La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « renchérir »

Renchérir

Définitions de « renchérir »

Trésor de la Langue Française informatisé

RENCHÉRIR, verbe

A. − Empl. trans., vieilli. [Le suj. désigne une pers. ou une chose] Rendre plus cher, plus coûteux. Synon. augmenter, enchérir.Des impôts lourds et nombreux renchérissent les produits et obligent la plupart des consommateurs à s'en passer (Say,Écon. pol., 1832, p. 151):
... le coût élevé de la main-d'œuvre a rendu le placement des pierres de menu calibre presque impossible; la taille de ces dernières renchérit leur prix dans une telle proportion que l'acheteur préfère acquérir une grosse pierre que plusieurs petites... Metta,Pierres préc., 1960, p. 115.
B. − Empl. intrans. [Le suj. désigne une chose] Devenir plus cher. Tout renchérit. La vie, déjà fort chère à notre arrivée, est renchérie depuis, et renchérira encore (Hugo,Corresp., 1825, p. 418).Seuls les produits de luxe renchériront à volonté (De Gaulle,Mém. guerre, 1959, p. 118).
C. − Empl. trans. indir.
1. [Le suj. désigne une pers.] Renchérir sur qqc.Faire une enchère supérieure. Synon. enchérir.Je me suis entêté à renchérir sur ce volume, je ne sais pourquoi, pour le plaisir de faire enrager un monsieur qui s'acharnait dessus et semblait me défier de l'avoir (Dumas fils, Dame Cam., 1848, p. 32).
Empl. abs. Delarocque proposa le cours de la veille. − À 3.030, je prends l'Universelle. Mais, tout de suite, un autre agent renchérit. − À 3035, envoyez l'Universelle (Zola,Argent, 1891, p. 328).
2. Au fig. Renchérir (sur qqn, sur qqc.).Aller plus loin (que quelqu'un d'autre) en actes ou en paroles, aller au-delà (de quelque chose).
a) [Le suj. désigne une pers.] Renchérir sur qqn (de qqc.).Quelquefois Deschartres, assistant à la leçon, renchérissait sur le professeur pour nous reprocher de marcher et de danser comme des ours ou des perroquets (Sand,Hist. vie, t. 2, 1855, p. 384).Plusieurs fois il [Marat] s'était élevé contre les énergumènes qui renchérissaient sur lui de patriotisme (A. France,Dieux ont soif, 1912, p. 92).
b) [Le suj. désigne une pers. ou une chose] Renchérir sur qqc.Renchérir sur le ridicule, sur des critiques, des propos. Une foule d'imaginations déréglées, qui successivement renchérissaient les unes sur les autres par de nouvelles turpitudes et de nouvelles atrocités (Marmontel,Essai sur rom., 1799, p. 291).Au siècle dernier, Justus von Liebig, grand chimiste allemand, émettait des affirmations catégoriques, où il renchérissait même sur la fameuse boutade de Diderot: « ... il ne faut pas comprendre la chimie, il ne faut pas connaître son histoire pour avoir, comme beaucoup de gens, ce dédain prétentieux et ridicule pour l'époque de l'alchimie (...) » (Caron, Hutin,Alchimistes, 1959, p. 85).
c) Empl. abs. Renée avoua qu'au pensionnat les petites filles étaient très polissonnes. Maxime renchérit et osa raconter quelques-unes des hontes du collège de Plassans (Zola,Curée, 1872, p. 429).Je multiplie les nuances, les digressions aussi, j'adapte enfin mon discours à l'auditeur, j'amène ce dernier à renchérir (Camus,Chute, 1956, p. 1545).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɑ ̃ ʃeʀ:ʀ], (il) renchérit [-ʃeʀi]. Ac. 1694, 1718: -che-; dep. 1740: -ché-. Étymol. et Hist. 1. a) 1erquart xiiies. trans. « redonner de la valeur à » fig. (Renclus de Moiliens, Miserere, éd. A. G. Van Hamel, 263, 5); b) 1283 « augmenter de prix » (Philippe de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 1138); 1340 spéc. « faire une enchère sur quelqu'un » (Lett. de Ph. de Val., A.N. JJ 72, f o93 r ods Gdf. Compl.); c) 1616 « aller encore plus loin (en paroles) » (D'Aubigné, Hist. univ., II, 14, ibid.); 2. 1349 faire le rencheri « se faire prier » (Songe vert, 905 ds T.-L.). Dér. de enchérir*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 150.
DÉR.
Renchérisseur, -euse, subst.,rare. Personne qui renchérit (v. supra C 2). P. anal. Ne nous laissons pas ensevelir (...) sous les démagogues, les renchérisseurs au contagieux délire (Arnoux,Roi, 1956, p. 321). [ʀ ɑ ̃ ʃeʀisœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. 1340 renchierisseur (Arch. JJ 72, f o227 v ods Gdf.) − 1515, v. Gdf., à nouv. dep. Littré Add. 1872; de renchérir, suff. -eur2*.
BBG. − TLF. Nancy. Notes de lexicogr. crit. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1986, t. 24, n o1, p. 232.

