Repercer : définition de repercer


Repercer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REPERCER, verbe trans.

A. − Percer de nouveau. Les bâtisses rapiécées par trois ou quatre siècles et laissant, sous leur plâtre d'hier, repercer les saletés de leur vieillesse (Goncourt,Man. Salomon, 1867, p. 363).
B. − TECHNOL. (notamment en joaill. et en orfèvr.). Découper à jour en suivant un tracé. Dans des cas très rares, le barillet est « repercé » (ajouré) et gravé (Bassermann-Jordan,Montres, horl. et pend., 1964, p. 182)
Prononc. et Orth.: [ʀ əpε ʀse], (il) reperce [-pε ʀs]. Att. ds Ac. dep. 1835. Conjug. Prend une cédille devant a et o: il reperça, nous reperçons. Étymol. et Hist. 1549 (Est.); 1755 spéc. orfèvr. (Livre Journal de Lazare Duvaux, t. II, p. 242 ds Havard). Dér. de percer*; préf. re-*.
DÉR.
Reperceur, -euse, subst.[Corresp. à supra B] Ouvrier, ouvrière qui reperce. Pauline allait entrer dans un atelier de reperceuses sur or et sur argent (Zola,Assommoir, 1877, p. 681).[ʀ əpε ʀsœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1803 reperçeuse (Boiste); de repercer, suff. -eur2*.

Repercer : définition du Wiktionnaire

Verbe

repercer transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Percer de nouveau.
    • Ce tonneau a été percé trop haut, il faut le repercer.
    • Mais ma rêverie (semblable à ces architectes élèves de Viollet-le-Duc, qui, croyant retrouver sous un jubé Renaissance et un autel du XVIIe siècle les traces d’un chœur roman, remettent tout l’édifice dans l’état où il devait être au VIIe siècle) ne laisse pas une pierre du bâtiment nouveau, reperce et « restitue » la rue des Perchamps. — (Marcel Proust, Du côté de chez Swann, in À la recherche du temps perdu, t. I, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1987, p. 164)
  2. (Bijouterie) Découper un ouvrage pour y faire des jours suivant un tracé.
    • Repercer une médaille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Repercer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REPERCER. v. tr.
Percer de nouveau. Ce tonneau a été percé trop haut, il faut le repercer. En termes d'Orfèvrerie, Repercer un ouvrage se dit d'un Ouvrage que l'on découpe pour y faire des jours suivant un tracé.

Repercer : définition du Littré (1872-1877)

REPERCER (re-pèr-sé) v. a.
  • Il se conjugue comme percer. Percer de nouveau.

    Terme d'orfévrerie. Repercer un ouvrage, découper un ouvrage tracé pour être à jour.

HISTORIQUE

XVIe s. …Et me gesnez de tourment sur tourment, Me reperçant d'amoureuses halesnes, Ronsard, 134.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Repercer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

REPERCER, v. act. (Gram.) percer une seconde fois. Les Bijoutiers entendent par ce mot évuider une plaque de métal selon un dessein donné que l’on trace dessus. On se sert pour repercer, de forets, de limes & des petites scies. Ce mot est synonyme de percer.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « repercer »

Étymologie de repercer - Wiktionnaire

De percer, avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « repercer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
repercer rœpɛrse play_arrow

Conjugaison du verbe « repercer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe repercer

Citations contenant le mot « repercer »

  • Tout d abord, le contexte : j'utilise ces skis en 177 monté Race 2,0 avec la plaque de réglage (rampe un peu moins de 5mm) avec des Maestrales RS 1 angle à 20 degrés, montage avancé de 5mm par nécessite pour éviter de repercer. Mon gabarit : 185/85 kl, Après 2 ou trois descentes pour m'habituer à la rampe assez plate, le tout est ok et cohérent. La paire fixée fait 3kg! skipass.com, Test Salomon Mtn Explore 88
  • A quelques jours du 24 octobre, date de présence obligatoire des bateaux dans le port de Saint-Malo, dans quel état d’esprit vous trouvez-vous ? « Ces deux dernières semaines ont été intenses. Comme prévu, nous avons sorti le bateau de l’eau pour un dernier petit chantier avant la course. Le truc, c’est qu’initialement, nous avions prévu de simplement nous concentrer sur la carène afin qu’elle soit parfaitement propre mais il se trouve que nous avons dû effectuer un gros travail sur le mât. La raison ? Lors d’un entraînement, je me suis aperçu d’un problème de rail de grand-voile. Ce dernier était en train de se décoller à cause de certaines vis qui étaient en train de casser et je me suis alors retrouvé dans l’incapacité d’affaler. Nous avons dû ouvrir un gros dossier qui n’était pas prévu et qui nous a obligé à tout démonter, tout tarauder et tout repercer. Pendant dix jours, nous n’avons pas chômé mais tout est désormais de nouveau en place et j’ai même pu faire deux sorties dans 25-30 nœuds de vent sur une mer formée avec 4 à 5 mètres de creux, pour bien tirer dessus et m’assurer que le problème était vraiment résolu. Je suis évidemment soulagé d’avoir pu régler ce souci technique maintenant car j’aurais pu tout aussi bien y être confronté pendant la Route du Rhum, ce qui aurait été nettement plus compliqué, même si l’on sait que ça fait partie des risques quand on a un bateau qui a autant de milles au compteur. » A quel moment avez-vous prévu d’effectuer le convoyage de Serenis Consulting jusqu’à la Cité Corsaire ? « Il est prévu que je parte ce jeudi, en même temps que Nicolas Troussel à bord de Corum. C’est toujours plus sympa à deux. Nous avons choisi de monter en deux temps, avec une escale à Roscoff. On sait que la dernière partie sera plus tranquille que la première et aujourd’hui, je n’ai plus besoin de naviguer pour tester des choses mais simplement pour me rassurer sur le fait que tout est parfait. Ces derniers jours, je retourne le truc dans tous les sens dans ma tête et vraiment, je pense que tout est sur les rails. » Avez-vous réellement le sentiment que le compte à rebours a commencé ? « Clairement. Aujourd’hui, je suis à fond dans ma Route du Rhum. Je ne pense plus qu’à ça toute la journée, je le sens. Je suis toujours à l’affût du moindre détail, que cela concerne le bateau ou ma forme. J’essaie de faire attention au sommeil afin de ne surtout pas cumuler de retard et de faire mon sport sans trop forcer. Je fais en sorte d’avoir une bonne hygiène de vie et de ne pas m’angoisser plus que ça. Pour l’instant, j’ai l’impression que ça va. Je ne veux pas oublier un seul truc, jusqu’à la sortie des écluses. Je veux être sûr de ne rien rater ou, en tous les cas, de ne rien avoir à regretter. » Course au Large, Jean Galfione : « La Route du Rhum ? Je ne pense plus qu’à ça » - Course au Large
  • Rien à dire. Je les avais meme fait repercer il a 2 ans. Le skiman n'était pas très chaud pour le faire, disant que la construction n'était pas idéale mais je n'ai eu aucun problème depuis. skipass.com, Test Völkl 100Eight

Images d'illustration du mot « repercer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « repercer »

Langue Traduction
Corse ritruvà
Basque re-jartzailea
Japonais 再び突き刺す
Russe повторно проколоть
Portugais re-perfurar
Arabe إعادة اختراق
Chinois 重刺
Allemand erneut durchstechen
Italien re-forare
Espagnol volver a perforar
Anglais re-pierce
Source : Google Translate API

Synonymes de « repercer »

Source : synonymes de repercer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires