Problème : définition de problème


Problème : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PROBLÈME, subst. masc.

A. − ÉPISTÉMOL. Question à résoudre par des méthodes rationnelles ou scientifiques. Synon. question.Problème d'astronomie, de physique; problème insoluble; problème mal posé; la clé, la solution du problème:
1. Certes, Newton marque d'abord qu'il pourrait y avoir une cause de la gravitation à chercher, mais il ne l'a pas trouvée encore. Les disciples seront plus catégoriques; pour eux le problème n'existe pas, la gravitation est une propriété irréductible de la matière, il n'y a pas lieu de chercher au delà d'elle. Gds cour. pensée math.,1948, p.376.
MATH. Question pouvant être résolue à partir des éléments donnés dans l'énoncé. Problème d'algèbre, d'arithmétique, de mathématiques; problème de la quadrature du cercle, de la cubature de la sphère; données, énoncé, solution d'un problème; poser, résoudre un problème, faire un problème de géométrie. Le calcul de cette probabilité serait un problème compliqué, dont la solution dépendrait de la forme du calcul numérique qui a amené les deux résultats concordants, du nombre des chiffres employés, etc. (Cournot,Fond. connaiss.,1851, p.112).Il est fini, ce problème. Après avoir recommencé chaque opération deux fois (je me trompe si souvent!) j'obtiens un résultat de 22.850 francs, comme bénéfice du monsieur; un joli bénéfice! (Colette,Cl. école,1900, p.209).
B. − P. ext., cour.
1.
a) Question d'ordre théorique ou pratique qui implique des difficultés à résoudre ou dont la solution reste incertaine. Problème complexe, insoluble; soulever, traiter un problème.
α) [Sur un plan spéculatif] Problème philosophique, métaphysique, moral; problème ontologique. Le problème de Dieu, je dois le confesser, avait été réglé dès la seconde. Je ne pense pas avoir eu l'occasion de l'aborder ensuite avec un seul de mes nombreux camarades de lycée, de régiment, d'université (J.-R. Bloch, Dest. du S.,1931, p.75).La vie peut-elle exister en dehors de l'organisation cellulaire? Le problème se pose seulement pour les formes virales (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 2, 1964, p.625).
Faux problème. V. faux1.
β) [Sur un plan pratique] Le problème de l'éducation des enfants, de la drogue; le problème du désarmement; les problèmes de la circulation, du stationnement; problèmes politiques, économiques, financiers, sociaux; les grands problèmes. Toutes les religions se sont organisées autour du problème sexuel (Faure,Espr. formes,1927, p.130):
2. Il n'est pas de jeune fille de dix-huit ans, si ingénue qu'on la suppose et si discrètement élevée qu'elle puisse être, qui n'ait agité maintes fois dans sa petite tête le problème inquiétant du mariage et de ses suites. Theuriet,Mariage Gérard,1875, p.174.
Expr. fam. C'est ton (mon, votre, son...) problème. Cela te (me, vous, le...) concerne personnellement. Voir Rey-Chantr. Expr. 1979.
b) Difficulté, ennui. Avoir des problèmes, chacun a ses problèmes; problèmes techniques; problèmes d'argent, de santé. Raconter une histoire d'aujourd'hui où les lecteurs retrouveraient leurs soucis, leurs problèmes (Beauvoir,Mandarins,1954, p.256):
3. Tentative d'abandon d'activités dispersées dans lesquelles les patrons de la Banque Rothschild se seraient lancés avec trop d'impétuosité en période d'expansion ? En tout cas, l'énumération des filiales «à problèmes» est préoccupante. Le Point,16 oct. 1978, p.153, col. 1.
Poser des problèmes. Susciter des difficultés. Faire problème. Présenter des difficultés. C'était [Vigny] une nature des plus compliquées dans sa finesse et qui, par ses qualités et ses défauts, ses supériorités et ses ridicules, fait encore problème pour moi aujourd'hui (Sainte-Beuve,Portr. contemp., t.2, 1869, p.79).
Familier
Il n'y a pas de problème. La chose est simple, facile. C'est pas un problème. C'est très simple. C'est pas tellement un problème, dit Gabriel (Queneau,Zazie,1959, p.33).
Pas de problème, sans problème. Certainement. Voir Rey-Gagnon Anglic. 1982.
Spécialement
SOCIOL. Problème social. ,,Situation considérée comme menaçante pour certaines valeurs de civilisation d'une société donnée`` (Willems 1970).
PSYCHOL., au plur. Difficulté d'ordre affectif ou psychologique. À partir du transfert on crée une nouvelle édition de vieux problèmes (Choisy,Psychanal.,1950, p.184).Certains tribunaux ont même fait appel, ici et là, à des «spécialistes». (...) à Paris, deux psychologues reçoivent les conjoints «à problèmes» (Le Point,10 mars 1980, p.68, col. 2).
2. Chose dont il est difficile de déterminer la nature, ou qu'on ne peut expliquer, concevoir. Synon. énigme.Cette affaire est un vrai problème. L'homme est pour lui-même un grand problème (Ac.).Beaucoup ont souffert devant le problème de la vie (Sand,Lélia,1833, p.2).L'homme a été le problème du dix-huitième siècle; la femme est le problème du dix-neuvième (Hugo,Actes et par. 3,1876, p.277):
4. ... J'irai, j'irai par-tout te rendre un même hommage, Et d'un égal amour accomplissant ma loi, Jusqu'aux bords du néant murmurer: gloire à toi! −Ni si haut, ni si bas! simple enfant de la terre, Mon sort est un problème, et ma fin un mystère; Je ressemble, seigneur, au globe de la nuit Qui, dans la route obscure où ton droit le conduit, Réfléchit d'un côté les clartés éternelles, Et de l'autre est plongé dans les ombres mortelles. Lamart.,Médit.,1820, p.41.
Fam. Problème! Le tout se terminait par cette phrase, grosse peut-être de perfidies: «D'où vient leur tendresse? Problème! et, comme dit Bazile, qui diable est-ce qu'on trompe ici?» (Flaub.,Éduc. sent., t.2, 1869, p.42).L'as-tu vu ? rapporte-t-il le portrait d'Aïssé? Problème! (Flaub.,Corresp.,1871, p.321).
REM. 1.
Problème-, premier élém. de comp.dont le second élém. désigne la nature de la question à résoudre, de la difficulté à surmonter. Le problème-tabac vient de se poser chez les fumeurs. Mais, pour l'instant, il se traduit surtout par des agacements. Le non-fumeur, superbement ignoré jusqu'à l'an passé, commence à être regardé d'un sale oeil (Le Nouvel Observateur,4 mars 1978, p.55, col. 3).
2.
Non-problème, subst. masc.[Le subst. constr. ne peut être interprété comme une nominalisation] En Grande-Bretagne, le P-C est un non-problème, le seul micro-organisme politique qui ne croît ni ne meurt (L'Express,10 oct. 1977, p.143, col. 2).Le déficit: un non-problème. Le déficit le plus souvent évoqué concerne non pas l'ensemble des organismes de Sécurité Sociale, mais celui du régime général des salariés (L'Express,20 oct. 1979, p.187, col. 3).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔblεm]. Ac. 1694: -blé-; 1718: -ble-; dep. 1740: -blè-. Étymol. et Hist.1. Ca 1380 «difficulté d'ordre spéculatif, à laquelle on cherche une solution satisfaisante pour l'esprit» (Evrart de Conty, Problèmes d'Aristote, ms B.N., fr. 210, fo1a ds Gdf. Compl.); 2. a) 1612 «(dans le domaine scientifique) question à résoudre par des méthodes logiques, rationnelles» (Cl.-G. Bachet, Problèmes plaisans et delectables qui se font par les nombres, Lyon [titre] cf. Cioranescu 17e, 9170); b) 1900 «exercice scolaire de mathématiques» (Colette, Cl. à l'école, Paris, Ollendorf, p.138); 3. a) 1753 «chose, personne que l'on conçoit ou que l'on explique mal» (La Beaumelle, Le Siècle de Louis XIV ds Brunot t.6, p.1383); b) 1775 «difficulté d'ordre pratique à laquelle on se trouve confronté» (Voltaire, Lett. Delisle, 25 mars ds Littré); c) 1954 avoir des problèmes «avoir des difficultés (matérielles, psychologiques, sentimentales)» (Beauvoir, op. cit., p.507); d) 1963 il n'y a pas de problème (Lar. encyclop.). Empr. au lat. problema «problème, question à résoudre», gr. π ρ ο ́ β λ η μ α «ce qu'on a devant soi, obstacle; tâche, sujet de controverse, problème», dér. de π ρ ο β α ́ λ λ ω «jeter devant; mettre en avant comme argument; proposer (une question, une tâche, etc.)». L'expr. sous 3 d est un calque de l'angl. no problem, problem est att. dep. 1934 avec un sens affaibli (v. Rey-Gagnon Anglic. et NED Suppl.2). Fréq. abs. littér.: 5985. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2536, b) 3731; xxes.: a) 6530, b) 17366. Bbg. Quem. DDL t.27.

