La langue française

Lest

Sommaire

  • Définitions du mot lest
  • Étymologie de « lest »
  • Phonétique de « lest »
  • Citations contenant le mot « lest »
  • Images d'illustration du mot « lest »
  • Traductions du mot « lest »
  • Synonymes de « lest »

Définitions du mot lest

Trésor de la Langue Française informatisé

LEST, subst. masc.

A. − MAR. Corps pesant chargé dans la partie basse de la cale, ou fixé au plus bas de la quille d'un bâtiment pour en assurer la stabilité. Gilliatt descendit dans la panse les deux caisses contenant les roues démontées (...). Ces deux caisses firent lest (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 306).Sa coque [du garde-côtes américain Ratahdin], s'élève très peu au-dessus de la flottaison normale et peut, grâce à un lest d'eau, s'immerger au moment du combat (Croneau, Constr. nav. guerre, t. 1, 1892, p. 190):
1. Il [le lest] est en général composé d'un saumon de métal fixé au plus bas de la quille ou au bout d'un aileron. De la position du lest et de la proportion existant entre son poids et la flottabilité du bateau dépendant bien des performances et, bien souvent, la sécurité propre à tel ou tel yacht. Barber. 1969.
Lest fixe. ,,Masse métallique faisant partie intégrante du bateau`` (Soe-Dup. 1906).
Lest mobile, volant. Gueuse, saumon placé en réserve dans les parties centrales d'un bâtiment. (Dict. xixeet xxes.).
Sur (son) lest. Sans fret, sans chargement. Il [un brick] navigue sur son lest, et montre presque deux pieds de cuivre hors de l'eau (Sue, Altar-Gull,1831, p. 1).Pétroliers et porte-vins font nécessairement une traversée sur deux sur lest, c'est-à-dire à vide (Le Masson, Mar.,1951, p. 72).V. baptiser ex. 10.
SYNT. Lest de cailloux, de galets, de pierres, de sable; lest en fonte, en plomb; lest métallique; garnir un bateau/un navire de lest; débarquer, embarquer du lest.
P. métaph. et au fig. Ce qui assure la stabilité, l'équilibre, ce qui sert à pondérer. Nous nous remettons à travailler. Nous nous sentons sortir de l'immense tristesse, qui nous a pris à notre retour (...). Il nous semble reprendre notre équilibre. Le travail est vraiment le lest de la vie (Goncourt, Journal,1864, p. 75):
2. Puisque voici Ferdinand VII qui s'embarque aussi à bord de la Liberté, c'est pour elle un lest suffisant. Quoi que fassent maintenant les vagues de l'absolutisme, elles n'abîmeront pas ce glorieux navire... Mussetds Revue des Deux Mondes,1833, p. 203.
B. − P. anal.
1. Masse fixée à un corps (pour en assurer l'équilibre, pour en augmenter le poids). On leur donne une position oblique ou horizontale [aux frayères] (...) et un lest en pierre sert à couler celles qui sont clayonnées (Code pêche fluv.,1875, p. 136).Dans la partie basse [du flotteur de la torpille Whitehead] (...) se trouve un lest composé d'une masse de plomb (Ledieu, Cadiat, Nouv. matér. nav.,1890, p. 661).
2. Corps pesant (généralement du sable contenu dans des sacs) fixé aux parois extérieures de la nacelle d'un aérostat, dont les aéronautes se débarrassent au moment opportun afin de contrôler l'ascension ou la descente du ballon. Sac de lest. À la fin d'une ascension [en ballon], (...) il faut garder une grande quantité de lest pour régler la descente (Marchis, Nav. aér.,1904, p. 349).
3. Nous descendons, très vite, (...) M. Mallet crie sans cesse : « Jetez du lest, jetez du lest! » et le lest qu'on précipite dans le vide, sable et pierres mêlées, nous revient dans la figure, comme s'il remontait (...) tant est rapide notre chute. Maupass., Contes et nouv., t. 2, Voy. Horla, 1887, p. 1325.
Loc. fig. Jeter, lâcher du lest. Faire des concessions, des sacrifices; prendre une attitude modérée afin de rétablir une situation compromise, de pallier un échec, d'éviter une catastrophe. Nos instructions (...) l'invitaient à jeter du lest et à ouvrir des négociations à Beyrouth et à Damas (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 196).Si l'on veut résister au mécanisme, l'on est obligé en même temps de lâcher du lest et de trouver de meilleures réponses (David, Cybern.,1965, p. 19).
C. − Produit alimentaire dont la valeur nutritionnelle est faible et qui permet d'assurer une bonne digestion des nutriments (d'apr. Clém. Alim. 1978).
Prononc. et Orth. : [lεst]. Homon. leste. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1208 last « certaine quantité (d'un solide) » (Hist. de Liège, II, 389 ds Gdf.); 1282 lees (Reg. aux bans, Arch. S.-Omer, AB XVIII, 16, no578, ibid.); 1351 lest (Ordonnances des rois de France, t. 2, p. 440, cf. Gdf.); 2. 1473 Sud-Ouest last « poids dont on charge un navire pour en abaisser le centre de gravité et en assurer ainsi la stabilité » (doc. ap. K. Baldinger ds Mél. Flasdieck (H.M.), p. 34); 1611 lest (Cotgr.); 3. 1837 « corps pesant que les aéronautes emportent pour régler le mouvement ascensionnel de leur ballon » (Vigny, Journal poète, p. 1052). Empr., dans le nord du domaine d'oïl, au m. néerl.last « poids, charge » et à sa var. frisonne lest. L'a. gasc. et le fr. région. du Sud-Ouest ont emprunté le mot à l'angl. last, lest « id. » (cf. K. Baldinger, loc. cit., pp. 33-36). Cf. également les attest. de lastum, lestum, lesta en lat. médiév. (xiies.), dans le domaine angl., ds Latham et Nov. gloss. Fréq. abs. littér. : 78. Bbg. Behrens D. 1923, p. 71. - La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 272.

