Réclame : définition de réclame


Réclame : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RÉCLAME1, subst. masc.

A. − FAUCONN., vx. Cri ou signal pour rappeler l'oiseau, le faire revenir au leurre ou sur le poing. Un oiseau qui revient au réclame (Ac.).
B. − P. anal. ,,Sorte de pipeau pour attirer des oiseaux dans les pièges`` (Littré).
Prononc. et Orth.: [ʀeklɑ:m], [-am]. Barbeau-Rodhe 1930 [ɑ]; Rob. 1985 [a], [ɑ] pour réclame1et [ɑ], [a] pour réclame2mais Warn. 1968 [ɑ], [a]; Lar. Lang. fr. [a]; Martinet-Walter 1973: 9/17 [a], 8/17 [ɑ]. Ac. 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1771 (Trév.: Réclame. s. m. Terme de Chasse, se dit des pipeaux, siflets, ou autres inventions avec lesquelles on réclame, on fait revenir ou amasser les oiseaux par un son qui les trompe [...] On le dit aussi en Fauconnerie du cri du Fauconnier et du Tiroir, dont il se sert pour faire revenir les oiseaux de proie sur le poing. Cet oiseau revient au réclame). Issu de l'a. fr. reclaim, déverbal de réclamer*, [1. déb. xiies. subst. masc. reclain « invocation, évocation en prière » (St Brendan, éd. E. G. R. Waters, 822); ca 1200 « évocation renommée » (Chevalier cygne, 245 ds T.-L.); 2. a) ca 1170 subst. masc. reclaim, reclain « cri pour rappeler les oiseaux de chasse » (Chrétien de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 2029); xives. reclam (Moamin et Ghatrif, Table I, 34 ds T.-L.); 1560 subst. fém. reclame ([B. Aneau] Alector, f o84 r o); b) ca 1250 subst. masc. reclaim « appât, leurre » [ou « sifflet »?] (Atre périlleux, éd. B. Woledge, 2654, v. aussi ds T.-L. les attest. du sens de « leurre pour rappeler le faucon » et Voyage de Marco Polo, éd. L. Foscolo Benedetto, Il Milione, XCIV, 13, p. 87); xves. reclain « appeau » (Lille ap. La Fons, Gloss. ms. Bibl. Amiens ds Gdf.); 1636 reclam (Monet); 1690 reclame (Fur., s.v. reclame subst. fém.)] par l'empl. au masc. de la forme fém. réclame.

RÉCLAME2, subst. fém.

I.
A. − IMPRIMERIE
1. Dans un manuscrit ancien ou une édition ancienne, mot que l'on mettait au-dessous de la dernière ligne d'une page pour indiquer qu'il était le premier de la page suivante. Il faut savoir ce que c'est que les signatures et réclames d'un livre; comment on doit les placer et en quel caractère il faut les faire (Momoro, Impr., 1793, p. 11).On a usé de réclames dans les manuscrits et les premiers siècles de l'imprimerie (Brun1968).
2. P. anal. ,,Marque au crayon sur une copie, indiquant l'endroit où il faut reprendre la composition ou la lecture de l'épreuve`` (Comte-Pern. 1963).
B. −
1. MUS., RELIG. Partie du répons que l'on reprend après un verset. La fin des versets s'agence (...) avec la reprise ou réclame d'une manière toujours simple et naturelle (Pothier, Mélod. grégor., 1890, p. 288).
[Dans la psalmodie] Synon de reprise. Dans la synagogue moderne, quand on exécute le Hallel (...) l'assemblée répond (...) au chantre en répétant à chaque verset du psaume (...) la réclame du premier verset (Gastoué, Orig. chant romain, 1907, p. 17).
2. THÉÂTRE. Dernier(s) mot(s) d'un couplet, d'une tirade indiquant au partenaire que c'est à lui de donner la réplique. (Dict. xixeet xxes.).
II. − Synon. usuel publicité.
A. − Vieilli. Texte inséré dans un journal, une publication pour présenter, recommander et faire l'éloge d'un produit, d'un livre, d'un artiste, etc. Le cabotin diplomate avait même soin de faire toujours glisser dans les réclames une phrase poétique sur la fascination de sa personne et la sensibilité de son âme (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 66):
1. ... ce cruel insuccès en dépit de réclames qui ont dû coûter au poète d'énormes sommes d'argent et d'amour-propre, a dû apprendre à M. Richepin qu'il ne suffit pas de rimer suffisamment pour être un poète, même suffisant... Verlaine, Œuvres compl., t. 5, Hommes d'auj. (Jean Richepin), 1885-93, p. 326.
B. − Procédé publicitaire visant à lancer un produit, un spectacle, un artiste, etc. Synon. pop. battage.Réclame pour qqc., pour qqn; faire de la réclame pour qqc., pour qqn. Quelle « réclame » déjà que cette seule couverture: Prix Goncourt! Roman (Thibaudet, Réflex. litt., 1936, p. 242).
P. méton., au sing. ou au plur. Support matériel de cette publicité (affiche, enseigne, prospectus etc.). Réclame au néon; réclame lumineuse. Londres était devenu une masse incandescente, saccagée de plaisirs, où des autobus, vêtus de réclames, passaient avec des bruits de tiroirs (Morand, Tendres stocks, 1921, p. 85):
2. Ces jours-ci, un vaudevilliste s'est fait confiseur. C'est Siraudin qui a basé son succès sur toutes sortes de réclames à la sensualité des vieux bourgeois, faisant répandre le bruit que les actrices du Palais-Royal servaient à son comptoir, imaginant pour le Jour de l'An, pour les cadeaux aux petites dames, des bonbons à photographie et des sacs dans un mètre de dentelle. Goncourt, Journal, 1860, p. 843.
En appos. avec valeur d'adj. Qui attire ou cherche à attirer l'attention à la manière d'une réclame. Synon. accrocheur.Il eut la surprise toute neuve des faits qu'annonçaient les journaux. Faits terriblement dramatiques, à en croire les papiers. Des en-têtes réclames, imprimés en caractères gras (Vogüé, Morts, 1899, p. 279).
Péj., en appos. avec valeur d'adj. ou dans la loc. adj. de réclame. Le scandaleux étalage d'une psychologie de réclame et de corruption (Bourget, Disciple, 1889, p. 48).L'esthétique de bocal de pharmacie, l'aspect spectral et réclame à la fois de MlleGuilbert et de ses longs gants noirs! (Lorrain, Phocas, 1901, p. 29).
Loc. En réclame, de réclame. À prix réduit pour attirer la clientèle. Synon. en promotion.Mettre un produit en réclame. Elle en prit un [parapluie] de huit francs cinquante, article de réclame d'un grand magasin (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Parapluie, 1884, p. 445).
C. − Au fig. Ce qui est propre à attirer l'attention sur (quelqu'un/quelque chose); ce qui le fait valoir, lui facilite le succès. Réclame savamment entretenue; réclame électorale; cultiver, faire jouer la réclame; soigner sa réclame. Je n'accepte pas tous vos éloges, mais vous avez raison, je me crois au moins un brave homme, et c'est la seule « réclame » que je voudrais répandre (Zola, Corresp., t. 2, 1883, p. 594).« À quoi servent les études que je fais ici? » Il n'avait jamais su trouver qu'une réponse, positive et misérable: « À procurer de l'argent à mon patron. Si j'ai des prix, je lui sers de réclame » (Bourget, Crit. et doctr., t. 1, 1912, p. 17).
Loc. verb. Faire de la réclame (à/pour). Faire valoir, attirer l'attention sur. Faire sa propre réclame. En faisant une réclame malsaine aux fous qui lacèrent les tableaux, aux voleurs de châsses et aux iconoclastes, les journaux provoquent de véritables épidémies de vandalisme (Réau, Archives, bibl., musées, 1909, p. 28).
REM. 1.
Réclamiste, subst. et adj.,rare. (Personne) qui use beaucoup de réclame, de publicité. Ingéniosité de réclamiste (Lar. 20e).
2.
-réclame, élém. de compos.a) [Le 1erélém. désigne le support de la réclame] α)
Affiche-réclame, subst. fém.,vieilli. V. affiche ex. 20.
β)
Pancarte-réclame, subst. fém.Depuis trois ans, ça n'avait guère changé, bien que le long de la route les pancartes-réclames se fussent multipliées, et aussi des grandes affiches peintes au dos des maisons (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 161).
γ)
Panneau-réclame, subst. masc.Taxe sur la publicité faite à l'aide soit de panneaux-réclames, soit d'affiches, soit d'enseignes lumineuses (Bacquias, Cons. gén. et cons. arrondiss., 1934, p. 25).
b) [Le 1erélém. désigne l'objet de la réclame]
Article-réclame, subst. masc.Article qui fait l'objet d'une vente au rabais. La boucherie a toujours utilisé l'article-réclame pour attirer le client, mais aussi pour essayer d'écouler l'ensemble de l'anatomie animale (Chaud.1970, s.v. réclame).
c)
Vente-réclame .V. vente.
Prononc. et Orth. V. réclame1. Étymol. et Hist. 1. 1625 (Stoer, Le Grand dict. fr.-lat.: Reclame, rapport, terme d'imprimerie); 2. 1765 (Encyclop. t. 13: Reclame [...] c'est la derniere partie d'un répons, laquelle se repéte apres le verset [...]); 3. 1782 théâtre « mots qui terminent une réplique et indiquent à l'interlocuteur que c'est à lui de parler » (Laclos, Liaisons dangereuses, lettre 59, Œuvres compl., éd. L. Versini, p. 118); 4. a) 1834 (Landais: Réclame [...] En t. de journaliste, annonce en quelques lignes d'un ouvrage de littérature); b) 1837 « annonce publique » (Balzac, Employés, p. 160); c) 1839 « annonce destinée à vanter les mérites de quelque chose, publicité » (Id., Fille Ève, p. 119). Représente la var. fém. de l'a. fr. reclain « rappel » (v. réclame1); cf. aussi l'ital. richiamo, terme de typogr. att. dep. 1474 (Tomm.-Bell.), déverbal de richiamare « rappeler » et que Barb. Misc. X, n o27 suppose être le modèle du terme français. Fréq. abs. littér.: 441. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 368, b) 825; xxes.: a) 932, b) 557.
DÉR.
Réclamier, subst. masc.,vx. Spécialiste de la rédaction, de la composition des réclames dans un journal. Et il [Victor Gaillard, directeur du Tapage] emporta le manuscrit, sans écouter les remerciements du poète, qui frémissait de joie à la pensée que son œuvre avait inspiré le caprice au plus fameux barnum de la presse, au premier réclamier de France et d'Europe (Coppée, Toute une jeun., 1890, p. 183). [ʀeklamje], [-ɑ-]. 1reattest. 1881 (A. Daudet, N. Roumestan, p. 323); de réclame2, suff. -ier*.
BBG.Darm. 1877, p. 52. − Gall. 1955, p. XV, 69, 417, 420, 424. − Quem. DDL t. 5, 17, 21.

Réclame : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

réclame \ʁe.klɑm\ ou \ʁe.klam\ masculin

  1. (Fauconnerie) Le cri et le signe qu’on fait à un oiseau pour le faire revenir au leurre ou sur le poing.
    • Un oiseau qui vient au réclame.

Nom commun 2

réclame \ʁe.klɑm\ ou \ʁe.klam\ féminin

  1. (Désuet) Article inséré dans la presse et qui a pour objet d’attirer l’attention sur un produit de grande consommation, plus sûrement que par une annonce ostensiblement payée. On dit aujourd’hui « publireportage » ou « publicité infomerciale » dans ce sens.
    • […] flétrissez aussi le charlatanisme de ces pseudo-virtuoses qui ont obtenu des succès apocryphes à New-York ou en Californie, et qui, précédés de réputations flambardes, à base de réclame, escortés de notices abracadabrantes, viennent défigurer sur nos grandes scènes lyriques des partitions dont elles ridiculisent la majesté par les exagérations de leur style exotique. — (Stéphen de La Madelaine, Études pratiques de style vocal, tome 1, 1868, p. 18)
  2. (Désuet) (Figuré) Toute forme de publicité.
    • En outre la réclame commerciale et industrielle, voire même la propagande politique, se sont emparées de l’image et de ses dérivés, les considérant comme des moyens puissants autant qu’avantageux […] — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • Payée en services rendus à des gens influents, payée en dîners et en réceptions, payée en argent même, c’est la réclame qui est à la base de la célébrité de cet écrivain. Aussi, il sait ce que vaut la gloire ! — (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, page 183)
    • Dans la même direction, la réclame d’un cinéma flambait telle un tison […] — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Offrir cinq cents flacons de vinaigre des quatre-voleurs comme produit désinfectant au bureau de bienfaisance du XIe arrondissement, c’est un acte généreux ; faire savoir qu’il provient de la maison Maille, Robillard, Segond et Cie, cela devient de la réclame […] — (Ange-Pierre Leca, Et le choléra s’abattit sur Paris - 1832, Albin Michel, 1982, p. 199)
    • Ces réclames, que l’on ne désignait pas encore [en 1955] sous le vocable de « publicités », faisaient vivre grassement Paris Match et je n’avais pas matière à m’en plaindre, tout au plus à sourire de leur puérilité. — (Jean-Pierre Alaux, Une dernière nuit avec Jimmy, Calmann-Lévy, 2010, p. 268)
    • (Par apposition)Enfin, la pendule-réclame Guérin-Boutron, fixée près d’une cabine de téléphone, marquait une fois pour toutes la demie de minuit, en cas de contestation. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • (Par apposition) […] on avait ajouté deux écriteaux réclames, dont l’un recommandait une montre à 3 fr. 95 et l’autre un tonique pour le système nerveux. Ces deux écriteaux étaient placés sur un plan horizontal, de façon à frapper la vue des voyageurs du monorail aérien […] — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 20 de l’éd. de 1921)
  3. (Imprimerie) Mot qu’on mettait au-dessous de la dernière ligne d’une feuille ou d’une page d’impression et qui était le premier de la feuille, de la page suivante.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Forme de verbe

réclame \ʁe.klɑm\ ou \ʁe.klam\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de réclamer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de réclamer.
    • Mais l’Encyclopédie réclame pour les magistrats le droit d’exterminer les athées, « si contraires au bonheur de l’humanité » ; M. Dommanget rappelle que Mably, théoricien du communisme utopique de la seconde moitié du XVIIIe siècle, « combat l’athéisme et demande une répression extrêmement sévère contre les athées » ; de même Bonneville, qui écrit à la fin du siècle pour « déroiser et déprêtrailler » l’État, relègue l’athée au bas de l’échelle sociale. — (La Nouvelle revue française, 1965, n° 153 à 156, page 724)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de réclamer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de réclamer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de réclamer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Réclame : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉCLAME. n. m.
T. de Fauconnerie. Le cri et le signe qu'on fait à un oiseau pour le faire revenir au leurre ou sur le poing. Un oiseau qui vient au réclame.

Réclame : définition du Littré (1872-1877)

RÉCLAME (ré-kla-m') s. f.
  • 1 Terme d'imprimerie. Mot ou quelques syllabes d'un mot qu'on imprime au bas d'une page, et qu'on réitère au commencement de la page suivante, pour faire connaître l'ordre exact des pages et des feuilles. Les réclames ne sont plus guère en usage.

    Fig. Je n'aperçois en moi que des mots de réclame pour rechercher certains objets, ou pour les éviter, Diderot, Opin. des anc. phil. (Locke).

  • 2Note manuscrite qui rappelle au correcteur le dernier mot et le dernier folio d'une épreuve. Feuille de réclame. Prendre, indiquer la réclame.

    Vérifier la réclame, s'assurer si les mots qui commencent une feuille d'impression se lient bien à ceux qui terminent la feuille qui précède.

  • 3Se dit aussi des mots qui, dans une pièce de théâtre, terminent chaque couplet et avertissent l'interlocuteur que c'est à lui à parler.
  • 4 Terme de plain-chant. La partie des réponses que l'on reprend après le verset.
  • 5 Néologisme. Petit article inséré à part des annonces, dans le corps d'un journal, et contenant l'éloge d'un livre, d'un objet d'art, de commerce, etc. Les plus mauvais ouvrages obtiennent des réclames laudatives.

    Par extension, la réclame, l'art de chauffer un succès. Cet auteur entend la réclame.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « réclame »

Étymologie de réclame - Littré

Voy. RÉCLAMER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de réclame - Wiktionnaire

(Date à préciser) Le verbe est dérivé du latin reclamo composé du préfixe re- et de clamo (« clamer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « réclame »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réclame reklam play_arrow

Citations contenant le mot « réclame »

  • Même si la saison n'est pas encore terminée en Serie A, l'entraîneur de l'Inter Milan Antonio Conte commence à préparer l'exercice 2020-2021. Et sur ce mercato d'été, le technicien italien souhaite absolument renforcer son entrejeu. En plus de l'arrivée attendue de Sandro Tonali (Brescia), l'ancien coach de la Juventus Turin réclame un autre renfort. , Inter : Conte réclame un milieu français - Football MAXIFOOT
  • Nouvel opus dans l’affaire Péchier. La caisse de prévoyance du Dr Frédéric Péchier, soupçonné d’empoisonnement, réclame le remboursement de 500 000 euros d’arrêts maladie. Le Trois -, Affaire Péchier : sa caisse de prévoyance lui réclame 500 000 euros - Le Trois -
  • Une femme qui se croit intelligente réclame les mêmes droits que l'homme. Une femme intelligente y renonce. De Colette
  • L’homme qui réclame la liberté, c’est au bonheur qu’il pense. De Claude Aveline / Avec toi-même, etc.
  • Ne réclamez jamais comme un droit ce que vous pouvez demander comme une faveur. De Anonyme
  • On mesure l’importance d’un homme à la mesure de ceux qui s’en réclame. De Montesquieu
  • Une femme se réclame d'autant de pays natals qu'elle a eu d'amours heureuses. De Colette
  • Aussi longtemps que l'homme réclamera le Moi et le Mien, ses oeuvres seront comme zéro. De Kabir / Poèmes
  • Chacun a le droit de réclamer ce qui lui est dû. De Henryk Sienkiewicz / La Famille Polaniecki
  • Je réclame la liberté à grands cris. De Camille Claudel / Correspondance
  • La confiance ne se réclame pas, elle se gagne. De Marc Goldstein
  • Le travail réclame l'élite des humains. De Sénèque
  • Personne ne réclame ce qu'il désire : chacun réclame ce qu'il croit pouvoir obtenir. De Gilbert Keith Chesterton / Ce qui cloche dans le monde
  • Ce que vous réclamez comme étant votre peut se retourner contre vous et vous réclamer à son tour. De A. L. Kitselman
  • Celui qui réclame pour tous, reçoit pour soi. Et celui qui réclame pour soi, est frustré de tous. C'est la loi. De André Suarès / Trois hommes

Images d'illustration du mot « réclame »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « réclame »

Langue Traduction
Corse rivindicazioni
Basque erreklamazioak
Japonais 請求
Russe требования
Portugais reivindicações
Arabe المطالبات
Chinois 要求
Allemand ansprüche
Italien reclami
Espagnol reclamación (es
Anglais claims
Source : Google Translate API

Synonymes de « réclame »

Source : synonymes de réclame sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « réclame »


Mots similaires