Défiler : définition de défiler


Défiler : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉFILER1, verbe trans.

A.− Rare. Défaire un tissu fil à fil. Synon. usuel effiler.
Emploi pronom. La passementerie éraillée des brandebourgs se défilait par endroits (Gautier, Fracasse,1863, p. 26).
En partic. Effilocher des chiffons destinés à la fabrication de la pâte à papier. Les chiffons sont défilés mécaniquement dans des broyeuses (É. Leclerc, Nouv. manuel typogr.,1932, p. 547).
B.− Détacher du fil qui les relie des objets enfilés. Synon. désenfiler; anton. enfiler.Défiler les perles d'un collier, les grains d'un chapelet (Ac.1932) :
1. J'y ai trouvé [dans une cassette] des fils de perles, une jolie montre en émail vert... On ne porte plus de tout cela. Et pendant longtemps je défilais les perles et les donnais aux petites filles des voisins, pour qu'elles me fabriquassent des poupées de chiffons. Barrès, L'Ennemi des Lois,1893, p. 147.
P. ext. Dérouler comme un fil. Quasi-synon. débobiner, dévider.
Emploi abs. Pistes parallèles défilant à des vitesses encore élevées (Matras, Radiodiff. et télév.,1958, p. 97).
Emploi pronom. Tapisserie historique que l'humanité tisse et laisse se défiler derrière elle (Renan, Avenir sc.,1890, p. 80).
Au fig. Raconter à la suite, énumérer. Défiler son chapelet*. Il [M. de Girardin] enfile et défile ses preuves d'un bout à l'autre (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 7, 1863-69, p. 552).
Rem. À l'image du fil s'ajoute, dans ces derniers emplois, l'idée d'une succession ininterrompue. V. défiler2B.
C.− ART MILIT.
1. [L'obj. désigne une troupe, un ouvrage de défense] Disposer de manière à éviter l'enfilade du feu ennemi. Défiler un ouvrage (Ac.1835-1932).
2. P. ext. [Le suj. désigne une troupe] Éviter, par sa position abritée, d'être pris en enfilade sous le feu :
2. Des hommes abrités dans des tranchées, chaque jour plus profondes, pouvaient défiler les effets de notre artillerie de campagne. Foch, Mémoires,t. 1, 1929, p. 152.
Emploi pronom. :
3. Pour traverser la place il faut raser les murs, se défiler derrière les piles de rondins, utiliser le terrain. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 115.
Fam., emploi abs. Se faufiler, filer. Je défile jusqu'à un bistrot (Giono, Gds chemins,1951, p. 217).
Emploi pronom. S'esquiver au moment critique :
4. C'est moi qui propose, c'est moi qui paye, question de tenter de me rapprocher une fois de plus de Madelon. Mais elle se défile constamment, elle m'évite... Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 591.
Rem. On rencontre également défiler en emploi abs. fam. [Le suj. désigne l'argent] Disparaître, être dépensé. Synon. fam. filer. Tout l'argent défile en deux ans (Goncourt, Journal, 1878, p. 1222).
Prononc. et Orth. : [defile], (je) défile [defil]. Ds Ac. 1694, s.v. de ffiler (cf. dé-), puis ds Ac. 1718-1932. Homon. défilé. Étymol. et Hist. Cf. défiler2.
DÉR.
Défilage, subst. masc.Opération qui consiste à mettre en charpie des chiffons destinés à la fabrication de la pâte à papier. Synon. effilochage.On procède au défilage ayant pour but d'effilocher le tissu (Wurtz, Dict. chim. pure et appl.,t. 2, 1ervol., 1873, p. 753).Le défilage de la charpie (Ac.1932). [defila:ʒ]. Ds Ac. 1878 et 1932. 1resattest. a) 1772 « allées et venues incessantes » (MmeDu Deffand, Corresp., let. à la duchesse de Choiseul, 13 mars in Bennett, 120 ds Quem. Fichier), attest. isolée; b) [1784 « opération par laquelle on effile des chiffons » d'apr. FEW t. 3, p. 528 b]; 1838 (Ac. Compl. 1842); de défiler, suff. -age*.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 311, 350. − Quem. 2es. t. 3 1972 (s.v. défilage).

DÉFILER2, verbe intrans.