Wiktionnaire

Nom commun

lest \lɛst\ masculin

  1. (Marine) Pierres, sable ou autres matières pesantes dont on charge le fond d’un bateau pour lui donner la stabilité convenable, en le faisant suffisamment entrer dans l’eau.
    • Non, son ardent désir, c’est le bateau mouvant
      Avec sa voile ronde et ses deux focs au vent
      Et le lest de galets humides qui le charge
      — (François Coppée, L'Épave, 1880 → lire en ligne)
  2. Sacs de sable qui sont placés dans la nacelle d’un ballon et qu’on jette pour donner plus de légèreté au ballon.
    • Jeter du lest.
    • Il n’emportait que deux cents livres de lest, « pour les cas imprévus seulement », disait-il, car il comptait bien n’en pas user, grâce à son appareil. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
  3. (Aéronautique) Poids supplémentaire porté dans un planeur pour déplacer le domaine de performance optimale vers des vitesses supérieures. Souvent de l’eau est stockée dans une soute, et peut être évacué pendant le vol.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LEST. (Le T se prononce.) n. m.
T. de Marine. Pierres, sable ou autres matières pesantes dont on charge le fond d'un bateau pour lui donner la stabilité convenable, en le faisant suffisamment entrer dans l'eau. Il se dit aussi des Sacs de sable qui sont placés dans la nacelle d'un ballon et qu'on jette pour donner plus de légèreté au ballon. Jeter du lest. Jeter du lest signifie figurément Faire les concessions, les sacrifices nécessaires pour éviter une catastrophe, pour conjurer un danger, une menace. Comprenant que sa situation était compromise, il s'est décidé à jeter du lest. Devant l'impopularité de ces mesures, le gouvernement se hâta de jeter du lest.

Littré (1872-1877)

LEST (lèst') s. m.
  • 1 Terme de marine. Assemblage de morceaux de fer ou de petits cailloux, ou de matières lourdes, qu'on entasse avec ordre jusqu'à une certaine hauteur dans le fond d'un navire, pour abaisser par leur pesanteur spécifique le lieu du centre de gravité de ce navire chargé, et contribuer ainsi à augmenter la stabilité dont la forme de la carène peut le rendre susceptible. Bray le lest de 12 barils simples, 30 sols… lest de hareng en vrac, 18 barils pour lest, 20 sols, Arrêt du Conseil d'État, 21 juin 1642.

    Sur son lest, se dit d'un navire qui est sans chargement. Le vaisseau, qui était sur son lest, fatiguait beaucoup au roulis, Chateaubriand, Itin. 3e part.

    Le navire est parti, est retourné sur son lest, il est parti, retourné sans prendre de chargement.

    Lest de sable, lest composé de sable, de graviers et de petits cailloux.

    Lest de pierres, lest composé de pierres, de galets, de gros cailloux.

    Lest lavé, lest qui a servi et que l'on a lavé pour le faire resservir.

    Lest volant, gueuses qu'on place en réserve dans les parties centrales du bâtiment.

    Voiles à lest, vieilles voiles qu'on étend sous les sabords, quand on embarque ou décharge le lest, de peur qu'il n'en tombe dans l'eau.

    Au XVIIe siècle, bon lest, celui qui était composé de petits cailloux, toujours faciles à arranger ; mauvais lest, celui qui s'arrangeait difficilement dans la cale, celui qui fondait, le sel par exemple, celui que l'on composait de très grosses pierres, de quartiers de canons éclatés, etc. ; vieux lest, celui qui avait fait campagne.

  • 2 Terme de pêche. Poids dont on charge le pied de certains filets.
  • 3Sable que les aéronautes emportent pour le laisser tomber à mesure qu'ils veulent s'élever.
  • 4 Fig. Moyen de pondérer, de modérer. Il faut combiner les puissances, donner un lest à l'une pour la mettre en état de résister à l'autre, Montesquieu, Esp. V, 14. Les Français… flottants, comme des vaisseaux sans lest, au gré des passions, Chateaubriand, Génie, III, III, 5.

    Cet homme a besoin de lest, c'est-à-dire il agit trop légèrement, il a besoin de quelque chose qui le force à la réflexion, à la prudence.

REMARQUE

On trouve quelquefois écrit lets au lieu de lest : Pour chacun hambourg de saumon dont les 12 font le lets, Tarif de la déclar. du 16 févr. 1635.

HISTORIQUE

XVIe s. Au milieu des deux estoit à l'ancre la caraque bien chargée de lest, D'Aubigné, Hist. II, 41.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LEST, s. m. (Marine.) on donne ce nom à des choses pesantes, telles que des pierres, des cailloux, du sable, &c. qu’on met au fond de cale du vaisseau pour le faire enfoncer dans l’eau & lui procurer une assiette solide. Le lest sert principalement de contrepoids aux vergues & aux mâts, qui étant élevés hors du vaisseau, lui feroient faire capot au moindre roulis, & même à la moindre impression du vent.

La quantité de lest qu’il convient de mettre dans un vaisseau ne dépend pas seulement de la grandeur du vaisseau, mais encore de la forme de sa carene ; car plus cette carene est aiguë, moins elle exige de lest, parce qu’elle enfonce d’autant plus aisément dans l’eau : cela fait voir qu’on ne peut pas déterminer avec exactitude la quantité de lest qu’il faut à un vaisseau : la chose devient encore plus difficile quand on y fait entrer toute la mâture. L’expérience fait connoître, en lestant un vaisseau, de la façon qu’il se comporte le mieux à la mer, & s’il faut augmenter ou diminuer son lest. Il y a des bâtimens auxquels il faut pour le lest environ la moitié de leur charge, d’autres le tiers, & quelques uns le quart : cela dépend de leur construction. On peut voir les reglemens qu’il faut observer pour le lest dans l’ordonnance de 1681, liv. IV. tit. IV. Voyez Délestage.

Bon lest, c’est le lest de petits cailloux, qu’on arrange aisément : c’est ordinairement celui des vaisseaux de guerre ; le fond de cale en est plus propre, & il n’embarasse pas les pompes, comme fait quelquefois le lest de terre ou de sable.

Gros lest, composé de très-grosses pierres, ou de quartiers de canons brisés. Ce lest n’est pas avantageux pour l’arrimage, & est difficile à remuer dans le besoin.

Vieux lest, c’est celui qui a déja fait un voyage ou une campagne. Il est fait défenses à tous capitaines & maîtres de navires de jetter leur vieux lest dans les ports, canaux, bassins & rades, à peine de 500 liv. d’amende, &c. Voyez Délestage.

Lest lavé, c’est le lest qu’on lave après qu’il a déja servi pour s’en servir de nouveau ordinairement on met du lest neuf une fois en deux années. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « lest »

(Date à préciser) Du néerlandais last (« poids ») → voir last en français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(1200) Composé lexical unifié et apocopé du moyen anglais les te ("less that").
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Le même que last ou laste (voy. ce mot), qui signifie un certain poids.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lest »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lest lɛst

Citations contenant le mot « lest »

  • La famille est un lest, jette-le et tu pars au ciel ! De José de Almada Negreiros / Scènes de la haine
  • L'âme est une sorte d'aérostat qui ne peut monter, atteindre ses fins dernières dans l'espace, qu'en jetant son lest. De Joris-Karl Huysmans / En route
  • On peut se demander si les convictions les plus fanatiques ne servent pas parfois de simple lest au milieu du vide que l'homme a créé en persistant à s'interroger sur l'idée de Dieu et le sens ultime des choses. De Yehudi Menuhin / Voyage inachevé
  • Délibère lentement et exécute lestement. De Proverbe italien

Images d'illustration du mot « lest »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « lest »

Langue Traduction
Anglais ballast
Espagnol lastre
Italien zavorra
Allemand ballast
Chinois 压载物
Arabe الشرق
Portugais lastro
Russe балласт
Japonais バラスト
Basque lasta
Corse ballast
Source : Google Translate API

Synonymes de « lest »

Source : synonymes de lest sur lebonsynonyme.fr
Partager