La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « plomb »

Plomb

Variantes Singulier Pluriel
Masculin plomb plombs

Définitions de « plomb »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLOMB, subst. masc.

I.
A. − [Désigne une matière]
1. CHIMIE Métal d'un gris bleuâtre, très dense, mou, ductile, facilement fusible, très malléable et laminable (symb. Pb, de numéro atomique 82, de masse atomique 207,22). Gisement, mine, minerai de plomb; oxyde, sel de plomb; plomb argentifère, fondu, laminé, natif*; lourd comme du plomb; couper, couler, fondre du plomb; cercueil, gouttière, tuyau de/en plomb. Sur le tabernacle se dresse une modeste croix de plomb doré (Bosco, Mas Théot.,1945, p.70).Une bonbonne de plomb (...) avec son contenu supposé d'uranium (Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p.80):
1. Le minerai de Zéa contient environ 80 pour 100 de plomb; le plomb renferme en moyenne 0,00125 d'argent; c'est-à-dire que cent kilogrammes de plomb donneraient un lingot d'argent de 25 francs. About, Grèce,1854, p.157.
Soldats de plomb. Jouet d'enfant consistant en figurines (à l'origine, en plomb pur, le plus souvent aujourd'hui en alliage de plomb ou en une autre matière) représentant des soldats d'une armée en bataille. Boîte, rangée de soldats de plomb. Derrière les vitres sales (...) on peut voir, poussiéreux, décoloré, tout un bazar pour enfants: poupées, polichinelles, soldats de plomb dans leur boîte (T'Serstevens, Itinér. esp.,1933, p.44).
ALCHIM. Plomb, métal vil destiné à être transmuté en or. On peut (...) à l'aide d'un agent (...) transmuer (...) le mercure en argent et le plomb en or. Et cet agent c'est la pierre philosophale (Huysmans, Là-bas,t.1, 1891, p.126).
Blanc de plomb. Synon. de céruse.La couleur de Van Gogh (...) n'est qu'une morte par rapport à ce qu'elle fut (...). Ce désastre, dû à l'oxydation des chromes, du blanc de plomb, du vert Véronèse (...) est irréparable (Lhote, Peint. d'abord,1942, p.136).
Mine de plomb (vieilli). V. mine2I B 1.
Chape* de plomb.
PATHOLOGIE Colique de plomb. V. colique A 1.Synon. saturnisme aigu (Pt Rob. 1977).
Plomb des vidangeurs. ,,Intoxication aiguë par l'hydrogène sulfuré et les vapeurs ammoniacales qui se dégagent des fosses d'aisances`` (Garnier-Del. 1972).
Arg. ou pop. Syphilis. (Ds Esn. 1966).
2. Expr. fam.
Avoir du plomb dans l'estomac/un plomb sur l'estomac. Avoir des lourdeurs à l'estomac, digérer difficilement. Elle ne sentait plus sa faim; seulement, elle avait un plomb dans l'estomac, tandis que son crâne lui semblait vide (Zola, Assommoir,1877, p.750).
N'avoir pas de plomb dans la cervelle, dans la tête. Être étourdi, sans réflexion, manquer de bon-sens, de pondération. Mettre du plomb dans la tête à qqn. Rendre quelqu'un plus réfléchi, plus pondéré. J'estime que la captivité lui mettra du plomb dans la tête; il nous reviendra un autre homme (Sartre, Mort ds âme,1949, p.158).
Nager comme un chien de plomb (vx). Nager très mal. (Dict.xixes.).
B. − De/en plomb, loc. adj. p.anal. ou au fig.
1. De la couleur du plomb. Couleur, gris de plomb. Un ciel de plomb, pas une ombre, rien que des oliviers nains (Zola, L'OEuvre,1886, p.38).Elle est tellement enlaidie par l'émotion, qu'il la fixe une seconde, pour la reconnaître: les traits crispés, le teint de plomb, le visage vieilli, durci (Martin du G., J. Barois,1913, p.379).
2. Lourd, impossible à remuer. Pieds, semelles de/en plomb. Chanteau eut un effort instinctif pour se lever; mais ses jambes de plomb le clouaient, il dut rester dans son fauteuil (Zola, Joie de vivre,1884, p.982).
3. P. métaph. Très pesant, accablant. Couvercle de plomb. V. chape ex. 2.
4. Pop., vieilli. Cul(-)de(-)plomb. Personne sédentaire, difficile à remuer. Tu sais quel cul de plomb fait mon père (...) tous les jours je lui disais: (...) quand irons-nous aux Andelys? C'était toujours pour le samedi prochain (Flaub., Corresp.,1834, p.15).
5.
a) Très ardent et accablant. Chaleur de plomb. Un soleil de plomb brûle les planches du pont, que nous arrosons pour le rafraîchir (Lamart., Voy. Orient,t.1, 1835, p.160).
b) Très profond. Le lendemain, dès l'aube, le sommeil de plomb qui avait cloué Marius sur son lit pendant dix-huit heures se dissipa lentement (Theuriet, Mariage Gérard,1875, p.158).Un long silence de plomb, pas même le sifflement d'un moustique (Triolet, Prem. accroc,1945, p.414).
II. − Objet en plomb fondu ou en alliage de plomb ou d'un autre métal.
A. − Au sing. coll., IMPR. Alliage utilisé en typographie. Composer en plomb. Le cliché en plomb d'une page (Hugo, Corresp.,1853, p.148).P. méton. Ensemble des caractères d'imprimerie. Mais si vous reculez devant la difficulté d'introduire 150 livres de plomb, comment songiez-vous à introduire des ballots de livres imprimés à Bréda? (Hugo, Corresp.,1853p.155).
Lire sur le plomb. Lire sur la composition même (et non sur l'épreuve). (Dict.xixeet xxes.). Le plomb tombe. ,,La composition en plomb sort de la fondeuse ou de la linotype`` (Logos).
B. − Un plomb, des plombs
1. Plomb (de sonde). Masse de plomb qui, attachée au bout d'une corde, sert à constituer une sonde; p.méton., la sonde elle-même. Des fragmens [de cornes d'Ammon] adhérens au plomb de sonde, lorsqu'on le descend à de grandes profondeurs (Voy. La Pérouse,t.4, 1797, p.136).Chaque matin, on sondait avec un plomb la hauteur des eaux, de peur que la Marie ne se fût trop rapprochée de l'île d'Islande (Loti, Pêch. Isl.,1886, p.184).
2.
a) Fil* à plomb ou, p.ell., plomb.
Loc. verb. fig., vx. Jeter son plomb sur qqc. Former un projet pour parvenir à quelque chose. Jeter son plomb sur un emploi. (Dict.xixes.).
b) À plomb, loc. adv., vx ou littér.
À la verticale, perpendiculairement au sol. Synon. d'aplomb.Dresser, mettre un mur, une muraille, une menuiserie, une charpente à plomb; tracer une ligne à plomb sur un mur, sur un édifice; mur qui tombe à plomb. Leurs escarpements sont pour la plupart à plomb (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p.225).Pendant que le soleil darde à plomb ses rayons sur la plaine, hommes et animaux suspendent leur labeur (Toepffer, Nouv. genev.,1839, p.10).
Au fig., fam. Tomber à plomb. Arriver à propos. (Dict. xixeet xxes.). Synon. fam. tomber à pic (v. pic3).
3. CHASSE. Chacun des petits grains de plomb durci servant à garnir une cartouche, à charger un fusil; p.méton., au sing., ensemble de ces grains, munitions, ou décharge. Plombs de chasse; cartouche à plomb; charge, décharge de plombs; avoir du plomb en réserve, dans sa cartouche, dans sa gibecière; envoyer du plomb à qqn; recevoir du plomb (dans les fesses, dans l'oeil). Ils décidèrent qu'ils chargeraient leurs armes avec du plomb à perdrix (Zola, Fortune Rougon,1871, p.284).
Gros plomb (synon. chevrotine); petit plomb (synon. cendrée, dragée, grenaille):
2. Il s'agit du dernier capucin tué par notre père, qui a dû le tirer de trop près: il est farci de petit plomb. Dans mon enthousiasme (...) j'avale quelques grains de sept en mangeant ma part... H. Bazin, Vipère,1948, p.271.
Expr. Avoir du plomb dans l'aile*. N'avoir ni poudre ni plomb (vx). Manquer du nécessaire pour vivre. (Dict. xixes.).
Vieilli, littér. Projectile d'une arme à feu. Les deux tonneaux contenant de la poudre et du plomb, ainsi que les paquets d'amorces, furent très-bien reçus (Verne, Île myst.,1874, p.359).
4. PÊCHE. Chacun des grains de plomb lestant un bas de ligne ou un filet; p.méton., ensemble de ces grains. Pêcher avec/sans plomb; mettre trois plombs à sa ligne. D'autres, durs au travail sèment en rond les plombs Des grands filets (Cros, Coffret Santal,1873, p.36).Et la grue se souvint alors de ces rets longs Que du liège soutient et qu'entraînent des plombs (Jammes, Géorgiques,Chant 6, 1912, p.46).V. cendrée A ex. de Genevoix.
5. Cachet de plomb servant à sceller un colis, une ouverture, à en garantir la fermeture ou à certifier l'acquittement de certains droits (notamment à la douane). Synon. sceau.Plombs d'un sac postal; plomb d'un compteur d'électricité; mettre un plomb à une porte; plomb de douane, de manufacture; vérifier les plombs. Les transitaires s'assuraient, à l'ouverture des wagons, du bon état des plombs et du nombre des colis (Hamp, Champagne,1909, p.196).
6. BEAUX-ARTS. Baguette, nervure de plomb sertissant les verres d'un vitrail, d'un gemmail, les croisillons d'une vitre. Réseau, résilles de plomb d'un vitrail; mise en plomb (synon. sertissage). Les vitraux coloriés qui pendaient à leur plomb rompu laissaient entrer pêle-mêle les feuilles séchées de la forêt (Chateaubr., Mém.,t.1, 1848, p.115).Ces hautes fenêtres ouvragées que le plomb divise en nombreux compartiments (Baudel., Poèmes prose,1867, p.88).
7. COUT., DÉCOR. Chacune des petites rondelles de plomb qui se fixe au bas d'un vêtement, d'un rideau pour en assurer le tombé; p.méton., au sing. à valeur de coll., ensemble de ce système. Mettre des plombs à un corsage, à des manches. Pendant mon absence, elle avait défait l'ourlet de sa robe pour en retirer le plomb (Mérimée, Carmen,1845, p.71).Il portait à ses cadenettes des brimborions de plomb à la mode des anciens (Erckm.-Chatr., Hist.paysan,t.2, 1870, p.210).
8. HIST. Les Plombs (de Venise). La prison de Venise, située sous les toits recouverts de plomb du palais des Doges. N'étant pas assez riche pour meubler cette cage digne des Plombs de Venise, la pauvre femme n'avait jamais pu la louer (Balzac, Peau chagr.,1831, p.102).L'Albertine d'autrefois, invisible à moi-même, était pourtant enfermée au fond de moi comme aux «plombs» d'une Venise intérieure (Proust, Fugit.,1922, p.639).
