeuf t. 1 1956 (et s.v. annualité).

Wiktionnaire

Adjectif

annuel \a.nɥɛl\

  1. Qui dure un an.
    • Le consulat à Rome était annuel.
    • L’exercice de cette charge est annuel.
    • Magistrature annuelle.
  2. Ce qui revient tous les ans, ce qu’on accumule chaque année.
    • Instaurez un système d’abonnement annuel, mais aussi un système de vente au numéro par celui qui remet de main à main le journal à un membre. — (Fernand Vincent, Manuel de gestion pratique des associations de développement rural du Tiers Monde, volume 1, 1987)
    • Alors que les risques auxquels les militaires sont exposés imposent une fréquence d’examen annuelle, certaines cellules avaient institué une fréquence bisannuelle pour les examens, ce qui correspondait plutôt à ce qu'elles étaient capables d'assurer, […]. — (Marc Lemmens, Les oubliés de la grande muette, chez l'auteur/Lulu.com, 2013, p. 112)
  3. (Botanique) Qualifie une plante qui ne vit qu’une saison, qui naît, fructifie et meurt dans le cours d’une année.
    • Ainsi, lorsqu'un sol argileux, compacte, se trouve, par négligence, envahi par des plantes nuisibles, à racines vivaces et traçantes, et par conséquent très difficiles à détruire, telles que celles du pas-d’âne, du chiendent et d'autres, les cultures étouffantes deviennent insuffisantes pour la destruction de ces plantes, car elles n'agissent avec efficacité que sur les espèces annuelles. — (M. A. du Breuil, « Des assolements et de leur application à la culture du département de la Seine-Inférieure », dans le Précis analytique des travaux de l'Académie des sciences, belles-lettres etarts de Rouen, pendant l'année 1842, Rouen : imprimé chez Nicétas Periaux, 1843, p. 153)
    • Bien des variétés de choux sont cultivées en France: […]
      — Le chou-fleur et le chou-brocoli (
      Br. oleracea var. botrytis), dont la partie comestible est l’inflorescence; le chou-fleur est une plante annuelle, le chou-brocoli est bisannuel. — (A. Pouveau, « Production de semences potagères », chap. 10 de Pollinisation et productions végétales, ouvrage collectif dirigé par Paul Pesson & ‎Jean Louveaux, INRA, 1984, p. 471)
  4. (Astronomie) Mouvement annuel du soleil : La révolution apparente du Soleil, d’un point du zodiaque au même point.

Nom commun

annuel \a.nɥɛl\ masculin

  1. Magazine paraissant une fois par an.
  2. (Vieilli) (Désuet) Impôt que l’on payait pour un an.
  3. (Religion) (Vieilli) Messe que l’on dit pour un mort, soit chaque jour durant un an, soit une fois chaque année.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANNUEL, ELLE. adj.
Qui dure un an. Le consulat à Rome était annuel. L'exercice de cette charge est annuel. Magistrature annuelle. Plantes annuelles, Celles qui ne vivent que l'espace d'un an, qui naissent, fructifient et meurent dans le cours d'une année. En termes d'Astronomie, Mouvement annuel du soleil, La révolution apparente du soleil, d'un point du zodiaque au même point. Il se dit aussi de Ce qui revient tous les ans. Fête annuelle. Renouvellement annuel. Le vote annuel de l'impôt. Il se dit particulièrement de Ce qu'on touche ou qu'on perçoit, de ce qu'on paie ou qu'on acquitte chaque année. Revenu annuel. Rente annuelle et perpétuelle. Prestation, redevance annuelle. Droit annuel.

Littré (1872-1877)

ANNUEL (a-nnu-èl, è-l') adj.
  • 1Qui dure un an. À Rome, le consulat était annuel.
  • 2Qui a lieu tous les ans. Le vote annuel de l'impôt.
  • 3Qui est perçu ou payé par année. Rente annuelle.
  • 4Plantes annuelles, celles qui ne vivent qu'un an. On les désigne par un signe constitué d'un point dans un cercle.
  • 5Maladies annuelles, celles qui se manifestent chaque année à la même époque.
  • 6En liturgie, se dit des principales fêtes, telles que Pâques, la Pentecôte, etc.

    S. m. Annuel majeur, fête du premier ordre. Annuel mineur, fête du second ordre.

    Se met après le substantif : Dignité annuelle.

HISTORIQUE

XIIe s. Paroles annuaus, Th. le Mart. 85.

XIIIe s. Que nul varlet ne puisse fere euvre au samedi ne as quatre festes anniex puis le derrien coup de vespres, Liv. des mét. 367. Feste anuel, ib. 68. Toutes les festes années, je semonnoie touz les riches homes de l'ost ; dont il convenoit que le roy empruntast aucune foiz de ceulz que j'avoie semons, Joinville, 267.

XIVe s. Une dignité qui duroit à vie et n'estoit pas annuel comme estoient les autres, Bercheure, f° 1, verso.

XVIe s. Les cens, rentes, ou autres redevances annuelles, Lanoue, 466. Il vendoit tout à un coup tous les fruicts qu'il recueilloit de son revenu annuel, Amyot, Péric. 35. Il proposa un decret, que les capitaines annuels jurassent, que tous ans ilz…, Amyot, ib. 58. Il fut un an prevost annuel de la ville d'Athenes, Amyot, Arist. 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ANNUEL, adj. (Astron.) c’est ce qui revient tous les ans, ou ce qui s’acheve avec l’année. Voyez l’article An.

C’est en ce sens qu’on dit une féte annuelle ; & cette epithete prise à la rigueur, pourroit convenir à toutes les fêtes, puisqu’elles reviennent toutes au bout de chaque année. Cependant on a donné ce nom aux quatre principales fêtes de l’année, pour les distinguer des autres. Ces quatre fêtes sont Pâques, la Pentecôte, Noël, & l’Assomption.

On dit aussi un office annuel, une commission annuelle, une rente annuelle, un revenu annuel, &c. Voyez Anniversaire.

Le mouvement annuel de la terre sera prouvé à l’article Terre.

L’épithete annuel se donne aussi quelquefois au revenu ou à l’honoraire d’une charge, d’un poste, d’un bénéfice, &c. Voyez Poste, Bénéfice, Prébende

Argument Annuel de la longitude, voyez Argument.

Epactes Annuelles. Voyez Epacte.

Equation Annuelle du moyen mouvement du soleil & de la lune, des nœuds & de l’apogée de la lune, c’est l’angle qu’il faut ajoûter au moyen mouvement du soleil, de la lune, des nœuds, & de l’apogée de la lune, pour avoir le lieu du soleil, des nœuds & de l’apogée. Lorsque le mouvement vrai differe le plus qu’il est possible du mouvement moyen, l’équation annuelle est alors la plus grande qu’il est possible, parce que l’angle qu’il faut ajoûter ou retrancher est le plus grand. Voyez Equation, Lune, &c.

L’équation annuelle du moyen mouvement du soleil dépend de l’excentricité de l’orbite de la terre ; or cette excentricité est de parties, dont la moyenne distance du soleil & de la terre en contient 1000 : c’est pour cela que l’équation annuelle a été appellée par quelques-uns l’équation du centre. Lorsqu’elle est la plus grande possible, elle est de 1d 56′ 20″, selon Flamsteed, & selon M. le Monnier, de 1d 55′ 25″.

La plus grande équation annuelle du moyen mouvement de la lune, est de 11′ 40″ ; celle de son apogée est de 20′ ; & celle de ses nœuds, de 9′ 30″. Voyez Nœud, &c.

Ces quatre équations annuelles sont toûjours proportionnelles : lorsque l’une des quatre est la plus grande possible, il en est de même des trois autres, & réciproquement.

D’où il s’ensuit que l’équation annuelle du centre (du soleil) étant donnée, on a les trois autres équations correspondantes ; ainsi ayant une table de l’équation du centre du soleil, on aura facilement les équations correspondantes du moyen mouvement, des nœuds & de l’apogée de la lune. Voyez Lune. (O)

Annuel, adj. (Droit) terme de finance, est un droit que payent tous les ans au Roi ceux qui tiennent de lui des charges vénales ; au moyen dequoi elles sont conservées & transmises à leurs héritiers après eux. Il n’est point dû de droit annuel pour les charges de la maison du Roi ; mais aussi ne passent-elles point aux héritiers.

Le droit annuel est la même chose que la paulette. Voyez Paulette. (H)

Annuelle, adj. (Bot.) Parmi les plantes bulbeuses ou ligamenteuses, on appelle annuelles, celles qui ne durent que l’année, ou que l’on seme tous les ans, ou dont on replante les cayeux. (K)

Annuelles (offrandes) (Théol.) ce sont celles que faisoient anciennement les parens des personnes décedées, le jour anniversaire de leur mort. Voyez Offrande, Obit, Inferiæ, &c.

On appelloit ce jour un jour d’an, &c. & l’on y célébroit la Messe avec une grande solennité. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « annuel »

(Vers 1100) Emprunté au latin annualis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. annual ; espagn. anual ; ital. annuale ; d'annualis, d'annus (voy. AN). Dans l'ancien français le féminin se décline comme le masculin : au singulier, nominatif, annuels, annuals, annuaus, régime, annuel ; au pluriel, nominatif, annuel, régime, annuels, annuals, annuaus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « annuel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
annuel anµɛl

Évolution historique de l’usage du mot « annuel »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « annuel »

  • OREGE annonce avoir mis à disposition du public et déposé auprès de l'Autorité des Marchés Financiers son rapport financier annuel de l'exercice 2019. , Orege : MISE A DISPOSITION DU RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2019 | Zone bourse
  • Selon les sondages, les Français consomment cinquante-huit rouleaux annuels de papier hygiénique par tête. Qu'est-ce qu'ils entendent par tête ? De Frédéric Dard
  • Comment tirer avantage d’un entretien d’évaluation annuel négatif , Comment tirer avantage d’un entretien d’évaluation annuel négatif - Courrier Cadres
  • Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Abbas Mousavi a déclaré jeudi que "la république islamique d'Iran rejetait catégoriquement et condamnait le rapport annuel sur le terrorisme des Etats-Unis car ce régime jette de façon flagrante le blâme sur les autres, est profondément hypocrite et joue de double standard dans la lutte contre le terrorisme". , L'Iran réfute les allégations du rapport annuel des Etats-Unis sur le terrorisme_French.news.cn
  • La Thaïlande connaitra en 2020 le pire recul de ses exportations depuis 2009. L'impact de l'épidémie de coronavirus touche en effet de plein fouet la capacité exportatrice du pays, vu l'arrêt des usines en avril - mai et la baisse de la demande internationale. Les exportations thaïlandaises ont baissé en mai de 22,5%, la plus forte baisse depuis juillet 2009, reflétant la baisse de la demande mondiale et des produits pétroliers. Les exportations manufacturières ont baissé de 27,0% en glissement annuel. , THAÏLANDE - ÉCONOMIE: Comment le coronavirus a tué les exportations thaïlandaises
  • GroupM, le groupement des agences média de WPP, livre ses prévisions pour le marché de la publicité et dévoile son rapport annuel TYNY, dédié à l’évolution des investissements publicitaires. Si le pic de la pandémie est désormais derrière nous, le déconfinement total et sans restriction du pays est encore à venir et la mesure des conséquences semblent se préciser. Viuz, GroupM prévoit une baisse de 15% des revenus publicitaires en 2020 (rapport annuel)
  • Etude annuelle Unisys Security Index : La France, pays d’Europe le plus sensible aux problématiques de sécurité Global Security Mag Online, Etude annuelle Unisys Security Index : La France, pays d'Europe le plus sensible aux problématiques de sécurité - Global Security Mag Online

Traductions du mot « annuel »

Langue Traduction
Anglais annual
Espagnol anual
Italien annuale
Allemand jährlich
Portugais anual
Source : Google Translate API

Synonymes de « annuel »

Source : synonymes de annuel sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « annuel »

Partager