A.− Marcher en file :
1. ... ces gens en deuil (...) qui montent à la queue leu leu dans le wagon, et y défilent en serrant des mains, et en marchant sur des pieds, font penser à un enterrement. Montherlant, La Petite Infante de Castille,1929, p. 589.
ART MILIT. [Le suj. désigne une formation de terre, aérienne, navale] Avancer, se déplacer dans une revue en formation de parade, devant des autorités militaires ou civiles, devant des spectateurs :
2. La revue de Spithead? Tous les attachés des armées et des marines d'Europe, solennellement invités à venir voir, pendant six heures d'horloge, défiler sous leur nez des navires de guerre battant pavillon britannique, les uns derrière les autres, aussi rapprochés que possible, comme les processions de chenilles, tu sais, au printemps... Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 238.
3. ... depuis l'Arc de Triomphe sous la voûte duquel flotte un gigantesque drapeau, jusqu'à la place de la République, en suivant les Champs-Élysées, la rue Royale, les grands boulevards, défilent 60 000 hommes et un puissant matériel. De Gaulle, Mémoires de guerre,1959, p. 129.
P. métaph. Le silence défile, musique en tête, dans les rues de Chirico (Cocteau, Crit. indir.,1932, p. 129).
Loc. Défiler (à) la parade. Défiler après la parade. Au fig., pop., vieilli. Disparaître, s'en aller (en parlant de quelqu'un que l'on chasse). Et puis en voilà assez, allez, rompez! Tu peux défiler la parade (Courteline, Train 8 h 47,1888, I, 5, p. 59).Mourir. Tout le monde défile à c'te parade d'où l'on ne revient pas sur ses pieds (Balzac, Méd. camp.,1833, p. 174).
P. anal. [Le suj. désigne une pers. ou un groupe de pers.] Passer en ordre l'un après l'autre ou les uns après les autres devant des spectateurs. Une couturière en vogue qui fait défiler ses mannequins (Martin du G., Thib.,Belle sais., 1923, p. 836):
4. Le cinquième jour de la célébration des mystères d'Éleusis était fameux par la superbe procession des flambeaux, où les initiés, tenant chacun une torche à la main, défilaient deux à deux. Dupuis, Abr. de l'orig. de tous les cultes,1796, p. 479.
P. métaph. Les femmes passées défilaient dans leur cerveau (Champfl., Bourgeois Molinch.,1855, p. 72):
5. L'Adour, cortège entre des colonnes de pins, Défilait, adoré par l'herbe des champs. Il défilait en silence dans la fenêtre Dont le cadre encadrait un déploiement de paix. Cocteau, Poèmes,1916-23, p. 270.
B.− P. ext. [Le suj. désigne des pers. ou des inanimés] Passer, se succéder sans interruption. Tout le long du dimanche, des îliens défilèrent chez les Gourvennec (Queffélec, Recteur,1944, p. 36).Les troncs blêmes sous le pinceau des phares défilaient à contre-sens (Gracq, Beau tén.,1945, p. 186).
Emploi factitif :
6. Comme la terre fait défiler les 360 degrés de sa circonférence devant le soleil en vingt-quatre heures, il défile 15 degrés à l'heure. P. Rousseau, Hist. des transp.,1961, p. 141.
SYNT. Laisser, regarder, voir défiler; commencer, se mettre à défiler; défiler devant le cadavre, en chantant, en ordre, en procession, lentement, sur la place; l'armée, les équipages, le régiment, la troupe défile(nt); la caravane, le cortège défile; la côte, le paysage défile.
Rem. Plusieurs dict. considèrent comme un pléonasme le syntagme défiler successivement (cf. Hanse 1949, Thomas 1956, Colin 1971, Dupré 1972). On relève cependant p. ex. : Devant nous défilent successivement des boys-scouts (Gide, Journal, 1914, p. 412).
Prononc. et Orth. Cf. défiler1. Étymol. et Hist. I. 1. 1299 soye deffillee « soie qui n'est pas filée » (Ordonnance sur les métiers ds E. Boileau, Métiers, éd. G.-B. Depping, p. 385) − 1611 Cotgr.; à nouveau 1870 (Lar. 19e); 1408 desfiler « défaire, détordre » (20 mai-20 août, Compte d'ouvrages, 8eSomme de mises, A. Tournai ds Gdf. Compl.); 1549 « défaire un tissu, désagréger » (Est. : Deffiler, Retexere); 1611 (Cotgr. : Se défiler. Il se dit des étofes; mais on dit mieux s'efiler); 2. xives. desfilher « enlever le fil qui réunit » (Jeh. des Preis ds Delb. Rec. d'apr. DG); ca 1560 deffiler (Fouill., Fauconn., fol. 70 ds La Curne); 3. 1829 milit. « disposer des troupes ou des ouvrages de manière à les soustraire à l'enfilade du feu ennemi » (Boiste). II. [1611 deffiler « sortir du rang » (Cotgr.); à nouveau au xviies. (mère Ang. Arnauld d'apr. Sainte-Beuve, P.-R., L. V, ch. III, t. IV, p. 258 ds R. Philol. fr. t. 28, p. 140 : Le chemin étant difficile, il fallut se défiler [rompre la file] et s'arrêter un peu)]; 1826 « se récuser » (Balzac, Physiol. mar., p. 111 : ... pouvoir que vous avez sur elle et contre lequel elle se défilait). III. 1648 « aller à la file » (Abl[ancourt], Ret[raite], 1. 4, c. I ds Rich.); spéc. 1845 (Musset, Il faut qu'une porte, p. 234 : Je ne compte pas sur grand'monde aujourd'hui, vous regarderez défiler ma petite lanterne magique); 1932 (Catal. d'instruments de lab. (Prolabo), p. 46 : Fenêtre-couloir pour bandes minces (...) permettant de faire défiler un film). I dér. de fil*; préf. dé-*; dés. -er, les sens 2 et 3 étant plus spéc. formés comme anton. de enfiler. II dér. de file*; préf. dé(s)-*; dés. -er. III dér. de file*; préf. dé-*, exprimant le renforcement (lat. de); dés. -er.
STAT. − Défiler1 et 2. Fréq. abs. littér. : 1 019. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 627, b) 1 809; xxes. : a) 2 034, b) 1 603.
BBG. − Sain. Lang. par. 1920, p. 144.