9. [Jusqu'au déb. du xxes.] Cuvette en plomb ou en zinc, aux étages d'un immeuble, servant à l'évacuation des eaux usées. Odeur des plombs. Le plomb, où se déversaient les eaux ménagères, ajoutait sa quote-part de puanteur dans l'escalier (Balzac, Cous. Pons,1847, p.176).Je gravis les escaliers à pas lents, couvert de sueur, étourdi par l'haleine des plombs disposés aux fenêtres des étages (Duhamel, Confess. min.,1920, p.75).
10. Synon. fam. de fusible; p.méton., au plur., ensemble du dispositif constitué par les fusibles.Synon. coupe-circuit (électr.).Faire sauter un plomb, les plombs; changer, remplacer un plomb. C'est sans doute le plomb de la chambre qui a sauté. Je vais réparer... Affaire d'un instant (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p.426).Il avait toujours été incapable de remettre les plombs quand ils sautaient: donc, il n'était «pas pratique» (Montherl., Pitié femmes,1936, p.1089).
Prononc. et Orth.: [plɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) 1121-34 plum «métal» (Philippe de Thaon, Bestiaire, 1042 ds T.-L.); b) 1793 typogr. corriger sur le plomb (Momoro, Imprim., p.26); 2. 1379 plomb blanc «étain» (Archives Mairie d'Angers, 324 ds IGLF); 1690 plomb brûlé (Fur); 1859 plomb sulfuré (Chesn.); 3. 1690 plomb (des vidangeurs) (Fur.); 1765 colique de plomb (Encyclop.); 4. 1808 «syphilis» (Hautel); 5. 1920 «nom de diverses maladies des arbres fruitiers» (Omnium agricole, p.673). B. 1. a) 1260 «petite masse de métal qui sert à lester un fil pour déterminer la verticale» (Villard de Honnecourt, Album, 38 ds T.-L.); b) 1552 à plomb «à la verticale» (G. Paradin, Cronique de Savoie, p.124); c) fin xviies. id. «directement» (St-Simon, 79, 26 ds Littré); d) 1739-87 tomber à plomb «à pic» fig. (Caylus, OEuvres badines, X, 329); 2. fin xives. «sceau que la chancellerie pontificale attache aux bulles» (Jean d'Outremeuse, Ly Mireur des Histors, Fragm. II Livre, éd. A. Goose, 2807 ds T.-L.); 1638 «petit sceau fixé aux extrémités d'une attache pour en garantir la qualité ou en interdire l'ouverture» (Lett. pat. ds Littré, s.v. plomber); 3. 1454 mettre en plomb «poser une baguette de plomb pour maintenir les vitres» (Compte de Guillaume Poupet, receveur des finances de Bourg. ds Havard); 4. 1580 «poids dont on garnit une ligne ou un filet de pêche» (B. Palissy, Discours admirable, p.198); 5. ca 1600 «projectiles d'une arme à feu» (Desportes, Diverses amours, XVII ds Littré); 1878 avoir du plomb dans l'aile (Ac.); 6. 1718 «morceau de plomb attaché aux manchettes d'un vêtement» (ibid.); 1845 «pastille plate en plomb fixée dans l'ourlet d'un vêtement» (Mérimée, loc. cit.); 7. 1890 électr. plomb de sûreté (Lar. 19eSuppl.); 1903 plomb fusible (Nouv. Lar. ill.). C. 1. 1616 «ce qui provoque une impression de pesanteur» (D'Aubigné, Hist. univ., V, 26 ds Hug.); 2. 1656 (faire le) cul de plomb «être toujours assis» (Oudin); 3. 1835 soleil de plomb (Lamart., loc. cit.); 4. 1842 sommeil de plomb (Balzac, Début vie, p.464). Du lat. plumbum «plomb», «balle de plomb», «tuyau de plomb». Fréq. abs. littér.: 1357. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1848, b) 2770; xxes.: a) 2162, b) 1408.
DÉR. 1.
Plombique, adj.,chim. [En parlant d'un anhydride du plomb ou de ses composés] Qui contient du plomb tétravalent. Acide, oxyde, sel, produit plombique. Les professions qui exposent au saturnisme utilisent le plomb, les unes à l'état métallique ou d'alliage, les autres à l'état d'un dérivé plombique (Macaigne, Précis hyg.,1911, p.312).[plɔ ̃bik]. 1reattest. 1838 (Berzelius, Lettre à Pelouze ds Ann. chim. et phys., t.67, p.303); de plomb, suff. -ique*.
2.
Plombiste, subst. masc.,arg. des chasseurs. Petit, gros plombiste. Chasseur utilisant du petit, du gros plomb. [Parmi les chasseurs] on trouve enfin les petits plombistes et les gros plombistes (La Chasse,1966, no229, p.24 ds Rob. Suppl. 1970). [plɔ ̃bist]. 1reattest. 1966 id.; de plomb, suff. -iste*.
3.
Plombure, subst. fém.,beaux-arts. Ensemble des pièces de plomb constituant l'armature d'un vitrail (d'apr. Barb.-Cad. 1963). [plɔ ̃by:ʀ]. 1resattest. a) 1409 plommeure «ouvrage en plomb» (Runk, p.46), 1514 plombeure (S. Maclou Arch. Seine Inf., ap. Laborde, Emaux, 454 ds Gdf.), b) xves. plombure «vernis de plomb» (La Turbe des philosophes, ms. Ste-Gen., fo49 vo, ibid.), c) 1881 «ensemble des pièces constituant la carcasse d'un vitrail» (Chabat); de plomb, suff. -ure*.
BBG.Barb. Misc. 1 1925-28, p.46. _Dauzat Ling. fr. 1946, p.325. _Quem. DDL t.2, 7.

Wiktionnaire

Nom commun - français

plomb \plɔ̃\ masculin

  1. (Chimie) (Indénombrable) Métal d’un blanc bleuâtre, très mou. Son symbole chimique est Pb et son numéro atomique 82 ; il appartient à la série chimique des métaux pauvres.
    • Pendant longtemps l’airain satisfit à toutes les exigences de la civilisation ; il servait aux arts de la paix comme à ceux de la guerre, et si quelques autres métaux comme l’or, l’argent, le plomb, le mercure, étaient déjà connus des anciens, on ne les appliquait qu'à des usages très limités. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 177)
    • Sa spécialité consistait à scier les dés et à les piper. Il m’expliqua l’opération, car achetant lui-même l’ivoire, il le débitait en petits cubes dont il forait certains côtés pour les bourrer de plomb […] — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Le tactac des linos emplissait leurs oreilles. Fagerolle […] connaissait cette odeur poussiéreuse de plomb et de papier chargé d’encre fraîche. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 70)
    • On parlait déjà de marché noir, et les ménagères belges collectionnaient les kilos de sucre. Les plus malins achetaient des lames de plomb pour en couvrir leurs fenêtres, le plomb protégeant des radiations atomiques. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 54)
    • Les animaux s’empoisonnent au plomb avec des peintures et des vieilles batteries de voiture. — (Bill Forse, Christian Meyer, et al., Que faire sans vétérinaire ?, Cirad / CTA / Kathala, 2002, page 329)
  2. (Par métonymie) Balles, lingots ou petits grains de plomb qu’on emploie à la chasse, pour charger les armes à feu.
    • Messire Goupil, vaguement étourdi par quelque plomb qui lui avait meurtri la caboche, se réveillait en effet fort opportunément […] — (Louis Pergaud, La Chute, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les fusils s'abaissent simultanément, nous menaçant de leurs bouches noires qui vont cracher du feu et du plomb... — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 47)
    • « Parce que Chabert leur avait tiré un coup de fusil.
      – Un vrai coup de fusil ? dis-je.
      – Oui, mais de loin, avec du petit plomb… […] Mon père dit qu’il aurait dû tirer à chevrotines !
      — (Marcel Pagnol, Le château de ma mère, 1958, collection Le Livre de Poche, page 33)
    • Et du coin de l’œil il surveillait l’oncle Jules qui, bombant ses gros yeux bleus sur les blancs d’une perdrix, s’efforçait d’en extraire les plombs de six qu’il avait lui-même implantés dans la chair de la malheureuse bestiole. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 249)
  3. (Imprimerie) Composition même.
    • Lire sur le plomb : Lire un passage sur la composition même.
  4. Petit sceau de plomb que, dans les douanes, on attache aux ballots, caisses, etc., pour attester qu’ils ont payé les droits, ou pour empêcher qu’ils ne soient ouverts avant d’être arrivés au lieu de leur destination.
    • Mettre le plomb.
    • Changer le plomb.
    • Contrefaire le plomb.
  5. Morceau de plomb, ou d’autre métal, suspendu au fil à plomb dont les maçons, les charpentiers, etc., se servent pour élever leurs ouvrages verticalement. (Par métonymie) Fil à plomb.
    • Voir avec un plomb si une muraille est droite, si elle est bien verticale.
    • Mettre à plomb, dresser à plomb une muraille, une menuiserie, une charpente. : La rendre verticale.
    • Cette muraille est à plomb.
    • Tracer une ligne à plomb sur une muraille, sur un édifice.
    • Plomb de sonde ou simplement plomb, morceau de plomb fait en cône et attaché à une corde nommée ligne, avec lequel on sonde la mer, pour savoir combien il y a de profondeur et de quelle qualité est le fond.
  6. (Électricité), (Familier) Fusible, fil de plomb intercalé dans une installation électrique de manière à éviter, par sa fusion, en cas de court-circuit, des accidents plus graves.
    • Je me souviens […] d’une petite explosion électrique dans le poste ; personne n’en fut ému ; j’eus seulement à remplacer une vingtaine de plombs de sûreté qui avaient fondu. — (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, page 155)
    • En revanche si l’ampérage toléré par le disjoncteur (la somme des équipements électriques qu'il peut supporter) est trop faible, générant des sautes de plomb fréquentes, il peut s'agir du fait que vous ayez omis de préciser à l'électricien que vous utiliserez de nombreux équipements électriques. — (Hugues Bernet-Rollande, Piloter son projet informatique, éditions Dunod, 2011, page 33)
  7. (Vieilli) Cuvettes, ordinairement de plomb, établies aux différents étages d’une maison, pour y jeter les eaux sales.
  8. (Vieilli) Acide sulfhydrique qui se dégage des fosses d’aisances et des puits.
  9. (Par extension) Intoxication causée par les émanations des fosses d’aisances.
    • Plomb des vidangeurs.
  10. (Pêche) Accessoire en plomb, de formes diverses, utilisé pour lester une ligne ou un engin de pêche en général.
    • J’ai mis trop de plombs, le bouchon est sous l’eau.
  11. (Plongée) Accessoire en plomb, utilisé pour lester un plongeur.
    • L’archéologue sous-marin doit utiliser un équipement de plongée : ... une ceinture de plomb... pour l'équilibre. — (Musée de l’archéologie sous-marine → lire en ligne)
  12. Symbole de ce qui est lourd. → voir chaleur de plomb, soleil de plomb et sommeil de plomb
    • Tirant les leçons des expériences totalitaires de son passé de plomb, l'Europe devait offrir à tous ses citoyens le plus de liberté possible dans un souci de coexistence solidaire et pacifiée. — (Simone Veil, discours au Bundestag, Berlin, 27 janvier 2004, dans Simone Veil, Mes combats, Bayard, 2016, page 181)
  13. (Botanique) Maladie cryptogamique des arbres fruitiers, due à Chondrostereum purpureum, elle donne une couleur gris plombée aux feuilles.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLOMB. (On prononce Plon.) n. m.
Métal d'un blanc bleuâtre, très mou, et l'un des plus pesants après l'or et le platine. Le plomb est un métal aisé à fondre. Verser du plomb fondu. Plomb laminé. Plomb en table. Une table de plomb. Un saumon de plomb. Des balles de plomb. Un cercueil de plomb. Des tuyaux de plomb. Des soldats de plomb. Les plombs de Venise, La toiture de plomb du palais Ducal, à Venise, sous laquelle étaient des prisons, et, par extension, les Prisons elles-mêmes. Il languissait depuis deux ans sous les plombs. Mine de plomb, Nom improprement donné au graphite dont on fait des crayons, à cause de son éclat métallique semblable à celui du plomb. Voyez GRAPHITE. Blanc de plomb, Carbonate de plomb, appelé aussi Céruse, qui produit une couleur blanche dont les peintres font usage. Colique de plomb ou des peintres, Colique violente produite par l'oxyde de plomb, contenu dans les couleurs à l'huile. Fig. et pop., Cul de plomb, Un homme lourd qu'on ne déplace pas facilement. Fig. et fam., Nager comme un chien de plomb, Ne pas savoir nager. Fig., Un ciel de plomb, Un ciel gris et lourd. Fig., Un soleil de plomb, Un soleil très chaud. Fig., Une chaleur de plomb, Une chaleur pesante. Fig., Un sommeil de plomb, Un sommeil très lourd. Fig., Il lui faudrait un peu de plomb dans la tête, se dit en parlant d'un Homme qui a la tête légère, d'un étourdi. On dit de même : Mettre du plomb dans la tête, dans la cervelle. Cette sévère leçon aurait dû lui mettre du plomb dans la cervelle, Elle aurait dû le rendre moins léger et moins étourdi. Fig. et fam., Il a du plomb dans l'aile, se dit de Quelqu'un qui a éprouvé une atteinte grave dans sa considération, dans sa fortune ou dans sa santé. En termes d'Imprimerie, Lire sur le plomb, Lire un passage sur la composition même.

PLOMB se dit aussi des Balles, des lingots et petits grains de plomb qu'on emploie à la chasse, pour charger les armes à feu.

PLOMB se dit aussi d'un Petit sceau de plomb que, dans les douanes, on attache aux ballots, caisses, etc., pour attester qu'ils ont payé les droits, ou pour empêcher qu'ils ne soient ouverts avant d'être arrivés au lieu de leur destination. Mettre le plomb. Changer le plomb. Contrefaire le plomb.

PLOMB se dit encore d'un Instrument qui consiste en un morceau de plomb, ou d'autre métal, suspendu à une ficelle, et dont les maçons, les charpentiers, etc., se servent pour élever leurs ouvrages verticalement. Voir avec un plomb si une muraille est droite, si elle est bien verticale. Dans ce sens on dit plus souvent Fil à plomb. Voyez ce mot. Mettre à plomb, dresser à plomb une muraille, une menuiserie, une charpente. La rendre verticale. On dit dans le même sens Cette muraille est à plomb. On dit aussi Tracer une ligne à plomb sur une muraille, sur un édifice. Plomb de sonde ou simplement Plomb, Morceau de plomb fait en cône et attaché à une corde nommée Ligne, avec lequel on sonde la mer, pour savoir combien il y a de profondeur et de quelle qualité est le fond. En termes d'Électricité, Plomb fusible ou absolument Plomb se dit d'un Fil de plomb intercalé dans une installation électrique de manière à éviter, par sa fusion, en cas de court-circuit, des accidents plus graves. Un plomb a sauté.

PLOMB s'est dit encore des Cuvettes, ordinairement de plomb, établies aux différents étages d'une maison, pour y jeter les eaux sales. Il s'est dit en outre de l'Acide sulfhydrique qui se dégage des fosses d'aisances et des puits. Par extension, Plomb des vidangeurs, Intoxication causée par les émanations des fosses d'aisances.

À PLOMB, loc. adv. Verticalement. Une ligne qui tombe à plomb sur une autre fait deux angles droits. Le soleil donne à plomb, tombe à plomb sur les habitants de la zone torride. On dit aussi D'aplomb. Voyez APLOMB.

Littré (1872-1877)

PLOMB (plon ; le b ne se lie jamais ; le plon et le fer ; au XVIesiècle, le b ne se prononçait pas non plus, PALSGRAVE, p. 24) s. m.
  • 1Métal d'un blanc bleuâtre, très mou et très pesant. Allié avec la moitié de son poids d'étain, le plomb forme la soudure des plombiers ; combiné avec environ le quart de son poids d'antimoine, il constitue les caractères d'imprimerie. Un heurt survient : adieu le char ; Voilà messire Jean Chouart Qui du choc de son mort a la tête cassée ; Le paroissien en plomb entraîne son pasteur, La Fontaine, Fabl. VII, 11. Il [Lémery] découvrit en 1726, et, comme il l'avoue, par un pur hasard, que le plomb, lorsqu'il a une certaine figure, fort approchante d'un segment sphérique ou d'un champignon, devient presque aussi sonore que le métal dont on fait les timbres d'horloge, Mairan, Éloges, Lémery. On lui versa [à Damiens] du plomb fondu avec de la poix-résine et de l'huile bouillante sur toutes ses plaies ; ces supplices réitérés lui arrachaient les plus affreux hurlements, Voltaire, Hist. parl. LXVII.

    Écrémer le plomb, en ôter l'écume.

    Fig. Du plomb avec de l'or fais-tu comparaison ? Tristan, M. de Chrispe, IV, 11. Comment en un plomb vil l'or pur s'est-il changé ? Racine, Ath. III, 7.

    Il lui faudrait un peu de plomb dans la tête, il est léger, étourdi.

    Il a du plomb dans la tête, il est sage, posé, sérieux.

    On dit dans un sens analogue : mettre du plomb dans la tête. C'était assez pour avoir mis du plomb dans sa tête [de Tonquedec] ; mais il y a des têtes qui ne se lestent jamais, Sévigné, 19 août 1671.

    Il est fin comme une dague de plomb, se dit d'un homme simple et grossier.

  • 2 Fig. Il se dit pour exprimer la pesanteur. Il faut attendre les occasions, qui ne marchent qu'à pas de plomb, Bossuet, Serm. Ambition, I. Sur ma tête inclinée, Écoute, cette nuit il est venu s'asseoir [le cauchemar], Posant sa main de plomb sur mon âme enchaînée, Hugo, Odes, V, 7.

    Galette de plomb, voy. GALETTE.

    Familièrement. Cul de plomb, homme assidu à un travail de bureau.

    Siècle de plomb, s'est dit du 11e et du 12e siècle.

    Sommeil de plomb, sommeil très profond.

  • 3Blanc de plomb, un des noms vulgaires donnés au carbonate de plomb, appelé aussi céruse. Céruse fine, ou blanc de plomb, le 100 pesant payera une livre, Tarif, 18 sept. 1664.
  • 4Plomb blanc, plomb sec et cassant.

    Plomb noir, celui qu'on préfère dans les arts.

    Plomb blanchi, plomb mêlé d'étain.

  • 5Plomb blanc, carbonate de plomb.

    Plomb rouge, chromate de plomb natif.

    Plomb corné, chlorure de plomb.

    Plomb jaune, molybdate de plomb.

    Plomb spathique, phosphate de plomb.

    Plomb vitreux, sulfate de plomb.

  • 6Plomb d'œuvre, plomb argentifère dont on extrait l'argent par la coupellation.

    Plomb d'épreuve, plomb très pur qui sert dans la coupellation pour séparer l'alliage de l'or.

  • 7Mine de plomb ou plombagine, graphite employé à faire des crayons.

    Plomb de mer, nom impropre donné quelquefois au graphite (plombagine), employé pour vernir le plomb de chasse.

    Terme de relieur. Plomb, composition de mine de plomb, de colle et d'eau qu'on met sur la tranche d'un livre.

  • 8 Terme des graveurs de médailles. Plomb à la main, une certaine quantité de plomb fondu, sur lequel ils appliquent leur figure pour en voir parfaitement l'empreinte.
  • 9 Terme d'imprimerie. Lire sur le plomb, lire sur la composition même.
  • 10 Terme de plombier. Tout le plomb qu'on met sur les toits et autres endroits de la maison. Poser le plomb. Je vis qu'au péril de sa vie mon petit-fils s'était sauvé par les plombs, qui sont excessivement étroits, Genlis, Ad. et Théod. t. II, p. 466, dans POUGENS.

    S. m. pl. Terme de marine. Les divers tuyaux de dalots, de bouteilles, ou autres conduits en plomb qui existent à bord.

  • 11Plomb de vitres, plomb fondu en petites bandes, pour lier entre eux les petits carreaux des vitrages. Mettre en plomb, loger le verre dans le plomb. Nous vîmes une église dont les toits étaient enfoncés, les plombs des fenêtres arrachés, Chateaubriand, Génie, III, V, 3.

    Plomb à rabot, celui qui n'a point été tiré ou laminé, mais qui est aminci au moyen du rabot.

  • 12Les plombs de Venise, la toiture de plomb du palais de Saint-Marc, à Venise, en dessous de laquelle étaient les prisons. Voyez, Milord, si dans cette occurrence votre sollicitude paternelle imaginerait quelque chose pour me préserver d'aller sous les plombs ; ce qui serait finir assez tristement une vie bien malheureuse, Rousseau, Lett. à Mil. Maréchal, Corresp. t. VI, p. 176, dans POUGENS.
  • 13Colique de plomb ou des peintres (en bâtiment), colique violente causée par l'oxyde de plomb contenu dans les couleurs à huile.
  • 14Soldat de plomb, voy. SOLDAT.
  • 15Balles ou grains de plomb dont on charge les armes à feu. Je me réjouis de ce que vous êtes devenu le plus fort homme du monde, et que le travail, les veilles, les maladies, le plomb ni le fer des Espagnols ne vous peuvent faire de mal, Voiture, Lett. 84. Déjà du plomb mortel plus d'un brave est atteint, Boileau, Épître IV. Ou d'un plomb qui suit l'œil et part avec l'éclair, Je vais faire la guerre aux habitants de l'air, Boileau, ib. VI.

    Grains de plomb, petites boules de plomb ayant des numéros suivant leur différente grosseur, qui servent pour chasser, pour rincer des bouteilles, nettoyer les plumes de fer, etc.

    Mettre du plomb dans la tête de quelqu'un, lui casser la tête d'un coup de fusil ou de pistolet.

    Fig. Il n'a ni poudre ni plomb, il est dépourvu de tout ce qu'il lui faudrait.

  • 16 Terme de marine. Plomb de sonde, ou, simplement, plomb, masse de plomb généralement façonnée en cône ou en pyramide, qu'on attache à l'extrémité d'une cordelette, et dont on se sert pour mesurer la profondeur de l'eau. Il faut toujours avoir le plomb à la main quand on aborde des côtes inconnues.

    Fig. Jeter son plomb sur quelqu'un ou quelque chose, former un dessein qui a pour objet cette personne ou cette chose. Le personnage Jette son plomb sur messer Nicia, La Fontaine, Mandr. J'ai jeté mon plomb sur Mlle Isabelle, Dancourt, Retour des officiers, sc. 11.

  • 17Petit sceau de plomb en usage dans les manufactures pour certifier la qualité, l'aunage des étoffes, et, dans les douanes, pour attester que les ballots ont payé les droits, et empêcher qu'ils ne soient ouverts avant d'être arrivés à destination. Ledit droit d'un sou sera indistinctement perçu pour chaque empreinte, marque ou plomb qui… sera apposée tant sur les étoffes que sur les toiles et toileries, Lett. patent. du 22 déc. 1781.
  • 18Fil à plomb, ou, simplement, plomb, morceau de métal suspendu à une ficelle, dont les maçons, les charpentiers, etc. se servent pour élever verticalement leurs ouvrages. Mettre, dresser à plomb, rendre vertical.

    On dit dans le même sens : être à plomb. Deux petites lames élevées à plomb, Descartes, Diopt.

  • 19 Terme de pêche. La partie de la ligne qui la fait enfoncer dans l'eau.
  • 20Plomb, morceau de plomb aplati que les femmes mettaient autrefois à leurs manchettes pendantes pour les faire bien tenir.

    Fig. Il faudrait lui mettre du plomb dans la manche, se dit, en Normandie, aux enfants qui commettent des étourderies.

    Les femmes mettent quelquefois aujourd'hui des grains de plomb pour faire mieux retomber leurs robes.

  • 21Espèce de pelote très lourde qui sert à fixer l'ouvrage de couture ou autre pour en faciliter l'exécution.
  • 22Espèce de cuvette où l'on jette, aux différents étages d'une maison, les eaux sales. Ces plombs sentent mauvais.
  • 23Nom vulgaire du mélange gazeux délétère qui s'échappe des fosses à vidange, et dont le principe le plus vénéneux est le sulfhydrate d'ammoniaque. On ne pourrait, sans un extrême danger, descendre aussitôt dans les fosses ; les vapeurs empoisonnées qui règnent à la surface des matières dans ces premiers instants, et que les vidangeurs appellent plomb, sont tellement nuisibles, qu'elles ont quelquefois causé une mort soudaine…, Dict. des arts et m. Vidangeur.

    Asphyxie causée par ce gaz aux vidangeurs.

    Par extension, le peuple donne le nom de plomb à la syphilis.

  • 24À plomb, loc. adv. Perpendiculairement. En sorte qu'elle ne descende pas tout droit et à plomb, Descartes, Monde, 11. On cuit ; c'est un soleil ardent, Qui ses traits à plomb va dardant, Mais d'une force si cruelle Qu'on se sent bouillir la cervelle, Perrault, Chasse, dans RICHELET. Dans la principale des îles Orcades, il y a des côtes composées de rochers coupés à plomb et perpendiculaires à la surface de la mer, Buffon, Hist. nat. Preuv. théor. terre, Œuv. t. II, p. 191. Un puits très profond était entièrement éclairé ; ce qui marquait évidemment que Syenne était sous le tropique, et qu'au temps où le soleil y arrive, il était à plomb sur la tête des habitants de cette ville, Bailly, Hist. astr. mod. t. I, p. 38.

    Fig. La découverte qui déshonorait le P. Levassor retombait à plomb sur les jésuites, Saint-Simon, 79, 26. Cette remarque tombait à plomb sur un gros manant qui dînait avec nous, Rousseau, Conf. II.

  • 25Pour le substantif aplomb, qui est à plomb écrit en un seul mot, voy. APLOMB.

HISTORIQUE

XIIIe s. Il sunt noié aussi come pluns es granz aigues, Psautier, f° 183. Frere Hamon, qui estoit templier et mestre desus les mariniers, dit à un de ses vallez : gieta ta plomme [sonde] ; et si fist il, Joinville, 283.

XIVe s. Les ouvriers auront du plon [lingot] de vingt mars d'or ouvré de deniers d'or à l'aingnel vingt sols tournois, Ordonn. 25 sept. 1327. Les ouvriers ne pourront faire du plon de 40 mars, que deus onces de deffaute, ib. Lesquelz moines getterent plommées d'acier et de plonc, Du Cange, plumbata.

XVe s. Les possesseurs ou detenteurs des maisons dessus dites… ne pourront d'icelles maisons rien oster tenant à plomb, à cloux ou à chevilles, Froissart, II, II, 241.

XVIe s. Des cannes farcies de plomb, Montaigne, II, 17. Nous avons plus besoing de plomb que d'ailes, Montaigne, III, 279. Pour se laisser tomber à plomb et de si hault, il fault…, Montaigne, IV, 204. On ne peut en France prendre possession d'un benefice en vertu de simple signature, sans bulles expediees soubs plomb, P. Pithou, 65. Le mont Olympe… a de hauteur à droit plomb mesurée…, Amyot, P. Aem. 25. Il fit compasser la meche à ses soldats au nombre de soixante, et les fit tous tirer à plomb dans l'esquif à la longueur de vingt pas, D'Aubigné, Vie, LXXX. La perte que firent les attaquans les fit marcher à pied de plomb, D'Aubigné, Hist. II, 74. Las ! les plombs ennemis ne m'avoient point blessé ; Les balles de vos yeux sont beaucoup plus à craindre, Qui m'ont en mille endroits cruellement percé, Desportes, Diverses amours, XVII. Sa manche sera enfermée En deux poingnets de plomb pesant, Rec. de farces, p. 427. Ceux qui ont force vent en la teste l'ont legere ; et dit-on que ceux-cy, ils devroient mettre du plomb en leur teste, Bouchet, Serées, III, p. 252, dans LACURNE. L'alignement et plomb du pied de son mur, Coust. gén. t. II, p. 1072. Dans une gaine d'or un cousteau de plomb, Cotgrave

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PLOMB. - HIST. XIIe s. Li mur sunt haut et fort, de quariaux à plon mis, li Romans d'Alixandre, p. 503.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « plomb »

Wallon, plonk ; provenç. plom ; esp. plomo ; port. chumbo ; ital. piombo ; du lat. plumbum.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVe siècle) Du latin plumbum, de même sens. D'abord plum (1121-1134)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « plomb »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plomb plɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « plomb » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « plomb »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « plomb »

  • La mort s'est tellement rapprochée qu'on tient compte d'elle même pour de toutes petites décisions, savoir, par exemple, s'il vaut encore la peine ou non de se faire plomber une dent.
    Ernst Jünger — Journal
  • Les types qui déboisent la forêt amazonienne acceptent enfin de faire un geste pour l'environnement. Désormais, ils mettront de l'essence sans plomb dans leurs tronçonneuses.
    Philippe Geluck — Le Meilleur du chat
  • La sagesse chez un pauvre est un diamant serti dans du plomb.
    Proverbe anglais
  • Il s’agit du plus long écrit gaulois connu, comptant plus de 1000 lettres, et plus de 160 mots sur 57 lignes gravés à la pointe sèche, sur la plaque qui reposait dans l’urne funéraire d’une défunte, qui était de son vivant, sorcière du moins le croit-on. Ce texte en cursive latine occupe les deux faces des deux morceaux de la plaque. Le scripteur est passé d’une face à l’autre en faisant pivoter le plomb d’arrière en avant (ou d’avant en arrière) et non de gauche à droite (ou de droite à gauche). Il s’agit d’un objet fragile, le poids total subsistant étant de 276 grammes. Le plomb a pris avec le temps, une coloration gris blanchâtre.
    millavois.com — Le plomb magique du Larzac
  • A notre époque, on se refuse à croire que le plomb puisse être transformé en or... jusqu'au moment où on reçoit la facture du plombier.
    George Bernard Shaw
  • Les seuls généraux qu'on doit suivre aux talons Ce sont les généraux des p'tits soldats de plomb.
    Georges Brassens — Les deux oncles
  • Je me demande si la guerre n'éclate pas dans le seul but de permettre à l'adulte de faire l'enfant, de régresser avec soulagement jusqu'à l'âge des panoplies et des soldats de plomb.
    Michel Tournier — Le Roi des aulnes
  • On ne remplace pas des plombs sautés avant de savoir pourquoi ils ont sauté.
    Arthur Charles Clarke — 2001 l’odyssée de l’espace
  • Le saturnisme est une maladie causée par une contamination au plomb. Elle est particulièrement dangereuse chez les enfants et les femmes enceintes. Mais quelle est l'origine d'une telle intoxication ? Et quelles sont les manifestations du saturnisme ? On fait le point.
    Femme Actuelle — Saturnisme : quels sont les symptômes d'une intoxication au plomb ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Troisième sortie ramassage de plomb pour l'association : une réussite qui n'est pas une fin en soi pour l'équipe. DR
    Nice-Matin — Ils repêchent plus de 60 kilos de plomb de pêche - Nice-Matin
Voir toutes les citations du mot « plomb » →

Traductions du mot « plomb »

Langue Traduction
Anglais lead
Espagnol dirigir
Italien piombo
Allemand führen
Chinois
Arabe قيادة
Portugais conduzir
Russe вести
Japonais
Basque berunezko
Corse cunduce
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot plomb au Scrabble ?

Nombre de points du mot plomb au scrabble : 11 points

Plomb

Retour au sommaire ➦