Redondance : définition de redondance


Redondance : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REDONDANCE, subst. fém.

A. − Vieilli. Surabondance (des chairs, des graisses). Synon. plénitude, pléthore.Si elle s'était plus énergiquement empreinte dans sa mémoire (...), cela tenait à sa senteur de bête bien portante et saine; la redondance de sa santé était l'antipode même de cette anémie (Huysmans, À rebours,1884, p. 141).Cette redondance graisseuse d'une forme si particulière, marque chez certains hommes (...) que les charmes de l'épouse les ont rebutés une fois pour toutes (Aymé, Brûlebois,1926, p. 12).
B. −
1. STYL., gén. péj. Abondance de répétitions, de développements, d'ornements, généralement considérée comme excessive, critiquée pour sa lourdeur, son obscurité, son emphase. Synon. boursouflure, enflure, grandiloquence, prolixité, verbiage, verbosité; anton. brièveté, sobriété.Redondance encombrée de métaphores. Rien de figuré ni qui vienne jamais relever sous leur plume la monotonie fastidieuse, la rédondance et le sempiternel retour des mêmes raisons, des mêmes arguments (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 548):
1. ... la phrase du xviiesiècle est longue, à périodes; c'est l'époque du développement, de la dissertation, où la pensée vise sans cesse à s'amplifier par la forme qui l'exprime, jusqu'à atteindre parfois une certaine redondance. Le xviiiesiècle, au contraire, (...) aboutit à la phrase « voltairienne », où se forgent la langue moderne et sa concision. Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 43.
P. méton., gén. au plur. Répétition inutile, formule outrancière. Les rengaines, les excitations, les phrases, les mensonges et les redondances de cette feuille d'épiciers libéraux (Goncourt, Journal, 1861, p. 892).Le lecteur n'est pas façonné pour cet art sans éloquence; il s'est habitué aux prédicateurs; les redondances sont pour lui des politesses (Alain, Propos,1911, p. 117).
2. P. anal. [À propos d'autres formes d'expr.] Amplification exagérée, multiplication des éléments décoratifs. Le naturel au théâtre ne doit d'ailleurs pas l'intéresser beaucoup, lui [Mounet-Sully] qui est l'emphase, la déclamation, la redondance et l'exagération en personne (Léautaud, Théâtre M. Boissard,1926, p. 39).Dans un langage ampoulé et confus, elle [une symphonie] ne parvient pas le moins du monde à cette « brièveté sans redondance » (...) qu'elle a l'audace de se proposer (Le Nouvel Observateur,2 nov. 1966, p. 44, col. 1).
P. méton. Élément décoratif superflu. Il faut prendre garde (...) à propager cette idée funeste que les édifices peuvent se passer du beau, car on en viendrait bientôt à regarder la beauté comme une redondance (Ch. Blanc, Gramm. arts dessin,1876, p. 68).
3. Rare, p. méton. Répétition inutile. Du reste l'authentique, si véritablement elle existe (...), n'apprendrait rien de nouveau, ce ne serait qu'une redondance de fait, qu'une superfétation (Chateaubr., Mém.,t. 2, 1848, p. 171).
C. − COMMUN. Caractère d'un message, d'un code, présentant des répétitions, des éléments excédentaires par rapport au nombre de signes strictement nécessaires à la transmission de l'information et permettant ainsi une compréhension et une fiabilité meilleures. La détection d'erreurs portant sur la valeur de l'information peut être réalisée au moyen de codes détecteurs introduisant une information redondante (...). La correction de ce type d'erreurs nécessite une redondance plus importante, qui peut être obtenue par l'usage de codes correcteurs d'erreurs ou par répétition du message (Cornafion, Systèmes informat. répartis,Paris, Bordas, 1981, p. 47).
P. méton.:
2. Nous retrouvons le recours à la théorie des redondances dans le Vocoder et dans le Voder, appareils inventés en 1936 et en 1939 par H. Dudley. À l'émission, le message parlé passe à travers une série de filtres (...). Dépouillées de leurs redondances, les variations essentielles des sons sont transmises en même temps qu'un bref message apporte la formule de ces redondances. Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 114.
En partic., LING. La notion de redondance intervient dans de nombreux phénomènes naturels, dans les langages et dans les méthodes de déchiffrement des écritures secrètes (...). Son étude est dominée par un théorème énoncé par Shannon (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964p. 104).La redondance est propre aux langages naturels et appartient au code (ex.: dans « les journaux » le pluriel est donné deux fois, par « les » et « -aux » (...)). On estime la redondance à 50 % dans le discours (ReySémiot.1979).
P. méton. En français (...). − L'accord provoque aussi des redondances: dans La fille brune, le féminin brune est redondant (D. D. L.1976).
Prononc. et Orth.: [ʀ ədɔ ̃dɑ ̃:s]. Ac. 1694, 1718: re-; 1740-1798: ré-; 1835, 1878: re-, ré- (id. ds Littré pour qui re- est le plus usité); Ac. 1935: re-. V. réviser. Étymol. et Hist. 1. Fin xiiies.-déb. xives. « rebondissement, rejaillissement » (Gloss. rom. ms. Bruxelles Bibl. roy., 9543 ds T.-L.); ca 1357 id. (Trois Maries, p. 291 ds La Curne); 1600 « rejaillissement » au fig. (Fr. de Sales, Defense de la croix, IV, 11 ds Hug.), attest. isolées; 2. 1532 latinisme redundance « abondance » (Rabelais, Pantagruel, VI, éd. V. L. Saulnier, p. 34); 1690 (Fur.: Redondance s. f. Vice du discours qui naît de la superfluité des paroles. La redondance des termes ou des phrases rend un stile foible et languissant); 3. 1762 « répétition, énoncé qui fait double emploi » (J.-J. Rousseau, Émile, II ds Œuvres compl., t. 4, La Pléiade, p. 354); 4. 1964 ling. et télécomm. (Hist. gén. sc., loc. cit.) Empr. au lat.redundantia (dér. de redundans, v. redondant) « trop plein, abondance, excès, redondance du style ». En ling. et télécomm. et plus gén. dans la théorie de l'inform., réempr. à l'anglo-amér. de même orig. redundance (1948, télécomm. et ling. ds NED Suppl.2). Fréq. abs. littér.: 23. Bbg. Milner (J.-Cl.). La Redondance fonctionnelle. Ling. Investig. 1979, t. 3, n o1, pp. 144-145.

Redondance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

redondance \ʁə.dɔ̃.dɑ̃s\ féminin

  1. Abondance de répétitions, de développements, d’ornements, généralement considérée comme excessive, critiquée pour sa lourdeur, son obscurité, son emphase.
    • Il faut éviter les redondances dans ce qu’on écrit.
    • — À considérer leur capacité crânienne, leur angle facial, et telles autres caractéristiques, énonça-t-il avec sa redondance habituelle, […] — (Arthur Conan Doyle, Le Monde perdu)
  2. (Communication) Caractère d’un message, d’un code, présentant des répétitions, des éléments excédentaires par rapport au nombre de signes strictement nécessaires à la transmission de l’information et permettant ainsi une compréhension et une fiabilité meilleures.
    • La correction de ce type d’erreurs nécessite une redondance plus importante, qui peut être obtenue par l’usage de codes correcteurs d’erreurs ou par répétition du message.
  3. (Industrie) Doublement (ou plus) d’un système de contrôle, de pilotage, etc. pour améliorer sa fiabilité.
    1. (Sécurité nucléaire) Mise en place de plusieurs moyens techniques indépendants, identiques ou non, qui assurent la même fonction et sont destinés à se substituer les uns aux autres en cas de besoin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Redondance : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REDONDANCE. n. f.
Superfluité de paroles dans un discours, enflure du style. Son style est plein de redondances. Il faut éviter les redondances dans ce qu'on écrit. Les redondances sont toujours ennuyeuses.

Redondance : définition du Littré (1872-1877)

REDONDANCE (re ou ré-dondan-s ; l'Académie admet les deux orthographes et les deux prononciations ; mais la première est beaucoup plus usitée) s. f.
  • Excès dans l'abondance ou les ornements du style. Ce serait un pléonasme, une redondance oiseuse dans une étrangère qui raconterait les amours de Phèdre ; mais c'est Phèdre amoureuse et honteuse de sa passion, Voltaire, Dict. phil. Amplification. Cheville ! redondance inutile, Rousseau, Ém. II.

    En bonne part. L'homme né de la femme [dans Job] … cette circonstance, né de la femme, est une rédondance merveilleuse, Chateaubriand, Génie, II, VI, 2.

HISTORIQUE

XIVe s. Tant estoit grande la lueur… Et puis faisoit sa redondance Jusqu'au saint corps par habondance, Hist. des trois Maries, ms. p. 291, dans LACURNE.

XVe s. Quelquesfois par obstruction et redondance, ou quelque trop grande inflammation, tel esprit ne peut…, Paré, Introd. 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « redondance »

Étymologie de redondance - Littré

Lat. redundantia, de redundans, redondant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de redondance - Wiktionnaire

Du latin redundantia (« trop-plein, excès »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « redondance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
redondance rœdɔ̃dɑ̃s play_arrow

Citations contenant le mot « redondance »

  • On ne reprochera pas au film sa certaine virtuosité  : il est vrai que filmer des chamailleries douces-amères entre ces deux personnages tout en évoquant une certaine condition de vie ultra-moderne – Mike sombre dans la dépression et Kyle cherche à se remarier – a ceci d’authentique qu’elle nous en dit beaucoup sur les faux-semblants de notre époque. Après tout, le plan-séquence nous permet d’épier chaque faits et gestes, comme une étude sociologique. Mais nous le dirons jamais assez, si le plan-séquence raconte un dispositif, on se demande à quel moment dans ce film il est réellement question d’une amitié toxique, qui se brise malgré elle – cherchant à se retrouver vers la moitié du film, les deux potes s’engueulent de nouveau puisque Mike finit une nouvelle fois par coucher avec la nouvelle copine de Kyle  ; on ne saurait expliquer pareille redondance. Le film fait germer cette idée d’une routine dans la trahison et la toxicité de la relation, mais s’en sert d’un prétexte à sa mise en scène. Ainsi, au détriment de regarder et écouter une histoire, on nous sermonne de blagues pas drôles sur la masculinité, non pas du point de vue féminin – les femmes sont invraisemblables, traitées comme des objets -, mais parce qu’il est finalement question de deux bourgeois miséreux pour lesquels une déprime qui se la joue facile (faire la gueule, boire) est compensée par une irrémédiable envie de niquer (s’il fallait raconter quelque chose, ce serait l’histoire de gros obsédé.e.s du cul). Maze, « The Climb » - La pire descente - Maze Magazine
  • « Les fonctions intéressantes de Silver Peak sont notamment la correction des erreurs par redondance des paquets (Forward Error Correction, ou FEC), l’amélioration de la qualité audio dans les flux de téléphonie sur IP via un tunnel logique et, d’une manière générale, l’optimisation du routage entre les différents liens au niveau de la passerelle », indique Shamus McGillicuddy, analyste pour le bureau d’études Enterprise Management Associates, au micro de nos confrères de TechTarget USA. LeMagIT, SD-WAN : HPE rachète Silver Peak
  • Sur twitter, certains riverains interpellent la ville et les médias sur la redondance de ces incendies dans leur quartier. Lyon Capitale, Lyon : Un incendie mobilise 40 pompiers
  • La chambre régionale des comptes Provence-Alpes-Côte d'Azur a rendu public son rapport sur la gestion de la commune de Forcalquier qu'elle a contrôlé à compter de 2014. La situation financière de la commune était globalement satisfaisante jusqu'en 2018, année où elle connaît une dégradation résultant d'une hausse de ses dépenses et d'une baisse de ses ressources.  La chambre en revanche relève de nombreuses irrégularités dans la gestion des ressources humaines. La commune pratique notamment le report systématique de congés non pris et des heures supplémentaires non récupérées, ni monétisées, d'année et année. Au total, Forcalquier devait à ses agents, fin 2017, l'équivalent de 175 000 € en congés non pris et reportés, et de 92 000 € en heures supplémentaires non récupérées.  La juridiction note également la redondance d'erreurs et d'incohérences en matière de marchés publics. Elle appelle la commune à sécuriser ses procédures, notamment par l'élaboration d'un guide de la commande publique. D!CI TV & Radio, Alpes de Haute-Provence : un rapport plutôt positif de la Chambre des comptes sur la gestion de Forcalquier | D!CI TV & Radio
  • Ce montant comprend tous les avantages non pécuniaires qui font partie de votre programme de redondance, comme une voiture de société ou un ordinateur. Ceux-ci recevront une valeur monétaire et s’ajouteront à votre droit à l’indemnité de licenciement. Urban Fusions, Qu'est-ce que la redondance, qui peut être licenciée et quels sont mes droits? | Coronavirus

Traductions du mot « redondance »

Langue Traduction
Corse redundanza
Basque erredundantzia
Japonais 冗長性
Russe избыточность
Portugais redundância
Arabe وفرة
Chinois 冗余
Allemand redundanz
Italien ridondanza
Espagnol redundancia
Anglais redundancy
Source : Google Translate API

Synonymes de « redondance »

Source : synonymes de redondance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « redondance »



mots du mois

Mots similaires