La langue française

Sauvagerie

Sommaire

  • Définitions du mot sauvagerie
  • Étymologie de « sauvagerie »
  • Phonétique de « sauvagerie »
  • Citations contenant le mot « sauvagerie »
  • Traductions du mot « sauvagerie »
  • Synonymes de « sauvagerie »
  • Antonymes de « sauvagerie »

Définitions du mot « sauvagerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

SAUVAGERIE, subst. fém.

A. − Caractère rude, inhospitalier, peu accessible d'un lieu, d'un site où la nature est restée sauvage. Campagne rendue à la sauvagerie. Rencontre d'un site assez remarquable pour sa sauvagerie: le chemin descend par une pente subite dans un petit ravin où coule un petit ruisseau (M. de Guérin, Journal, 1833, p. 152).La sauvagerie charmante du pays le tentait (Maurois, Ariel, 1923, p. 116).
B. −
1. Condition des hommes antérieure à la civilisation dite évoluée. Les pensées qui contractent le visage étrange de la reine restent un mystère pour tous (...). Est-ce tristesse ou abrutissement? (...) Regrette-t-elle son indépendance et la sauvagerie qui s'en va, et son peuple qui dégénère et lui échappe? (Loti, Mariage, 1882, p. 104).Pour eux, l'art n'est au fond qu'un vestige de la sauvagerie primitive, et le génie est un danger permanent pour la société (Larbaud, Barnabooth, 1913, p. 113).
2. Caractère de ce qui appartient aux civilisations primitives. Dans cette pelote on enferme une petite bouteille à laquelle on adapte un goulot saillant en bois que l'on bouche avec de courtes plumes d'autruches. Cela est fort étrange et d'une grande sauvagerie (Du Camp, Nil, 1854, p. 159).Des ornements d'une sauvagerie primitive et sombre, accrochés un peu partout, comme si la lointaine Polynésie fût venue à moi pendant mon sommeil (Loti, Rom. enf., 1890, p. 281).
C. − Caractère, comportement d'une personne qui fuit les contacts humains et recherche la solitude. Elle était heureuse de sa solitude, de cette sauvagerie où elle vivait enfermée, comme au fond d'un refuge (Zola, Bonh. dames, 1883, p. 516).J'aurais dû mettre en avant, pour expliquer ma sauvagerie et mes retraits, une crainte extrême de la fatigue. Dès que je ne puis m'y montrer parfaitement naturel, toute fréquentation m'exténue (Gide, Si le grain, 1924, p. 527).V. sauvage II A ex. de Goncourt.
D. − Caractère, comportement d'une personne farouche, entière dans ses sentiments et ses actes. Parmi les Italiens les bons sont ceux qui ont encore un peu de sauvagerie et de propension au sang (Stendhal, Amour, 1822, p. 290).Antonia n'avait (...) nullement la sauvagerie d'une gitane (Romains, Hommes bonne vol., 1939, p. 135).
E. − Caractère inhumain, cruel, barbare d'une personne, d'un comportement ou d'un acte. Sauvagerie d'un assassin; sauvagerie d'un combat, d'une agression, d'une guerre. La plupart des objets précieux, classés au musée de Cluny, et échappés par miracle à l'immonde sauvagerie des sans-culottes, proviennent des anciennes abbayes de France (Huysmans, À rebours, 1884, p. 104).Nous allons voir les lutteurs dans le West End. Ce genre de sport dépasse en sauvagerie ce que je pouvais imaginer, car, au bout de quelques minutes, les lutteurs se transforment en enragés et ne pensent visiblement qu'à une chose, qui est de tuer l'adversaire (Green, Journal, 1936, p. 73).
Prononc. et Orth.: [sovaʒ ʀi]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. Ca 1739 « manière, humeur, habitudes de celui qui ne peut souffrir la société ou n'en a pas l'habitude » (Loisirs d'un ministre in Mémoires du marquis d'Argenson, [éd. Barnère], p. 258 ds Gohin, p. 243); 2. a) 1807 « condition des hommes et des groupes humains dont le mode de vie est resté proche de l'état de nature » l'etat de sauvagerie (Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois, p. 275); b) 1833 « (d'un lieu) qui a gardé la violence, la rudesse de la nature vierge » site assez remarquable pour sa sauvagerie (M. de Guérin, loc. cit.); 3. 1822 « caractère barbare, féroce, d'une personne » un peu de sauvagerie et de propension au sang (Stendhal, loc. cit.); 4. 1846 « caractère exclusif, passionné, violent d'une personne ou de ses actions » la sauvagerie de ses dernières paroles (Balzac, Cous. Bette, p. 14). Dér. de sauvage*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 318. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 144, b) 523; xxes.: a) 720, b) 514. Bbg. Gohin 1903, p. 243.

Wiktionnaire

Nom commun

sauvagerie \sɔ.vaʒ.ʁi\ féminin

  1. État des hommes sauvages.
  2. (Familier) Manière, humeur, habitudes sauvages.
    • J’avais commencé par refuser, me souciant assez peu de le revoir. [...] Mais Rouché revint à la charge et, devant son aimable insistance, céda ma sauvagerie. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 295-296)
    • Il est d’une sauvagerie peu commune.
  3. Caractère sauvage, inhospitalier, d'un lieu.
    • Rien n’a pu effacer le souvenir de la sauvagerie de la pointe du Raz et de la Baie des Trépassés, et l’horreur fascinante de la mer mugissant dans l’enfer de Plogoff. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SAUVAGERIE. n. f.
État des hommes sauvages. Il signifie aussi Manière, humeur, habitudes sauvages. Il est d'une sauvagerie peu commune. Il est familier.

Littré (1872-1877)

SAUVAGERIE (sô-va-je-rie) s. f.
  • 1Période de l'histoire du genre humain, pendant laquelle les hommes ont vécu dans l'état sauvage.

    Cet état lui-même.

  • 2 Fig. Humeur, manières sauvages. Elle adressa à M. de Melun plusieurs plaisanteries sur sa sauvagerie, Genlis, Mlle de Clermont, p. 41, dans POUGENS. Les vieilles gens disaient que la cour de la reine Christine de Suède était une merveille de bienséance en comparaison de cette sauvagerie tartare [la cour de Russie sous Pierre le Grand], Decourchamp, Souven. marq. de Créquy, t. II, ch. 1.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sauvagerie »

Sauvage. On trouve sauvageté dans COTGRAVE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mot dérivé de sauvage avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sauvagerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sauvagerie sɔvaʒri

Citations contenant le mot « sauvagerie »

  • Le véritable ami est celui à qui on n'a rien à dire. Il contente à la fois notre sauvagerie et notre besoin de sociabilité. De Tristan Bernard / La Faune des plateaux
  • Alors que la crise sanitaire exacerbe les inégalités, les propos du ministre, qui fleurent bon l’extrême droite, n’ont d’autre but que de faire croire que l’origine des maux se trouve au cœur des milieux populaires. Une manière de dédouaner la sauvagerie du capitalisme. Diviser pour mieux régner… Tandis que la société attend plus de justice, le gouvernement prépare un tour de vis sécuritaire. L'Humanité, Éditorial. Sauvagerie | L'Humanité
  • Ames sensibles s’abstenir. Le récit du double assassinat commis dans la nuit du 18 au 19 septembre 1840 à Soubise, près de Rochefort, témoigne d’une rare sauvagerie. Les écrits qui nous en sont parvenus laissent imaginer une scène maculée d’hémoglobine, des victimes mutilées et des coupables d’un cynisme absolu. SudOuest.fr, Crimes en Charente-Inférieure : un double assassinat d’une rare sauvagerie
  • La sauvagerie est une notion boomerang, qui vient régulièrement cogner l’esprit occidental. En suivant la voie du doute empathique, comme chez Montaigne dans son fameux chapitre Des cannibales : « Chacun appelle barbarie ce qui n'est pas dans ses coutumes. » Ou, au contraire, selon des certitudes scélérates qu’illustra le général Bugeaud « pacifiant » l’Algérie « par l’épée et par la charrue », sous les encouragements d’un Victor Hugo alors encore royaliste, au mois de janvier 1840 : « C’est un peuple éclairé qui va trouver un peuple dans la nuit. » Mediapart, Le mot «ensauvagement» s’avère le plus sûr toboggan vers l’extrême droite | Mediapart
  • Visites Le Puy. Marchés et foire d’autrefois. Remontez le temps et découvrez les foires et marchés d’antan. De la place aux Laines au marché de la sauvagerie, du marché aux cheveux au marché aux cochons… Une visite inédite à ne pas manquer ! Rendez-vous devant l’office de tourisme les jeudis 16 et 30 juillet, 13 et 27 août à 10 heures (inscription conseillée, durée 1 h 30). Place au marché. Laissez-vous conter l’exposition « Place au marché » à l’Hôtel-Dieu, en compagnie d’un guide-conférencier, les dimanches 4 et 18 octobre à 15 heures (inscription conseillée, durée 1 heure). www.leveil.fr, « Place au marché » : une exposition pour se promener dans l’histoire des marchés et des foires du Puy-en-Velay - Le Puy-en-Velay (43000)
  • Lors de son « discours sur l’afrique », Victor Hugo disait «L’Afrique n’a pas d’histoire» et «ce bloc de sable et de cendre, ce monceau inerte et passif n’a d’avenir que dans la colonisation. Peuplé, c’est la barbarie ; déserte, c’est la sauvagerie » lindependant.fr, VIDÉO : Des militants antiesclavagistes arrachent une plaque de Victor Hugo en Martinique, les réseaux sociaux s'enflamment - lindependant.fr

Traductions du mot « sauvagerie »

Langue Traduction
Anglais savagery
Espagnol salvajismo
Italien ferocia
Allemand wildheit
Chinois 野蛮的
Arabe الوحشية
Portugais selvageria
Russe дикость
Japonais 野蛮人
Basque basakeria
Corse salvatichi
Source : Google Translate API

Synonymes de « sauvagerie »

Source : synonymes de sauvagerie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sauvagerie »

Partager