La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « réfutation »

Réfutation

Définitions de « réfutation »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉFUTATION, subst. fém.

A. − Action de réfuter (ce qui est affirmé). Elle palliait, elle excusait, elle réfutait avec grâce, humilité et douceur; mais si une parole un peu vive et un peu défensive venait à lui échapper dans sa réfutation, la contradiction se ranimait, s'irritait, s'échauffait (Lamart., Nouv. Confid., 1851, p. 71).Cette réfutation s'adressait au docteur Juillerat, qui avait voulu expliquer médicalement le cas de la piqueuse de bottines (Zola, Pot-Bouille, 1882, p. 380).
SYNT. Réfutation péremptoire, vigoureuse d'une affirmation, d'un argument, d'une calomnie, d'un discours, d'une erreur, d'une idée, d'un livre, d'un mensonge, d'un sophisme, d'une théorie.
B. − P. méton. Exposé écrit ou oral qui vise à démontrer qu'une affirmation est fausse. Pour te dégriser, tu vas passer la nuit à écrire la réfutation du discours de Maréchal (Augier, Fils Giboyer, 1862, p. 146).Nous avons exposé tout le détail de son argumentation et de la réfutation qu'en donna Saint Thomas, dans d'Alès, Dictionnaire apologétique de la foi (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 1225).
RHÉT. ,,Partie du discours qui se place ordinairement après la confirmation, et qui a pour objet de ruiner ou du moins d'affaiblir les raisons de l'adversaire`` (Bach.-Dez. 1882). Après la réfutation, l'énumération. Tous les procédés oratoires vont entrer en ligne (Taine, Philos. XIXes., 1857, p. 125).
C. − P. anal. Chose, événement qui vient démentir une affirmation, infirmer une allégation. Pour Montaigne philosophe le voyage n'était qu'une réfutation perpétuelle, en action et en tableau, des préjugés de clocher dont il avait le mépris et le secret dégoût (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 2, 1862, p. 170).La dévotion qui se prépare sera la réfutation la plus décisive du jansénisme (Bremond, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 581).
Prononc. et Orth.: [ʀefytasjɔ ̃]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: -ré. Étymol. et Hist. 1. 1284, 18 janv. cont. jur. « refus de réclamer, action de renoncer à ses droits » (Bibl. nat. Coll. Lorraine, éd. N. de Wailly ds Notices et extr. mss Bibl. nat., t. 28, 2epart., 1878, p. 171); 2. 1495 « action de réfuter, discours ou écrit par lequel on réfute » (Molinet, Chron., éd. G. Doutrepont et O. Jodogne, chap. 238, réf. fournie par N. Dupire, Jean Molinet, Paris, 1932, p. 272; le passage n'a pu être retrouvé); 1521 rhét. « partie du discours qui répond aux objections » (Fabri, Rhét., I, 108, Héron ds Gdf. Compl.); 3. 1835 p. ext. (Ac.: Sa conduite est la meilleure réfutation de cette calomnie). Empr. au lat.refutatio « réfutation » terme de rhét. (Cicéron, Quintilien). Fréq. abs. littér.: 174.
DÉR.
Réfutatif, -ive, adj.Qui réfute, qui a fonction de réfuter. Platon est essentiellement réfutatif (Cousin, Hist. philos. mod., t. 2, 1846, p. 180).Là encore, je jouerais le rôle réfutatif, à meilleur droit sans doute (Renan, Souv. enf., 1883, p. 411). [ʀefytatif], fém. [-i:v]. 1reattest. 1829 (Id., Hist. philos. XVIIIes., 2, p. 155); de réfutation, suff. -if*.

Wiktionnaire

Nom commun - français

réfutation \ʁe.fy.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Discours ou écrit par lequel on réfute.
    • On ne doit donc tenir aucun compte des évaluation de ces derniers auteurs; elles ne méritent pas même l’honneur d’une réfutation. — (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Je vois plusieurs libraires ; l’un très bien fourni, avec les livres nouveaux et les réfutations de Renan, même les réfutations des réfutations. — (Hippolyte Taine, Carnets de voyage : Notes sur la province, 1863-1865, Hachette, 1897)
  2. (Figuré) Démonstration de la fausseté d'un argument.
    • D’après la liste précédente, les arguments évoqués par les conspirationnistes demeurent circonstanciels et indirects. Ils ont d’ailleurs tous fait l’objet de réfutations détaillées […] — (Louis Dubé, « L’Argument déterminant et les théories du complot », dans Le Québec sceptique, n° 67, automne 2008, page 5)
    • Un scientifique digne de ce nom commence par émettre des hypothèses [...], puis soumet ses hypothèses à des tests expérimentaux rigoureux susceptibles de les confirmer ou de les infirmer. [...] Le critère de réfutation permet donc de distinguer la démarche scientifique de la pseudoscience. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, page 350)
  3. (Absolument) (Rhétorique) Partie du discours par laquelle on répond aux objections.
    • La confirmation précède la réfutation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉFUTATION. n. f.
Discours ou écrit par lequel on réfute. La réfutation d'un livre, d'un argument, d'un raisonnement, d'une proposition, d'une maxime. La réfutation d'une erreur, d'un sophisme, d'une calomnie, d'un mensonge. Fig., Sa conduite est la meilleure réfutation de cette calomnie, Sa conduite suffit pour montrer la fausseté de cette calomnie.

RÉFUTATION se dit absolument, en termes de Rhétorique, de la Partie du discours par laquelle on répond aux objections. La confirmation précède la réfutation.

Littré (1872-1877)

RÉFUTATION (ré-fu-ta-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Discours écrit par lequel on réfute. Nous ne croyons pas qu'on attende une sèche réfutation de cet ouvrage de ténèbres, qui n'était ligne que du feu, Bossuet, Avert. sur le livre Réfl. mor. II. Il a joint à tout le livre une réfutation du système de Spinosa, Fontenelle, Régis. C'est une belle réfutation de Machiavel que le livre du roi de Prusse, Voltaire, Mél. litt. l'Anti-Machiavel.

    Figurément. Ses actions sont la réfutation de ses paroles.

  • 2 Terme de rhétorique. Partie du discours qui répond aux objections.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉFUTATION, (Art orat.) c’est la partie d’une piece d’éloquence qui répond aux objections de la partie adverse, & qui détruit les preuves qu’elle a alléguées.

La réfutation demande beaucoup d’art, parce qu’il est plus difficile de guérir une blessure que de la faire.

Quelquefois on retorque l’argument sur son adversaire. Protagore, philosophe, sophiste & rhéteur, étoit convenu avec Euathlus son disciple d’une somme qui lui seroit payée par celui-ci lorsqu’il auroit gagné une cause. Le tems paroissant trop long au maître, il lui fit un procès ; & voici son argument : ou vous perdrez votre cause, ou vous la gagnerez ; si vous la perdez, il faudra payer par la sentence des juges ; si vous la gagnez, il faudra payer en vertu de notre convention. Le disciple répondit : ou je perdrai ma cause, ou je la gagnerai ; si je la perds, je ne vous dois rien en vertu de notre convention ; si je la gagne, je ne vous dois rien en vertu de la sentence des juges.

Quand l’objection est susceptible d’une réfutation en regle, on la fait par des argumens contraires, tirés ou des circonstances, ou de la nature de la chose, ou des autres lieux communs.

Quand elle est trop forte, on feint de n’y pas faire attention, ou on promet d’y répondre, & on passe légerement à un autre objet : on paye de plaisanteries, de bons mots. Un orateur athénien entreprenant de réfuter Démosthène, qui avoit mis tout en émotion & en feu, commença en disant qu’il n’étoit pas surprenant que Démosthène & lui ne fussent pas de même avis, parce que Démosthène étoit un buveur d’eau, & que lui il ne buvoit que du vin. Cette mauvaise plaisanterie éteignit tout le feu qu’avoit allumé le prince des orateurs.

Enfin, quand on ne peut détourner le coup, on avoue le crime, & on a recours aux larmes, aux prieres, pour écarter l’orage. Cours des Belles-Lettres, tome IV. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « réfutation »

Lat. refutationem, de refutare, réfuter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin refutatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « réfutation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réfutation refytasjɔ̃

Citations contenant le mot « réfutation »

  • Toutes les Sorbonne sont empoisonnées de réfutations. De Alain / La cause des livres
  • Les livres sont le fléau de l'humanité. Les neuf dixièmes des livres existants sont des inepties, et les livres intelligents ne sont que la réfutation de ces inepties. De Benjamin Disraeli
  • Le rapport est une réfutation au secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, dont le rejet de l’examen initial du comité a conduit à leur enquête, rapporte l’agence de presse Bloomberg. News 24, Le banquier nigérian Akinwumi Adesina blanchi après une enquête de corruption - News 24
  • Cependant, les recommandations du site peuvent vite devenir toxiques lorsqu’elles se répètent. Il est effectivement possible que l’utilisateur reçoive une série de recommandations ne contenant aucune réfutation de l’idée complètement fausse qu’il soutient. Bien évidemment, ce deuxième cas de figure est extrêmement nocif pour l’utilisateur. Fredzone, YouTube : un simulateur pour visualiser comment les gens tombent dans le complotisme
  • Angelina a répondu par la réfutation la plus spectaculaire. Marseille News .net, Le combat sur Twitter de Vinny et Angelina s'est transformé en un crossover '90 Day Fiance' - Marseille News .net
  • En effet, l’exposition est dirigée par le célèbre conservateur et écrivain Ekow Eshun. Elle s’inspire de l’album «The Path» du musicien de jazz-fusion Ralph MacDonald. Elle incorpore trois séries photographiques majeures, à savoir la «Dakka Marrakchia». Celle-ci donne à voir des femmes posées comme des mannequins dans les rues et les toits de Marrakech vêtues d’abayas à motif camouflage et de voiles de visage imprimés Louis Vuitton, les portraits offrant une réfutation délibérée des stéréotypes de l’islam. Dans la série «My Rockstars», Hajjaj se concentre sur les personnalités britanniques, telles que le musicien de jazz Kamaal Williams. Enfin, sa dernière série donne à voir une petite sélection d’images reproduites de Between. Elle représente l’accent mis par Hajjaj sur le paysage, le lieu et la sensibilité, plutôt que sur le portrait. Aujourd'hui le Maroc, Quand Hassan Hajjaj s’inspire du musicien de jazz-fusion Ralph MacDonald | Aujourd'hui le Maroc
  • Nous sommes désormais dirigées par ce nouveau gouvernement tout droit venu du Vieux Monde et dont chaque membre semble refléter la réfutation des changements dont nous avons tant besoin, les avancées sociales et politiques que nos minorités en France nous intiment à entendre, en matière d’écologie, de santé, d’éducation, de justice, de culture, de travail, d’alimentation, de représentation de nos citoyen.ne.s de l’Outre-Mer, d’égalité et de diversité. Club de Mediapart, 14 Juillet 2020: aux Invisibles de la France, aux Oublié-e-s de la République | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « réfutation »

Langue Traduction
Anglais refutation
Espagnol refutación
Italien confutazione
Allemand widerlegung
Chinois 驳斥
Arabe تفنيد
Portugais refutação
Russe опровержение
Japonais 反論
Basque errefusapenaren
Corse riputazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « réfutation »

Source : synonymes de réfutation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « réfutation »

Réfutation

Retour au sommaire ➦

Partager