Mariner : définition de mariner


Mariner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MARINER, verbe

ART CULIN.
A. − Emploi trans.
1. Mettre dans la saumure ou dans un liquide condimenté des aliments (notamment des poissons ou des viandes) pour les conserver. Le peuple se nourrit toute l'année d'olives marinées tant bien que mal dans la saumure (About, Grèce, 1854, p. 112).Cuites et marinées en des sauces épaissies avec leur sang les lamproies sont converties en conserves (Pesquidoux, Chez nous, 1921, p. 156).La production reprend actuellement, notamment pour les pilchards (...) qui constituent une des principales productions avec les harengs saurs, les maquereaux et les harengs marinés (Industr. conserves, 1950, p. 21).
2. Mettre dans une marinade des aliments (notamment des viandes ou des poissons) pour leur donner du goût ou les attendrir. Je dirais à quel signe extérieur on reconnaît l'homme qui préfère le Beaune au Tavel, le Volney au Côte-rôtie, le filet de chevreuil mariné aux rognons de coq sautés à la bierre (Balzac, Œuvres div., t. 2, 1830, p. 63).Certains jours, à Sainte-Foix, on étalait une certaine tête de veau marinée pendant cinq nuits, cuite dans le vin de Madère et rembourrée de choses exquises (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 200).
B. − Emploi intrans. et, rare, emploi pronom. réfl. Macérer dans une marinade. Les mammifères sauvages, lièvre, lapin, chevreuil, sanglier, etc., ont une chair (...) plus savoureuse, plus riche en extraits et aussi plus colorée; on diminue sa fermeté en la faisant mariner (Macaigne, Précis hyg., 1911, p. 218).
Au fig. Attendre, demeurer en un lieu inconfortable ou dans une situation désagréable. Au lieu d'aller te mariner dans les Indes, il est beaucoup plus simple de naviguer de conserve avec moi dans les eaux de la Seine (Balzac, Contrat mar., 1835, p. 353):
. J'ai été bloqué à la Preste, par la mobilisation − nul moyen de sortir de cette vallée cul-de-sac, éloignée de trains qui, d'ailleurs, ne voulaient rien savoir. Là avec femme, gosse et malles, j'ai mariné longtemps; dans quel état! Valéry, Lettres à qq.-uns, 1945, p. 101.
Prononc. et Orth.: [maʀine], (il) marine [-ʀin]. Att. ds Ac. dep. 1794. Étymol. et Hist. 1552 (Rabelais, Quart Livre, chap. 60, éd. R. Marichal, p. 244: Lancerons marinez, pour lesquelz cuyre et digerer facillement vinaige estoit multiplié). Prob. empr. à l'ital. marinare «préparer des poissons ou des viandes en les faisant tremper dans de l'huile salée et aromatisée d'herbes et d'épices» (av. 1535, marinato, F. Berni ds Batt.), dér. du lat. (aqua) marina «saumure» (déjà chez Apicius, iiies. d'apr. FEW t. 6, 1, p. 347a), proprement «eau de mer» (marin1*). Voir A. Vollenweider ds Vox rom., t. 22, pp. 404-407. Fréq. abs. littér.: 21.

Mariner : définition du Wiktionnaire

Verbe

mariner \ma.ʁi.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Cuisine) Faire cuire du poisson et l’assaisonner de telle sorte qu’il puisse se conserver très longtemps.
    • Mariner des filets de harengs. Du thon mariné.
  2. (Par extension) Faire tremper de la viande dans une marinade.
    • […], je fus amené à goûter tous les mets étranges qui constituaient le repas. Il y avait de la pieuvre crue marinée dans du jus de citron sauvage, […]. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Mariner du chevreuil. (Intransitif) Mettre un lièvre à mariner.
  3. (Commerce maritime) Altérer, gâter par l’eau ou par l’air de la mer.
    • Marchandises marinées. Ce café, ce cacao, ce thé est mariné.
  4. (Figuré) Laisser quelqu’un assez longtemps dans une situation d’attente.
    • Mais l'avance des Russes ne fait pas du tout rigoler Isabelle, elle sait bien que quand ils seront ici, ils ratiboiseront d'abord les palaces et après, tous les pleins aux as qui marinent dedans. » — (Clarisse Francillon, Quatre ans: roman, Abbaye du livre, 1957, p. 225)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mariner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARINER. v. tr.
T. de Cuisine. Faire cuire du poisson et l'assaisonner de telle sorte qu'il puisse se conserver très longtemps. Mariner des filets de harengs. Du thon mariné. Il signifie encore Faire tremper de la viande dans une marinade. Mariner du chevreuil. Intransitivement, Mettre un lièvre à mariner. Marchandises marinées, Marchandises altérées, gâtées par l'eau ou par l'air de la mer. Ce café, ce cacao, ce thé est mariné.

Mariner : définition du Littré (1872-1877)

MARINER (ma-ri-né) v. a.
  • 1Mariner des vivres ou des aliments, leur appliquer les procédés du marinage, pour les conserver en bon état, pendant une campagne de mer.
  • 2Assaisonner des viandes, pour les rendre mangeables promptement. Mariner des poulets.
  • 3Laisser tremper de la viande dans du vinaigre avec des épices afin de l'attendrir et de lui donner du goût.
  • 4Se mariner, v. réfl. Être mariné. Ces viandes se sont marinées et attendries.

HISTORIQUE

XVe s. Et lui sembloit que n'estoit pas difficile de soi abstenir de mariner et non hanter la mer, Louis XI, Nouv. C.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mariner »

Étymologie de mariner - Littré

Marin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de mariner - Wiktionnaire

De l’moyen anglais, qui vient de l’anglo-normand mariner, marinier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de mariner - Wiktionnaire

Emprunté à l’italien marinare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mariner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mariner marine play_arrow

Conjugaison du verbe « mariner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe mariner

Citations contenant le mot « mariner »

  • L’été fait la part belle aux barbecues. Malheureusement, ces moments conviviaux ne sont pas sans danger pour la santé puisque ce mode de cuisson génère de nombreuses substances cancérigènes. Heureusement, il est possible de limiter ce phénomène. Comment ? En faisant mariner vos viandes (rouges, volailles ou poissons) durant au moins une demi-heure. ladepeche.fr, Menu santé : les bienfaits de la marinade - ladepeche.fr
  • Ce plat à mariner en plastique sans BPA de Tupperware possède un fond quadrillé favorisant la distribution de la marinade et un assaisonnement uniforme. Déposez-y d’abord les aliments à parfumer et à attendrir, puis couvrez-les de votre marinade favorite. Refermez ensuite le contenant avant de le placer au réfrigérateur. N’oubliez pas de le retourner à quelques reprises, sans risquer de faire des dégâts, en attendant le moment ultime de la cuisson. Fraîcheur et saveur assurées ! Le Journal de Québec, Le temps d’une marinade | Le Journal de Québec

Traductions du mot « mariner »

Langue Traduction
Corse marinate
Basque marinate
Japonais マリネする
Russe маринуйте
Portugais marinar
Arabe نقع
Chinois 腌制
Allemand marinieren
Italien marinare
Espagnol marinar
Anglais marinate
Source : Google Translate API

Synonymes de « mariner »

Source : synonymes de mariner sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires