La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « prolixité »

Prolixité

Définitions de « prolixité »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROLIXITÉ, subst. fém.

A. − Caractère, défaut de celui, de celle qui est prolixe. Le retour de Bouvines fut une immense fête, dont Rigord a laissé une curieuse peinture, malgré sa prolixité et son emphase de pédant (Faral,Vie temps st Louis, 1942, p.28).Ce qu'il dit, avec une prolixité un peu effroyable, c'est qu'aimer Dieu, c'est vouloir l'aimer (Green,Journal, 1946, p.66):
. La civilité bourgeoise et maniérée que mademoiselle Scudéry prêtait à ses fades héros, leur insipide et plate galanterie, la froideur de leurs entretiens, la longueur et la monotonie de leurs phrases entortillées, étaient encore plus dégoûtantes que l'ignoble prolixité du romancier Gascon... Marmontel,Essai sur rom., 1799, p.307.
B. − [P. méton.] Longueur excessive d'un exposé oral, d'un écrit. Je ne veux pas vous ennuyer davantage, monsieur. Mes lettres deviennent d'une prolixité accablante (Gobineau,Corresp.[avec Tocqueville], 1843, p.66).
P. anal., littér. Abondance, exubérance d'une chose. Juin couvre de fleurs les sommets, Et dit partout les mêmes choses; Mais est-ce qu'on se plaint jamais De la prolixité des roses? (Hugo,Chans. rues et bois, 1865, p.79).Le lieu commun d'architecture se développe alors selon un choix de l'esprit tout seul: cette prolixité libre enlève l'espérance, comme font les orateurs surabondants (Alain,Propos, 1933, p.1170).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔliksite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1269-78 (Jean de Meun, Rose, 18268, éd. F. Lecoy, t.3, p.48: bon fet prolixité foïr). Empr. au b. lat. prolixitas «longueur, étendue (dans l'espace); longue durée; prolixité (d'un écrit)», dér. de prolixus (prolixe*). Fréq. abs. littér.: 27.

Wiktionnaire

Nom commun - français

prolixité \pʁɔ.lik.si.te\ féminin

  1. Qualité de ce qui est prolixe.
    • Karl lui raconta tout avec la prolixité guerrière d’un vieux soldat. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROLIXITÉ. n. f.
Défaut de ce qui est prolixe. Cet auteur est d'une déplorable prolixité.

Littré (1872-1877)

PROLIXITÉ (pro-li-ksi-té) s. f.
  • Défaut de celui qui est prolixe, de ce qui est prolixe. Vite, vite… dépêchons, évitons la prolixité, Molière, Jalous. du Barbouillé, 6. Je ne sais comme j'écris aujourd'hui ; je suis dans une prolixité qui m'ennuie moi-même, Sévigné, 18 oct. 1679. Un de ses brefs [du pape Jean XXII] contre Louis de Bavière a été retrozvé de notre temps ; le style en est diffus, quoiqu'on y dise avec raison que la prolixité est mère de l'oubli, Le Clerc, Hist. litt. de la France, t. XXIV, p. 16.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li pluseurs s'esjoïssent de briefté orendroit, Et la prolixité ennuie en tout endroit, J. de Meung, Test. 2158.

XIVe s. Ou s'il [certains détails] peussent estre es livres, la prolixité d'aus [eux] engenderroit ennui et despit, H. de Mondeville, f° 33, verso.

XVIe s. [Les Muses] M'ont donné cueur, esvitant pour un poinct Prolixité, dire ce qui me poinct, Marot, II, 222.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PROLIXITÉ, s. f. (Belles Lett.) c’est le défaut d’un discours qui entre dans des détails minutieux, ou qui est long & circonstancié jusqu’à l’ennui. Voyez Style.

La prolixité est un vice du style opposé à la briéveté & au laconisme ; on la reproche communément à Guichardin & à Gassendi. Ces harangues directes des généraux à leurs soldats, qu’on trouve si fréquemment dans les anciens historiens, & qui ennuient par leur prolixité, sont aujourd’hui proscrites dans les meilleurs histoires modernes.

Si la prolixité rend la prose trainante, elle doit encore être bannie des vers avec plus de sévérité. Là, selon M. Despreaux,

Tout ce qu’on dit de trop est fade & rebutant,
L’esprit rassasié le rejette à l’instant. Art poét. c. j.

En effet, il est une sorte de bienséance pour les paroles comme il en est une pour les habits. Une robe surchargée de pompons & de fleurs seroit ridicule. Il en est de même en Poésie d’une description trop fleurie, & dans laquelle parmi de grands traits, on rencontre des circonstances inutiles. Tel est le récit de la mort d’Hypolite dans Racine, qui n’oublie ni le triste maintien des coursiers de ce héros, ni la peinture détaillée de toutes les parties du dragon. Ce défaut est encore moins pardonnable aux grands auteurs qu’aux écrivains médiocres.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « prolixité »

Provenç. prolixitat ; espagn. prolijidad ; ital. prolissità, du latin prolixitatem, de prolixus, prolixe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin prolixitas, prolixitatis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « prolixité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prolixité prɔliksite

Citations contenant le mot « prolixité »

  • On peut penser qui Diabolodenfer n'est pas une vraie personne, mais un générateur à automatique de textes, ce qui explique à la fois sa prolixité et le caractère répétitif de ses productions. C'est facile pour une machine d'écrire autant sans penser. L'Obs, Coronavirus : 31 décès en 24 heures, le nombre de patients en réanimation continue de baisser
  • Une décapitation est atrocement visuelle : la tête, coupée de son corps, exhibe la mort. Tenue par les cheveux, brandie, elle se montre, fascinante, épouvantable. Du corps entier au corps morcelé, tout paraît de l'ordre d'un visible excessif. Cette terrible visibilité, sa teneur spectaculaire, semblerait alors expliquer la prolixité des représentations de décapitations, que ce soit en littérature ou en peinture. Pourtant, entre le corps entier et le corps morcelé, l'instant du trépas, c'est-à-dire la décapitation en elle-même, est imperceptible. Si la mort par décapitation se perçoit, s'exhibe même, le mourir arrive trop rapidement pour être perçu : l'excessive visibilité est perturbée par un instant qui, lui, ne se voit pas. Ce paradoxe se trouve inscrit dans les œuvres, où une ellipse récurrente absente l'instant, laissant seuls le moment précédant juste la décapitation, la victime tendant le cou, et celui lui succédant, la tête décollée. L'imperceptible laisse alors place à l'imaginaire : dans l'instant qui ne se laisse voir, se logerait un entre-deux, le passage entre la vie et la mort. Un doute s'imagine, un mystère se déploie, aussi bien dans la peinture religieuse renaissante, dans les peintures d'histoire du XVIIe siècle que dans la littérature post-révolutionnaire, où, à chaque fois, l'instant ne peut que manquer. Ce n'est donc pas tant à la visibilité qu'à l'irreprésentable de la décapitation que se confrontent les représentations. , M. Delecroix, L. Dourneau, Le Temps d'une décapitation. Imaginaire d'un instant imperceptible (littérature/peinture)
  • Avec une prolixité qui lui fait honneur, Steven Spielberg vient donc de sortir coup sur coup deux films, Pentagon Papers et Ready Player One. Ils sont supposés représenter les deux versants du cinéma de l’auteur d’E.T., les films à grand sujet et les films ludiques et spectaculaires. Slate.fr, «Ready Player One» de Spielberg, un film malhonnête ou mal fichu | Slate.fr

Traductions du mot « prolixité »

Langue Traduction
Anglais prolixity
Espagnol prolijidad
Italien prolissità
Allemand prolixität
Chinois 罗嗦
Arabe الإفراط
Portugais prolixidade
Russe тягучесть
Japonais 乱交
Basque prolixity
Corse prolixità
Source : Google Translate API

Synonymes de « prolixité »

Source : synonymes de prolixité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « prolixité »

Prolixité

Retour au sommaire ➦

Partager