Trimer : définition de trimer


Trimer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRIMER, verbe intrans.

A. − Pop., vx
1. Faire du chemin, marcher; en partic., marcher beaucoup et avec peine. Synon. cheminer.Mes souliers étaient usés, mes habits décousus, à force d'avoir trimé dans ces chemins-là, qui ne sont pas commodes du tout! (Balzac, Méd. camp., 1833, p. 183).Nous avions fait plus de dix lieues depuis quatre heures du matin quand nous arrivâmes (...) Depuis le matin qu'on trimait (Richepin, Morts biz., 1883, p. 242).
[Dans une tournure factitive] Faire trimer qqn.Faire courir quelqu'un, lui faire faire des déplacements inutiles. J'espère pourtant que vous allez vous tenir tranquille et ne pas trop me faire trimer la nuit dans les bois avec des transes mortelles (Sand, Meunier d'Angib., 1845, p. 248).
2. Vagabonder sur les routes; en partic., courir les chemins à la recherche de menus travaux. Synon. trimarder (v. ce mot A 1).Pauvre patarin, voué dès son bas âge à trimer sans cesse par monts et par vaux, comme le Juif-Errant (Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 138).V'là quinze jours que j'trime pour chercher du bouleau (Bruant1901, s.v. trouver).
B. − Familier
1. Travailler très durement pour assurer sa subsistance; p. ext., faire des besognes pénibles. Synon. besogner, marner1(pop.), peiner, turbiner2(pop.).Le vieux Dominique songeait à la vie qui se faisait plus âpre chaque jour. On trimait toute sa chienne de vie pour amasser quatre sous et on n'y arrivait pas (Moselly, Terres lorr., 1907, p. 4).On va, on pousse sa charrue, on trime, les jours se défont et on n'a pensé à rien (Aymé, Jument, 1933, p. 194).
[Dans une tournure factitive] Faire trimer qqn.V. bicot2ex.
Trimer à + inf.S'échiner à faire quelque chose. Moi, je trime toute la journée à porter du lait, à puiser de l'eau, à casser du bois (Labiche, Pied ds crime, 1866, III, 3, p. 417).
2. Étudier, travailler intellectuellement avec acharnement. Synon. bosser1, bûcher2.Il se plaignait avec amertume de ces écoles du gouvernement, où l'on trimait tant d'années, et qui n'assuraient pas même une position à tous ceux qu'elles jetaient sur le pavé (Zola, L'Œuvre, 1886, p. 170).J'avais trimé trois ans, seul, les yeux fixés sur mon but; j'avais donné là tout l'effort d'intelligence, de volonté, d'application, dont j'étais capable (Martin du G., Souv. autobiogr., 1955, p. LVII).
Prononc. et Orth.: [tʀime], (il) trime [tʀim]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. a) 1619 « cheminer, vagabonder » (L'Affronterie des usuriers descouverte, p. 15 ds Michel 1856); 1628 (O. Chéreau, Le Jargon ou Lang. de l'arg. réformé, p. 18); b) 1800 « marcher vite et longtemps, avec fatigue » (Boiste); 2. ca 1730 « travailler durement » (Caylus, Le Bordel ou le jean-foutre puni, 55 ds Aufsätze zur Sprachwissenschaft, 2, 1980, p. 37). Prob. issu de trumer « courir » (fin du xives., Eustache Deschamps, Œuvres, éd. Queux de Saint-Hilaire, t. 5, p. 292), qui appartient à la famille de trumel « jambe » (v. trumeau); le verbe aurait donc signifié littéral. « jouer des jambes ». Fréq. abs. littér.: 63. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 295. − Quem. DDL t. 1.

Trimer : définition du Wiktionnaire

Verbe 1

trimer \tʁi.me\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Aller et venir, marcher beaucoup et avec fatigue.
    • De l’orient et du midi trimant,
      Le vent se lève encontre le ponant.
      - (L’Affronterie des usuriers découverte, [etc.], 1619)
    • Faire trimer quelqu’un : Le faire aller et venir pour rien.
  2. (Familier) Travailler d’arrache-pied, besogner avec effort et sans beaucoup de goût.
    • La femme avait réagi ([…]) en lui assenant quelques bons coups de poêle sur le crâne, tant elle était furieuse d'apprendre qu’ils avaient trimé dans la plus grande pauvreté durant toutes ces années, alors qu'il était riche comme Crésus. — (Meg Cabot, Victoria et le vaurien, traduit de l'anglais (États-Unis) par Camille Croqueloup, Hachette Jeunesse, 2007, chap. 11)
    • Avec une bêche à l'épaule,
      Avec, à la lèvre, un doux chant,
      Avec, à la lèvre, un doux chant,
      Avec, à l'âme, un grand courage,
      Il s'en allait trimer aux champs !
      — (Georges Brassens, Pauvre Martin, 1953)

Verbe 2

trimer \tʁi.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Québec) (Anglicisme) Tailler, rogner, ébarber, mais aussi décorer, parer, arranger.
    • La photo illustrée a été trimée de façon à centrer l’intérêt sur la motrice enneigée.
    • Il existe également des armures dites « trimées », ayant reçu des bandes métalliques incrustées.
    • Une fille bien trimée ; une affaire mal trimée.
    • Pour l’atterrissage, je laisse l’aile toute trimée, le retour à la planète est plus doux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Trimer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRIMER. v. intr.
Travailler d'arrache-pied, besogner avec effort et sans beaucoup de goût. J'ai trimé toute la journée. Faire trimer quelqu'un. Il est familier.

Trimer : définition du Littré (1872-1877)

TRIMER (tri-mé) v. n.

Terme populaire.

  • 1Anciennement, aller, venir. De l'orient et du midi trimant, Le vent se lève encontre le ponant, l'Affronterie des usuriers découverte, etc. 1619, dans FR. MICHEL, Argot. J'aperçois vos deux amants qui triment de ce côté, Blanc et noir, Parade du comte de Caylus, sc. 7. La vertu trime devant eux, la Henriade travestie, IX.
  • 2Aujourd'hui, marcher beaucoup et avec fatigue.

    Faire trimer quelqu'un, le faire aller et venir pour rien.

HISTORIQUE

XVe s. Si tu es prins d'un sergent, Comment fais-tu ? je trume à plain ; Je me rescous bien d'un villain, Deschamps, Poésies mss. f° 269.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « trimer »

Étymologie de trimer - Littré

Origine inconnue. Comparez cependant le bas-breton tremen, tremeni, aller d'un lieu à un autre, kimry tramewy. Au XVIe siècle, le grand trimaud, le grand chemin, Moyen de parvenir, p. 95, dans LACURNE. Trimard, chemin, est dans l'argot, voy. Cartouche ou le vice puni, p. 158. Diez cite le normand tramer pour trimer, et l'anc. espagn. trimar, aller çà et là.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de trimer - Wiktionnaire

(1730) Peut-être une altération de l’ancien français trumer, « courir » (XIVe siècle), de trumel, « mollet » → voir trumeau. Le bas-breton a tremen, tremeni, « aller d’un lieu à un autre » ; le normand a tramer, « trimer », l’occitan « trimar » et l’ancien espagnol a trimar, « aller çà et là ». Au XVIe siècle, le grand trimaud signifie « le grand chemin ». En argot, on a trimard, « chemin ».
(Verbe 2) (XIXe siècle) De l’anglais trim.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « trimer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trimer trime play_arrow

Conjugaison du verbe « trimer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe trimer

Citations contenant le mot « trimer »

  • Entre le risque de contracter le Covid-19 et celui de perdre leur emploi, les forçats du télémarketing dont l’activité reste maintenue n’ont pas d’autre choix que d’aller trimer encore, la peur au ventre. L'Humanité, Au Maroc, ils partent trimer la peur au ventre... | L'Humanité
  • Même si la liberté financière n'est pas votre raison première d'entreprendre, il faut bien avouer que ce serait dommage de passer les dix prochaines années à trimer dur dans votre entreprise et réaliser qu'au bout de cette décennie le curseur de votre compte en banque n'a pas bougé. Cela n'empêche pas des milliers d'entrepreneurs chaque année de tomber dans le piège de travailler sans se payer de salaire, et de vivre dans l'incertitude. Les Echos Executives, Entrepreneur : les quatre lois de l'argent à suivre..., Efficacité personnelle
  • A quoi ca sert de jouer tu te connecte il te file 1000000 tu achète ce que tu veux, pas besoin de trimer, bref comme le chômage Jeuxvideo.com, GTA Online : Bonus dans les Épreuves de survie et Guerre d'arène, Grand Prix et promotions - Actualités - jeuxvideo.com

Images d'illustration du mot « trimer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « trimer »

Langue Traduction
Corse schiavvià
Basque esklabutza kanpoan
Japonais 離れて
Russe раб
Portugais escravizado
Arabe يبتعدون
Chinois 奴役
Allemand schuften
Italien schiavizzare
Espagnol esclavizándose
Anglais slaving away
Source : Google Translate API

Synonymes de « trimer »

Source : synonymes de trimer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires