Affirmatif : définition de affirmatif, affirmative


Affirmatif, affirmative : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AFFIRMATIF, IVE, adj. et subst.

A.− Emploi adj.
1. [En parlant du ton ou de toute autre expr., ling. ou non] .
a) Qui se pose ou s'impose dans l'existence d'une manière ferme et décidée :
1. le docteur. − « (...) Ah! Si je pouvais quitter tout, m'installer ici, près de lui, près de vous deux!... » (Tranchant). « Mais je ne peux pas. C'est impossible ». Il soulève son pince-nez, l'essuie, réfléchit quelques instants, puis le replace avec décision. La parole devient brève, affirmative − professionnelle. le docteur. − « Il va falloir redoubler de surveillance, nuit et jour, combattre pied à pied le mal... » R. Martin du Gard, Jean Barois,1913, p. 212.
2. Or toutes les œuvres d'art, légères ou fortes, ont ce caractère d'être des objets éminemment, j'entends d'être assises fortement et comme nécessaires, sans aucune ambiguïté dans l'apparence, sans aucun changement concevable, affirmatives d'elles-mêmes, enfin. Cela est assez évident pour les œuvres qui sont des choses, et pour l'architecture surtout, qui soutient si bien l'ornement, la statuaire, et la peinture. Mais il y a détermination aussi et ordre inflexible dans la poésie et dans la musique, et même dans un simple récit, pourvu que la forme en soit sévèrement respectée, et jusqu'au détail; ... Alain, Système des beaux-arts,1920, pp. 32-33.
b) Qui énonce catégoriquement (par oui ou par non).
DROIT
Déclaration affirmative :
3. Pour que le saisissant puisse se payer sur le droit saisi-arrêté, il faut qu'il sache si et sous quelles modalités le tiers saisi se trouve être débiteur du saisi. La procédure en déclaration affirmative sert à cette fin. Elle ne fait pas double emploi avec les renseignements initiaux à fournir par le tiers saisi dès la signification de l'exploit de saisie-arrêt (art. 559; ...) : les indications données au départ sont destinées à permettre au saisissant d'apprécier si la procédure mérite d'être poussée plus loin : la déclaration affirmative préparera la substitution du saisissant au saisi comme titulaire des droits appartenant à ce dernier envers le tiers saisi. (...) En dépit de son nom, la déclaration doit être faite même si elle est négative. N'envisageant que le cas où la dette existe ou du moins a existé, la loi (art. 573) prescrit que la déclaration énoncera : − les « causes » de la dette, c'est-à-dire son origine et ses modalités; − le montant de la dette (ou son objet si elle porte sur des effets mobiliers; un état détaillé doit être joint dans cette dernière hypothèse, art. 578); − les payements à compte ... Nouveau répertoire de droit, Paris, Dalloz, t. 4, 1965, s.v. saisie-arrêt, p. 230.
Serment affirmatif :
4. On appelle aussi serment promissoire celui qui porte sur des faits futurs par opposition au serment affirmatif ou assertoire, relatifs à des faits passés. Spr.1967, p. 113, s.v. décisoire.
P. ext. LOG. [En parlant d'une opération de la pensée] Forme affirmative du raisonnement. Anton. forme interrogative du raisonnement :
5. Il y a deux formes de raisonnement : 1ola forme investigative ou interrogative qu'emploie l'homme qui ne sait pas et qui veut s'instruire; 2ola forme démonstrative, ou affirmative qu'emploie l'homme qui sait ou croit savoir et qui veut instruire les autres. C. Bernard, Introduction à l'étude de la médecine expérimentale,1865, p. 71.
Rem. Ce type de raisonnement est plus communément appelé catégorique : ,,Le jugement est affirmatif quand il répond à une question par l'affirmation et non par la négation. Il est catégorique quand il répond, soit affirmativement, soit négativement, mais sans conditions, par exemple sans distinguer plusieurs cas. Il est assertorique quand il répond, soit affirmativement, soit négativement, sans faire de réserves relativement à la certitude, sans aucune modification telle que peut-être, il est possible, il est probable que, etc.`` (Goblot 1920, p. 28).
c) Qui consiste ou équivaut à répondre à une question par un oui net et vigoureux :
6. ... le Prévôt a levé la main avec vivacité en signe d'approbation, s'écriant d'un ton affirmatif : Oh! Cela est très-vrai. G. Sénac de Meilhan, L'Émigré,1797, p. 1818.
7. Il rompit le premier ce silence. − Vous me disiez donc de revenir? Elle fit un signe de tête affirmatif, en disant : − Oui. Il comprit le signe de tête. − Hélas! dit-il comme hésitant à achever, c'est que... je suis sourd. V. Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 422.
8. Pour moi, je ne sais que douter, et si je dis positivement : Tout est nécessaire, ou bien : Il est une force secrète qui se propose un but que quelquefois nous pouvons pressentir, je n'emploie ces expressions affirmatives que pour éviter de répéter sans cesse : il me semble, je suppose, j'imagine. Cette manière de parler ne saurait annoncer que je m'en prétende certain, et je ne dois pas craindre que l'on s'y trompe; quel homme, s'il n'est en démence, s'avisera d'affirmer ce qu'il est impossible que l'on sache? É. de Senancour, Obermann,t. 2, 1840, pp. 178-179.
d) Qui consiste à répondre par oui ou à donner une réponse positive à une question.
GRAMMAIRE
Forme affirmative (du verbe). P. oppos. à forme négative*, forme verbale qui n'est affectée d'aucune marque niant l'existence effective du procès.
Rare, vx. Mode affirmatif (ou l'affirmatif). ,,Nom que quelques grammairiens donnent au mode indicatif, parce qu'il exprime l'existence, l'état ou l'action d'une manière absolue, et qu'il affirme qu'une chose est, a été ou sera.`` (Lar. 19e).
Rem. Attesté également ds Poit. 1860, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e, Lar. encyclop.
Particule affirmative. Adverbe d'affirmation monosyllabique (oui, si...). Cf. particule.
Proposition affirmative. Proposition dont le verbe est à la forme affirmative :
9. De toutes les réponses affirmatives, la plus simple est oui. (...) Toute proposition à laquelle rien ne donne le caractère d'une question, et où il n'y a aucune négation, est affirmative : Il fait beau; − cet homme a cinq enfants; − croyez-moi! (...) Brunot, Pensée,1953, p. 493.
10. Relativement à l'attitude de l'esprit dans l'appréhension du fait qu'elle exprime, la proposition est affirmative, ou négative, ou interrogative. 1oLa proposition affirmative (ou positive) exprime qu'un fait est : Les passions tyrannisent l'homme (La Br., VI, 50). 2oLa proposition négative exprime qu'un fait n'est pas; elle contient un adverbe de négation : La Mort ne surprend point le sage (La F., F., VIII, I). Grev.1964, § 175.
LOG. Proposition affirmative. Anton. proposition négative :
11. On peut faire abstraction de la nature et de l'origine des idées et des jugements qui entrent en combinaison dans le syllogisme et qui en constituent, comme on dit, la matière, pour ne considérer que la forme ou l'espèce des propositions, c'est-à-dire la propriété qu'elles ont d'être générales ou particulières, affirmatives ou négatives; car, selon que ces caractères se combinent diversement dans les trois propositions dont le syllogisme est composé, on pourra distinguer plusieurs modes et figures de syllogisme ... A. Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 376.
12. ... qu'on y regarde de près : on verra que la proposition négative « le sol n'est pas humide » et la proposition affirmative « le sol est sec » ont des contenus tout différents. La seconde implique que l'on connaît le sec, qu'on a éprouvé les sensations spécifiques, tactiles ou visuelles par exemple, qui sont à la base de cette représentation. La première n'exige rien de semblable : elle pourrait aussi bien être formulée par un poisson intelligent, qui n'aurait jamais perçu que de l'humide. H. Bergson, L'Évolution créatrice,1907, p. 292.
MATH. ,,v[ieux] t[erme] d'algèbre (quantité affirmative), mieux positive, affectée du signe (+) plus.`` (Boiste 1834).
Rem. Attesté également ds Land. 1834, Besch. 1845, Gde Encyclop., Nouv. Lar. ill., Lar. 20e.
THÉOL. Termes affirmatifs (p. oppos. à termes négatifs) :
13. ... Termes affirmatifs. − Ils peuvent désigner imparfaitement la substance divine. Ce ne sont point seulement des noms de rôle. Dieu est bon ne veut pas seulement dire : il est source de bonté et agit à notre égard à la façon d'un homme qui possède cette vertu. Ils n'ont point seulement un sens négatif : Dieu n'est point mauvais; ils ont une valeur positive; le sens du mot bon appliqué à Dieu est : ce que nous appelons bonté dans les créatures préexiste en Dieu selon un mode plus élevé. Dieu est, de toute éternité, tel qu'il convient d'être à celui qui est la source de la bonté ... Théol. cath.t. 4, 21920, s.v. éminence (méthode d').
2. [En parlant d'une pers. ou d'un groupe de pers., d'une faculté ou fonction humaine] .
a) Qui ose affirmer sur un ton décidé :
14. Malgré l'anarchie des croyances, jamais on ne fut plus affirmatif, et le caractère du temps présent est le dogmatisme individuel et le scepticisme social. F.-R. de Lamennais, De la Religion considérée dans ses rapports avec l'ordre politique et civil,1repart., 1825, pp. 93-94.
15. Le moins empressé à faire jouer son œuvre, c'était lui. Elle n'était pas faite pour le théâtre : c'était un non-sens de l'y donner. Mais Roussin fut si insistant, Sylvain Kohn si persuasif, et Goujart si affirmatif, que Christophe se laissa tenter. Il fut lâche. Il avait tellement envie d'entendre sa musique! R. Rolland, Jean-Christophe,La Foire sur la place, 1908, p. 777.
16. Vous n'avez enfanté qu'une horde craintive, Et tantôt défaillante et tantôt furieuse. Vous n'avez plus connu qu'une race hâtive. Vous n'avez plus connu qu'un monde qui dit non. Des terres de Judée aux terres d'Épernon Vous n'avez plus connu qu'une race furtive. Vous n'avez plus connu la race affirmative. Vous n'avez plus connu qu'un peuple qui dit non. Et des bourgs de Judée au bourg de Maintenon Vous n'avez plus perçu qu'une voix négative. Vous n'avez plus connu la race positive. Vous n'avez plus connu qu'un peuple qui dit non. Ch. Péguy, Ève,1913, pp. 724-725.
17. Ce qui, d'abord, avait trouvé sa timide expression dans les lettres, les journaux intimes, les images émouvantes et malhabiles des croyances secrètes, avait fini par gagner peu à peu la pensée de quelques grands esprits, qui restaient hésitants, partagés, à demi affirmatifs seulement. Mais la génération suivante, celle des Tieck, des Novalis, des Schlegel, prit au sérieux, au tragique même, les idées nouvelles; en leur prêtant la voix de l'incantation ou la réalité du personnage, elle leur conféra une singulière puissance. A. Béguin, L'Âme romantique et le rêve,1939, p. 62.
18. « Tout ce qui est fixé est mort », dit encore un de leurs maîtres; « toute idée arrêtée est une idée détruite », promulgue un autre; un troisième, Alain, dénonce la pensée en tant qu'elle est un « massacre d'impressions », les impressions, c'est-à-dire des états de conscience essentiellement fuyants, étant les choses valables, qu'il ne faut pas « massacrer ». Ces auteurs sont, d'ailleurs, en fait très fréquemment affirmatifs, voire péremptoires; mais leurs fidèles veulent l'ignorer. Sa phrase, dit un séide d'Alain pour l'en magnifier, « le dérobe lui-même aux regards de votre esprit ». La netteté de l'écrit serait apparemment tenue par ce critique pour une tare littéraire. J. Benda, La France byzantine,1945, p. 18.
b) Qui ose affirmer sa personnalité, qui a un comportement décidé :
19. L'Amiel faible et vaincu que nous venons de voir écrasé par le réel, et incapable de se concentrer en une volonté affirmative et créatrice, cet Amiel hésitant, vacillant, morbide, eut son royaume autre part, et cette victime de la vie fut, plus encore que Tourguéniev, un des principes de cet étrange empire où les triomphateurs d'ici-bas ne pénètrent guère : − le rêve. P. Bourget, Nouveaux Essais de psychologie contemporaine,1885, p. 291.
20. Elle était de santé médiocre, maigre, au visage pâle et tiré; très douce, elle s'effaçait sans cesse devant son mari, devant sa sœur, et c'est assurément pourquoi je n'ai conservé d'elle qu'un souvenir indistinct; tandis qu'au contraire, MmeBertrand, solide, affirmative et décidée, a su graver ses traits dans ma mémoire. A. Gide, Si le grain ne meurt,1924, p. 444.
21. Le moi en tension : l'affirmation : Que la conscience affirmative du moi soit susceptible de varier dans des proportions considérables chez l'adulte, on le conçoit si l'on se réfère à ses fragiles commencements. Or, c'est dès l'enfance que sa direction définitive est imprimée à l'axe du moi. Les psychologues contemporains s'accordent généralement à penser que les toutes premières influences subies orientent toute l'existence. Adler va jusqu'à considérer que le travail de personnalisation est fixé dans ses grandes lignes vers quatre ou cinq ans. E. Mounier, Traité du caractère,1946, pp. 537-538.
B.− Emploi subst.
1. Subst. masc.
a) Celui qui ose affirmer sur un ton décidé.
HIST. ECCL. [Le plus souvent masc. plur.] Les affirmatifs. ,,Nom donné par l'Inquisition aux hérétiques qui affirmaient hautement leurs erreurs et les soutenaient hardiment pendant leur interrogatoire.`` (Lar. 19e).
Rem. Attesté également ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Littré, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e.
b) GRAMM., vx. L'affirmatif. Le mode indicatif (cf. supra A 1 d gramm.).
2. Subst. fém. Réponse affirmative à une question :
22. Me présenterai-je ou non. Sa pensée, comme un pendule, se portait toute de l'affirmative à la négative, par un mouvement incessant et stérile en écrasant tout sur son passage. Et pourtant ce balancement douloureux était son seul plaisir. S'il lui fallait s'en distraire, c'était alors un supplice. Obligé de parler, de plaisanter, l'ambitieux entendait au fond de soi ce continuel débat. M. Barrès, Mes cahiers,t. 2, 26 févr.-1ersept. 1898, p. 7.
23. − (...) Nous devons simplement répondre à la question. Monsieur le Chef du jury, veuillez la relire. − « Le vol a-t-il été commis la nuit? » − J'pouvons tout de même pas répondre non, disaient les autres. Et bien que quelques non aient été trouvés dans l'urne, l'affirmative l'emporta de beaucoup. A. Gide, Souvenirs de la Cour d'Assises,1913, p. 625.
Répondre (etc.) par l'affirmative. Donner une réponse (etc.) affirmative :
24. Or, personne n'a prétendu nier que les faits qui se rapportent à la question de l'influence morale des climats, n'aient été recueillis, et même soigneusement discutés. Les penseurs qui, dans ce débat, se décident pour la négative, comme ceux qui soutiennent l'affirmative, établissent également qu'on a tous les moyens de conclure, et qu'on le peut en toute sûreté. Il faut donc que les termes de la question présentent encore du vague; ... P. Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme,t. 2, 1808, p. 138.
25. Devant la porte du cimetière, les ronds-de-cuir tinrent un grave conciliabule sur le point de savoir si, véritablement, il y avait nécessité d'aller achever au bureau une journée à demi entamée déjà. Sainthomme, bien entendu, se prononça pour l'affirmative; mais il fut le seul de son avis. Le bureau se vit donc conspué à l'unanimité des suffrages moins un. G. Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir,1893, 6etabl., II, p. 227.
26. − Monsieur Bergeret, qu'on puisse avoir, sur un même sujet, deux opinions distinctes, l'une théologique et de source divine, l'autre purement rationnelle ou expérimentale, de source humaine, c'est une question que je résous par l'affirmative. A. France, L'Orme du mail,1897, p. 72.
27. Les seules questions cruciales sont celles-ci : dans les économies d'Occident, telles qu'elles sont, le profit exerce-t-il des fonctions économiques irréductibles? Comment les exerce-t-il? À la première question, je réponds par l'affirmative : oui, le profit exerce dans nos économies des fonctions irréductibles. F. Perroux, L'Économie du XXesiècle,1964, p. 627.
Noter le cont. fréquemment jur. ou judiciaire indiquant l'orig. de cet emploi.
Rem. 1. Comme le verbe, affirmatif manifeste une tendance à la valorisation très forte, tantôt péj. (cf. ex. 8, 14, 18, 20), tantôt méliorative (cf. ex. 2, 16, 17, 19). 2. Syntagmes fréq. Avec la forme adj. expression, geste, jugement, mot, parole, phrase, proposition, réponse, signe (de tête), terme, ton, volonté; Avec la forme subst. fém. abandonner l'affirmative (Besch. 1845), se déclarer pour l'affirmative (ibid.), être pour l'affirmative (Ac. 1798, Land. 1834, Ac. 1835, Besch. 1845, Poit. 1860, Littré), pencher pour l'affirmative (Dub.), prendre l'affirmative (Ac. 1798, Wailly Vocab. 1818, Boiste 1834, Land. 1834, Ac. 1835, Besch. 1845, Laf. 1861, Ac. t. 1 1932), prendre l'affirmative pour ou contre (Besch. 1845), prendre l'affirmative pour qqn (Ac. 1798, Land. 1834, Ac. 1835), se prononcer pour l'affirmative, répondre par l'affirmative, résoudre par l'affirmative, soutenir l'affirmative. 3. Assoc. paradigm. a) Synon. assertorique, assuré, catégorique, certain, convaincu, décidé, décisif, défini, démonstratif, démontré, déterminé, dogmatique. dominateur, efficace, évident, ferme, fixé, fort, fortement, hautain, impérieux, inflexible, insistant, oui, péremptoire, persuasif, plein, positif, puissant, résolu, solide, tranchant, véritablement, vigoureux, violent, vrai; b) Anton. défaillant, douteux, doux, dubitatif, faible, fragile, fuyant, hésitant, incapable, indistinct, interrogatif, investigatif, lâche, médiocre, négatif, non, partagé, timide, vaincu. 4. Verbes fréquemment associés : acquiescer, admettre, connaître, convaincre, croire, décider, déclarer, démontrer, désigner, dire, douter, énoncer, exister, expliquer, exprimer, se fonder sur, hésiter, ignorer, imposer, juger, nier, persuader, poser, reconnaître, refuser, répondre, savoir, signifier, traduire, se tromper, vaincre.
Prononc. : [afiʀmatif], fém. [-i:v]. Enq. : /afiʀmatif, -iv/.
Étymol. ET HIST. − 1. xiiies. adj. « qui exprime une affirmation » (Assises de Jérusalem, I, 109, ds DG : Quand la preuve chiet sur la parole afirmative et non pas sur la negative); 2. 1283 subst. synon. de affirmation (Ph. de Beaumanoir, Les Coutumes de Beauvoisis, éd. Beugnot, 39, 48 ds T.-L. : Li clerc si dïent et il dïent voir que negative ne doit queoir en proeve, mais afirmative y quiet), seulement ds Beaumanoir. Empr. au lat. adfirmativus, adj. attesté comme terme gramm. dep. Diomède, Gramm., I, 395, II ds TLL, 1222, 2; subst. ds Boèce, Herm. pr., 1, 7, p. 99, 17, ibid., 1222, 10.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 307. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 333, b) 547; xxes. : a) 374, b) 502.
BBG. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Canada 1930. − Dagn. 1965. − Fér. 1768. − Goblot 1920. − Laf. 1878. − Lal. 1968. − Lav. Diffic. 1846. − Miq. 1967. − Prév. 1755. − Rigaud (A.). Parlez-vous hexagonal? Vie et Lang. 1969, no212, p. 649. − Spr. 1967. − Springh. 1962.

Affirmatif, affirmative : définition du Wiktionnaire

Adjectif

affirmatif \a.fiʁ.ma.tif\

  1. Qui affirme.
    • Pas d’erreur possible. Marbre et Sabine étaient affirmatifs sur ce point, et, au besoin, ils auraient pu nommer l’espèce à laquelle appartenaient ces ruminants. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. (Logique) (Linguistique) (d’une affirmation logique) Qualifie une proposition par laquelle on affirme une chose.
    • Une proposition affirmative.
    • Les formes affirmative et négative.

Nom commun

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\ féminin

  1. Toute proposition par laquelle on affirme.
    • Répondre par l’affirmative.
    • Ils sont toujours d’avis différents ; jamais l’un ne nie une chose que l’autre ne prenne l’affirmative.
    • (Vieilli) Il y eut tant de voix pour l’affirmative. Ceux qui soutenaient l’affirmative.

Forme d’adjectif

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\

  1. Féminin singulier de affirmatif.

Adjectif

affirmatnive

  1. (Logique) (Linguistique) Affirmatif.

Nom commun

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\ féminin

  1. Toute proposition par laquelle on affirme.
    • Répondre par l’affirmative.
    • Ils sont toujours d’avis différents ; jamais l’un ne nie une chose que l’autre ne prenne l’affirmative.
    • (Vieilli) Il y eut tant de voix pour l’affirmative. Ceux qui soutenaient l’affirmative.

Forme d’adjectif

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\

  1. Féminin singulier de affirmatif.

Adjectif

affirmatnive

  1. (Logique) (Linguistique) Affirmatif.

Nom commun

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\ féminin

  1. Toute proposition par laquelle on affirme.
    • Répondre par l’affirmative.
    • Ils sont toujours d’avis différents ; jamais l’un ne nie une chose que l’autre ne prenne l’affirmative.
    • (Vieilli) Il y eut tant de voix pour l’affirmative. Ceux qui soutenaient l’affirmative.

Forme d’adjectif

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\

  1. Féminin singulier de affirmatif.

Adjectif

affirmatnive

  1. (Logique) (Linguistique) Affirmatif.

Nom commun

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\ féminin

  1. Toute proposition par laquelle on affirme.
    • Répondre par l’affirmative.
    • Ils sont toujours d’avis différents ; jamais l’un ne nie une chose que l’autre ne prenne l’affirmative.
    • (Vieilli) Il y eut tant de voix pour l’affirmative. Ceux qui soutenaient l’affirmative.

Forme d’adjectif

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\

  1. Féminin singulier de affirmatif.

Adjectif

affirmatnive

  1. (Logique) (Linguistique) Affirmatif.

Nom commun

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\ féminin

  1. Toute proposition par laquelle on affirme.
    • Répondre par l’affirmative.
    • Ils sont toujours d’avis différents ; jamais l’un ne nie une chose que l’autre ne prenne l’affirmative.
    • (Vieilli) Il y eut tant de voix pour l’affirmative. Ceux qui soutenaient l’affirmative.

Forme d’adjectif

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\

  1. Féminin singulier de affirmatif.

Adjectif

affirmatnive

  1. (Logique) (Linguistique) Affirmatif.

Nom commun

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\ féminin

  1. Toute proposition par laquelle on affirme.
    • Répondre par l’affirmative.
    • Ils sont toujours d’avis différents ; jamais l’un ne nie une chose que l’autre ne prenne l’affirmative.
    • (Vieilli) Il y eut tant de voix pour l’affirmative. Ceux qui soutenaient l’affirmative.

Forme d’adjectif

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\

  1. Féminin singulier de affirmatif.

Adjectif

affirmatnive

  1. (Logique) (Linguistique) Affirmatif.

Nom commun

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\ féminin

  1. Toute proposition par laquelle on affirme.
    • Répondre par l’affirmative.
    • Ils sont toujours d’avis différents ; jamais l’un ne nie une chose que l’autre ne prenne l’affirmative.
    • (Vieilli) Il y eut tant de voix pour l’affirmative. Ceux qui soutenaient l’affirmative.

Forme d’adjectif

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\

  1. Féminin singulier de affirmatif.

Adjectif

affirmatnive

  1. (Logique) (Linguistique) Affirmatif.

Nom commun

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\ féminin

  1. Toute proposition par laquelle on affirme.
    • Répondre par l’affirmative.
    • Ils sont toujours d’avis différents ; jamais l’un ne nie une chose que l’autre ne prenne l’affirmative.
    • (Vieilli) Il y eut tant de voix pour l’affirmative. Ceux qui soutenaient l’affirmative.

Forme d’adjectif

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\

  1. Féminin singulier de affirmatif.

Adjectif

affirmatnive

  1. (Logique) (Linguistique) Affirmatif.

Nom commun

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\ féminin

  1. Toute proposition par laquelle on affirme.
    • Répondre par l’affirmative.
    • Ils sont toujours d’avis différents ; jamais l’un ne nie une chose que l’autre ne prenne l’affirmative.
    • (Vieilli) Il y eut tant de voix pour l’affirmative. Ceux qui soutenaient l’affirmative.

Forme d’adjectif

affirmative \a.fiʁ.ma.tiv\

  1. Féminin singulier de affirmatif.

Adjectif

affirmatnive

  1. (Logique) (Linguistique) Affirmatif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Affirmatif, affirmative : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AFFIRMATIF, IVE. adj.
Qui affirme. Discours affirmatif. Geste affirmatif. Air affirmatif. Il m'en a parlé d'une manière affirmative. C'est un homme fort affirmatif. Il a le ton affirmatif. En termes de Logique, Proposition affirmative, Toute proposition par laquelle on affirme une chose, par opposition à la Proposition négative.

AFFIRMATIVE, nom féminin, se dit de Toute proposition par laquelle on affirme. Ils sont toujours d'avis différents; jamais l'un ne nie une chose que l'autre ne prenne l'affirmative. Il y eut tant de voix pour l'affirmative. Ceux qui soutenaient l'affirmative.