Problème : définition du Wiktionnaire

Nom commun

problème \pʁɔ.blɛm\ masculin

  1. Question scientifique à résoudre.
    • Problème de géométrie ou d’algèbre.
    • Un problème insoluble, difficile à résoudre.
    • En attendant que ma dissertation résolve enfin le problème géographique qui tient toute l'Europe savante en suspens, je veux vous raconter une petite histoire; (...). — (Prosper Mérimée, Carmen, 1845 (Pocket, 1990, p. 30))
    • Victor Horta trouve dans le hall octogonal de l'hôtel Tassel une solution élégante au problème posé par l’encombrement des radiateurs. — (Françoise Aubry, Art nouveau, art déco & modernisme, Bruxelles, éd. Racines, 2006, p.147)
  2. (Familier) Question difficile à résoudre.
    • Profondément obsédée par les problèmes de l'au-delà, toujours inquiète des mystères d’outre-tombe, l'âme bretonne ne peut se passer de méditer leur explication. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • […], mais son talent c'est précisément de mettre les problèmes les plus ardus à la portée des cerveaux les plus frustes. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  3. (Familier) Difficulté, ennui, souci.
    • T’as un problème ?
    • Les problèmes de la vie.
    • Il n’existait pour lui aucun problème, ce qui est le comble du bonheur et de la sottise. — (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 93.)
  4. (Par extension) Tout ce qui est difficile à concevoir, comme définir un caractère ou expliquer une conduite.
    • L’homme est pour lui-même un grand problème.
    • Cet homme est un problème, sa conduite est un vrai problème.
  5. Affaire embrouillée.
    • Après la Coupe du monde de 2022, l’humanité entière fut gagnée par la fièvre du ballon rond et ce sport s’imposa comme la meilleure façon de régler les problèmes internationaux. — (Bernard Werber, « Du pain et des jeux », dans L'Arbre des possibles et autres histoires, Éditions Albin Michel, 2002)
  6. Jeu ou énigme publié dans la presse, grille de mots croisés, de mots fléchés, de sudoku, exercice d’échecs, de dames, de bridge.
  7. Composition artistique dans le domaine des échecs ou des dames.
    • Un problème d'échecs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Problème : définition du Littré (1872-1877)

PROBLÈME (pro-blè-m') s. m.
  • 1 Terme de mathématique. Toute question où l'on indique le résultat qu'on veut obtenir, et où l'on demande les moyens d'y parvenir ; ou bien l'on indique les moyens et l'on demande le résultat. Problème d'algèbre, de géométrie.

    On dit de même problème d'astronomie, de physique, etc.

    Fig. Tout procès est un problème… la mort est un problème aussi, je le résoudrai bientôt, Voltaire, Lett. Delisle, 25 mars 1775.

  • 2Proposition douteuse qui peut recevoir plusieurs solutions. Problème de métaphysique, de morale. Il devrait vous paraître affreux que votre salut fût devenu un problème, Massillon, Carême, Salut.
  • 3En général, tout ce qui est difficile à expliquer, à concevoir. L'homme est dans ses écarts un étrange problème, Andrieux, Meunier de Sans-Souci.

    Cet homme est un problème, sa conduite est un vrai problème, il est difficile de définir son caractère, d'expliquer sa conduite.

    On dit de même : Cette affaire est un problème

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Problème : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PROBLÈME, en terme de Logique, signifie une question douteuse, ou une proposition qui paroît n’être ni absolument vraie, ni absolument fausse ; mais dont le pour & le contre sont également probables, & peuvent être soutenus avec une égale force.

Ainsi c’est un problème que de savoir si la lune & les planetes sont habitées par des êtres qui soient en quelque chose semblables à nous. Voyez Pluralité des mondes. C’est un problème que de savoir si chacune des étoiles fixes est le centre d’un système particulier de planetes & de cometes. Voyez Planete, Etoile, &c.

Problème, signifie aussi une proposition qui exprime quelqu’effet naturel, dont on cherche à découvrir la cause ; tels sont les problèmes d’Aristote.

Un problème logique ou dialectique, disent les philosophes de l’école, est composé de deux parties ; savoir, le sujet, ou la matiere sur laquelle on doute, & l’attribut, ou prédicat, qui est ce qu’on doute si on doit affirmer du sujet ou non. Voyez Sujet & Attribut.

Il y a quatre prédicats topiques ; savoir, genus, definitio, proprium & accidens, ce qui constitue quatre especes de problèmes dialectiques.

Les premiers sont ceux où la chose attribuée au sujet est un genre ; comme quand on demande si le feu est un élément, ou non. Voyez Genre.

Les seconds sont ceux où la chose attribuée renferme une définition ; comme quand on demande si la Rhétorique est l’art de parler, on non. Voyez Définition.

Les troisiemes sont ceux où l’attribut emporte une propriété ; par exemple, s’il est de la justice de rendre à chacun ce qui lui est dû. Voyez Propriété.

Enfin les derniers sont ceux où l’attribut est adventice & accidentel ; par exemple, si Pierre est vertueux, ou non. Voyez Accident.

On peut encore diviser les problèmes en problèmes de morale, qui se rapportent à ce qu’on doit faire ou éviter ; problèmes de Physique, qui concernent la connoissance de la nature, & problèmes métaphysiques, qui ont rapport aux choses spirituelles.

Problème, en terme de Géométrie, signifie une proposition dans laquelle on demande quelque opération ou construction ; comme de diviser une ligne, de faire un angle, de faire passer un cercle par trois points qui ne soient pas en ligne droite, &c. Voyez Proposition.

Messieurs de Port-royal définissent le problème géométrique, une proposition qu’on donne à démontrer, & dans laquelle on demande aussi qu’on fasse quelque chose, & qu’on prouve ensuite que l’on a fait ce qui étoit demandé.

Un problème, selon Wolf, est composé de trois parties ; la proposition, qui exprime ce qu’on doit faire, voyez ; la résolution, ou solution, dans laquelle on expose par ordre les différens pas que l’on doit faire pour venir à bout de ce qu’on demande, voyez Solution ; enfin la démonstration, dans laquelle on prouve que par les moyens dont on s’est servi dans la solution, on a réellement trouvé ce que l’on cherchoit.

L’Algebre est la plus merveilleuse méthode que l’esprit de l’homme ait découverte pour la résolution des problèmes ; voyez Algebre & Analyse.

Le problème de Kepler dans l’Astronomie, est un problème qui consiste à trouver le lieu d’une planete dans un tems donné ; on l’appelle problème de Kepler, parce que cet astronome est le premier qui l’ait proposé. Voyez Planete & Lieu.

Voici à quoi se réduit ce problème. Trouver la position d’une ligne droite, qui passant par un des foyers d’une ellipse donnée, forme dans cette ellipse un secteur qui soit en raison donnée avec l’aire entiere de l’ellipse.

Kepler ne connoissant point de moyen pour résoudre ce problème directement & géométriquement, eut recours à une méthode indirecte ; aussi fut-il taxé d’ἀγεωμετρησία, c’est-à-dire, d’ignorance en Géométrie, & son astronomie fut regardée comme n’étant pas géométrique ; mais depuis, ce problème a été résolu directement, géométriquement & de différentes manieres par plusieurs auteurs, entr’autres par MM. Newton, Keill, &c. Voyez Anomalie.

Problème plan, en Géometrie, est un problème qui se réduit à une équation du deuxieme degré ; ainsi tous les problèmes géométriques dont la résolution dépend d’une équation de cette forme , sont des problèmes & plans. On les appelle ainsi par opposition aux problèmes linéaires, c’est-à-dire, à ceux où l’inconnue x, ne monte qu’à une dimension, & aux problèmes solides, c’est-à-dire à ceux où l’inconnue x monte, a plus de deux dimensions.

Problème déterminé, voyez Déterminé.

Problème linéaire, voyez Linéaire.

Problème solide, voyez Solide.

Le problème déliaque ou de Délos, est le problème, si connu en Géométrie sous le nom de duplication du cube.

Ce problème fut ainsi appellé, dit-on, parce que les habitans de Délos qui étoient affligés de la peste, ayant consulté l’oracle pour y trouver un remede, l’oracle répondit que la peste cesseroit quand ils auroient élevé à Apollon un autel double de celui qu’il avoit. Voyez Duplication.

Ce problème est le même que celui où il s’agit de trouver deux moyennes proportionnelles entre deux lignes données ; c’est pour cela que ce dernier problème a été nommé aussi problème déliaque. Voyez Proportionnel. Chambers. (E)

Problème des trois corps, on donne ce nom à un problème fameux, fort agité en ces derniers tems par les géométres, en voici l’énoncé : trois corps étant lancés dans le vuide avec des vîtesses & suivant des directions quelconques, & s’attirant en raison inverse du quarré de leurs distances, trouver les courbes décrites par chacun de ces trois corps. On voit bien que la solution de ce problème sert à trouver l’effet de l’action des planetes les unes sur les autres. Voyez Attraction & Newtonianisme. Si on pouvoit le résoudre rigoureusement, on avanceroit beaucoup par ce moyen l’Astronomie physique ; mais jusqu’à présent, & dans l’état où l’on est aujourd’hui, il ne paroît possible de le résoudre que par approximation, en supposant qu’un des corps attirant soit beaucoup plus gros que les deux autres. J’ai trouvé dans les mémoires de l’académie de 1747, & dans mes Recherches sur le système du monde, une solution de ce problème, que MM. Euler & Clairaut ont aussi résolu. (O)

Problème, (Géom.) plusieurs mathématiciens illustres ont marqué du dégoût pour ces sortes d’énigmes. Il est vrai que sans se servir de la raison de M. Hudde, qui disoit que la Géométrie fille ou mere de la vérité, étoit libre & non pas esclave, on peut dire avec moins d’esprit, & peut-être plus de solidité, que ceux qui proposent ces questions ont du moins l’avantage d’avoir toutes leurs pensées tournées de ce côté-là, & souvent le bonheur d’en avoir trouvé le dénouement par hasard ; mais il est vrai aussi, continue M. de Fontenelle, que cette raison ne va qu’à excuser ceux qui ne voudront pas s’appliquer à ces problèmes, ou tout au plus ceux qui ne les pourront résoudre, mais non pas à diminuer la gloire de ceux qui les résoudront. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « problème »

Étymologie de problème - Littré

Πρόϐλημα, de προϐάλλειν, jeter en avant, de πρὸ, en avant, et βάλλειν, jeter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de problème - Wiktionnaire

Emprunté au latin problema (« problème, question à résoudre »), lui-même emprunté au grec ancien πρόϐλημα, próblema (« ce qui est lancé en avant ou projeté », « obstacle », « promontoire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « problème »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
problème prɔblɛm play_arrow

Citations contenant le mot « problème »

  • Contacté par notre journal, Abritel-HomeAway dément toute difficulté financière et évoque effectivement un « problème technique ». « En raison de la situation particulière cette année, aboutissant à une plus grande concentration des réservations effectuées sur une courte période, le nombre de transactions concernées a considérablement augmenté, ce qui a engendré un encombrement des systèmes de paiement », explique la plate-forme. Selon elle, le problème est désormais « résolu ». leparisien.fr, Locations de vacances : des propriétaires furieux de n’avoir pas été payés par Abritel - Le Parisien
  • De nouveaux sous-marins et missiles de croisière russes représentent un grave problème pour les États-Unis, affirme un haut gradé américain. , Les nouveaux sous-marins russes constituent un grave problème pour les États-Unis, selon le Pentagone - Sputnik France
  • Si votre iPhone est bloqué sur le logo Apple, s'il ne se charge plus, ne s'allume plus ou s'il redémarre en boucle, sachez qu'il existe des solutions logicielles efficaces pour pallier à ce genre de problèmes. En voici une qui fonctionne en quelques clics, sans aucune compétence requise et sans perdre de données : AnyFix. MacGeneration, Un problème avec iOS, iPadOS ou tvOS ? La solution : AnyFix ! 📣 | MacGeneration
  • Après une tranquillité relative pendant toute la période du confinement, les habitants du quartier de Port Ariane à Lattes, dont les logements jouxtent l’avenue de l’Europe, retrouvent les nuisances sonores et la pollution qui accompagnent un flux important de véhicules sur cet axe qui traverse la commune. Une circulation estimée à 20 000 véhicules/jour, avec une accentuation des problèmes aux heures de pointe, de 7 h à 10 h et de 18 h à 21 h. Depuis de nombreux mois, l’Association Quartier Port Ariane se mobilise pour obtenir des aménagements obligeant les utilisateurs à respecter les vitesses imposées. Rien n’y fait, malgré les nombreux courriers adressés aux diverses instances concernées. Plus de sévérité et des contrôles de vitesse plus fréquents pourraient peut-être calmer l’ardeur de certains automobilistes et motards prenant cette "traverse" pour une rocade. midilibre.fr, Avenue de l’Europe : le problème récurrent du bruit - midilibre.fr
  • Racisme dans la police : en Angleterre, des efforts mais le problème demeure Libération.fr, Racisme dans la police : en Angleterre, des efforts mais le problème demeure - Libération
  • Tous les progrès sont précaires, et la solution d’un problème nous confronte à un autre problème. De Martin Luther King / La Force d’aimer
  • Les problèmes sont le prix du progrès. Ne m'apportez que des problèmes. Les bonnes nouvelles m'affaiblissent. De Charles F. Kettering
  • Ce qui fait d'un problème un problème, c'est de contenir une contradiction. De José Ortega y Gasset / Méditations du Quichotte
  • Un problème prévu est un problème en moins. De Maurice Dantec / La sirène rouge
  • Dans le cocufiage mutuel le seul problème réel est un problème d'horaire. De Frédéric Dard
  • On résout les problèmes qu’on se pose et non les problèmes qui se posent. De Henri Poincaré
  • Lorsque vous résolvez un problème, vous devriez remercier Dieu et passer au problème suivant. De Dean Rusk
  • Quand on sait que tout problème est un faux problème, on est dangereusement près du salut. De Emil Michel Cioran
  • Les seuls problèmes que l'argent peut résoudre sont des problèmes d'argent. De Kin Hubbard
  • Un problème sans solution est un problème mal posé. De Albert Einstein
  • Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... De Leopold Staff / Les problèmes
  • Il n'y a pas de problèmes ; il n'y a que des solutions. L'esprit de l'homme invente ensuite le problème. Il voit des problèmes partout. De André Gide
  • Il y a deux types de problèmes dans la vie : les problèmes politiques sont insolubles et les problèmes économiques sont incompréhensibles. De Alec Douglas-Home / Discours
  • Il n'y a pas de problème ; il n'y a que des solutions. L'esprit de l'homme invente ensuite le problème. André Gide, Journal, Gallimard
  • Ne me dites pas que ce problème est difficile. S'il n'était pas difficile, ce ne serait pas un problème. Ferdinand Foch,
  • Tout problème profane un mystère ; à son tour, le problème est profané par sa solution. Émile Michel Cioran, Syllogismes de l'amertume, Gallimard
  • Nous sommes tous des farceurs : nous survivons à nos problèmes. Émile Michel Cioran, Syllogismes de l'amertume, Gallimard

Images d'illustration du mot « problème »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « problème »

Langue Traduction
Corse prublema
Basque arazoa
Japonais 問題
Russe проблема
Portugais problema
Arabe مشكلة
Chinois 问题
Allemand problem
Italien problema
Espagnol problema
Anglais problem
Source : Google Translate API

Synonymes de « problème »

Source : synonymes de problème sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires