Malignité : définition de malignité


Malignité : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MALIGNITÉ, subst. fém.

A.− [La malignité est le fait d'un être vivant]
1. Penchant à faire le mal, à essayer de nuire en secret. C'est que je sais votre malignité À tout interpréter par le méchant côté (Augier, Homme de bien,1845, i, p. 80).Ils vécurent, là, sans recevoir personne d'autre que le médecin, évitant toute liaison et si cloîtrés, si retirés en eux-mêmes, que la malignité provinciale soupçonnait aussitôt une existence irrégulière (Lorrain, Sens et souv.,1895, p. 77).Dans leur zèle ces jeunes « arrivistes » se livrent à de véritables provocations!... Je deviens moi-même une cible, un but à leur malignité! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 318):
1. Les premiers clients des deux sexes apparurent au sommet d'un escalier roulant, éblouis par un phare, ahuris d'être ainsi livrés sans précautions, les hommes à la malignité du public, les femmes à la salacité. Queneau, Pierrot,1942, p. 12.
Rem. Ce sens peut s'appliquer à une chose plus ou moins personnifiée. La malignité du sort.
2. Ingéniosité malicieuse, espièglerie. Ce fut une revue amusante, une critique pittoresque des mots familiers, des travers et des attitudes de chacun. Encore un usage où l'esprit satirique et la malignité propres au caractère lorrain trouvent leur compte (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 16):
2. ... et Fouan, en entrant dans la cour, remarqua que l'âne, Gédéon, sous le hangar, avait la tête au fond d'un petit baquet. Cela ne l'étonnait point de le trouver libre, car le bougre, plein de malignité, soulevait très bien les loquets avec la bouche... Zola, Terre,1887, p. 355.
B.− [La malignité est inhérente à une chose]
1. Caractère malsain, nuisible, pernicieux d'une chose. On combine le climat, l'exil et la prison. Le climat donne sa malignité, l'exil son accablement, la prison son désespoir (Hugo, Actes et par.,2, 1875, p. 357):
3. Ce devant de maison n'offrait donc aucune trace de dégradation. Malgré les teintes foncées causées par la vétusté même de la brique, il était aussi bien conservé que peuvent l'être un vieux tableau, un vieux livre chéris par un amateur et qui seraient toujours neufs, s'ils ne subissaient, sous la cloche de notre atmosphère, l'influence des gaz dont la malignité nous menace nous-mêmes. Balzac, Rech. absolu,1834, p. 119.
2. MÉD. Caractère insidieux et particulièrement dangereux d'une maladie dont l'évolution ne suit pas une marche normale vers la guérison (d'apr. Carr.-Dess. Psych. 1976). Celle-ci [la diphtérie] prend généralement alors un caractère de malignité (Trousseau, Hôtel-Dieu,1895, p. 214):
4. Les médecins recommandent expressément, afin de confondre la malignité de cette maladie épidémique ou contagieuse, la tranquillité du corps. Arnoux, Algorithme,1948, p. 217.
3. Au plur. Résultat, conséquence d'une action, d'une parole qui visent à faire le mal ou ne sont qu'empreintes de malice. Sans doute, les malignités que Mariette (...) avait lancées sur sa maîtresse, l'avaient blessé au vif, et, malgré lui, éveillé le soupçon en son esprit confiant (Borel, Champavert,1833, p. 175):
5. Quant à l'affaire délicate dont tu me parles, je crois que le Voyage au Pôle Nord peut paraître sans inconvénient aucun dans la Revue de Paris en le signant Mme Thévenot d'Aunet. Ce nom déroute les malignités. Hugo, Corresp.,1852, p. 45.
Prononc. et Orth. : [maliɳite]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié xiies. « mauvais esprit, disposition à faire le mal » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, 34, 20 : Restablis la meie aneme de la malignitet d'els); 2. 1remoitié xiies. malignité « caractère nuisible, pernicieux de quelque chose » (Lapidaires anglo-norm., éd. P. Studer et J. Evans, I, 445, p. 45); 3. 1567 « action maligne » les envies, les malignitez (Amyot, De la tranq. d'âme, 11 ds Littré); 4. 1657-62 « caractère d'un être malin, astucieux » (Pascal, Pensées, éd. L. Lafuma, 798, p. 601). Empr. au lat. malignitas « méchanceté, mauvaise disposition, malveillance », lui-même dér. de malignus, v. malin. Fréq. abs. littér. : 202. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 308, b) 333; xxes. : a) 296, b) 238.

Malignité : définition du Wiktionnaire

Nom commun

malignité \ma.li.ɲi.te\ féminin

  1. Disposition à faire du mal à autrui, à en penser, à en dire du mal.
    • On prétend qu’on est moins malheureux quand on ne l’est pas seul. Mais, selon Zoroastre, ce n’est pas par malignité, c’est par besoin. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XV. Le pêcheur, 1748)
    • La malignité du siècle, du cœur humain.
    • (Figuré) La malignité du sort, de la fortune.
  2. Qualité nuisible, dangereuse que renferme une chose.
    • Donc, la cessation d'une épidémie ne tient pas à ce que le principe morbifique existant a perdu de sa malignité, mais à l’immunité acquise par la population où elle vient de sévir, combinée avec l’extinction rapide du principe même. — (« Appendice de la Convention sanitaire du 3 février 1852 (11 rébuil-akhir 1268) », dans le Recueil des Traités de La Porte ottomane avec les puissances étrangères, par le baron Ignace de Testa, tome 3 (France III), Paris : chez Amyot, 1867, p. 521)
  3. (Figuré) Disposition à plaisanter, à s’égayer aux dépens d’autrui.
    • Il ne peut s’empêcher d’exercer sa malignité, même sur ceux qui lui sont le plus chers.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Malignité : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MALIGNITÉ. n. f.
Disposition à faire du mal à autrui, à en penser, à en dire du mal. Connaissez enfin la malignité de cet homme. La malignité du siècle, du cœur humain. Par extension, La malignité du sort, de la fortune.

MALIGNITÉ signifie aussi, au sens physique, Qualité nuisible, dangereuse que renferme une chose. La malignité de cette fièvre a résisté à tous les remèdes. Il peut signifier aussi Disposition à plaisanter, à s'égayer aux dépens d'autrui. Il ne peut s'empêcher d'exercer sa malignité, même sur ceux qui lui sont le plus chers.

Malignité : définition du Littré (1872-1877)

MALIGNITÉ (ma-li-gni-té) s. f.
  • 1Inclination à faire, à penser, à dire du mal. Je n'ai pas cette basse malignité de haïr un homme à cause qu'il est au-dessus des autres, Voiture, Lett. 74. La malignité qui est cachée et empreinte dans le cœur de l'homme, Pascal, Pens. XXV, 144, éd. HAVET. Quand la malignité a la raison de son côté, elle devient fière, et étale la raison en tout son lustre, Pascal, ib. VI, 12. Soutenir le ministre éloigné [Mazarin] contre sa mauvaise fortune, contre la malignité de ses ennemis, Bossuet, le Tellier. Ainsi parle un esprit languissant de mollesse, Qui, sous l'humble dehors d'un respect affecté, Cache le noir venin de sa malignité, Boileau, Sat. IX. Ou plutôt n'est-ce point que sa malignité [de Néron] Punit sur eux l'appui que je leur ai prêté ? Racine, Brit. I, 1. Peut-être, par la malignité de la pauvre nature humaine, remplie de faiblesse en bien des choses, serions-nous assez aises, tant que nous sommes ici, de bien faire de notre côté, et que nos camarades ne fussent pas si heureux du leur, et, par cette raison, on ne se donnerait les uns aux autres les assistances assez promptes, Lettre de Luxembourg à Louvois, dans Revue des Deux-Mondes, 1er fév. 1862, p. 629. Le voile de la modestie cache le mérite, et le voile de l'hypocrisie cache la malignité, La Bruyère, XII. D'autres furent assez perfides pour confondre les défauts avec les vices, et le mérite avec le ridicule : espions dans la société, délateurs sur le théâtre, ils livrèrent les réputations éclatantes à la malignité de la multitude, Barthélemy, Anach. ch. 69.

    Fig. Il se dit de certaines choses. La malignité du sort, de la fortune. C'est la malignité de ces impressions Qui nous a fait avoir ces noires visions, Tristan, Panthée, II, 2. Que s'il [l'esprit d'indocilité des hérésies] s'est montré tout entier à l'Angleterre, et si sa malignité s'y est déclarée sans réserve, les rois en ont souffert, mais aussi les rois en ont été cause, Bossuet, Reine d'Anglet.

  • 2Qualité nuisible, dangereuse. Corriger la malignité de l'air. Et parce que les dites vapeurs ont certaine malignité…, Molière, Méd. malgré lui, II, 6. Une cuisse et les jambes enflées ; quelle malignité d'humeurs ! Sévigné, 16 sept. 1677.

    Terme de médecine. Caractère grave et insidieux d'une maladie quelconque. La malignité de certaines fièvres.

    Fig. Il [Jésus-Christ] trouve pour nous tant de tentations et une telle malignité dans tous les plaisirs, qu'il vient troubler les plus innocents dans ses élus, Bossuet, Mar.-Thér.

  • 3Caractère de celui qui est malin, malicieux. Épigrammes de Martial : l'homme aime la malignité ; mais ce n'est pas contre les borgnes ou les malheureux, mais contre les heureux superbes, Pascal, Pens. VI, 53, éd. HAVET. Étourdi, badin, malin, mais d'une malignité gaie, Rousseau, Confess. VI.

HISTORIQUE

XIVe s. Pour la felonnie et malignité de leur courage qui est très grant, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. Les convices, les courroux, les envies, les malignitez sont taches de ceulx qui les ont…, Amyot, De la tranq. d'âme, 11. Le [serpent] pourrisseur a esté ainsi nommé pour autant que la partie de ceux qu'il a mordus est subitement pourrie par la malignité de son venin, Paré, XXIII, 25. Socrate… conservant pour son exercice la malignité de sa femme, qui est un essay à fer esmoulu, Montaigne, II, 116.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Malignité : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

Malignité, s. f. (Gram.) malice secrette & profonde, Voyez l’article Malice. Il se dit des choses & des personnes. Sentez-vous toute la malignité de ce propos ? Il y a dans le cœur de l’homme une malignité qui lui fait adopter le blâme presque sans examen. Telles sont la malignité & l’injustice, que jamais l’apologie la plus nette, la plus autentique, ne fait autant de sensation dans la société que l’accusation la plus ridicule & la plus mal-fondée. On dit avec chaleur ; savez-vous l’horreur dont on l’accuse, & froidement il s’est fort bien défendu. Qu’un homme pervers fasse une satyre abominable des plus honnêtes gens, la malignité naturelle la fera lire, rechercher & citer. Les hommes rejettent leur mauvaise conduite sur la malignité des astres qui ont présidé à leur naissance. Le substantif malignité a une toute autre force que son adjectif malin. On permet aux enfans d’être malins. On ne leur passe la malignité en quoi que ce soit, parce que c’est l’etat d’une ame qui a perdu l’instinct de la bienveillance, qui desire le malheur de ses semblables, & souvent en jouit. Il y a dans la malignité plus de suite, plus de profondeur, plus de dissimulation, plus d’activité que dans la malice. Aucun homme n’est né avec ce caractere, mais plusieurs y sont conduits par l’envie, par la cupidité mécontente, par la vengeance, par le sentiment de l’injustice des hommes. La malignité n’est pas aussi dure & aussi atroce que la méchanceté ; elle fait verser des larmes, mais elle s’attendriroit peut-être si elle les voyoit couler.

Malignité, s. f. (Médecine.) se dit dans les maladies, lorsqu’elles ont quelque chose de singulier & d’extraordinaire, soit dans les symptômes, soit dans leur opiniâtreté à résister aux remedes ; sur quoi il faut remarquer que bien des gens, faute d’expérience, trouvent de la malignité où il n’y en a point. On ne peut pas donner de regles sûres de pratique dans ces sortes de maladies ; car souvent les remedes rafraîchissans y conviennent, tandis que d’autres fois ils sont très-contraires, & qu’il est besoin d’employer des remedes stimulans. On voit cela dans la pratique ordinaire, où les fievres malignes se combattent tantôt par les rafraîchissans, tantôt par les évacuans, tantôt par les diaphorétiques ; d’autres fois par les apéritifs & les vésicatoires, & cependant avec un succès égal selon les cas.

Cependant il faut avouer que la malignité est inconnue aux praticiens, & que ses causes sont impénétrables.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « malignité »

Étymologie de malignité - Littré

Provenç. malignitat ; espagn. malignidad ; ital. malignità ; du lat. malignitatem, qui vient de malignus, malin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de malignité - Wiktionnaire

(XIIe siècle)[1] Du latin malignitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « malignité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
malignité malinjite play_arrow

Citations contenant le mot « malignité »

  • Très souvent, les symptômes de cette maladie ne sont pas rapidement visibles. Ce n’est qu’une fois la malignité installée que les premiers signes se font ressentir. Il s’agit entre autres : Cameroon Radio Television, Cancer du col de l’utérus : 339 908 jeunes filles à vacciner
  • « Ne vous engagez pas dans l’automédication, tous les médicaments sont sélectionnés individuellement. Si vous ne traitez pas l’ulcère à l’estomac, des complications peuvent se développer », a-t-il alerté, avant de préciser qu’il pourrait s’agir de saignements, de la perforation de l’ulcère (une perforation de la paroi de l’estomac), de la sténose de l’estomac pylorique (un rétrécissement du site de sortie de l’estomac), de la pénétration (une perforation de l’ulcère dans un organe adjacent), ainsi que du développement d’une tumeur maligne (malignité de l’ulcère). L-FRII, Ce symptôme d’un ulcère à l’estomac souvent pris pour une gastrite - L-FRII
  • Les génotypes du VPH sont classés à risque élevé et faible en fonction de leur potentiel de malignité. Plusieurs études considèrent les types de VPH 16-18-31-33-35-39-45-51-52-56-58-59-67-68-73-82 comme étant à haut risque ou cancérigènes; probablement cancérigène ou à risque moyen pour les types de VPH 26-53 et 66. Les types de VPH considérés à faible risque ou non cancérigènes sont les VPH 6-11-40-42-43-44-54-55-57-61-62 -64-69-70-71-72-81-83-84 et CP6108. Le Figaro.fr, PAPILOXYL informe, Papillomavirus (HPV): un vrai problème, Comment le prévenir ou le combattre ?
  • MammoScreen détecte automatiquement et caractérise les masses et calcifications suspectes dans les mammographies et en estime la probabilité de malignité. Les résultats sont présentés dans un rapport qui résume le caractère suspecte de chaque lésion par un score sur une échelle de 1 à 10, où 1 est le moins probable et 10 le plus probable. Caducee.net, Therapixel reçoit de la FDA l'autorisation de mise sur le marché aux USA pour MammoScreen™
  • (Montréal) Un cerveau artificiel sert à analyser les cerveaux des humains : des chercheurs montréalais ont mis l’intelligence artificielle (IA) à contribution afin de développer une application pour téléphone intelligent servant à prédire la malignité des tumeurs cérébrales et les chances de survie des patients. La Presse, Tumeurs au cerveau: une application cherche à prédire leur malignité
  • Et ceci aussi : « La plupart [des gazettes] ont été faites uniquement pour gagner de l’argent […]. La malignité en procura le débit ; mais la raison et le bon goût, qui prévalent toujours à la longue, les firent tomber dans le mépris et dans l’oubli. » SudOuest.fr, Les grandes heures de la presse – Episode 2 : Voltaire contre les gazetiers
  • Il s’agit d’une entité à faible potentiel malin d’un point de vue clinique. Son diagnostic histologique est difficile car les structures microfolliculaires et, surtout, les caractéristiques nucléaires limites de ces lésions sont en effet, à l'origine de divergences de diagnostic d’un histologiste à l’autre. Cependant, en raison de son comportement indolent, le NIFTP doit être considéré comme une tumeur avec un faible risque de récidive. En conséquence, ces patients peuvent être traités par lobectomie sans qu'il soit nécessaire de compléter la thyroïdectomie et de faire une totalisation par iode radioactif. Le diagnostic de NIFTP ne peut être fait que par un examen histologique sur des lames obtenues à l’intervention. Même si les critères de diagnostic cytologique sont affinés en permanence, l'identification du NIFTP par cytoponction est actuellement irréalisable. Aussi en cytoponction, ces lésions sont considérées comme suspectes de malignité (Bethesda V) ou franchement d’allure maligne (Bethesda VI) et c’est l’histologie sur le nodule retiré qui finalement fait le diagnostic de NIFTP. egora.fr, L’impact sur le diagnostic de malignité des nouvelles catégories histologiques de lésions thyroïdiennes | egora.fr
  • Le rapport examine en outre la valeur marchande de la thérapie CAR-T dans la malignité hématologique, l’analyse SWOT, le taux de consommation et les plans de développement à venir. Comme le marché mondial de la thérapie CAR-T dans la malignité hématologique est fortement ségrégué par les acteurs d’élite, les régions, les types et les applications pour la période 2020 à 2026, les perspectives de croissance réelles entre les segments offrent des estimations exactes des ventes et de la production en termes de valeur et de volume . Tropicalizer, Marché mondial de la thérapie CAR-T dans les tumeurs hématologiques malignes: Celgene, Novartis, Pfizer, Mustang Bio, Collectis, Celyad – Tropicalizer
  • En outre, le rapport présente divers avantages en raison de l’analyse approfondie des caractéristiques importantes des principaux marchés en développement. L’analyse comprend la taille du marché, les dernières tendances 2020, les moteurs, les opportunités, ainsi que les segments de marché clés. L’étude révèle la dynamique du marché dans plusieurs segments géographiques à travers le monde. Ces principales zones géographiques sont – les principaux pays du Centre-Est et de l’Afrique, l’Amérique latine, l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie-Pacifique. Parallèlement à Thérapie CAR-T dans la malignité hématologique une analyse de marché pour l’environnement actuel et les perspectives futures au cours de la période de prévision. Le rapport contient également un panorama complet du marché et des fournisseurs des principaux fournisseurs. INFO DU CONTINENT, Thérapie CAR-T dans la malignité hématologique Rapport d'analyse approfondie du marché 2020 avec impact potentiel de COVID-19 - INFO DU CONTINENT
  • Un nouveau rapport de recherche a récemment compilé une part de marché Thérapie CAR-T dans la malignité hématologique qui fournit une brève analyse de la taille du marché, de la projection des revenus et du paysage régional de cette industrie. mondial Thérapie CAR-T dans la malignité hématologique  marché estime le rapport et les réalisations actuelles de ce marché, en mettant particulièrement en évidence les modèles clés et les opportunités de développement. Le rapport Thérapie CAR-T dans la malignité hématologique prévoit de diffuser des données nouvelles et à venir ainsi que des informations fondamentales associées à l’estimation générale du marché et de la valeur Thérapie CAR-T dans la malignité hématologique sur une période de cinq ans, de 2020 à 2026. Initialement, le Thérapie CAR-T dans la malignité hématologique Le rapport propose les chiffres requis, par exemple, la théorie de la génération et de l’utilisation avec l’entreprise par type, application, régions et meilleurs acteurs / marques.  INFO DU CONTINENT, Rapport sur le marché mondial Thérapie CAR-T dans la malignité hématologique 2020 - prévisions de paysage concurrentiel et analyse des statistiques de l'industrie jusqu'en 2026 - INFO DU CONTINENT
  • Montrez-moi un homme heureux, moi, je vous montrerai la suffisance, l’égoïsme, la malignité, à moins que ce ne soit la totale ignorance. De Julien Green
  • Ne vois-tu pas que la loi engendre aussi la malignité ? Félix Lope de Vega Carpio, El gran duque de Moscovia, II, 4

Traductions du mot « malignité »

Langue Traduction
Corse malignità
Basque gaiztotasuna
Japonais 悪性腫瘍
Russe злокачественность
Portugais malignidade
Arabe خباثة
Chinois 恶性肿瘤
Allemand malignität
Italien malignità
Espagnol malignidad
Anglais malignancy
Source : Google Translate API

Synonymes de « malignité »

Source : synonymes de malignité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « malignité »


Mots similaires