La langue française

Saltimbanque

Définitions du mot « saltimbanque »

Trésor de la Langue Française informatisé

SALTIMBANQUE, subst.

A. − Le plus souvent au plur.
1. Comédien ou marchand ambulant dont la profession est d'amuser la foule dans les foires ou sur les places publiques, avec des acrobaties, des tours d'adresse ou de force, ou grâce à des boniments. Synon. baladin, banquiste (pop.), bateleur (vx), bouffon (vx), charlatan (vx), forain2, jongleur.Troupe de saltimbanques; baraque, roulotte, voiture de saltimbanques; boniment, parade de saltimbanques. V. acrobate ex. 2 et 4, baladin ex. 3, bateleur ex. 1:
Tous les deux avaient le goût de l'Art, comme ils disent. La fille chante quelque part. Le fils a pris un métier plus infâme: Il écrit dans la feuille publique pour l'amusement de la foule, Tel que le saltimbanque qui joue de la flûte, la tête en bas. Claudel, Violaine, 1901, IV, p. 644.
Empl. adj. ou en appos. P. anal. [Pour un animal de foire] Voyez-vous, mon ami, mes pauvres ours saltimbanques donnent la clef de beaucoup de prodiges (Hugo, Rhin, 1842, p. 157).
2. P. ext. Professionnel du spectacle; comédien. Au niveau de l'état-major du P.d.g., les « saltimbanques » − artistes, créateurs et techniciens − affrontent M. Alain Dangeard, directeur général adjoint, et M. Xavier Larère, délégué à la production (L'Express, 1eroct. 1973, p. 84, col. 3).V. acrobate ex. 4.
[Dans un cont. péj.] Faire d'une honnête créature, que j'aurais fini par épouser dans mes vieux jours, une vaurienne, une saltimbanque, une fille d'opéra? (Balzac, Cous. Bette, 1846, p. 110).
B. − P. anal., fam., péj.
1. Bouffon de société ou mauvais orateur, outré dans ses paroles et dans son comportement.
En appos. avec valeur d'adj. Quelque bourgeois saltimbanque que la foule absurde entoure et acclame dans les bals publics (Murger, Scène vie boh., 1851, p. 235).Ce Franck a (...) un geste saltimbanque (...). Il parle toute la soirée des grands martyrs de la pensée (...), me faisant l'effet d'un Juif (...) qui a pris le commerce des hautes blagues hypocrites (Goncourt, Journal, 1869, p. 534).
2. Homme qui, par son manque de sérieux, sa légèreté, ne se montre pas digne de considération. Synon. clown, fantoche, marionnette, pantin, sauteur.Hier, ce matin encore, je le défendais contre toi-même. Sa passion l'égare, me disais-je; ce n'est qu'un dépit amoureux (...); après deux heures de recueillement et de méditation silencieuse, je reconnaissais que ton vicomte n'est qu'un saltimbanque et un chenapan (Sandeau, Sacs, 1851, p. 28).
Prononc. et Orth.: [saltε ̃bɑ ̃:k]. Ac. 1694: saltinbanque; dep. 1718: -tim-. Étymol. et Hist. 1615 « bateleur de foire » (J.-P. Camus, Homélies des États Généraux, p. 263: des saltimbanques [en it. ds le texte] qui font à l'envy pour debiter au vulgaire leurs denrees); 1661-78 au fig. (Cardinal de Retz, Mém., éd. A. Feillet, t. 2, p. 235). Empr. à l'ital.saltimbanco « acrobate de foire » (dep. xviies. d'apr. DEI; saltimbanca au xvies., A. Caro d'apr. Hope, p. 221), comp. de salta (de saltare, sauter*), in (en*) et banco « banc, estrade » (banc*). Fréq. abs. littér.: 230. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 134, b) 1 103; xxes.: a) 332, b) 72. Bbg. Hotier Cirque 1973 [1972] p. 75. − Quem. DDL t. 23 (s.v. saltimbe).

Wiktionnaire

Nom commun

saltimbanque \sal.tɛ̃.bɑ̃k\ masculin

  1. Bateleur qui débite ses boniments et fait ses exercices sur les places publiques, dans les foires.
    • La couleur, la forme, étaient d’un végétal ; mais d’un autre côté ces corps se déplaçaient tantôt en rampant avec une extrême lenteur, tantôt en exécutant des espèces de culbute à la façon des saltimbanques. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • (...) rendez-vous de tout ce qui nous arrive de l’intérieur, tziganes, saltimbanques, montreurs d’ours. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    • Il paraît que des saltimbanques sont installés sur la place. Ils ont disposé leurs roulottes, grouillantes d’enfants malpropres, juste devant le Grand Café. Ils vont monter un cirque et annoncent une représentation pour demain soir, la foire devant commencer dimanche. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 105.)
    • — Je ne vais pas laisser un travail régulier pour faire la saltimbanque et courir le cacheton, comme disent les artistes. — (Georges Chaulet, Les secrets de Fantômette, Hachette Jeunesse, 2011, p. 241)
  2. (Figuré) Bouffon de société et mauvais orateur qui débite, avec des gestes outrés, des plaisanteries déplacées.
    • Cet homme croit être plaisant, ce n’est qu’un saltimbanque.
    • Vous avez dit, Sire, vous avez dit en parlant de ce saltimbanque d'alcôve, vous avez dit, Sire : Voici le vrai roi de France ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  3. (Familier) Homme sans consistance, dont les actes et les propos ne méritent aucune considération à cause de sa légèreté et de son manque de sérieux.
    • C’est un vrai saltimbanque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SALTIMBANQUE. n. m.
Bateleur qui débite ses boniments et fait ses exercices sur les places publiques, dans les foires. Il se dit, figurément, d'un Bouffon de société et d'un mauvais orateur qui débite, avec des gestes outrés, des plaisanteries déplacées. Cet homme croit être plaisant, ce n'est qu'un saltimbanque. Ce n'est pas un orateur, c'est un saltimbanque. Il désigne aussi, familièrement, un Homme sans consistance, dont les actes et les propos ne méritent aucune considération à cause de sa légèreté et de son manque de sérieux. C'est un vrai saltimbanque.

Littré (1872-1877)

SALTIMBANQUE (sal-tin-ban-k') s. m.
  • 1Bateleur, charlatan, ordinairement placé sur des planches pour faire ses exercices et débiter ses drogues.

    Par extension. Mais pour le singe, animal inutile, Malin, gourmand, saltimbanque indocile…, Voltaire, Pauvre diable.

  • 2 Fig. et par dénigrement. Bouffon de société, mauvais orateur dont les gestes sont outrés et ridicules ; charlatan. M. d'Elbœuf, qui était grand saltimbanque de son naturel, commença la comédie par la tendresse qu'il avait pour le nom français, Retz, II, 240. Grâce à l'extrême confiance que j'ai en ma raison, ma foi n'est point à la merci du premier saltimbanque, Diderot, Pens. phil. 50.

    Adj. C'était sur les sermons de ce prédicateur saltimbanque [Roquette, évêque d'Autun, et oncle de l'abbé Roquette] que Despréaux avait fait cette épigramme [On dit que l'abbé Roquette Prêche les sermons d'autrui : Moi, qui sais qu'il les achète, Je soutiens qu'ils sont à lui], D'Alembert, Éloges, Roquette.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SALTIMBANQUE, s. m. (Maladies.) synonyme à charlatan, empirique. Voyez l’un & l’autre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « saltimbanque »

Ital. saltimbanco, de saltare, sauter, in, en, et banco banc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Vient de l’italien saltimbanco, de même sens, lui même issu de l’expression salta in banco (« sauter sur le banc »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « saltimbanque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
saltimbanque saltɛ̃bɑ̃k

Citations contenant le mot « saltimbanque »

  • Quand les saltimbanques, les enfants trinquent. De Jean-Claude Dauphin
  • On n’est pas des porteurs de messages. On est simplement des clowns, des saltimbanques (...). L’humour est un langage que j’ai toujours aimé. Notre ressort est de dénoncer la bêtise en faisant rire. De Cabu / Le Figaro et vous du 16 janvier 2015
  • Dans une caravane de 8 m de long, nous voilà tout de go dans la peau de Columbia, installés dans ce qui lui sert de loge. Voix, sons, décor, accessoires, tout contribue à rentrer pleinement dans cette histoire de saltimbanque. Les quatre maquettes de Kilomètre Zéro mènent sur les traces d'un boxeur malheureux, obligé de fuir de New York à Shangaï. Conçues comme autant de petits objets scéniques que la voix et la lumière animent merveilleusement, les boites miniatures réactivent les imaginaires d'un temps où les quais de gare, les vapeurs des ports et les déplacements constituaient, en soit, des aventures. frequence-sud.fr, Kilomètre 0 & Columbia circus - Du 03/10/2020 au 11/10/2020 - Arles - Frequence-sud.fr
  • De bestiaires oniriques en fantasmes de saltimbanque, Le Temps a retenu six stations qui promettent un 1er Août détonnant. Le Temps, Sons, feux et bestiaires de poètes pour le 1er Août - Le Temps
  • Toutes les petites bêtes d'un jardin merveilleux s'apprêtent à faire une grande fête en l'honneur de Marguerite, la reine des abeilles. Loulou le pou, Mireille l'abeille, Belle la coccinelle, Siméon le papillon, Marie la fourmi, Léon le bourdon et Carole la luciole sont les premiers à se réjouir des festivités à venir. La tranquillité de cette paisible communauté est bouleversée quand arrive Apollon le grillon, un saltimbanque nomade... Télé 7 Jours, Drôles de petites bêtes (France 4) Quel célèbre humoriste français double Loulou le Pou ?
  • Projection en plein air du film français de Daniel Blossier organisée par la mairie de Pin et Écran Mobile de la Ligue de l'enseignement BFC. Avec Daniel Auteuil, Maleaume Paquin, Virginie Ledoyen, etc. Aventure, famille. Durée : 1h49. À partir de 6 ans. Les aventures du jeune Rémi, orphelin recueilli par la douce Madame Barberin. A l’âge de 10 ans, il est arraché à sa mère adoptive et confié au Signor Vitalis, un mystérieux musicien ambulant. A ses côtés, il va apprendre la rude vie de saltimbanque et à chanter pour gagner son pain. Accompagné du fidèle chien Capi et du petit singe Joli-Cœur, son long voyage à travers la France, fait de rencontres, d’amitiés et d’entraide, le mène au secret de ses origines. Pas de repli, séance annulée en cas de mauvais temps. , «Remi sans famille» : Cinema en plein air a Pin

Traductions du mot « saltimbanque »

Langue Traduction
Anglais mountebank
Espagnol saltimbanqui
Italien ciarlatano
Allemand scharlatan
Chinois 骗子
Arabe شعوذ
Portugais charlatão
Russe шут
Japonais mountebank
Basque txerpolari
Corse muntagna
Source : Google Translate API

Synonymes de « saltimbanque »

Source : synonymes de saltimbanque sur lebonsynonyme.fr

Saltimbanque

Retour au sommaire ➦

Partager