La langue française

Humecter

Sommaire

  • Définitions du mot humecter
  • Étymologie de « humecter »
  • Phonétique de « humecter »
  • Citations contenant le mot « humecter »
  • Traductions du mot « humecter »
  • Synonymes de « humecter »
  • Antonymes de « humecter »

Définitions du mot humecter

Trésor de la Langue Française informatisé

HUMECTER, verbe trans.

I. − Emploi trans. Rendre humide (en imprégnant légèrement et/ou superficiellement).
A. − Qqn humecte qqc.1(de, avec qqc.2).[Le compl. prép. désigne ce qui humecte] Humecter un mouchoir de larmes. Je trouvai bientôt du vinaigre, avec lequel j'humectai doucement son front et ses tempes (Toepffer, Nouv. genev.,1839, p. 286).Il humecta légèrement le coton avant de frotter (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p. 96).Bébé n'a besoin que de bien peu de chose : lui humecter les lèvres d'eau sucrée (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 320).
En partic., fam. [Le compl. dir. désigne la gorge, le gosier; avec un adj. poss.] Boire. Ils avaient humecté leur gosier de ce bourgogne velouté (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 221).
Rem. On relève un emploi avec un suj. désignant un animal. Le serpent qui humecte sa proie de salive (Cocteau, Machine infern., 1934, II, p. 82).
B. − Qqc.2humecte qqc.1La rosée humecte l'herbe. Quelques gouttes d'eau viennent abattre un peu la poussière, rafraîchir et humecter l'air (Gide, Retour Tchad,1928, p. 963) :
... la sauce passa. Une sauce héroïque, de vinaigre et de bouillon battus, chargée d'ail et d'oignon hachés : offerte pour humecter le bœuf ou le porc, et « mouiller » la poule et le chapon farcis de mie de pain et d'oie confite. Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 100.
[Le suj. désigne les larmes, la sueur, le compl. une partie du corps] Larmes qui humectent les joues de qqn. Une sueur légère humectait ses poils (Pesquidoux, Chez nous,, 1921, p. 101).Elle maîtrisa d'une petite grimace des lèvres, des pleurs qui vinrent seulement humecter ses beaux yeux bombés (Colette, Seconde,1929, p. 101).
[Avec un suj. désignant ce qui provoque les larmes] L'attendrissement n'humecte pas la paupière (Amiel, Journal,1866, p. 219).Au fig. ou p. métaph. Émouvoir. Quand le jeune homme s'engageait sur ce chemin nouveau de la pitié, il éprouvait (...) une sorte de tendresse désespérée qui lui humectait enfin le cœur (Bourget, Crime am., 1886, p. 285).
II. − Emploi pronom.
A. − Réfléchi
1. Se mouiller légèrement. Écœurée par ce primitivisme, elle s'humecta, se tamponna un peu d'eau ici et là (Queneau, Zazie,1959, p. 40).
2. Fam. Boire. Il s'était humecté comme un liège, il avait une douceur d'ivresse qui le rendait aimable et pas hargneux (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 123).
3. Au fig. [Avec un compl. prép.] Tirer profit de, s'engraisser. De plus habiles (...) s'humectent des sueurs du peuple, disent les écrivains de l'Opposition, toutes les fois que l'écumoire plonge dans l'Impôt, au moyen de cette machine appelée Budget (Balzac, Paysans, 1844, p. 126).
B. − Réfl. indir. Qqn s'humecte qqc. (de, avec qqc.).[Le compl. dir. désigne une partie du corps, le compl. prép. ce qui humecte] Rendre humide, mouiller légèrement. S'humecter la bouche, les lèvres. La verveine dont il s'humectait le front, les paupières, le cou, les poignets (Montherl., Songe,1922, p. 11).
En partic., fam. S'humecter le gosier, la dalle. Boire. La salle de café du Vélocipède boulevard Sébastopol, où quelques halliers déjà s'humectaient le tube ingestif avant de charrier leurs légumes (Queneau, Zazie, 1959, p. 165).
C. − Passif. Qqc. s'humecte (de qqc.).[Le compl. prép. désigne ce qui humecte] Devenir humide, se mouiller légèrement. Marianna ne put retenir ses pleurs. Andrea fut tellement ému, que ses yeux s'humectèrent légèrement (Balzac, Gambara,1837, p. 76).L'orage était passé; l'atmosphère sèche et lourde s'humectait de la fraîcheur du matin (Sand, Compagn. Tour de Fr., 1840, p. 230).
Prononc. et Orth. : [ymεkte], (il) humecte [ymεkt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1503 humecter (Le Guidon en fr., 41 a, éd. 1534, d'apr. H. Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 78); 1505 humetter (Desdier Christol, trad. de Platina, De honneste volupté, fo80 rob, d'apr. R. Arveiller ds Mél. Séguy, I, p. 68). Empr. au lat.humectare « humecter, mouiller ». Fréq. abs. littér. : 200.
DÉR.
Humecteur, subst. masc. et adj.a) Subst. masc., technol. Appareil servant à augmenter le degré hygrométrique d'un corps quelconque, de l'atmosphère, par pulvérisation d'eau. (Dict. xixeet xxes.). b) Adj., hapax. Un gérant maigre a succédé à un gras, une caissière oxygénée à une blanchie, l'apéritif violent au fade café-crème humecteur de brioches, le moka à l'apéritif (Arnoux, Paris,1939, p. 104).[ymεktœ:ʀ]. 1reattest. 1840 papet. (Ac. Compl. 1842); de humecter, suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Verbe

humecter (h muet)\y.mɛk.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre humide.
    • Les marcs ou aines, sont souvent retaillés, humectés d'un peu d'eau et repressés ; ils donnent ainsi un cidre léger, dit retaille. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 138)
    • Et Léonora se mettait à soigner Giselle, à lui humecter les tempes. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HUMECTER. v. tr.
Rendre humide. La rosée humecte la terre. La terre s'est bien humectée. Des larmes humectaient ses paupières.

Littré (1872-1877)

HUMECTER (u-mè-kté) v. a.
  • 1Rendre humide, mouiller. C'est [les montagnes] une chaîne de hauts aqueducs continuels qui, en s'ouvrant en plusieurs endroits, laissent aux fleuves et aux bras de mer l'espace dont ils ont besoin pour humecter la terre, Voltaire, Physique, Changements arrivés dans notre globe. Je l'avais lu trois fois de suite, et, à la quatrième lecture, j'en humectais encore les feuillets de quelques larmes, Diderot, Claude et Nér. II, 57.

    Rafraîchir. S'humecter la poitrine. S'humecter le gosier, boire.

  • 2S'humecter, v. réfl. Devenir mouillé. La terre s'est bien humectée. Et mon regard long, triste, errant, involontaire, Les suivait et de pleurs sans chagrin s'humectait, Lamartine, Harm. II, 2.

    Populairement. S'humecter, boire.

HISTORIQUE

XVIe s. Je mouille, je humette, je boy ; et tout de paour de mourir, Rabelais, Garg. I, 5. J'entends bien qu'il y a quelque simple qui humecte, quelque aultre qui asseiche, Montaigne, III, 206.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « humecter »

Du latin humectare (sens identique).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espagn. humectar ; ital. umettare ; du lat. humectare, du radical hum… qui est dans humor (voy. HUMEUR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « humecter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
humecter ymɛkte

Citations contenant le mot « humecter »

  • La clémence est autant agréable aux hommes qu’une pluie qui vient sur le soir, ou dans l’automne, tempérer la chaleur du jour ou celle d’une saison brûlante, et humecter la terre que l’ardeur du soleil a desséchée. De Jacques-Bénigne Bossuet / Politique Tirée de l’écriture sainte
  • Après deux à trois semaines, les plantes sont sèches : tu peux les fixer sur des feuilles de papier à dessin. Veille à ne mettre qu’une seule espèce par page en la maintenant avec des petits morceaux de papier gommé (enduit de colle sur une face à humecter) ou de la colle blanche. N’oublie pas de coller une étiquette dans un coin pour identifier la plante (utilise des couleurs différentes pour son nom usuel, son nom latin, sa famille botanique, la date et le lieu de collecte). Le Telegramme, Comment réaliser un herbier ? - Atelier enfants. Des idées pour s'occuper - Le Télégramme
  • S’il y a une partie de notre anatomie qui se met à vif facilement, ce sont nos lèvres. Ces grandes sensibles sont vite malmenées par le chaud, le froid, les ingrédients acides et épicés, et notre salive qui cherche à les humecter! Châtelaine, Sourcils, lèvres, ongles: comment en prendre soin comme des pros! - Châtelaine
  • Il faut le refroidir, mais on ne veut pas le refroidir avec de l’eau glacée pour qu’il se refroidisse trop rapidement. Juste le fait de l’humecter sans que ce soit froid ou très froid ça va aider. Ça imite l’effet de la sudation qu’il n’a pas. Lui donner à boire, mais en quantité modérée, puisqu’on ne veut pas qu’il se mette à ingurgiter des litres et des litres d’eau d’un coup. Il faut l’amener dans un endroit frais si possible et évidemment, consulter un vétérinaire. Journal Métro, Protéger son animal de la chaleur | Saint-Laurent | Journal Métro
  • Y a-t-il eu un avant et un après 2003, dans les structures du département ? Professionnellement, Laurent Lages dirige un EHPAD dans l’est des Hautes-Pyrénées ; homme aux convictions sociales chevillées au corps, il est par ailleurs élu au Département qui gère le volet public de ce secteur social. « Oui, il y a eu un avant et un après 2003, en termes d’équipement, de démarche qualité et de respect des droits des usagers. Sur les moyens humains, par contre, l’effort sur les ratios en personnel s’est limité à la période 2003-2008. Depuis 10 ans, il y a une stagnation et la nouvelle définition du mode de financement des structures les fragilise en ce sens qu’elles ne sont plus en capacité de recruter tandis que l’usager contribue de plus en plus. Alors, non : la situation n’est plus critique lors d’un épisode de canicule, depuis 2003. Mais il y a une forme de crise, un réel malaise né des choix à faire face à la dépendance. Très bien, les protocoles d’établissement et les pièces de rafraîchissement qui ont été créées. Mais pour l’accompagnement, pour humecter les personnes, il faut des bras. Or, la dépendance moyenne s’étant considérablement accrue depuis 2003, de moins en moins de personnes sont en capacité de veiller de s’assurer de la bonne ventilation de leur chambre, ni même de s’hydrater de manière autonome. » ladepeche.fr, EHPAD et fortes chaleurs: « Pour humecter les personnes il faut d'abord des bras » - ladepeche.fr
  • 7 -Renouveler cette opération trois fois : humecter, déposer 6 petits beurres et ajouter une couche de crème. Le Tribunal Du Net, Gâteau aux petits beurres : l’appétissant dessert aux petits biscuits nantais pour petits et grands
  • A Sant'Andrea à Portogruaro, le bénitier a été vidé afin d'éviter toute contagion entre fidèles qui continueraient de s'en humecter le doigt pour faire le signe de croix. Le Point, Italie: l'Eglise aussi se met à l'heure du coronavirus - Le Point

Traductions du mot « humecter »

Langue Traduction
Anglais moisten
Espagnol humedecer
Italien inumidire
Allemand befeuchten
Chinois
Arabe بلل
Portugais umedecer
Russe увлажнить
Japonais 潤す
Basque moisten
Corse umida
Source : Google Translate API

Synonymes de « humecter »

Source : synonymes de humecter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « humecter »

Partager