Défiler : définition du Wiktionnaire

Verbe

défiler \de.fi.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se défiler)

  1. Détacher une chose du fil du cordon où elle était passée.
    • Défiler les perles d’un collier, les grains d’un chapelet. Son collier s’est défilé. Ce chapelet va se défiler.
    • Défiler son chapelet.
    • Défiler une fortification, la disposer de manière à le protéger contre l’enfilade du feu des ennemis.
  2. Aller en file.
    • Tacherot est formidablement tuyauté sur la plupart d'entre eux, grâce au génial Pelletier, qui voit défiler dans ses soirées partouzardes les personnalités les plus variées de la politique, de la littérature, du théâtre, des Banques, de l'Industrie. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 184)
    • Là, tous le notables défilèrent pour lui baiser la main. Il dit à chacun quelques mots. — (Out-el-Kouloub, « Zaheira », dans Trois contes de l'Amour et de la Mort, 1940)
    • Dans leur moitié de monde, sans doute, un orchestre jouait au loin, des oiseaux bleus gazouillaient, des petits nuages roses défilaient en trombe dans le ciel, enfin tout ce qui se passe dans ces moments-là. — (Terry Pratchett, Les Annales du Disque-monde, tome 5 : Sourcellerie, traduit de l'anglais par Patrick Couton, Nantes : L'Atalante, 2012)
  3. (Intransitif) Exhiber, en marchant, des atours de mode.
    • Défiler en public sur un podium représente l'épreuve du feu pour une mannequin. Il faut savoir marcher, porter le vêtement, faire son cinéma... Personnellement, j'ai commencé à défiler très jeune. — (Rebecca Ayoko, avec Carol Mann, Quand les étoiles deviennent noires : Des rues d'Abidjan aux podiums d'Yves Saint Laurent, éd. Jean-Claude Gawsewitch, 2012)
  4. (Par extension) (Par ellipse) (Impersonnel) Se dit d’un lieu où de nombreuses personnes passent régulièrement.
    • Tu sais, en vingt ans de nounou, ça a défilé, les gosses mal élevés !
    • (En particulier) (Par euphémisme) Se dit d’une maison dont l’occupant accueille régulièrement des relations extra-conjugales.
    • J’habite en face de chez elle, alors je peux te dire que ça défile.
  5. Faire faire un mouvement à des troupes pour les voir plus en détail.
    • Après la revue, on fit défiler les troupes par compagnies.
  6. (Militaire) Disposer les hommes d'une troupe de façon à éviter l’enfilade du feu ennemi.
    • Il avait donc sous la main une vingtaine d’hommes, bien défilés, disposant d’un admirable champ de tir, le lit même de l’arroyo, avec le gué au beau milieu. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 244.)
  7. (Pronominal) (Militaire) Couvrir sa marche à la faveur d’un abri.
    • On avait bien là-haut, comme disait le zouave, l'inconvénient des obus qui tombaient çà et là; mais on pouvait aisément se défiler des balles. — (Amédée Achard; Récits d'un soldat - Une Armée Prisonnière; Une Campagne Devant Paris -1871)
  8. (Pronominal) (Figuré) Se dérober.
    • Ils se sont défilés l’un après l’autre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Défiler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉFILER. v. tr.
Détacher une chose du fil du cordon où elle était passée. Défiler les perles d'un collier, les grains d'un chapelet. Son collier s'est défilé. Ce chapelet va se défiler. Fig., Défiler son chapelet. Voyez CHAPELET. En termes de Fortification, Défiler un ouvrage, Le disposer de manière à le protéger contre l'enfilade du feu des ennemis.

Défiler : définition du Littré (1872-1877)

DÉFILER (dé-fi-lé) v. a.
  • 1Ôter le fil passé dans quelque chose. Défiler des perles.

    Lever les chandelles de dessus les broches quand elles sont finies.

    Défiler son chapelet, dire ses prières sur les grains du chapelet.

    Fig. Défiler son chapelet, dire tout ce qu'on sait d'injures en se fâchant contre quelqu'un, et aussi dire tout ce qu'on a appris.

  • 2Se défiler, v. réfl. Les perles de son collier se sont défilées.

    Fig. Le chapelet se défile, commence à se défiler, c'est-à-dire les personnes de cette famille, les membres de cette corporation commencent à mourir les uns après les autres.

REMARQUE

Défiler, effiler ne sont pas synonymes : on défile ce qui est enfilé ; on effile ce qui est tissu avec du fil : défiler des perles ; effiler du linge.

HISTORIQUE

XIIIe s. Nulles mestresses ne ouvrieres ne pueent [peuvent] ne ne doivent faire euvre de soye deffilée, dites ausmonieres sarrazinoises, pour ce que la soye n'est pas filée ne retorse, Liv. des mét. 385.

XVIe s. Pour bien faire l'oiseau au leurre, il ne le faut point deffiler, jusqu'à ce qu'il reviendra bien sur le poing… lors deslie le sur le soir, afin qu'il ne s'enfuye, Fouilloux, Fauconner. f° 70, dans LACURNE. Comme l'oiseau enretté, plus il tasche en fretillant se defiler, et plus il s'empietre, Yver, p. 581.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « défiler »

Étymologie de défiler - Littré

Dé… préfixe, et fil ; provenç. et anc. espagn. desfilar ; espagn. mod. deshilar ; portug. desfiar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de défiler - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Composé de dé- et filer → voir fil et file : « ôter le fil, aller en file ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « défiler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
défiler defile play_arrow

Conjugaison du verbe « défiler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe défiler

Évolution historique de l’usage du mot « défiler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « défiler »

  • Yoann Gounon, le chef de file de l'association organisatrice à Tence de cet événement populaire, signale : "Diz Tence a privilégié le fait de donner la possibilité aux classes en 0 de défiler. Bien entendu, cela correspondra au défilé des classes en 1. Il faudra naturellement se pencher sur les modalités de cet événement en temps utiles." , Le défilé des classes en 0 de Tence décalé en... 2021 - La Commère 43
  • Pour célébrer les 75 ans de la maison Balmain, son directeur artistique annonce défiler sur la Seine à bord d'une péniche, le 5 juillet prochain. Et évidemment, tout le monde y est virtuellement convié. Madame Figaro, À Paris, Balmain fera de son défilé couture une fête sur la Seine - Madame Figaro
  • Jeudi, le tribunal correctionnel de Bayonne, a vu défiler les dossiers de violences conjugales. Avec pas moins de 11 dossiers inscrits  à l’ordre du jour, l’audience de jeudi a exploré des huit-clos parfois joués sur fond d’alcool, souvent difficiles à juger en l’absence de témoin.  SudOuest.fr, Pays basque : défilé de violences conjugales au tribunal
  • "Les soldats défileront à pied autour de la Place de la Concorde dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pour défiler devant la tribune présidentielle qui cette année sera adossée au jardin des Tuileries", explique le général Bruno Leray qui supervise les opérations.  RTL.fr, 14 juillet : à quoi vont ressembler les festivités ?
  • Nos élites politiques et journalistiques sont obsédées par le moralisme. Les mêmes qui viennent défiler pour la liberté d’expression. De Elisabeth Badinter / Lire, 1er mars 2015
  • Assieds-toi au pied d’un arbre et avec le temps tu verras l’univers défiler devant toi. De Proverbe africain
  • Au zoo : c’est peut-être pour amuser les bêtes qu’on nous permet de défiler devant leurs cages. De André Birabeau
  • Faites défiler les vieillards d'un pays, et vous connaîtrez l'état de ses sports. De Jean Giraudoux

Traductions du mot « défiler »

Langue Traduction
Corse scorre
Basque desplazamendu
Japonais スクロール
Russe свиток
Portugais rolagem
Arabe التمرير
Chinois 滚动
Allemand scrollen
Italien scorrere
Espagnol desplazarse
Anglais scroll
Source : Google Translate API

Synonymes de « défiler »

Source : synonymes de défiler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « défiler »



mots du mois

Mots similaires