La langue française

Rébellion

Sommaire

  • Définitions du mot rébellion
  • Étymologie de « rébellion »
  • Phonétique de « rébellion »
  • Citations contenant le mot « rébellion »
  • Images d'illustration du mot « rébellion »
  • Traductions du mot « rébellion »
  • Synonymes de « rébellion »
  • Antonymes de « rébellion »

Définitions du mot rébellion

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉBELLION, subst. fém.

A. −
1. Action de se rebeller, de se révolter contre l'autorité de l'État, contre le pouvoir ou l'ordre établi. Synon. insurrection, sédition, soulèvement.Entrer en rébellion. J'ai cru que je pourrais étouffer cette rébellion sous la semelle de ma chaussure. Car on lit dans les chroniques l'histoire des rébellions qui mettent fin aux dynasties: commencées en un point seul, elles s'étendent et gagnent (Claudel,Repos 7ejour, 1901, III, p. 841).
P. méton. Ensemble des rebelles armés. Négocier avec la rébellion; dompter la rébellion. La rébellion a été vaincue (Ac.1935).
2. DR. PÉNAL. ,,Fait de s'opposer à l'exécution des lois ou autres actes ou ordres de l'autorité publique au moyen de violences et voies de fait exercées contre ceux qui ont officiellement charge de procéder à cette exécution`` (Cap. 1936). Faire rébellion. On l'amena comme par la main à des violences taxées de rébellion et voilà vingt ans qu'il agonise dans un bagne (Bloy,Journal, 1903, p. 168).Je suis condamné à mort pour « rébellion militaire » (Malraux,Espoir, 1937, p. 648).
B. − Action de se révolter contre quelque chose. Synon. désobéissance, insubordination; anton. soumission.Faire acte de rébellion. Silvère (...) éprouva une rage sourde, un besoin de vivre. Ce fut la dernière révolte de son sang, une rébellion d'une seconde (Zola,Fortune Rougon, 1871, p. 313).Docile par condition, par goût, par coutume, je ne suis venu, plus tard, à la rébellion que pour avoir poussé la soumission à l'extrême (Sartre,Mots, 1964, p. 138).
Prononc. et Orth.: [ʀebεljɔ ̃], [-be-]. Martinet-Walter 1973 [-bε-], [-be-] (12/5). Ac. 1694-1798: rebellion; dep. 1798: ré-. Fér. 1768: ré-; Fér. Crit. t. 3 1788: re-. Étymol. et Hist. 1. Ca 1250 [ms. fin xiiies.] Lille « action de se révolter contre une autorité » apierte rebellion (ds Statuts d'hôtels-Dieu, éd. L. Le Grand, Paris, 1901, p. 89); spéc. 1664 dr. pénal faire rébellion (Molière, Tartuffe, V, 4); 2. 1326 « ensemble de rebelles » abattre la rebellïon (Vie de St Grégoire, 1348 ds T.-L.); 3. 1370-72 fig. « refus de se soumettre » (Oresme, Ethiques, I, 21, éd. A. D. Menut, p. 144, note 7: en celui qui est fort, yre, couardie, hardiesce ne font nulle rebellion contre raison). Empr. au lat.rebellio « reprise des hostilités; révolte ». Fréq. abs. littér.: 348. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 493, b) 722; xxes.: a) 466, b) 391. Bbg. Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p. 299.

Wiktionnaire

Nom commun

rébellion \ʁe.bɛ.ljɔ̃\ ou \ʁe.be.ljɔ̃\ féminin

  1. Révolte, soulèvement, insurrection, résistance ouverte aux ordres de l’autorité légitime.
    • Vous verrez dans une seule vie toutes les extrémités des choses humaines : […] des changements inouïs ; la rébellion longtemps retenue, à la fin tout à fait maîtresse ; nul frein à la licence ; les lois abolies ; la majesté violée par des attentats jusqu’alors inconnus ; l’usurpation et la tyrannie sous le nom de liberté ; une Reine fugitive, qui ne trouve aucune retraite dans trois royaumes, et à qui sa propre patrie n’est plus qu’un triste lieu d’exil. — (Jacques-Bénigne Bossuet, Oraison funèbre d’Henriette de France, reine d’Angleterre, 1669)
    • On tira le coup de canon, et à la nuit les gens de ronde le trouvèrent caché sous la quille d’un vaisseau en construction ; il résista aux gardes-chiourme qui le saisirent. Évasion et rébellion. — (Victor Hugo, Les Misérables, I, 2, 6, 1862)
    • Pendant ce temps, dans la cité géante, le mouvement insurrectionnel échappait à tout contrôle. […]. Au début, la rébellion ne se manifesta que par des vociférations isolées, des harangues sur les places et des excitations dans la presse. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 233 de l’éd. de 1921)
    • Ils le mirent au courant de leur projet de rébellion contre le monarque pour venger la mort de leur père et l’incitèrent à y participer aussi. — (Mak Phoeun, Histoire du Cambodge de la fin du XVIe siècle au début du XVIIIe siècle, Paris : Presses de l'École française d'Extrême-Orient, 1994, chap. 7)
  2. (Figuré) Révolte, soulèvement des sens, du cœur, de l’âme contre la raison.
    • La rébellion des sens contre la raison, contre les conventions sociales, etc.
    • Et mon devoir confus, languissant, étonné, Cède aux rébellions de mon cœur mutiné. — (Pierre Corneille, Cinna, I, 2, 1642)
  3. L’ensemble des rebelles.
    • La rébellion a été vaincue.
  4. (Droit) Action d’empêcher par violence et par voie de fait l’exécution des ordres de la justice.
    • Faire rébellion à la justice.
    • Procès-verbal de rébellion.
    • […] je sais que, pour un million, Vous ne voudriez pas faire rébellion — (Molière, Tartuffe, V, 4, 1664)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉBELLION. n. f.
Révolte, soulèvement, résistance ouverte aux ordres de l'autorité légitime. Dompter, punir la rébellion. Fig., La rébellion des sens contre la raison, La révolte, le soulèvement des sens contre la raison.

RÉBELLION désigne aussi l'Ensemble des rebelles. La rébellion a été vaincue. En termes de Jurisprudence, il désigne l'Action d'empêcher par violence et par voie de fait l'exécution des ordres de la justice. Faire rébellion à la justice. Procès-verbal de rébellion.

Littré (1872-1877)

RÉBELLION (ré-bèl-li-on) s. f.
  • Acte de rebelle. Des retours soudains, des changements inouïs ; la rébellion longtemps retenue, à la fin tout à fait maîtresse, Bossuet, Reine d'Anglet. Je voudrais inspirer, non ressentir l'effroi, Et la rébellion se tairait devant moi, Chénier M. J. Charles IX, IV, 2.

    Fig. La rébellion des sens contre la raison, se dit des sens qui refusent d'obéir à la raison. Et mon devoir confus, languissant, étonné, Cède aux rébellions de mon cœur mutiné, Corneille, Cinna, I, 2. Comme on ne cesse dans ce livre d'instruire le peuple sur la rébellion qu'on fait à la grâce, Bossuet, Avert. sur le livre Réflex. mor. IV.

    Terme de jurisprudence. Opposition par voie de fait à l'exécution d'un acte juridique. …je sais que, pour un million, Vous ne voudriez pas faire rébellion, Molière, Tart. V, 4.

SYNONYME

RÉBELLION, RÉVOLTE. Ces deux mots ont pris une signification très voisine. La seule nuance qu'on y trouve, c'est que révolte est de tous les styles, et que rébellion appartient surtout au style élevé.

HISTORIQUE

XIVe s. En celui qui est sobre, concupiscence ne fait nulle rebellion contre raison, Oresme, Eth. 32. À tous ceux de la ville veuillez faire pardon, Qui contre vous ont fait grande rebellion, Guesclin. 14017.

XVe s. Pour la doute des rebellions ils y establirent [à Évreux] de bonnes gens d'armes, Froissart, II, II, 27.

XVIe s. Je ne me plains pourtant d'une peine si dure ; Mais, helas ! je me plains de ce que je l'endure Non par rebellion, mais par fidelité, Desportes, Amours d'Hippolyte, XXIV.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rébellion »

Lat. rebellionem, de rebellis, rebelle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(milieu du XIIe siècle) Dérivé du latin rebellio (« reprise des hostilités, rébellion, révolte; soulèvement »). [1]
Ac. 1694-1798 : rebellion ; depuis 1798 : ré-. [2]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rébellion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rébellion rebɛljɔ̃

Citations contenant le mot « rébellion »

  • Chercher le bonheur dans cette vie, c'est là le véritable esprit de rébellion. Henrik Ibsen, Les Revenants, I
  • La seule vraie rébellion est la recherche du bonheur. De Henrik Ibsen
  • Le chemin est rapide du sarcasme à la rébellion. De Jules Gobeil / Le Publicain
  • Quelqu'un qui se rebelle contre tout, Ne se rebelle pas contre la rébellion. De Rémy Dubois
  • Il y a toujours dans la pensée une certaine quantité de rébellion intérieure. De Victor Hugo / Les Misérables
  • Une petite rébellion de temps en temps, c'est comme un orage qui purifie l'atmosphère. De Thomas Jefferson
  • L'écologie est une rébellion de l'esprit critique contre toute forme de pouvoir abusif. De Noël Mamère / Ma République
  • Ecrire des romans est un acte de rébellion contre la réalité, contre Dieu, contre la création de Dieu qui est la réalité. De Mario Vargas Llosa / Le romancier et ses démons
  • Comme d’autres, il fait partie de cette première génération qui a vieilli au service de la rébellion indépendantiste de Casamance, la plus ancienne d’Afrique encore active depuis sa formation, en 1983. Le Monde.fr, Sénégal : en Casamance, la longue agonie de la plus vieille rébellion d’Afrique
  • Un vent de rébellion souffle sur Sofia. Depuis une semaine, entre 5 000 et 10 000 manifestants scandent quotidiennement « mafia » et « démission » devant le siège du gouvernement conservateur de Boïko Borissov. La situation a un air de déjà-vu pour le dirigeant de 61 ans, ancien colonel des pompiers reconverti dans les services privés de sécurité, après la chute du communisme. La gronde populaire l’a déjà conduit à quitter ses fonctions en 2013, à la suite de manifestations contre « le coût de la vie ». Ce qui ne l’a pas empêché de revenir au pouvoir quelques mois plus tard. La Croix, En Bulgarie, le souffle de la rébellion

Images d'illustration du mot « rébellion »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rébellion »

Langue Traduction
Anglais rebellion
Espagnol rebelión
Italien ribellione
Allemand rebellion
Chinois 叛乱
Arabe تمرد
Portugais rebelião
Russe бунт
Japonais 反乱
Basque matxinada
Corse ribellu
Source : Google Translate API

Synonymes de « rébellion »

Source : synonymes de rébellion sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rébellion »

Partager