La langue française

Surfaire

Sommaire

  • Définitions du mot surfaire
  • Étymologie de « surfaire »
  • Phonétique de « surfaire »
  • Images d'illustration du mot « surfaire »
  • Traductions du mot « surfaire »
  • Synonymes de « surfaire »
  • Antonymes de « surfaire »

Définitions du mot surfaire

Trésor de la Langue Française informatisé

SURFAIRE, verbe trans.

A. − Exagérer la valeur d'un bien. Plus il me fait boire, plus il me surfait ses biens (Balzac, Tén. affaire, 1841, p. 147).
Empl. abs., rare. Synon. de surenchérir.Ses vareuses, ses chemises, ses maillots à raies bleues, furent palpés, retournés et puis enlevés à des prix quelconques, les acheteurs surfaisant pour s'amuser (Loti, Pêch. Isl., 1886, p. 161).
B. − Apprécier, vanter d'une manière excessive. D'ailleurs, de plus en plus souffrant, j'étais tenté de surfaire les plaisirs les plus simples à cause des difficultés mêmes qu'il y avait pour moi à les atteindre (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 787).D'Alembert, plaidant pour les dictionnaires, n'essayait pas, du moins, d'en surfaire les mérites (Civilis. écr., 1939, p. 24-9).
Empl. abs., rare. On est simple, simple en Lorraine. On craint si fort de surfaire, de s'en faire accroire, qu'on apprécie mal ce qu'on possède (Barrès, Appel soldat, 1900, p. 308).
Empl. pronom.
réfl. indir. Évaluer quelque chose de manière exagérée. C'est à douter, à présent, si je ne me surfaisais pas d'abord la beauté, qui me parut si grande, de la première partie du drame (Gide, Journal, 1942, p. 141).
réfl. Se surestimer. Tout le monde a du talent, aujourd'hui, mon cher monsieur; vous tout comme les autres. Ne nous surfaisons pas (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 49).Pourquoi chercher à se surfaire? Refuser de constater en moi (ce qui m'apparaît en Tolstoï): une indéniable diminution? (Gide, Journal, 1932, p. 1139).
Prononc. et Orth.: [syʀfε:ʀ], (il) surfait [-fε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1174-78 sorfeire « augmenter le prix » (Etienne de Fougères, Livre des Manières, éd. R. A. Lodge, 826); 1704 fig. « faire trop valoir » (Trév.). Dér. de faire1*; préf. sur-*; cf. en a. fr. le part. passé subst. sorfait « excès » 1155 (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 3905) − xiiies. ds Gdf. et T.-L. et le verbe sorfaire « avoir l'avantage sur » (1160-74 (Chron. Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 33413) − xiiies. ds Gdf. et T.-L. Fréq. abs. littér.: 27. Bbg. Quem. DDL t. 30.

Wiktionnaire

Verbe

surfaire \Prononciation ?\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Demander plus qu’il ne faut d’une chose qui est à vendre.
    • Surfaire sa marchandise.
    • Comme nous lui faisions observer que le prix était un peu élevé, il nous répondit d’une façon grandiose en espagnol : « Je ne surfais jamais : cela est bon pour les chrétiens. » Ainsi notre mauvaise foi commerciale nous rend un objet de mépris pour les nations barbares, qui ne comprennent pas que le désir de gagner quelques centimes de plus puisse faire parjurer un homme. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
  2. (Figuré) Estimer un homme au-dessus de sa valeur, le vanter au-delà de son mérite.
    • On a surfait même Montaigne ; il n’est pas toujours savoureux. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, pages 353-354)
    • Cet écrivain, cet artiste est très surfait.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SURFAIRE. (Il se conjugue comme FAIRE.) v. tr.
Demander plus qu'il ne faut d'une chose qui est à vendre. Surfaire sa marchandise. Il se dit figurément des Personnes et signifie Estimer un homme au-dessus de sa valeur, le vanter au-delà de son mérite. Cet écrivain, cet artiste est très surfait.

Littré (1872-1877)

SURFAIRE (sur-fê-r') v. a.

Il se conjugue comme faire.

  • 1Demander un prix trop élevé d'une chose qui est à vendre. Surfaire sa marchandise.

    Fig. Nous avons un si violent penchant à surfaire nos qualités et à diminuer nos défauts…, Diderot, Lett. sur les aveugles.

    Se surfaire quelque chose, le surfaire à soi. La vertu a perdu de son prix pour celui qui se surfait celui de la vie, Diderot, Cl. et Nér. II, 1.

    Absolument. Non, en conscience, vous en paierez cela ; je vous parle sincèrement, et ne suis pas homme à surfaire, Molière, Méd. malgré lui, I, 6.

  • 2Évaluer trop haut. Si vous avez fait tout cela pour deux mille écus, vous avez bien économisé. - Vous ne surfaites que de deux mille écus ; car il ne m'en a rien coûté, Rousseau, Hél. IV, 11.

    Fig. Estimer trop, en parlant d'une personne, vanter au delà des mérites. C'est un homme qu'on a beaucoup surfait.

HISTORIQUE

XVIe s. La blanchée n'en vault que ung pinart, et tu nous surfaictz icy les vivres ! Rabelais, Pant. II, 30.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SURFAIRE, v. act. & n. (terme de Commerce.) c’est demander d’une marchandise beaucoup au-delà du prix qu’elle vaut, ou qu’on a resolu de la vendre. C’est toujours une mauvaise maxime à un marchand ou négociant de surfaire sa marchandise. Les négocians anglois, grands & petits, ne surfont presque jamais. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « surfaire »

Sur 1, et faire ; wallon, sorfé, surfé. En provençal, sobrefait veut dire haut fait.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « surfaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
surfaire syrfɛr

Images d'illustration du mot « surfaire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « surfaire »

Langue Traduction
Anglais surfing
Espagnol surf
Italien fare surf
Allemand surfen
Chinois 冲浪
Arabe ركوب الأمواج
Portugais surfar
Russe серфинг
Japonais サーフィン
Basque surfa
Corse surfing
Source : Google Translate API

Synonymes de « surfaire »

Source : synonymes de surfaire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « surfaire »

Partager