La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « prolepse »

Prolepse

[prɔlɛps]
Ecouter

Définitions de « prolepse »

Prolepse - Nom commun

  • (Rhétorique) Procédé stylistique anticipant et réfutant les objections potentielles de l'adversaire.

    La prolepse est l’une des figures de construction qui présente le plus d'intérêt, du fait de la complexité de l’héritage qu’elle véhicule et de la difficulté qu’éprouvent les grammairiens à concilier les différentes traditions.
    — Bernard Colombat, Les figures de construction dans la syntaxe latine
  • (Philosophie) Concept d'anticipation ou prénotion, désignant une empreinte mentale formée par la répétition d'images identiques ou un souvenir des impressions passées.

    Épicure nomme prolepse ou prénotion, la trace laissée en notre corps et en notre esprit par une suite d'images identiques répétées plusieurs fois ou un souvenir des impressions passées.
    — Antoinette Virieux-Reymond, Les grandes étapes de l'épistémologie jusqu'à Kant
  • (Grammaire) Placement anticipatif d'un mot dans une proposition précédant celle où sa présence est normalement attendue.

    La nouvelle tant attendue, je l'ai apprise ce matin.
    (Citation fictive)

Expressions liées

  • Principes prolepses (Principes que l'âme contient originairement, et que les objets externes réveillent seulement dans les occasions, c'est-à-dire des assomptions fondamentales, ou ce que l'on prend pour accordé par avance)

Étymologie de « prolepse »

Du latin prolepsis, d’origine grecque, πρόληψις, prólêpsis (« anticipation »), de προλαμβάνειν, prolambánein (« avancer (lambanein) devant, devancer »).

Usage du mot « prolepse »

Évolution historique de l’usage du mot « prolepse » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « prolepse » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « prolepse »

Citations contenant le mot « prolepse »

  • On ne s'arrêtera pas à sonder ici les effets de la relecture, à trente ans de distance, d'un même roman — ni les bénéfices du lexique de la narratologie acquis dans l'intervalle (progrès en théorie littéraire toujours très lents) : on ne comprend bien que ce que l'on peut nommer, et il semble raisonnable de postuler que la fonction exacte des prolepses ne s'apprécie que lorsqu'on est à même de vérifier leur valeur prédictive — une fois connues la suite et la fin : à la relecture donc.
    Fabula, Atelier littéraire : Prolepse romanesque
  • La prolepse est un moyen absolument efficace pour accrocher le lecteur. On me parle beaucoup de Leila Slimani qui commence ainsi «Chanson douce» mais cette figure de style est très répandue, depuis, longtemps, particulièrement dans le roman policier. Je lis beaucoup de romans policiers. Avec un tel départ, je souhaitais dire au lecteur : à vous de choisir, voulez-vous connaître toute l'histoire ?
    ladepeche.fr — Toulouse. Inès Bayard, la Toulousaine du Goncourt - ladepeche.fr
  • Page 80 : l'évêque Valdespino, qui porte le nom d'une marque de whisky, le confirme dans une prolepse comminatoire : 
    Bibliobs — Attention, le nouveau Dan Brown contient une révélation aux "répercussions planétaires"
  • Mais le long fleuve tranquille cache quelque chose, qui concerne la prolepse : tout ce qui annonce, dans un récit, ce qui va arriver. Dès la première phrase du livre, l’attachement de Jess aux enfants affligés d’ectrodactylie est dit «proleptique» : il anticipe le handicap d’Anna. A ce jeu-là, Drabble est championne. Le lecteur se met à voir des prolepses partout. Faut-il prendre la vessie pour une lanterne ? La pancarte d’un SDF, qui clame : «Maman est morte», est-ce proleptique ?
    Libération.fr — Une partie de Drabble - Culture / Next
  • En dévoilant par avance un événement de l’histoire, la prolepse risque de ruiner le suspense ; en n’évoquant qu’allusivement ce qui va suivre, elle peut y contribuer. L’ouvrage étudie ce procédé paradoxal au travers d’un corpus qui va de la décennie de l’Astrée aux derniers romans de l’abbé Prévost.
    L. Charles, Les Promesses du roman. Poétique de la prolepse sous l’Ancien Régime (1600-1750)

Traductions du mot « prolepse »

Langue Traduction
Anglais prolepse
Espagnol prolepsis
Italien prolepse
Allemand prolepse
Chinois le
Arabe يطول
Portugais prolepse
Russe prolepse
Japonais 進行
Basque prolepse
Corse prolepse
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

SOMMAIRE

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.