Péremptoire : définition de péremptoire


Péremptoire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PÉREMPTOIRE, adj.

A.− DR. Qui est relatif à la péremption (v. ce mot A). Exception péremptoire. Demande qui a pour objet la péremption, qui oblige le juge à repousser la demande (d'apr. Cap. 1936).
B.− P. ext. Qui présente un caractère décisif, excluant toute discussion. Synon. catégorique, sans réplique.Argument, ordre, preuve, réfutation péremptoire. Une réponse directe et péremptoire à toutes les objections (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb.,t. 2, 1821, p. 120).Ainsi, c'est beaucoup trop dire que d'attribuer aux classes nouvelles, on ne sait quel système pédagogique, aux dogmes fixes et péremptoires, qui serait imposé à nos maîtres (Hist. instit. et doctr. pédag.,1947, p. 438).Il faut se garder d'affirmations trop péremptoires et de distinctions trop tranchées (Traité sociol.,1968, p. 208).
[En parlant du comportement d'une pers., de la pers. elle-même] Synon. cassant, tranchant.Éducation, fortune, situation honorable, avantages physiques, tout est là! Pourquoi ces non si fermes, si résolus, si prompts, à des demandes que tu ne te donnes pas même la peine d'examiner? Tu es moins péremptoire d'ordinaire (Verne,500 millions,1879,p. 249).« Vous vous en allez? » − « Oui! » fit Jacques, sur le même ton, péremptoire et sec, qu'Antoine venait de prendre pour répondre : « Non! » au domestique (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 599).Jacques, toujours péremptoire, avait décrété : « Il faut avoir au moins la mention bien, ou pas de mention du tout » (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 157).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ce qui est péremptoire. De pures affirmations gratuites, exprimées tantôt sur le mode proprement lyrique (...), tantôt sur le ton du définitif et du péremptoire, comme chez Alain et Valéry, ce ton étant particulièrement accentué chez le dernier par l'emploi de termes mathématiques (Benda, Fr. byz.,1945, p. 244).
Prononc. et Orth. : [peʀ ɑ ̃ptwa:ʀ]. Ac. 1694, 1718 : peremptoire; dep. 1740 : pé-. Étymol. et Hist. 1. 1279 dr. « relatif à la péremption » (Barzelle, H 112, Arch. de l'Indre ds Gdf. Compl. : exceptions dilatoires et perhemptoires); 1283 (Ph. de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 236 : excepcions peremptoires); xiiies. (Digestes, ms. Montpellier, H 47, fo71c ds Gdf. Compl. : semonse peremptoire); 2. ca 1375 « qui détruit toute objection, contre quoi on ne peut répliquer » (Modus et Ratio, éd. G. Tilander, 118, 1028 : raison [...] perentoire); 3. a) 1779 p. ext. ton péremptoire (Diderot, Le Neveu de Rameau, éd. J. Fabre, p. 50 : il faut scavoir preparer et placer ces tons majeurs et peremptoires); 1824 « tranchant, cassant » (Balzac, Annette, t. 1, p. 138 : il avoit parlé d'un ton si péremptoire); b) 1833 « qui n'admet pas la réplique, la discussion (en parlant d'une pers.) » (Borel, Champavert, p. 115 : jeune homme, vous êtes péremptoire). Empr. au b. lat. peremptorius « meurtrier, mortel; en dr. : qui met fin à, qui annule (un débat), décisif », dér. du lat. perimere (v. périmer). Fréq. abs. littér. : 219. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 154, b) 158; xxes. : a) 310, b) 527.
DÉR.
Péremptoirement, adv.D'une manière péremptoire, catégorique. Affirmer, décider, déclarer, s'opposer, prouver, réfuter péremptoirement. Un officier grec se trouvant trop péremptoirement contredit dans une discussion, prit aussi un pistolet à sa ceinture, et, par manière de réfutation, faisant immédiatement feu sur son contradicteur, l'étendit raide mort (Mussetds R. des Deux Mondes,1833, p. 779).Tais-toi, interrompit péremptoirement Tulacque (Barbusse, Feu,1916, p. 128).Il s'agit de protester de manière pittoresque contre certain ton avec lequel tels écrivains de livres ou de revues prononcent péremptoirement le mot journaliste, en établissant, entre deux virgules, un « comme disent les journalistes », très talon rouge, qui crée un abîme entre la noblesse et le tiers-état de la plume (Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 217). [peʀ ɑ ̃ptwaʀmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. 1resattest. 1317 peremptorement (Arch. nat. JJ 56, fo84 rods Gdf. Compl.), 1349 peremptoirement (P. Varin, Arch. admin. de la ville de Reims, t. 2, p. 1244); de péremptoire, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 41.

Péremptoire : définition du Wiktionnaire

Adjectif

péremptoire \pe.ʁɑ̃p.twaʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Justice) Qui consiste dans la seule allégation de la péremption.
  2. (Courant) Qui est décisif ; contre quoi il n’y a rien à alléguer ou à répliquer.
    • On ne sait trop pourquoi Hulot a voulu contester l’existence du premier, qui semble pourtant établie d'une manière péremptoire par l'histoire. — (François-Xavier Masson, Annales ardennaises, ou Histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines, Mézières : imprimerie Lelaurin, 1861, page 578)
    • « Monsieur le maréchal, continua Capestang, vous voulez faire de moi un assassin à gages. Et cela demande une réponse péremptoire. La voici ! » Et, à toute volée, il jeta son gant comme un soufflet. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • « Ici, tu as peur, lui dit-il, et cependant je connais ton courage. Quelquefois même je l’ai senti. Il faut donc que ta peur ait des raisons péremptoires, et ces raison péremptoires, c’est que tu as simplement peur d’une mort inutile. » — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 290)
  3. Qui affirme ses opinions sans autres considérations, sans réplique possible.
    • Je suppose que vos raisons doivent être péremptoires, et il se pourrait que je puisse vous être utile. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Professeur Krausse, 1935)
    • Le ton péremptoire et l’expression allusive me glacèrent. J’eus le pressentiment d'une discussion immédiate et violente. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 142)
    • Pour bien des raisons, les sociétés de l’ennui ont besoin de l’art et de la culture, qu’elles séparent de façon péremptoire du travail et de la production. — (Henri Laborit, Éloge de la fuite, 1976, Le Livre de poche, page 49)

Nom commun

péremptoire \pe.ʁɑ̃p.twaʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Action péremptoire, ce qui est péremptoire.[1].
    • C’est pareillement pour des raisons de discrétion visant à éviter le décisif, le catégorique, le péremptoire qu’on aura recours, dans le cas de certains rapports sociaux, à l’imparfait perspectif tenant lieu généralement d’un prétérit indéfini estimé trop conclusif. — (Gustave Guillaume, Leçon de linguistique, Presses Universitaires de Lille, Volume 8, page 217, 1990)
    • Les plaques et le sol, ça se croise pas, c'est parallèle. Si vous voulez du perpendiculaire, vous avez le sol et les tréteaux, par exemple. Et si je vous dis que vous êtes deux glands, là vous avez du péremptoire. — (Alexandre Astier, Kaamelott, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Péremptoire : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉREMPTOIRE. adj. des deux genres
. T. de Procédure. Il n'est guère usité que dans cette locution, Exception péremptoire, Défense qui consiste dans la seule allégation de la péremption. Il y a exception péremptoire. Il signifie, dans le langage ordinaire, Qui est décisif, contre quoi il n'y a rien à alléguer, à répliquer. Raisons péremptoires. Moyens péremptoires. Réponse péremptoire. Ton péremptoire.

Péremptoire : définition du Littré (1872-1877)

PÉREMPTOIRE (pé-ran-ptoi-r') adj.
  • 1 Terme de jurisprudence. Exception péremptoire, celle qui a pour objet la péremption.
  • 2Dans le langage général, contre quoi il n'y a rien à alléguer, à répliquer. Ces probabilités, toutes puissantes qu'elles sont, ne sont pas des preuves péremptoires pour les juges ; elles indiquent la vérité et ne la démontrent pas, Voltaire, Pol. et lég. Ess. prob en justice, 14.

HISTORIQUE

XIIIe s. On les apele exeptions peremptoires, comme resons qui sont si fors de eles meismes que toute le [la] querele en pot estre gaaignée, Beaumanoir, VII, 2.

XVIe s. Qui des barres se veut aider, doit commencer aux declinatoires, pour venir aux dilatoires, et finalement aux peremptoires ; et, si la derniere met devant, ne s'aidera des premieres, Loysel, 702.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Péremptoire : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PÉREMPTOIRE, adj. m. & f. (Jurispr.) se dit de ce qui tranche toute difficulté, comme une raison ou un moyen ou une exception péremptoire. L’ordonnance de 1667, tit. 5. art. 5. veut que dans les défenses soient employées les fins de non-recevoir, nullités des exploits, ou autres exceptions péremptoires, si aucunes y a, pour y être préalablement fait droit. Voyez Exception, Moyen, Nullité, Péremption.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « péremptoire »

Étymologie de péremptoire - Littré

Provenç. peremptori ; espagn. perentorio ; ital. perentorio ; du lat. peremptorius, du supin peremptum, de perimere, périmer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de péremptoire - Wiktionnaire

Du latin peremptorius (« définitif »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « péremptoire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
péremptoire perɑ̃ptwar play_arrow

Citations contenant le mot « péremptoire »

  • La vague verte aux municipales de dimanche donne un peu d’espoir. Elle ne va pas tout révolutionner, mais elle a le mérite de moucher certains dirigeants affirmant sur un ton péremptoire que le parti écologiste ne peut pas exister car tous les partis font de l’écologie. Vite fait en vérité. La Tribune Republicaine, Billet d’humeur: le vert, couleur de l’espoir - La Tribune Republicaine
  • Plus de 330 opérations de développement touchant les zones d’ombre doivent être livrées avant le mois de septembre ; telle est l’exigence péremptoire donnée à l’endroit des responsables locaux par le biais des chefs de daïra au cours de la réunion du conseil exécutif tenue sous la présidence du wali Abbès Badaoui. http://www.liberte-algerie.com/, Livraison de plus de 300 projets avant septembre : Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • Et avec une dose de spiritualité, Dieu ,les Sénégalais et leur futur chef, péremptoire. Senegal7, Dieu, les Sénégalais,leur futur Chef : Péremptoire - Senegal7
  • Analyse de Ali Bouabid après la conférence de presse du ministre de la Santé lundi 27 juillet : Le gouvernement répond aux récriminations des Marocains en recourant à une double défausse confite dans un discours faussement péremptoire et à contretemps. Medias24 - Site d'information, Le gouvernement répond aux récriminations en recourant à une double défausse
  • En matière de sport, il faut se retenir de basculer du pronostic à la déclaration péremptoire jusqu’au coup de sifflet final. Il y a un peu plus d’une année, Xamax a sauvé sa place dans l’élite du football suisse malgré une défaite 0-4 sur sa pelouse au match aller des barrages contre la relégation et, il faut bien le dire, cela tenait quasiment du miracle. Mais cette année, il en faudrait un plus stupéfiant encore pour que le club neuchâtelois demeure en Super League. Le Temps, Cette fois, Xamax ne s’en sortira pas - Le Temps
  • Du temps où j’étais étudiante, ma petite section de géographie avait produit une théorie promotionnelle imparable: la géographie, disions-nous, est le fondement des comportements humains. Pas de sociologie, d’histoire ou d’économie qui ne soient conditionnées par la position géographique des territoires. Bien que péremptoire, le propos ne m’a jamais quittée. Je l’ai revisité à plaisir tout au long de cette année: l’espace est bien au commencement de l’action. Le Temps, 2020, une année géographique - Le Temps
  • “Moins péremptoire” : pour Léa Salamé, Emmanuel Macron a changé Gala.fr, “Moins péremptoire” : pour Léa Salamé, Emmanuel Macron a changé - Gala

Traductions du mot « péremptoire »

Langue Traduction
Corse perentorio
Basque peremptory
Japonais 執念
Russe безапелляционный
Portugais peremptório
Arabe قاطع = بشكل قاطع
Chinois 蛮横
Allemand peremptory
Italien perentorio
Espagnol perentorio
Anglais peremptory
Source : Google Translate API

Synonymes de « péremptoire »

Source : synonymes de péremptoire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « péremptoire »


Mots similaires