La langue française

Misanthropie

Définitions du mot « misanthropie »

Trésor de la Langue Française informatisé

MISANTHROPIE, subst. fém.

A. − Haine à l'égard du genre humain. Cette misanthropie amère, ce dégoût obstiné des hommes et des choses (Murger, Scène vie jeun., 1851, p.58).Le sentiment de l'inutilité de l'effort humain n'aboutit pas chez lui [Flaubert] à la haine de l'homme. Son pessimisme est parfois bien intense, jamais il ne se termine en misanthropie (Bourget, Nouv. Essais psychol., 1885, p.236).C'est sur un pessimisme fondamental qu'il me faut édifier un optimisme résistant. Que, de ma misanthropie native, sorte enfin une philanthropie raisonnable et raisonnée (Duhamel, Journal Salav., 1927, p.103).
B. − P. ext. Caractère sombre, humeur chagrine qui pousse à fuir les rapports humains. Les dangereuses douceurs de la réclusion et de la misanthropie, (...) ma mélancolique oisiveté (Milosz, Amour. initiation, 1910, p.42).Il avait à se justifier d'une humeur âcre et difficile, d'une misanthropie boudeuse et désolée (Guéhenno, Jean-Jacques, 1948, p.144):
−. ... je voulus d'abord aller loin des hommes, user ma vie en végétant au fond de quelque campagne; mais la misanthropie, espèce de vanité cachée sous une peau de hérisson, n'est pas une vertu catholique. Le coeur d'un misanthrope ne saigne pas, il se contracte... Balzac, Méd. camp., 1833, p.235.
PATHOL. Aigreur de caractère qui peut être portée jusqu'au dernier degré de misantropie [sic], quelquefois dégoût extrême de la vie (Pinel, Alién. ment., 1801, p.149).
P. méton., au plur., rare. Traits de comportement du misanthrope. Les terreurs, les fuites, les misanthropies sauvages et rêveuses de bien des modernes (Sainte-Beuve, Port-Royal, t.5, 1859, p.376).
Prononc. et Orth.: [mizɑ ̃tʀ ɔpi]. Ac. 1718, 1740: -thropie; 1762: -trhopie; dep. 1835: -thropie. Étymol. et Hist. a) xvies. «haine du genre humain» (Pontus de Tyard, ds DG); b) 1651 «humeur chagrine» (Scarron, Roman comique, I, 19 ds Œuvres, éd. 1786, t.2, p.144). Soit empr. au gr. μ ι σ α ν θ ρ ω π ι ́ α «haine pour les hommes», soit dér., à l'aide du suff. -ie, de misanthrope*. Fréq. abs. littér.: 99.

Wiktionnaire

Nom commun

misanthropie \mi.zɑ̃t.ʁɔ.pi\ féminin

  1. (Psychologie) Sentiment, caractère de celui qui éprouve de l’hostilité, voire de la haine envers le genre humain.
    • Tantôt, elle composait les baumes, elle inventait les recherches, les musiques, les mille moyens par lesquels elle aurait calmé la féroce misanthropie de Jean-Jacques. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MISANTHROPIE. n. f.
Sentiment, caractère de celui qui est misanthrope. Un accès de misanthropie. Sa misanthropie le tient éloigné du monde.

Littré (1872-1877)

MISANTHROPIE (mi-zan-tro-pie) s. f.
  • Caractère du misanthrope, haine des hommes. Ma misanthropie augmentant tous les jours, je déclarai que je ne voulais plus recevoir personne, Genlis, Vœux téméraires, t. I, p. 178, dans POUGENS.

    Terme de médecine. Aversion pour les hommes et pour la société, c'est un symptôme de la mélancolie et de l'hypocondrie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MISANTHROPIE, s. f. (Médecine.) dégoût & aversion pour les hommes & le commerce avec eux. La misanthropie est un symptome de mélancolie ; car, dans cette maladie, il est ordinaire d’aimer les endroits écartés, le silence & la solitude, de même que de fuir la conversation & de rêver toujours audedans de soi-même ; il désigne une mélancolie parfaite. Voyez l’article Mélancolie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « misanthropie »

Du grec ancien μισανθρωπία, misanthropía dérivé de μισάνθρωπος, misánthropos (« misanthrope »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Μισανθρωπία, de μισάνθρωπος, misanthrope.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « misanthropie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
misanthropie mizɑ̃trɔpi

Citations contenant le mot « misanthropie »

  • Tout homme qui, à quarante ans, n'est pas misanthrope, n'a jamais aimé les hommes. Sébastien Roch Nicolas, dit Nicolas de Chamfort, Journal de Paris
  • Et parfois il me prend des mouvements soudains De fuir dans un désert l'approche des humains. Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Le Misanthrope, I, 1, Alceste
  • Je veux qu'on me distingue ; et pour le trancher net, L'ami du genre humain n'est point du tout mon fait. Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Le Misanthrope, I, 1, Alceste
  • La véritable misanthropie ne s'éprouve que dans la société. De Michèle Mailhot / La vie arrachée
  • La misanthropie de la vieillesse est moins une haine qu'une indigestion des autres. De Jean-Paul Richter / Etre là dans l'existence
  • La misanthropie est presque toujours une grande vanité cachée sous une peau de hérisson. De Honoré de Balzac / Pensées
  • La faiblesse de caractère ou le défaut d'idées, en un mot tout ce qui peux nous empêcher de vivre avec nous-mêmes, sont les choses qui préservent beaucoup de gens de la misanthropie. De Chamfort / Maximes et pensées, caractères et anecdotes
  • Célimène, c’est Marie Vialle. Elle a du talent, mais cette fois on ne sait pas ce qu’elle joue. Elle est engoncée dans son rôle, comme pétrifiée par lui. Sa grâce est restée en coulisse. Il est vrai que, lorsqu’elle persifle en bouts rimés sur les autres, Célimène a beaucoup moins d’esprit et de légèreté qu’elle ne croit ; mais il doit lui en rester assez pour que, sur un fond de désespoir, on puisse compatir avec sa superficielle méchanceté. On devrait sentir, quand Clitandre et Acaste lisent devant tous les lettres qu’elle leur a écrites, la violence de l’humiliation qu’elle subit ; et frémir devant la brusque solitude, non pas d’Alceste, mais d’une jeune femme qui bat silencieusement des ailes dans la lampe ; ce n’est pas le cas. Et quand elle dit ce vers, l’un des plus beaux et des plus justes qui soient, ce vers par quoi Molière condamne la misanthropie de son amant : «La solitude effraye une âme de vingt ans», on devrait pleurer et ce n’est pas le cas. Libération.fr, Un «Misanthrope» aux abois - Culture / Next
  • Prophète d'un redressement moral qui ne fédère aucun apôtre malgré ses prêches réitérés, il s'engage dans une misanthropie qui le mène inexorablement à s'exclure du monde. , Le Misanthrope - Théâtre national de Strasbourg :: FROGGY'S DELIGHT :: Musique, Cinema, Theatre, Livres, Expos, sessions et bien plus.
  • Le Misanthrope de Molière – Comédie en cinq actes et en vers qui traite bien entendu de la misanthropie, mais aussi de l’hypocrise, de l’amour, de la trahison et du thème si cher à la plume moqueuse de l’auteur : la vie à la Cour et ses travers. , Le Misanthrope de Molière au Théâtre du Ranelagh - Paris -
  • Petite réserve tout de même. S'il aime les animaux, Sylvain Tesson ne cache pas son animosité envers le genre humain, responsable, selon de lui, de tous les maux de la Terre. Il a peut-être raison, mais cette misanthropie laisse un goût amer. On peut aimer les animaux ET les hommes. Si, si, c'est possible... www.lyonne.fr, Sylvain Tesson remporte le Renaudot de l'aventure avec "La Panthère des neiges" - Chartres (28000)

Traductions du mot « misanthropie »

Langue Traduction
Anglais misanthropy
Espagnol misantropía
Italien misantropia
Allemand menschenfeindlichkeit
Chinois 厌世
Arabe بغض الجنس البشري
Portugais misantropia
Russe мизантропия
Japonais 人間嫌い
Basque misanthropy
Corse misantropia
Source : Google Translate API

Synonymes de « misanthropie »

Source : synonymes de misanthropie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « misanthropie »

Misanthropie

Retour au sommaire ➦

Partager