Pruneau : définition de pruneau


Pruneau : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PRUNEAU, subst. masc.

A.− Prune séchée selon une méthode naturelle et artisanale (au soleil et au four, sur des claies) ou de façon industrielle, le plus souvent issue de la variété du prunier d'ente, de forme allongée et d'un brun violet presque noir. Compote, jus de pruneaux; pruneaux cuits. Toute la leçon se passait ainsi, à moins qu'il ne préférât (...) se promener dans la chambre en mangeant des pruneaux ou des noisettes (Sand, Hist. vie,t. 3, 1855, p. 9).La blanche figue entr'ouverte (...) à peine confite, et le noir pruneau d'Agen sans égal (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 116).
Pruneau de Brignoles. Synon. de pistole.Les pruneaux de Brignoles, connus aussi sous le nom de pistoles, exigent d'autres soins (Privat-Foc.1870, s.v. prunier).
Loc. adj. Couleur de pruneau. Très foncé, noir. Figurez-vous un escogriffe tout nu, noir de poil, (...) la peau couleur de pruneau (Arnoux, Juif Errant,1931, p. 28).
[Appliqué à une pers.]
P. anal., fam. [Pour indiquer qu'une pers., gén. une jeune fille ou une femme, a le teint très brun] C'est un petit pruneau, c'est un pruneau relavé (Ac.1798-1935).[Avec des var. et faisant parfois aussi allus. à la sécheresse du pruneau] Tout gringalet, mon compagnon! Un petit pruneau du Midi (Tharaud, Cruelle Esp.,1937, p. 9).
[Dans un empl. hypocor., pour désigner qqn] Mon pauvre petit pruneau, tu me fais de la peine (dit Marthe à Annie). Bien sûr, j'ai besoin d'argent (Colette, Cl. s'en va,1903, pp. 130-131).
Région. (Suisse romande, Franche-Comté). Prune, plus particulièrement quetsche. À vendre prunes et pruneaux, pris sur l'arbre (La Liberté,11 août 1977, p. 14).
Rem. Dans ces régions, pruneau ayant le sens de « prune », le sens de « pruneau » y est rendu par pruneau sec : [Jarret de veau] servi avec ... une garniture de pruneaux secs, de carottes glacées et d'oignons (La Suisse, 25 sept. 1976, p. 25).
B.− P. anal. (de forme ou de couleur)
1. Pop. Projectile d'arme à feu, en particulier balle de fusil, de revolver. Envoyer, recevoir un pruneau. Reste en bas, ou je te loge, au premier mouvement, un pruneau dans la tête! (Renard, Journal,1894, p. 229):
En entendant venir les bombes, je n'eus que le temps de me jeter par terre (...). Au bout de cinq minutes, voilà Montmartre qui éclaire encore, et un autre pruneau qui nous arrive, aussi d'aplomb que le premier. A. Daudet, Contes lundi,1873, p. 181.
2. Pop., vieilli. Chique de tabac. Un léger gonflement de la joue attestait dans la bouche (...) la présence du pruneau, cher au marin (Grison, Paris,1882, p. 98).
3. Au plur., fam. Yeux, généralement foncés et pétillants. Je revoyais sur un long corps, une figure maigre, (...) aux vifs et spirituels yeux noirs : les pruneaux de M. de Goncourt, ainsi qu'on les appelait (Goncourt, Journal,1892, p. 214).
Prononc. et Orth. : [pʀyno]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1507 proniaulx plur. (doc. ds Gdf. Compl.); av. 1512 pruneau (Guillaume Crétin, Œuvres poétiques, éd. K. Chesney, LVIII, 39); b) 1694 pruneau relavé « se dit par ironie d'une personne au teint extrêmement brun » (Ac.); c) 1750 pruneau « couleur d'un violet clair » (Hellot, Teinture des laines, p. 485); 2. p. anal. 1830 « projectile d'arme à feu » (E. Arago et F. Duvert, 27, 28 et 29 juillet, p. 33 ds Quem. DDL t. 19). Dér. de prune*; suff. -eau*. Fréq. abs. littér. : 94.

pruneau .« Prune séchée »

Pruneau : définition du Wiktionnaire

Nom commun

pruneau \pʁy.no\ masculin

  1. Fruit séché issu de prune séchée, naturellement au soleil ou industriellement dans des fours.
    • J’imaginais la 6 212 quittant Agen, à l’heure où la colline calcaire de l’Ermitage, au-dessus de la gare, étincelle comme un morceau de sucre. Sur le boulevard Carnot, l’odeur sirupeuse des pruneaux fourrés s’échappait des boutiques des confiseurs. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, pages 143-144)
  2. (Franche-Comté) Quetsche (fruit).
  3. (Suisse) Prune.
  4. (Familier) Balle d’arme à feu.
    • Au bout de cinq minutes, voilà Montmartre qui éclaire encore, et un autre pruneau qui nous arrive, aussi d’aplomb que le premier. — (Alphonse Daudet, La bataille du Père-Lachaise, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, réédition Le Livre de Poche, page 135)
    • Qui m’empêcherait de te coller un pruneau et de dire que tu as voulu manger la consigne ? — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, pages 77-78)
    • J’ai toujours refusé. Des fois qu’il y aurait un pruneau qui se trompe de bide. C’est pas que j’aie la pétoche, mais c’est pas mon boulot. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. III, Série noire, Gallimard, 1956, page 27)
    • Sus à l’ennemi ! Aurèle sonne le hallali. Tout à l’heure, il pensait rafale de mitraillette, sulfatage, pruneaux. Mais la balle de métal est trop noble : par elle meurent les héros. — (Gilles Rosset, Masculin singulier, René Julliard, 1962, page 202)
    • — Faites gaffe, les bleubites, si vous relevez la tête quand vous rampez,vous allez prendre un pruneau en pleine poire... — (Gilles Jacob, La Vie passera comme un rêve, éd. Robert Laffont, 2009, chap. 28)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pruneau : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PRUNEAU. n. m.
Prune séchée au four ou au soleil. Des pruneaux de Tours. Une caisse de pruneaux. Faire cuire des pruneaux. Fig. et fam., C'est un petit pruneau se dit, par plaisanterie, d'une Fille ou d'une femme qui a le teint extrêmement brun. Il s'emploie dans le langage populaire comme synonyme de projectile.

Pruneau : définition du Littré (1872-1877)

PRUNEAU (pru-nô) s. m.
  • 1Prune séchée au four. Il m'ordonne du potage… et le soir de petits pruneaux pour lâcher le ventre, Molière, Mal. imag. III, 14.

    Fig. et familièrement. C'est un petit pruneau, ou c'est un pruneau relavé, se dit d'une fille ou d'une femme qui a le teint extrêmement brun.

  • 2 Fig. et populairement. Œil. Ah ! monsieur Plaise, elle a deux pruneaux bien malins, l'Héritier de rillage, sc. V, dans FR. MICHEL, Argot.

HISTORIQUE

XVIe s. Tout ce roiaume fait cas des pruneaux de Brignole, de Valebrique, de Tours, de Reims, de Saint-Antonin, de Privas, de Saint-Trufesmes, pour leurs precieuses qualités, De Serres, 683.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PRUNEAU. Ajoutez :

Adjectivement. Qui est de couleur de pruneau. Une couleur d'un violet clair ou pruneau, Chaptal, Instit. Mém. scient. t. III, p. 101.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pruneau »

Étymologie de pruneau - Wiktionnaire

(Date à préciser) Diminutif de prune en -eau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de pruneau - Littré

Diminutif de prune ; Berry, peurniau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pruneau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pruneau pʀyno play_arrow

Citations contenant le mot « pruneau »

  • Il n’y a pas qu’Agen dans la vie. En Touraine aussi, on fait des pruneaux : « C’est Philippe Blot qui me les fait » explique Florent Martin qui est un des seuls à en cuisiner dans le département car le produit est assez rare (40kg il y a 6 ans, 70kg la saison dernière, dont 24 qui ont atterri Avenue de Grammont). « J’en avais déjà fait il y a quelques années, les gens avaient été assez impressionnés » poursuit le chef. La technique : on laisse le four s’éteindre et on laisse tranquillement les pruneaux sécher à l’intérieur. 37 degrés, [Le produit du lundi] Le pruneau de Tours - 37 degrés
  • Les historiens du pruneau d'Agen racontent qu'il arrivait à Agen, était embarqué sur la Garonne et prenait à bord des gabarres la seule voie navigable de l'époque vers Bordeaux et les ports de la façade atlantique. Hier, aux bords du Lot cette fois, les trois dirigeants du Bureau interprofessionnel du pruneau (BIP) ont lancé une opération de renflouage après un an de tergiversations, de conflits larvés entre les hommes comme entre les producteurs et les consommateurs. ladepeche.fr, L'avenir en pointillé du pruneau d'Agen - ladepeche.fr
  • On a l'impression que certains politiques découvrent la protection du pruneau d'Agen en Chine, mais elle existe depuis quelques années. J'étais président du BIP (Bureau Interprofessionnel du Pruneau) lorsque cela s'est fait, en 2014 ou 2015 si je me rappelle bien. On le doit à l'énorme travail réalisé par Christian Amblard, directeur du Comité économique du pruneau, qui avait un réseau très efficace. Cela fait partie des missions de l'interprofession que de protéger la marque si je peux dire ainsi. Nous avions à l'époque trouvé de nombreux concurrents qui jouaient sur le terme «pruneau d'Agen» en Chine et nous avions voulu mettre un terme à ces agissements. ladepeche.fr, Agen. «Le pruneau était déjà protégé en Chine !» - ladepeche.fr
  • Les grandes têtes de chapitres ont été définies, "il faut désormais mettre en place des fiches d’action par secteur, c’est une feuille de route qu’il faut désormais détaillé et c’est à la filière de la mettre en musique." Sans surprise, il est ici question des indices de référence du prix payé aux producteurs – c’est un débat annuel et souvent mouvementé –, de la communication vers le consommateur et de la sacro-sainte gouvernance du Burea interprofessionnel du pruneau (BIP), où se retrouvent les représentants de la production et de la transformation. L’une des idées de Jacques Louge est de faire entrer les négociants au sein du BIP. L’idée aurait été rejetée au sein de l’interprofession dans les dernières semaines. C’est un premier accroc à la mise en place d’une réforme souhaitable et souhaitée par la Région, qui apparaît attentive à l’évolution de cette réorganisation. ladepeche.fr, Pruneau d'Agen : le diagnostic, et après les soins - ladepeche.fr
  • Pas très sexy mais très sain, le pruneau est avant tout une prune. Cueillie à maturité puis séchée pour que le taux d’humidité résiduel soit compris entre 22 et 35%, elle devient alors pruneau: un fruit séché qui, débarrassé d’une partie de son eau, concentre donc ses nutriments. Le pruneau est ainsi très riche en: NotreTemps.com, Santé: le pruneau ne compte pas pour des prunes!
  • 3 – Préparez la chantilly aux pruneaux : mélangez la crème (veillez à ce qu’elle soit très froide) avec le sucre glace et les pruneaux d’Agen mixés dans un saladier bien froid. Fouettez, d’abord doucement puis de plus en plus vite au fur et à mesure que la chantilly monte, jusqu’à obtention d’une crème épaisse, formant un bec au bout du fouet. Actualités Santé, Le Pruneau d’Agen, fruit complice des futures mamans - Actualités Santé
  • Santé: le pruneau ne compte pas pour des prunes! NotreTemps.com, Tout beau, le pruneau!
  • Parmi les produits européens, ceux d’origine française se taillent la part du lion avec 26 IGP, essentiellement des vins, spiritueux et fromages, parmi lesquels beaujolais, bordeaux, bourgogne, champagne, saint-émilion, châteauneuf-du-pape, calvados, cognac, mais aussi pruneaux d’Agen, comté et roquefort. La France Agricole, Indications géographiques protégées : Le pruneau d’Agen, le roquefort et le comté bientôt protégés en Chine

Images d'illustration du mot « pruneau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pruneau »

Langue Traduction
Corse prune
Basque garbiketa
Japonais プルーン
Russe чернослив
Portugais ameixa seca
Arabe برقوق مجفف
Chinois 修剪
Allemand pflaume
Italien fesso
Espagnol ciruela pasa
Anglais prune
Source : Google Translate API

Synonymes de « pruneau »

Source : synonymes de pruneau sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires