La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « trempé »

Trempé

Définitions de « trempé »

Trésor de la Langue Française informatisé

TREMPÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst.

I. − Part. passé de tremper*.
II. − Adjectif
A. − Vieilli. [En parlant du vin] Coupé d'eau. Un laquais versait à boire à Isabelle, qui n'usait de vin que fort trempé, en personne réservée et sobre qu'elle était (Gautier, Fracasse, 1863, p. 440).
B. −
1. Imbibé d'eau, de liquide. Éponge trempée; pain trempé. L'orge trempée est étalée en couches de 15 à 20 cm d'épaisseur (Industr. fr. brass., 1955, p. 7).
2. Très mouillé, ruisselant.
a) [En parlant d'un inanimé] Herbe trempée. Nous entendîmes l'orchestre militaire (...) qui se prit à jouer, pour les arbres, pour les bosquets trempés, pour les chaises ruisselantes (Duhamel, Terre promise, 1934, p. 61).Les jardins qui m'avoisinent, trempés, ruisselants, fleuris, m'apparaissent plus charmants que jamais (Gide, Journal, 1905, p. 151).
b) [En parlant d'une pers.] Dont les cheveux, les vêtements sont très humides. Trempé des pieds à la tête. Ils étaient si trempés, que des mares coulaient de leurs guenilles sur les dalles (Zola, Joie de vivre, 1884, p. 1002).Une image le poursuivait, le souvenir d'une Annie trempée, mouillée, lasse, frottant de son poing des linges sur son poignet usé (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 305).
Être trempé jusqu'aux os. Être complètement mouillé. V. os1B 2 a ex. de Bernanos, Mauv. rêve, 1948, p. 1016.(Être) trempé comme une/des soupe(s). Même sens. V. soupe A 3 ex. de Queffélec.
3. TECHNOLOGIE
a) [En parlant d'un métal, du verre] Durci par la trempe. Arme, lime trempée. Va donc chercher une autre épée, Et tâche, cette fois, qu'elle soit bien trempée (Hugo, Légende, t. 1, 1859, p. 167).Ce verre trempé, qui a dix à douze fois la résistance du verre ordinaire (Verne, 500 millions, 1879, p. 239).
b) Qui a subi le trempage. Cartons trempés durcis (Thiébaut, Fabric. tissus, 1961, p. 41).
C. − Au fig. [En parlant d'une pers., d'un attribut de la pers.] De caractère fort, énergique. Synon. aguerri, endurci; anton. faible, mou.Esprit fortement trempé; âme, nature trempée; volonté bien trempée. Olivier, de son côté, ne se livra qu'à demi, soit que l'enveloppe de l'homme lui parût bizarre, soit qu'il sentît par-dessous la résistance d'une volonté tout aussi bien trempée que la sienne et formée d'un métal plus pur (Fromentin, Dominique, 1863, p. 133).Dieu avait spécialement choisi pour Decraemer l'épreuve, afin qu'il en sortît trempé. La guerre était bien la fournaise (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 295).
III. − Substantif
A. − Subst. masc., TECHNOL. (Procédé) au trempé. Méthode consistant à plonger un objet dans un liquide (peinture, vernis) pour différentes opérations de recouvrement de surface. Dorure au trempé. La dorure et l'argenture au mercure ont été remplacées par le procédé au trempé ou par la galvanoplastie (Macaigne, Précis hyg., 1911, p. 318).Pour certains objets, à l'aide de peintures suffisamment fluides, l'application peut se faire par immersion: c'est la peinture au trempé (Coffignier, Coul. et peint., 1924, p. 603).
B. − Subst. fém., pop., fam. Volée de coups, trempe. Butscha sait très-bien qu'un regard jeté sur Modeste lui vaudrait une trempée à la mode de Vannes (Balzac, Modeste Mignon, 1844, p. 37).Mais, tu sais (...), une bonne trempée ne lui ferait pas de mal, à ton garnement (La Varende, Tourmente, 1948, p. 38).
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃pe]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Subst. fém. 1. 1723 « façon donnée à une chose en la trempant dans un liquide » (Savary); 2. 1771 « action de tremper quelque chose dans une liqueur, dans du vin » (Trév.); 3. 1807 il a fait une bonne trempée « il a fait une bonne pluie »(Michel (J.-F.) Expr. vic., p. 182); 4. 1844 « correction, volée de coups » (Balzac, loc. cit.). B. Subst. masc. 1911 au trempé (Macaigne, loc. cit.). Part. passé subst. de tremper*. Fréq. abs. littér.: 1 259. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 260, b) 2 047; xxes.: a) 2 578, b) 1 628. Bbg. Quem. DDL t. 38.

Wiktionnaire

Adjectif - français

trempé \tʁɑ̃.pe\

  1. Fortement mouillé.
    • Les deux travailleurs essuyèrent leurs visages trempés, réendossèrent leurs tuniques, bouclèrent leurs ceinturons, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 357 de l’édition de 1921)
    • La couche du bébé est trempée, il faut le changer.
    • Il est tout trempé de sueur se dit d’un homme qui a beaucoup transpiré, qui est couvert de sueur.
  2. (Art) Qui a subi la trempe.
    • La fragilité des aciers carburés trempés, comparable à celle du verre, semble, elle aussi, une propriété caractéristique du carbure trempant du fer β plutôt que du fer β lui—même. — (Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, 1896, vol.95, page 266)
  3. (Figuré) Qui est d’une qualité vigoureuse, en parlant de l’âme humaine.
    • Il faut avoir un caractère bien trempé pour tenir tête aux personnes malintentionnées. — (Elodie Cerqueira, Les naturistes du bois de Vincennes en ont marre des « pervers dans les bosquets », Le Monde. Mis en ligne le 23 juillet 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TREMPER. v. tr.
Mouiller une chose en la mettant dans quelque liquide. Tremper un linge dans de l'eau. Tremper du pain un biscuit dans du vin. Tremper sa plume dans l'encre. Se tremper dans l'eau. Fig., Tremper ses mains dans le sang, Commettre un meurtre, ou seulement l'ordonner, le conseiller, y consentir. Ses mains se trempèrent dans le sang.

TREMPER signifie spécialement et absolument Plonger de l'acier, du fer rougi, etc., dans un liquide froid pour le rendre dur et élastique. Tremper une lame. De l'acier, du verre trempé. Il signifie aussi Imbiber d'un liquide. Tremper son mouchoir de larmes. Tremper la soupe, Verser le bouillon sur les tranches de pain. Tremper son vin, Y mettre de l'eau. Du vin trempé d'eau. La pluie a trempé la terre, Il a plu abondamment et la terre est imprégnée d'eau. En termes d'Imprimerie, Tremper le papier ou, absolument, Tremper, Imbiber d'eau, humecter le papier destiné à l'impression, pour lui donner de la souplesse. Tremper à la main. Tremper au balai.

TREMPER signifie figurément Rendre ferme, fort. Ces épreuves avaient trempé son âme. Son cœur s'était trempé dans l'adversité.

TREMPER s'emploie aussi comme verbe intransitif et signifie Demeurer quelque temps dans l'eau ou dans un autre liquide. Il y a déjà deux jours que ce linge trempe. Laissez tremper ce cuir dans l'eau. Faire tremper de la morue pour la dessaler. Il faut mettre tremper ces haricots, ces pruneaux pour les amollir. La viande qui trempe trop longtemps perd tout son suc. Fig., Tremper dans un crime, dans une conspiration, En être complice. Il n'a pas trempé dans ce crime, dans ce complot. Le participe passé

TREMPÉ s'emploie adjectivement. Cet homme est tout trempé, il a ses habits trempés, Il a été mouillé. On dit familièrement Être trempé comme une soupe. Il est tout trempé de sueur se dit d'un Homme qui a beaucoup transpiré, qui est couvert de sueur. Fig., Un esprit bien trempé, une âme bien trempée, Un esprit, une âme d'une qualité vigoureuse.

Littré (1872-1877)

TREMPÉ (tran-pé, pée) part. passé de tremper
  • 1Qui a été mis dans un liquide. Du linge trempé. Pinceau trempé dans la couleur. Le synode de l'Ile-de-France, de la même main dont il venait de souscrire à la condamnation de Piscator, et la plume, pour ainsi dire, encore toute trempée de l'encre dont il avait fait cette souscription, Bossuet, Var. XII, 38.

    Fig. Cet amour innocent, pur et délicieux, Veut des pinceaux trempés dans les couleurs des cieux, Delille, Imag. v. Des vers pleins de ton nom attendent ton retour, Tout trempés de douceurs, de caresses, d'amour, Chénier, Élégies, II, 8.

    Fig. Plume trempée dans le fiel, manière d'écrire haineuse, écrit acerbe.

  • 2Pénétré de quelque liquide. Représentez-vous le monde encore nouveau, et encore pour ainsi dire tout trempé des eaux du déluge, Bossuet, Hist. II, 2.

    Cet homme est tout trempé, il a son habit tout trempé, il est fort mouillé par la pluie. À cause de l'extrême hauteur [d'une cascade], l'eau se divise et tombe en poussière ; et, lorsqu'on approche un peu trop de ce nuage, sans s'apercevoir d'abord qu'on se mouille, à l'instant on est tout trempé, Rousseau, Conf. IV.

    Il est tout trempé de sueur, il en est inondé. Un valet vint avertir Simonide que deux hommes couverts de poussière et tout trempés de sueur étaient à la porte, qui le demandaient avec empressement, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. V, p. 95, dans POUGENS.

    Trempé de larmes, mouillé de larmes. Cette beauté… Se leva le matin de ses larmes trempée, Régnier, Elég. IV.

    Trempé de sang, humide de sang. L'impie Achab détruit, et de son sang trempé Le champ que par le meurtre il avait usurpé, Racine, Ath. I, 1.

    Fig. Trempé de sang, dans le sang, qui a versé du sang. Et notre main alors également trempée Et du sang de César et du sang de Pompée, Corneille, Pomp. IV, 1.

  • 3Vin trempé, vin dans lequel on a mêlé de l'eau. Et surtout de boire mon vin fort trempé, Molière, Mal. imag. III, 14.
  • 4Qui a reçu la trempe. Nos épées Si fortes et si bien trempées Qu'il faut leur céder ou mourir, Malherbe, VI, 8. Le fer et l'acier chauffés à blanc et trempés subitement dans une eau très froide deviennent très cassants ; trempés dans une eau moins froide, ils sont beaucoup moins cassants, Buffon, Hist. min. introd. Œuv. t. VII, p. 129. L'élasticité de l'acier trempé résulte de celle d'un gaz emprisonné [dans les pores du métal], Cizancourt, Acad. des sc. Compt. rend. t. LVIII, p. 319.

    Fig. Pour ceux qui n'ont l'esprit si fort, ni si trempé, Régnier, Sat. X. C'était un de ces esprits bien émoulus, mais mal trempés, qui se croient d'acier parce qu'ils sont cassants, Ch. de Bernard, les Ailes d'Icare, 18.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « trempé »

Issu de tremper.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « trempé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trempé trɑ̃pe
trempée trɑ̃pe

Citations contenant le mot « trempé »

  • Le rapport sur le marché Écran en verre trempé de protection Film Sales fournit une analyse détaillée de la taille du marché mondial, régional et au niveau des pays la taille du marché, la croissance du marché de la segmentation, la part de marché, du paysage concurrentiel, analyse des ventes, l’impact des acteurs du marché national et mondial, l’optimisation de la chaîne de valeur, la réglementation du commerce, récemment évolution, analyse des opportunités, l’analyse stratégique de la croissance du marché, lancements de produits, marché de domaine en pleine expansion, et les innovations technologiques. , Écran en verre trempé de protection Film Sales Perspectives du marché de la stratégie 2021 Prix, l’industrie Dernières Nouvelles, Top Company Analyse, Rapport de recherche Analyse & Share Par Prévisions 2026 – JustFamous
  • Le tribunal de commerce d'Orléans a reçu trois offres de reprise avant la date butoir du 31 décembre dernier. Basée à La Chapelle-Saint-Mesmin, dans l'agglomération d'Orléans, cette entreprise célèbre dans le monde entier pour ses gobelets bon marché en verre trempé est en difficulté depuis plusieurs années et a vu sa situation s'aggraver avec la crise sanitaire, l'effondrement du marché de l'hôtellerie-restauration et la fermeture d'un certain nombre de débouchés à l'exportation. Les Echos, Trois offres sur la table pour la reprise des verres Duralex | Les Echos
  • Un nouveau rapport intitulé marché Verre trempé a été ajouté à son vaste référentiel par Reports Monitor. Le rapport analyse et estime le marché Verre trempé aux niveaux mondial, régional et national. Le rapport propose des données des années précédentes ainsi qu’une analyse approfondie de 2017 à 2022 sur la base des revenus (en milliards USD). En outre, le rapport propose une analyse complète des facteurs qui stimulent et freinent la croissance du marché, ainsi que l’impact qu’ils ont sur la demande au cours de la période de prévision. En outre, le rapport comprend l’étude des opportunités lucratives disponibles dans le marché Verre trempé au niveau mondial. Nous les Coiffeurs, marché des Verre trempé 2024 | Asahi Glass, Cardinal Glass Industries, Koch Industries, Nippon Sheet Glass, SGG, Vitro, et plus… – Nous les Coiffeurs
  • Le rapport sur le marché Acier non trempé pour forgeage à froid fournit une analyse détaillée de la taille du marché mondial, régional et au niveau des pays la taille du marché, la croissance du marché de la segmentation, la part de marché, du paysage concurrentiel, analyse des ventes, l’impact des acteurs du marché national et mondial, l’optimisation de la chaîne de valeur, la réglementation du commerce, récemment évolution, analyse des opportunités, l’analyse stratégique de la croissance du marché, lancements de produits, marché de domaine en pleine expansion, et les innovations technologiques. , Acier non trempé pour forgeage à froid marché par 2026 | Les principaux acteurs mondiaux, tendances, Partager, Taille de l’industrie, Segmentation, Prévisions et opportunités – JustFamous

Traductions du mot « trempé »

Langue Traduction
Anglais soaked
Espagnol mojado
Italien inzuppato
Allemand eingeweicht
Chinois 浸泡
Arabe غارقة
Portugais encharcado
Russe пропитанный
Japonais 浸した
Basque blai
Corse bagnatu
Source : Google Translate API

Antonymes de « trempé »

Trempé

Retour au sommaire ➦

Partager