Sadisme : définition de sadisme


Sadisme : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SADISME, subst. masc.

A. −
1. Vieilli. Luxure, lubricité mêlée de cruauté. Il conta (...) que ce soir, il y avait une très belle fille, dont les bras nus voilés de dentelle noire étaient très excitants et que Verlaine, pris d'un féroce accès de sadisme, s'était emparé du tisonnier et voulait marquer ses bras au fer rouge (Goncourt,Journal,1895, p. 740).
2. PSYCH., PSYCHANAL. Perversion de l'instinct sexuel qui fait dépendre la volupté de la souffrance physique ou morale de l'autre. Acte, forme de sadisme; manifestations du sadisme; grand, petit sadisme; sadisme symbolique. [Freud introduisit] des instincts de mort, tendances à l'autodestruction qui se manifestent en particulier à travers la compulsion de répétition et, fondus avec la libido, dans le sadisme et le masochisme (Hist. sc.,1957, p. 1699).Quand il [le sadisme] a pour origine une véritable maladie mentale (névrose ou psychose), ses manifestations sont plus redoutables et peuvent aller jusqu'au meurtre. Jack l'Éventreur qui commit ses forfaits à Londres au siècle dernier, et ne fut jamais pris, est peut-être un exemple de sadisme (Psychol.1969).
Rem. Thinès-Lemp. 1975 note: ,,Dans la littérature psychanalytique, chez Melanie Klein en particulier, le terme de sadisme est parfois utilisé comme synonyme d'agressivité``.
B. −
1. P. ext. Goût pervers de faire souffrir ou de voir souffrir autrui. Synon. cruauté.S'acharner avec sadisme sur les faibles; sadisme des bourreaux; sadisme moral. Les humiliations infligées par un chef à ses employés sont une forme de sadisme (Psychol.1969).
P. méton. Résultat d'un acte sadique. L'homme qui me dit cela est le fameux médecin légal, Tardieu, l'autopsiste [celui qui fait l'autopsie] de tous les sadismes de la société (Goncourt,Journal,, 1866, p. 265).
2. Cruauté, méchanceté. J'ai le sadisme de vouloir épuiser un auteur en lisant non seulement tout ce qu'il a pu écrire, depuis a jusqu'à z, mais encore tout ce qu'on a pu écrire sur lui! (Cendrars,Bourlinguer,1948, p. 385).
Prononc. et Orth.: [sadism]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1841 « perversion sexuelle dans laquelle la satisfaction est liée à la souffrance d'autrui » (Boiste); 1897 « perversité de l'individu qui prend plaisir à voir souffrir » (Bloy, Femme pauvre, p. 179). Du n. de Donatien Alphonse François, Comte de Sade, dit Le Marquis de Sade [1740-1814], aut. de romans à l'érotisme cruel; suff. -isme*. Fréq. abs. littér.: 91. Bbg. Migl. Nome propr. 1968 [1927], p. 184.

Sadisme : définition du Wiktionnaire

Nom commun

sadisme \sa.dism\ masculin

  1. Lubricité accompagnée de cruauté.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Au sens moral) Goût pervers de faire souffrir.
    • Un véritable accès de sadisme collectif s'est emparé de ces troupes, sadisme que tous ceux qui ont assisté à des combats de taureaux ont pu constater en petit. — (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)

Nom commun

sadisme \saˈdizme\, \səˈdizmə\ masculin

  1. Sadisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sadisme : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SADISME. n. m.
Lubricité accompagnée de cruauté. Il se dit au sens moral du Goût pervers de faire souffrir.

Étymologie de « sadisme »

Étymologie de sadisme - Wiktionnaire

Du nom du marquis de Sade, réputé pour ses écrits libertins évoquant le plaisir de faire du mal à autrui.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de sadisme - Wiktionnaire

Du nom du marquis de Sade, réputé pour ses écrits libertins évoquant le plaisir de faire du mal à autrui. Le terme est recensé dans la réédition posthume 1834 du Dictionnaire universel de la langue française de Boiste ; il est réutilisé avec sadique en 1862 par Sainte-Beuve dans son commentaire du Salammbô de Flaubert ; il est repris (peut-être indépendamment) en 1886 par le psychiatre Krafft-Ebing dans son Psychopathia Sexualis qui le popularise ; il est directement repris en 1905 par Freud dans Trois essais sur la théorie sexuelle qui l'établit définitivement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sadisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sadisme sadism play_arrow

Citations contenant le mot « sadisme »

  • Joint par allodocteurs.fr, François Lambert a expliqué le choix du mot "sadisme". "Il y a un sadisme global vis-à-vis des proches de la part des médecins "léonettistes". C’est un terme que je trouve très approprié. Depuis le début, ils sont persuadés de faire preuve d’humanisme. Et là, on nous montre un corps qui dépérit à petit feu. Un corps dont on sait qu’il va mourir de la sédation." Une situation qu'il trouve douloureuse pour lui et peu respectueuse de son oncle. "Même si le patient ne ressent pas de souffrance, ce n’est pas neutre de faire cela à son corps." Franceinfo, Vincent Lambert : son neveu dénonce un sadisme médical pour les proches
  • Oui, "sale bougnoule", "négro", "sale pédé", "sale trans". Je parle bien de personnes déférées, qui allaient en prison, qui ne cherchaient pas à provoquer mes collègues, qui demandaient juste à boire, à manger. Ces réactions, c'était du sadisme, parce qu'on les laissait dans des cellules surchauffées. Moi, j'étais en gestion administrative et judiciaire, donc je n'étais pas à proximité immédiate mais des collègues ont commencé à venir me voir et me dire "à chaque fois qu'on ouvre les cellules, on se fait sauter à la gorge" et les mecs nous disaient "on nous a traités comme de la merde". Franceinfo, Accusations de maltraitances au tribunal de Paris : "Les officiers ont leur carrière en ligne de mire" et "étouffent" des affaires, selon le policier qui dénonce les faits
  • Tomasz (Maciej Musialowski) n'est pas un jeune homme comme les autres. Prêt à tout pour ramener à la réalité les riches et ceux qui réussissent, il intègre une entreprise très louche qui a pour objectif de ruiner les réputations en ligne des gens. Invention de rumeurs, création de fausses histoires, incarnation de trolls sur les réseaux sociaux, il met son sadisme et son talent au service de la destruction. purebreak.com, Le goût de la haine : ce nouveau film de Netflix vous donnera envie d'éteindre Internet - Purebreak
  • La force du sadisme, l'attrait qu'il présente, gît tout entier dans la jouissance prohibée de transférer à Satan les hommages et les prières qu'on doit à Dieu... De Joris-Karl Huysmans / A rebours
  • L'essence de l'idée de juste, c'est d'offrir une issue au sadisme en affublant la cruauté du masque de la justice. De Bertrand Russell / Pourquoi je ne suis pas chrétien
  • Il n'y a guère que le sadisme qui donne un fondement dans la vie à l'esthétique du mélodrame. De Marcel Proust / Le temps retrouvé
  • Tout sadisme semble la volonté délirante d'une impossible possession. André Malraux, Le Triangle noir, Gallimard

Traductions du mot « sadisme »

Langue Traduction
Corse sadisimu
Basque sadismoa
Japonais サディズム
Russe садизм
Portugais sadismo
Arabe سادية
Chinois 虐待狂
Allemand sadismus
Italien sadismo
Espagnol sadismo
Anglais sadism
Source : Google Translate API

Synonymes de « sadisme »

Source : synonymes de sadisme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sadisme »


Mots similaires