Wiktionnaire

Verbe - français

renchérir \ʁɑ̃.ʃe.ʁiʁ\ transitif ou intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre plus cher.
    • Les options sont un outil important de la politique de prix. Leur seul risque est de rendre l'offre trop complexe et peu lisible, et de renchérir excessivement le coût si elles sont trop nombreuses. — (Henri de Bodinat, La stratégie de l'offre: La nouvelle entreprise dans la nouvelle économie, Pearson Education France, 2013, page 213)
  2. Devenir plus cher.
    • Tout renchérit.
    • La vie ne cesse de renchérir.
  3. Faire une enchère supérieure.
    • Renchérir sur quelqu’un.
  4. (Figuré) Aller plus loin en paroles, en action.
    • – Eh quoi ? s’écriait Julius de Baraglioul, son beau-frère, c’est votre corps que vous vous en allez soigner à Rome ! Puissiez-vous reconnaître là-bas combien votre âme est plus malade encore !
      A quoi répondait Armand-Dubois sur un ton de commisération renchérie :
      – Mon pauvre ami, regardez donc mes épaules.
      — (André Gide, Les Caves du Vatican, 1914)
    • Là-dessus renchérissent encore les règles du métier : « Être bien avec tout le monde, n’être très bien avec personne », telle était la consigne explicite donnée aux instituteurs, et plus encore aux institutrices, cibles désignées des malveillances villageoises. — (Mona Ozouf, Composition française, Gallimard, 2009, collection Folio, page 45)
    • Fait curieux, la belle-mère ne renchérit pas. Dans la querelle familiale, elle pencherait au contraire pour la gendresse. — (Michel Jeury, Les beaux jours du Docteur Nicolas, Robert Laffont, 2010, chapitre 7)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RENCHÉRIR. v. tr.
Rendre plus cher. Le blé est fort renchéri. Il s'emploie surtout comme verbe intransitif et signifie Devenir plus cher. Tout renchérit. La vie ne cesse de renchérir. Il signifie encore Faire une enchère supérieure. Renchérir sur quelqu'un. Il s'emploie aussi figurément et signifie Aller plus loin en paroles, en action. Renchérir sur la mode. Le participe passé

RENCHÉRI s'emploie substantivement. Faire le renchéri, Faire le difficile, le dédaigneux. Elle fait bien la renchérie.

Littré (1872-1877)

RENCHÉRIR (ran-ché-rir)
  • 1 V. a. Rendre plus cher, d'un prix plus élevé. Il [Louis XI] entrait dans les moindres détails de la police, et il punit sévèrement les boulangers, qui avaient fait une cabale pour renchérir le pain, Duclos, Œuv. t. III, p. 335.
  • 2 V. n. Devenir plus cher. Tout renchérit.
  • 3 Fig. Dire, faire plus qu'un autre. Mais sur tout certain Grec renchérit et se pique D'une élégance laconique, La Fontaine, Fabl. VI, 1. Mon sentiment n'est pas qu'on prenne la méthode De ceux qu'on voit toujours renchérir sur la mode, Molière, Éc. des mar. I, 1. Pour renchérir par-dessus son maître, Hamilton, Gramm. 7. Rien n'est plus contagieux que l'erreur appuyée d'un grand nom ; aussi plusieurs écrivains, se prévalant de l'autorité de Pline, ont renchéri sur le merveilleux de son récit, Buffon, Ois. t. IX, p. 135. On peut, après une périphrase, en ajouter une seconde, une troisième, et ce sera fort bien, pourvu qu'elles expriment chacune des accessoires qui renchérissent les uns sur les autres, Condillac, Art d'écrire, II, 3. Lucain était jeune, et l'ambition d'un jeune homme est d'étonner en renchérissant sur lui-même, Marmontel, Œuv. t. V, p. 8.

    Particulièrement. Renchérir sur quelqu'un, dire des choses vraies ou fausses, plus extraordinaires que celles qu'il dit. À renchérir sur lui, voyons, que je m'amuse, Collin D'Harleville, M. de Crac, SC. 1.

HISTORIQUE

XIIIe s. Aucun sunt qui acatent [achètent], qui, por renquierir le marcié, acatent par teles conditions que…, Beaumanoir, XLIV, 20.

XVe s. Ne rencherirent les vivres, qu'on n'eust la denrée pour un denier, aussi bien qu'on avoit par avant qu'ils [des étrangers] vinssent, Froissart, I, I, 32. Fortune, vueilliez moy laissier En paix une fois, je vous prie ; Trop longuement, à vray compter, Avez eu sur moy seigneurie ; Tousjours faictes la rencherie Vers moy, et ne voulez ouïr Les maulx que m'avez fait souffrir, Orléans, Bal. 40.

XVIe s. Le roy estoit distingué de son peuple d'une plaisante maniere et bien rencherie : il avoit une religion à part, Montaigne, I, 326. Poppea masquoit ses beautez pour les rencherir à ses amants, Montaigne, III, 5. Le roi exagera le fait par parolles si violentes, criant que c'estoit lui qui estoit blessé [lors de la blessure de Coligny] ; la roine mere le r'encherit, disant que c'estoit toute la France, D'Aubigné, Hist. II, 14. Et de tant que je me montrois affectionné à avoir son secret, de tant plus il faisoit le rencheri, Paré, XXV, 32.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « renchérir »

 Dérivé de enchérir, avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Re…, et enchérir ; Berry, renchardir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « renchérir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
renchérir rɑ̃ʃerir

Fréquence d'apparition du mot « renchérir » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « renchérir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « renchérir »

  • La seconde a été mariée à un soldat américain, qui la battait. Et sa pénible histoire personnelle, qu’elle raconte sans fard, n’a jamais démenti sa profonde sympathie pour ses quasi-compatriotes. Rapidement, dans l’air doux de juillet, un petit groupe se forme autour des deux voisins, pour renchérir: «Ils sont beaucoup plus amicaux que les autres étrangers! S’ils ont besoin de quoi que ce soit, ils peuvent venir n’importe quand, je les aiderai toujours», affirme Noël.
    Le Figaro.fr — Grafenwöhr, ce village de Bavière qui ne veut pas voir partir ses GI

Traductions du mot « renchérir »

Langue Traduction
Anglais increase
Espagnol incrementar
Italien aumentare
Allemand erhöhen, ansteigen
Chinois 增加
Arabe زيادة
Portugais aumentar
Russe увеличение
Japonais 増加する
Basque gora egin
Corse aumentà
Source : Google Translate API

Antonymes de « renchérir »

Combien de points fait le mot renchérir au Scrabble ?

Nombre de points du mot renchérir au scrabble : 13 points

Renchérir

Retour au sommaire ➦