La langue française

Clown

Sommaire

  • Définitions du mot clown
  • Étymologie de « clown »
  • Phonétique de « clown »
  • Évolution historique de l’usage du mot « clown »
  • Citations contenant le mot « clown »
  • Images d'illustration du mot « clown »
  • Traductions du mot « clown »
  • Synonymes de « clown »
  • Antonymes de « clown »

Définitions du mot clown

Trésor de la Langue Française informatisé

CLOWN, subst. masc.

A.− Vx. Paysan, bouffon du théâtre anglais. Le bouffon anglais n'a rien du valet de comédie (...) Le seul personnage avec lequel on puisse le confondre est son compatriote, le clown qui lui survit encore aujourd'hui (Thibaudet, Réflexions sur la littér.,1936, p. 90).
B.− Usuel. Artiste de cirque au costume et au maquillage extravagants qui emploie ses talents à faire rire les spectateurs au moyen de pitreries diverses, fondées principalement sur la parodie et la dérision. Synon. auguste, paillasse, pitre :
1. Il est l'homme qui, dans un cirque, aux acclamations de la foule, soulève des haltères, ou, plutôt, il est le clown qui, après que les hercules ont terminé leurs passes, les parodie en jonglant, lui aussi, avec des haltères, mais qui sont en carton et creux. Huysmans, L'Art. mod.,1883, p. 159.
SYNT. Clown nain; clown musicien (ou musical); clown dresseur, parleur, sauteur; costume (ou maillot) de clown; numéro de clown; maquillage (ou grimage) de clown; perruque de clown; agilité, légèreté, talent de clown.
Spéc. Clown blanc. Artiste au costume richement brodé et recouvert de paillettes, au visage plâtré, au bonnet conique, ayant pour rôle de provoquer ou de mettre en relief le ridicule de son partenaire (cf. Hist. des spectacles, 1965, p. 1539).
C.− Au fig.
1. Personne qui prête à rire ou qui amuse les autres par son apparence physique ou son comportement. Quel clown! faire le clown; ressembler à un clown; avoir l'air, l'allure d'un clown. Bille de clown (arg.) :
2. Ah! Certes, il était drôle, le père Pavilly, avec ses grandes jambes d'araignée et son petit corps, et ses longs bras, et sa tête en pointe surmontée d'une flamme de cheveux rouges sur le sommet du crâne. C'était un clown, un clown paysan, naturel, né pour faire des farces, pour faire rire, pour jouer des rôles, des rôles simples puisqu'il était fils de paysan, paysan lui-même, sachant à peine lire. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Les 25 francs de la Supérieure, 1888, p. 251.
[Empl. comme compl. déterminatif] De clown. Qui est destiné à faire rire :
3. ... ils [les enfants anglais] vivent avec Alice au pays des merveilles et Peter Pan. Nulle part, une telle prodigalité de fantaisie n'est mise à la disposition du premier âge. De mon temps, nous n'avions pas cette littérature de clown... Barrès, Mes cahiers,t. 13, 1921-22, p. 181.
Emploi adj. Un peu clown. Un peu ridicule. [Lui] dégingandé, un peu clown, blagueur qui voulait nous accompagner jusqu'à Carnot (Gide, Voyage au Congo,1927, p. 771).
Littér. [Le clown, symbole de tristesse dissimulée sous le rire] Clown malheureux, sombre, triste; pauvre clown. Des clowns succédèrent, enfarinés, presque tragiques de sérieux même dans leurs pantomimes folles (P. Bourget, Études et portraits,Études anglaises, 1888, p. 331).Il en fait (Fernand René du rôle de Goffard dans la dame aux gants verts) une sorte de très curieux clown douloureux et déshonoré (Colette, La Jumelle noire,1938, p. 100):
4. Un rire triste comme un clown en habit noir. Renard, Journal,1890, p. 65.
Rem. Dans cet ex., il est fait allusion au clown en habit noir, spécialité angl. (cf. Lar. 19eSuppl. 1878).
2. Péj. Personne qui ne peut être prise au sérieux à cause de son attitude irréfléchie, de son incompétence ou de son inconsistance dissimulée sous une fausse assurance. Prendre pour un clown, traiter de clown. Synon. fantoche, guignol, marionnette, pantin.− J'attends la défaite française, me dit Savine avec tranquillité. Que voulez-vous faire avec des clowns pareils à la tête d'un pays? (Abellio, Heureux les pacifiques,1946, p. 298):
5. ... c'est ce que le Parti Radical commence à comprendre; mais si habiles que soient ses clowns, il aura de la peine à en trouver qui sachent éblouir les gros banquiers juifs aussi bien que le font Jaurès et ses amis. Sorel, Réflexions sur la violence,1908, p. 79.
Rem. 1. On rencontre ds la docum. 2 ex. chez Huysmans du fém. clownesse au sens fig. à valeur péj., dont l'un est répertorié ds Guérin 1892; Rob. Suppl. 1970 (avec la mention ,,rare et litt.`` et un ex. de P. Guth) et Lar. Lang. fr. (avec la mention ,,peu usité`` et un ex. d'un des Goncourt) enregistrent le sens de femme clown qui est l'expr. la plus cour. 2. On rencontre ds la docum. le subst. clownisme, méd. [P. réf. aux gesticulations d'un clown] Suite de mouvements incohérents et d'apparence ridicules exécutés par un malade au cours d'une crise d'hystérie (cf. Méd. Biol. t. 1 1970); attesté aussi ds Guérin 1892 qui attribue le mot à Charcot) et l'adj. corresp. clownique. Qui caractérise les mouvements d'un malade atteint de clownisme. Charcot détermine très bien les phases de l'accès [d'hystérie], note les attitudes illogiques et passionnelles, les mouvements clowniques; il découvre les zones hystérogènes (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 234).
Prononc. et Orth. : [klun]. Pour la francisation de ce mot cf. Kamm. 1964, p. 73 et aussi Mart. Comment prononce 1913, p. 343 : ,,Nous réduisons facilement ow à ou dans clown, teagown, cowpox ou browning``. Cependant les gens du cirque eux-mêmes défendent la prononc. [klo:n]. Admis ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1823 (A.-D. d'Arcieu, Diorama de Londres, p. 158 ds Fr. mod., t. 17, p. 287 : le Pierrot, que les Anglais appellent clown); 1884 fém. clownesse (Huysmans, À rebours, p. 138). Angl. clown, attesté dep. la 2emoitié du xvies. sous les formes cloyne, cloine, puis clown au sens de « homme rustre, paysan » d'où « bouffon, fou » et plus spéc. à partir du xviiies. « pantomime, personnage des arlequinades et du cirque » (NED), peut-être d'orig. b. all. (NED; Klein Etymol.). Fréq. abs. littér. : 172. Bbg. Baudez (J.). Le Cirque et son lang. Vie Lang. 1962, p. 241. − Weil (A.). En Marge d'un nouv. dict. R. Philol. fr. 1932, t. 45, p. 14.

Wiktionnaire

Nom commun

clown \klun\ masculin (pour une femme, on peut dire clownesse)

  1. (Cirque) Acteur qui, dans les cirques, fait des exercices d’équilibre et de souplesse tout en jouant un rôle bouffon. Il porte habituellement un accoutrement grotesque.
    • Par ces temps de pantagruélisme, où le succès, chez nous, est aux bateleurs, où la gloire est aux clowns, où le trapèze de Léotard fait merveille, où Blondin triomphe sur la corde roide, les badauds des deux mondes trouveraient peut-être encore des émotions neuves au spectacle des exercices de force et d’adresse des Cingalais. — (Octave Sachot, L’Île de Ceylan et ses curiosités naturelles, 5e édition augmentée et ornée de gravures, Paris : Victor Sarlit, 1869, page 23)
    • […] et, puisant dans un pot une épaisseur de rouge, il s’enlumina la trogne à la manière d’un clown ou plutôt d’un ivrogne, […]. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • À Rochechouard, « Médrano », a rajeuni le cirque Fernando, et dans le souvenir du clown Boum-Boum, a trouvé un heureux déroulement de spectacle. — (Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, page 239)
  2. (Par analogie) Quelqu’un qui n’est pas sérieux, un trublion.
    • J'ai dû virer ce clown du cours de karaté tellement il m’énervait.
  3. Poisson-clown.
    • Le clown rouge fréquente les deux versants des récifs coralliens de la mer du Japon, des îles Ryukyu, d'Indonésie, des Philippines, de Malaisie, de Singapour et de Thaïlande. — (Alain Breitenstein, ‎Pierre Darmangeat, Entretien de l’aquarium d’eau de mer, 2005, page 60)

Nom commun

clown \klaʊn\

  1. (Cirque) Clown.
  2. Bouffon.
  3. (Figuré) (Familier) Farceur, blagueur, plaisantin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CLOWN. (On prononce Clounn.) n. m.
Acteur qui, dans les cirques, fait des exercices d'équilibre et de souplesse tout en jouant un rôle bouffon. Il a la souplesse d'un clown. Farces de clown.

Littré (1872-1877)

CLOWN (klôn') s. m.
  • Personnage grotesque de la farce anglaise.

    Dans nos cirques, artiste exécutant, avec une agilité remarquable, des exercices d'équilibre ou de souplesse, particulièrement ceux qui peuvent faire rire les spectateurs.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « clown »

De l’anglais clown.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(1) Probablement de l’ancien allemand parlé par les Frisiens, klönne, désignant un être vieux et malhabile.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Angl. clown, farceur, proprement paysan, rustaud.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « clown »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
clown klun

Évolution historique de l’usage du mot « clown »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « clown »

  • Il ne faut pas étouffer le nez de clown sous un mouchoir blanc. De Nicolas Bedos / Le Monde, 10 janvier 2015
  • Trop de gens désirent être clown, peu ambitionnent d’être drôle. C’est un problème De Philippe Gaulier / Le Gégèneur
  • Si le clown est triste, c'est tout simplement parce qu'il est mal payé. De W.C. Fields
  • Je ferai le clown de mon mieux. Et peut-être ainsi je parviendrai à faire l’homme, au nom de tous. De Michel Quint / Effroyables jardins
  • Quand j’étais jeune, je voulais être ministre ou clown. J’ai choisi la deuxième option car je suis un garçon sérieux. De Sim
  • Quand je commence à me prendre au sérieux, je me sens comme un clown qui porterait des talons hauts. De Robin Williams
  • Enfin, de son vil échafaud, Le clown sauta si haut, si haut, Qu'il creva le plafond de toiles Au son du cor et du tambour, Et, le cœur dévoré d'amour, Alla rouler dans les étoiles. Théodore de Banville, Odes funambulesques
  • L'art du clown va bien au-delà de ce qu'on pense. Il n'est ni tragique ni comique. Il est le miroir comique de la tragédie et le miroir tragique de la comédie. Isaac Félix, dit André Suarès, Remarques, Gallimard
  • Le clown érige l’imbécillité au rang d’art. Il vous invite à faire ce que vous voulez, comme vous le voulez, à la seule condition que ça plaise au public. De John Wright / Why is that so funny?
  • Etre clown est un état, pas une fonction. De Pierre Etaix / Le Monde, 2 novembre 2011
  • L'art du clown va bien au-delà de ce qu'on pense. Il n'est ni tragique, ni comique ; il est le miroir comique de la tragédie et le miroir tragique de la comédie. De André Suarès / Remarques ; Essais sur le clown
  • Le clown alcoolique a toujours le même nez, même quand il l'enlève. De Patrick Sébastien / Carnet de notes
  • Le cirque c'est un reflet de la société, avec ses trois personnages principaux: le clown, Auguste, et M. Loyal, soit le président, le peuple et la police. De Alexis Grüss / Le Figaro, 1er décembre 2015
  • Mon Dieu qui n'êtes personne, donnez-moi chaque jour ma chanson quotidienne, mon Dieu qui êtes un clown, je vous salue, je ne pense jamais à vous, je pense à tout le reste, c'est déjà bien assez de travail, amen. De Christian Bobin / La folle allure
  • C'est une passion qui l'anime depuis son enfance. Voilà un an que Johanna Gonzales a intégré la Compagnie des Aubes Sauvages, où elle transmet son art d'être clown. hebdo-ardeche.fr, Vernoux-en-Vivarais - "Le clown permet de tout oser !"
  • Depuis vingt ans, «Piopio le clown», Joseph Megaides à la ville, aide à améliorer le quotidien dans des hôpitaux pour enfants, des maisons de retraite ou encore des établissements pour autistes, en région parisienne. CNEWS, «Piopio», le clown magicien au grand cœur | CNEWS
  • L’association Clown et vie forme des clowns à intervenir dans les Ehpad mais aussi les hôpitaux et les structures médico-sociales. Après plusieurs mois de pause en raison de la crise, l’association a repris ses actions. Une mission devenue encore plus essentielle : offrir une parenthèse joyeuse ou poétique à des personnes qui ont été confinées dans leur chambre et privés de visites pendant plusieurs semaines. Reportage dans un Ehpad des Landes-Genusson, Alix Lanos. TV Vendée, Après le confinement, les clowns de retour dans les Ehpad - Actu - TV Vendée
  • Oui. Le plus dur c’est de garder l’étincelle quand on rentre dans une chambre d’hôpital même après 20 ans d’expérience. Personnellement j’approche les 1000 interventions, forcément il y a des hauts et des bas. Mais quand ça va mal, les autres clowns sont là pour nous aider et nous remotiver. C’est une grande famille.  , Pour le Lillois Fanfreluche, « être un Clown de l'Espoir, c'est prendre un grand bain d'humanité » | Actu Pas-de-Calais
  • Mais, poursuit l’équipe plus sérieusement, « évidemment, une telle perspective n’enthousiasme personne, aussi, suite à notre dernière réunion avons-nous envisagé plusieurs choses : à ce jour le festival est maintenu et nous prendrons notre décision finale début septembre, selon les décisions des grands chefs du pays. Si les contraintes sanitaires sont trop dures nous serons contraints d’annuler le festival (par exemple, si la distanciation de quatre m² par personne est demandée, nous ne pourrons pas tenir financièrement, ça ne passe pas) ». Seulement, « mais ! Car il y a un mais : si nous sommes obligés d’annuler le festival, nous avons envisagé une forme légère et clowne, en plein air, vers début octobre dont nous vous tiendrons bien sûr informés ». Le Telegramme, À Theix-Noyalo, le festival Clowns hors-piste maintenu, avec un « mais » - Vannes - Le Télégramme
  • Destinées à être vendues au public pour aider Rêves de clown, Intermarché a offert, en février, 1 400 roses au Lions club. Les 2 380 € collectés, produits de la vente, ont été remis, mardi 9 juin, à l’association du secteur Brest-Morlaix. Le Telegramme, Lions club et Intermarché offrent 2 380 € à Rêves de clown - Plourin-lès-Morlaix - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « clown »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « clown »

Langue Traduction
Anglais clown
Espagnol payaso
Italien clown
Allemand clown
Portugais palhaço
Source : Google Translate API

Synonymes de « clown »

Source : synonymes de clown sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « clown »

Partager