La langue française

Remonte

Sommaire

  • Définitions du mot remonte
  • Étymologie de « remonte »
  • Phonétique de « remonte »
  • Citations contenant le mot « remonte »
  • Images d'illustration du mot « remonte »
  • Traductions du mot « remonte »
  • Synonymes de « remonte »
  • Antonymes de « remonte »

Définitions du mot « remonte »

Trésor de la Langue Française informatisé

REMONTE, subst. fém.

A. − Fait de remonter un cours d'eau.
1. [À propos de bateaux] Un fret de remonte.
2. [À propos de poissons] Ensemble des poissons qui remontent un cours d'eau pour frayer. Synon. remontée.La remonte des anguilles, une remonte de saumons. (Dict. xixeet xxes.).
B. − MINES. Manœuvre qui consiste à ramener à la surface d'un puits les hommes, le matériel, les produits d'extraction. Dépêchons! répétait aux chargeurs le porion Richomme. Il hâtait la manœuvre de la remonte, ne voulant point sévir, faisant semblant de ne pas entendre (Zola, Germinal, 1885, p. 1180).À la remonte, l'ouvrier [mineur] rend sa lampe (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, 1905, p. 380).
En remonte.Dont la déclivité est ascendante. Le grisou (...) [a] tendance à stationner au front de taille du chantier en remonte, et l'eau dans le fond des ateliers en descente (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, 1905, p. 179).
C. − SPORTS, fam. Synon. de remontée.La « remonte » des tricolores va-t-elle s'accentuer? (L'Auto, 16 avr. 1934ds Grubb Sports 1937, p. 62).
D. − Fait de pourvoir en chevaux frais une unité de cavalerie, une écurie de poste ou de messagerie, un haras. J'aime le cheval comme vous; c'est un noble animal (...) Je prends un vif intérêt aux luttes du sport: elles améliorent la race hippique et contribuent puissamment à une bonne remonte de notre cavalerie (Feuillet, Camors, 1867, p. 76).
Cheval de remonte. Cheval sélectionné par le service des remontes pour les besoins de l'armée. Les trois autres dignitaires n'avançaient pas avec cette vigueur de cheval de remonte, mais les longues laisses flottaient dans leurs mains excédées ou distraites, d'une mollesse significative (A. Daudet, Nabab, 1877, p. 108).
Service des remontes. ,,Service qui a pour objet de pourvoir aux besoins de l'armée en chevaux`` (Lar. encyclop.).
P. anal.
THÉÂTRE. Recherche et embauche de figurantes pour un spectacle. Il est dans les théâtres, il va en remonte [parlant d'un recruteur de figurantes de théâtre] (Poulot, Sublime, 1870, p. 176).
Arg. Prospection qu'entreprend un souteneur pour s'attacher de nouvelles prostituées. Partir en remonte. Une de ses femmes l'avait plaqué (...) et il ne trouvait pas le courage de mettre les harnais pour partir en remonte (Queneau, Enf. du limon, 1938, p. 207).
Au fig. Remonte de.Provision de. Pour employer l'expression qu'il applique à un autre, il [Chateaubriand] faisait au Saint-Sépulcre ses remontes de littérature et ses provisions d'amour (Thibaudet, Hist. litt. fr., 1936, p. 36).
Prononc. et Orth.: [ʀ əmɔ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1424 nav. « action de remonter un cours d'eau » (doc. ds G. Espinas, Les Origines du droit d'association, t. 2, p. 284 ds Fonds Barbier: la remonte jusques a Douay); b) 1870 « ensemble des poissons qui remontent un cours d'eau pour frayer » (Littré); 2. a) 1678 « action de pourvoir de nouveaux chevaux » (Guillet: Remonte d'un cavalier); b) 1848 p. ext., fig. « action de se réapprovisionner, de se pourvoir de nouveau de quelque chose » (Chateaubr., Mém., t. 1, p. 178: il faisait ses remontes d'idées en Allemagne); c) 1870 théâtre (Poulot, loc. cit.); d) 1885-90 arg. « recrutement de prostituées » (A. Bruant, Les Bas-Fonds de Paris, p. 348 ds Cellard-Rey); 1887 (Hogier-Grison, Monde où l'on flibuste, p. 118); 3. 1835 « chacun des sauts que l'étalon donne à la jument après le premier » (Ac.); 4. 1932 sports (L'Auto, 9 mai ds Petiot). Déverbal de remonter*.

Wiktionnaire

Nom commun

remonte \ʁə.mɔ̃t\ féminin

  1. (Militaire) (Vieilli) Fourniture de chevaux pour la cavalerie.
    • Service de la remonte.
  2. (Équitation) (Moderne) Cheval seulement débourré, c'est à dire n'ayant bénéficié que d'une éducation rudimentaire.
    • Il a voulu m'acheter ce cheval au prix d'une remonte!
  3. (Par extension) Achat des chevaux nécessaires pour cette fourniture.
    • Cependant, si le département de la guerre, d’accord avec les intérêts du pays, payait mieux et achetait un nombre plus considérable de chevaux présentés aux remontes, les éleveurs encouragés, produiraient de mieux en mieux. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
  4. (Par extension) Service de la cavalerie chargée de l’approvisionnement en montures.
    • Et elle me conta qu’après la guerre, de tous les chevaux prélevés par la remonte, un seul revint au pays, une jument aveugle […] — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1915, p. 24)
  5. (Haras) Saillies que l’étalon donne à la jument après la première.
    • Cette jument a eu trois remontes.
  6. (Argot) Traite des prostituées.
    • Ben, à la revoyure, dit aussitôt l’homme de la remonte — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  7. Remontée d’un cours d’eau.
    • Fret à la remonte de la Loire et de ses affluents, péages compris. — (Philippe Mantellier, Histoire de la communauté des marchands fréquentant la rivière de Loire et fleuves descendant en icelle, volume 1, 1867, page 289)
  8. Ensemble des poissons qui remontent un cours d'eau pour frayer, remontée.
    • Une caméra installée près de la passe à poissons du pont barrage à Vichy permet de surveiller la remonte des saumons vers leur lieu de naissance en Haute-Loire, après deux ou trois années passées en mer. — (Mille saumons ont remonté l'Allier depuis le début de l'année 2015 [1])
  9. (Chemin de fer) Conduite d'une rame de voitures vers un parc de stationnement.
    • En France, le réseau PLM utilisa dès 1932 quatre locomotives de différents constructeurs résultant d'un concours pour la fourniture de locomotives prototypes destinée à la remonte des rames de voyageur, dans un premier temps, pour étudier les possibilités de la traction diesel. — (Article Wikipédia "Locomotive Diesel", consulté le 25 avril 2017)

Forme de verbe

remonte \ʁə.mɔ̃t\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de remonter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de remonter.
    • L’avion revient vers nous, plane un moment sur nos têtes, glisse, remonte et, dans une dernière caracole, pique vers son hangar. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, pages 203–204)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de remonter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de remonter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de remonter.

Forme de verbe

remonte \re.ˈmon.te\

  1. Adverbe du participe actif futur du verbe remi (intransitif).
    = « (en) étant sur le point de ramer »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REMONTE. n. f.
Fourniture de chevaux pour la cavalerie. Service de la remonte. Il se dit aussi de l'Achat des chevaux nécessaires pour la remonte. Aller à la remonte, en remonte. Officier chargé de la remonte. En termes de Haras, il se dit des Saillies que l'étalon donne à la jument après la première. Cette jument a eu trois remontes.

Littré (1872-1877)

REMONTE (re-mon-t') s. f.
  • 1Action de remonter un cours d'eau. La descente et la remonte ou le double passage de bateaux qui traverseraient alternativement l'écluse en sens opposés, Giraud, Instit. Mém. scienc. t. VII, p. 11. Le fret de remonte sur la Moselle française revient, par tonne et par kilomètre, à 0f,04, E. Grangez, Voies navigables de France, p. 436.
  • 2La remonte, le poisson qui remonte les cours d'eau pour frayer.
  • 3Action de remonter la cavalerie, de lui fournir des chevaux pour remplacer ceux qui manquent ou qui sont hors d'état de servir. Il [Annibal] tirait de lui seul la subsistance de ses troupes, la solde de ses soldats, la remonte de sa cavalerie, les recrues de son infanterie, Rollin, Traité des Ét. 3e part. 3e morceau, II, I, 9. L'Etat a fait un marché pour cinquante mille chevaux de remonte, Toulongeon, Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. IV, p. 441.
  • 4Achats de chevaux pour le service de l'armée, ou d'étalons pour le service des haras ; sujets achetés par les remontes. Officier chargé de la remonte.

    Dépôt de remontes, établissements où l'on place pendant un certain temps les chevaux de remonte pour les préparer au régime militaire et leur donner un commencement d'éducation et de dressage.

  • 5Cheval de remonte. Ce second cheval devait servir de remonte, en cas qu'il arrivât quelque accident aux chevaux des voyageurs, Chateaubriand, Itin. part. I.
  • 6 Terme de haras. Les sauts que l'étalon donne à la jument après le premier.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

REMONTE. Ajoutez :
7Souffler en remonte, souffler contre le courant d'un fleuve, d'une rivière. Les eaux [de la Seine], arrêtées par le vent qui soufflait en remonte, formaient de hautes vagues qui venaient déferler contre les parapets comme sur une grève, Journ. offic. 12 déc. 1872, p. 7728, 3e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

REMONTE d’un cavalier, (Art milit.) c’est le secours qu’on lui donne, en lui fournissant un cheval quand il est démonté. Quand un capitaine fait le décompte à ses cavaliers, il regle ce qu’il a fourni pour la remonte.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « remonte »

Déverbal de remonter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. REMONTER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « remonte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
remonte rœmɔ̃t

Citations contenant le mot « remonte »

  • L'homme est un mécanisme que l'amour-propre remonte chaque jour. De Louis Dumur
  • L'amour d'une mère remonte des profondeurs de l'océan. De Proverbe russe
  • Le temps est comme un fleuve, il ne remonte pas à sa source. De Antoine de Rivarol / Notes, pensées et maximes
  • C’est un vieil art que la cuisine car il remonte jusqu’à Adam. De Louis de Cussy
  • Le plat du jour c’est bien, à condition de savoir à quel jour remonte sa préparation. De Pierre Dac / Pensées
  • L'amour des parents descend et ne remonte pas. De Helvétius
  • La forme, c'est le fond qui remonte à la surface. De Victor Hugo
  • La vérité est une bulle de champagne, elle remonte toujours à la surface. De Gilles Martin-Chauffier / Une vrai parisienne
  • Généalogiste : quelqu'un qui remonte la lignée de vos ancêtres aussi loin que vous pouvez le payer. De Tom Mayer
  • Une chatte, ça ne se remonte pas ; pas plus que ses moustaches ne se mettent à l'heure. De Gérard Mordillat / Libération - 16 Mars 2002
  • La plus belle part de notre vie remonte au plus lointain passé ; sur ce que nous étions destinés à accomplir et n'avons jamais réalisé. De Eddy du Perron / L'enfant que nous fûmes
  • Ce petit garçon remonte les lourds déchets jetés dans la Seine Brut., Ce petit garçon remonte les lourds déchets jetés dans la Seine | Brut.
  • L’homme est comme une horloge. Il se remonte par la nourriture deux ou trois fois par jour. De Alphonse Karr
  • Quand on touche le fond, il paraît qu'on remonte. C'est une loi physique. Faut voir ! De Anonyme
  • L'homme a reçu de la nature une clef avec laquelle il remonte sa femme toutes les vingt-quatre heures. De Victor Hugo / Portefeuille
  • J'ai bu tellement de thé que j'ai la vessie qui me remonte jusqu'au goulot. De Guillaume Gallienne / Guillaume et les garçons, à table!

Images d'illustration du mot « remonte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « remonte »

Langue Traduction
Anglais traced back
Espagnol rastreado
Italien rintracciato
Allemand zurückverfolgt
Chinois 追溯到
Arabe ارجاعه
Portugais rastreado de volta
Russe прослеживается
Japonais さかのぼって
Basque atzetik
Corse tracciatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « remonte »

Source : synonymes de remonte sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « remonte »

Partager