Affirmatif, affirmative : définition du Littré (1872-1877)

AFFIRMATIF (a-fir-ma-tif, ti-v') adj.
  • 1Qui affirme. Il fit un geste affirmatif. Discours, ton affirmatif.
  • 2Proposition affirmative, en termes de logique, toute proposition exprimée sans négation. Le mode affirmatif, le mode indicatif.
  • 3Affirmative, s. f. Toute proposition par laquelle on affirme. Ils sont pour l'affirmative, moi pour la négative. Il prouve l'affirmative de la question par Moïse, Bossuet, Hist. II, 7. Quand on est détrompé, il parle encore pour l'affirmative, La Bruyère, 10.
  • 4 S. m. Nom que l'inquisition donnait à ceux qui avouaient et soutenaient leurs erreurs.

    Il suit toujours son substantif : Un raisonnement affirmatif ; une proposition affirmative.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quand la preuve chiet sur la parole afirmative et non pas sur la negative, Ass. de Jérus. 109. Li clerc si dient, et il dient voir, que negative ne doit pas queoir [tomber] en proeve, mais afirmative i queoit, por ce qu'on le [la] pot et doit prouver, Beaumanoir, XXXIX, 47.

XVe s. Affirmatif d'une chose incertaine, Orléans, Bal. 111.

XVIe s. Ils n'estiment point qu'un homme soit chrestien, si non qu'il s'accorde à toutes leurs determinations, tant affirmatives que negatives, Calvin, Inst. 928.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Affirmatif, affirmative : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

AFFIRMATIF, affirmative, adj. Il y a en Algebre des quantités affirmatives ou positives. Ces deux mots reviennent au même. Voyez Quantité & Positif.

Le signe ou le caractere affirmatif est +. (O)

Affirmatif, adj. (Théol.) se dit spécialement à l’Inquisition, des hérétiques qui avoüent les sentimens erronées qu’on leur impute ; & qui à leurs interrogatoires les défendent & les soütiennent avec force. Voyez Inquisition & Hérétique. (G).

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « affirmatif »

Étymologie de affirmatif - Littré

Affirmativus, de affirmare, affirmer (voy. AFFIRMER) ; provenç. affirmatiu ; espagn. afirmativo ; ital. affermativo.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de affirmatif - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) Dérivé du bas latin affirmativus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « affirmatif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affirmatif afirmatif play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « affirmatif »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affirmatif »

  • Pour une réponse affirmative, il n'existe qu'un seul mot : oui. Tous les autres mots ont été inventés pour dire non. De Tristan Bernard / Pointes de feu
  • C'est dans l'abnégation que chaque affirmative s'achève. Tout ce que tu résignes en toi prendra vie. Tout ce qui cherche à s'affirmer se nie ; tout ce qui se renonce s'affirme. De André Gide / Divers
  • L’affirmative action désigne, traditionnellement, une politique d’intégration prioritaire, adoptée dans un contexte de « transition entre un régime d’oppression institutionnelle et la proclamation du principe d’égalité des droits et des chances ». La pré-démocratie ou de démocratie primitive haïtienne est déjà en crise, son système est à bout de souffle. Depuis 1986, elle est toujours, pour reprendre Maurice Duverger, à une  phase intermédiaire. Si la démocratie politique implique nécessairement et fondamentalement l’égalité, la justice sociale, l’équité et de la bonne répartition des moyens de production économique entre tous les citoyens vivants sur le territoire, qu’en est-il de la démocratie économique ?  Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - Une affirmative action en droit des affaires en Haïti : pour une correction des inégalités
  • L’émission Okapi Ecole de ce Mercredi 6 mai 20 s’est penchée sur la phrase affirmative et la phrase négative. Radio Okapi, Okapi Ecole : Qu’est-ce qu’une phrase affirmative ? qu’est-ce qu’une phrase négative ? | Radio Okapi
  • L'étude "Diversity and Affirmative Action in Higher Education" (1), réalisée par des chercheurs et professeurs de la "Tepper School of Business" de l'université Carnegie Mellon - et financée par la "Mac Arthur Foundation" et la "National Science Foundation"- analyse l'impact qu'aurait la suppression des politiques d'"affirmative action" à base raciale sur le système universitaire américain. , Universités américaines : la politique d'affirmative action passée au crible - Educpros
  • Pour infos, les « affirmative actions » sont un sujet très sensible aux US, pays du marche ou crève. Celles-ci sont l’équivalent en France de la discrimination positive. La Sueur, La Sueur révise ses classiques avec Nas – Affirmative Action
  • L'"action affirmative" – pendant américain de la discrimination positive – est née de la lutte pour les droits civiques et l'abolition de la ségrégation raciale. A la fin des années 1960, le gouvernement républicain de Richard Nixon entend favoriser, par des politiques de traitement préférentiel, l'accès à l'emploi et l'admission dans les universités de certains groupes ayant fait l'objet dans le passé de pratiques discriminatoires. Cette politique est toutefois intéressée et vise à rétablir l'ordre public à la suite d'une vague d'émeutes raciales qui font plus de 170 morts et 7 000 blessés entre juin 1964 et 1968. Le Monde.fr, L'expérience de la discrimination positive aux Etats-Unis
  • En règle générale, l’action affirmative aide les plus favorisés au sein des groupes les plus défavorisés. Controversée car fondée sur la race, elle représente une notion américaine par excellence, car elle cherche à donner des chances à chacun, non à instaurer l’égalité. Ne remettant nullement en cause la structure de classes du pays, son bon fonctionnement permettrait aux cadres dirigeants des entreprises américaines d’afficher une merveilleuse diversité ; ce qui ne changerait presque rien au sort des sans-abri. Le Monde diplomatique, L’« affirmative action » américaine en déclin, par John D. Skrentny (Le Monde diplomatique, mai 2007)
  • Des progrès importants ont été obtenus aux Etats-Unis par ce qu'on appelle en anglais l''affirmative action", que l'on peut traduire en français par "action positive". Le Monde.fr, Louis Schweitzer : "Il faut développer l''affirmative action' en France"
  • Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, affirme que le problème sera résolu dans les prochaines semaines, mais à Bruxelles, personne n'est aussi affirmatif. Le Brésil et la Russie pourraient également être exclus dans un premier temps de la liste européenne.  Europe 1, Ouverture des frontières européennes : les Américains interdits de séjour ?
  • Olivier Schneider est moins affirmatif. Il voit dans ces « coronapistes » une nouvelle façon de faire des aménagements cyclables. « C’est l’urbanisme tactique , qui a le gros avantage de pouvoir tester les aménagements et leur pertinence avant de passer à des pistes en dur, explique-t-il. Cette étape, qu’on a souvent sautée par le passé, a conduit à des aménagements parfois mal conçus, mal dimensionnés ou au fait que le tronçon n’était peut-être finalement pas celui qu’il fallait rendre cyclable en priorité. » Le président de la FUB ne demande donc pas de pérenniser automatiquement toutes les « coronapistes ». « En revanche, il est bien trop tôt pour décider déjà de mettre fin à certains de ces aménagements, poursuit-il. Il est nécessaire d’attendre au minimum septembre pour faire un bilan sérieux. » , Déconfinement : Faut-il pérenniser les « coronapistes » dédiées au vélo ?
  • A-t-on tout dit en Pop ? Les formules sont-elles toutes usées ? Y a-t-il encore la possibilité de trouver des angles déviants ? Des passages secrets dans des châteaux obscurs, des terres pas encore explorées ? Nos aînés ont-il tout dit, tout composé, tout écrit ? Ce serait désespérant de répondre à l’affirmatif à cette interrogation. A quoi servirait la création si toutes les voies étaient bouchées ? Est-ce que l’art doit avoir à tout prix une utilité en soi, un rôle social à jouer ? Et si la réponse, l’espoir et l’optimisme résidaient justement dans ce territoire. L’oeuvre d’art doit se désarmer de sa volonté à vouloir jouer un rôle et ,n’être finalement qu’un dialogue entre le créateur et son double chantant. Benzine Magazine, Orlando Weeks - A Quickening : un grand disque de Pop déviante - Benzine Magazine
  • Si un point a cristallisé les tensions entre les deux candidats, c’est bien celui de l’aménagement de la friche Jourdan par 1083. Interrogé sur un possible conflit d’intérêts entre le rôle du maire et celui du chef d’entreprise de 1083, Thomas Huriez a été affirmatif : « Ce projet a été délibéré sur le mandat précédent. Il n’y a plus rien à acter sur le prochain mandat. La délibération qui a été prise protège et engage l’Agglo, 1083 et la Ville, donc ce n’est pas le sujet du nouveau mandat. » Interrogée sur ce qu’il adviendrait de ce projet si elle remportait l’élection, et sa capacité à faire table rase de la campagne électorale, Marie-Hélène Thoraval a préféré répondre sur le projet en lui-même. « Nos équipes ont passé beaucoup de temps sur ce dossier. Et s’il n’a pas abouti, c’est parce que Thomas Huriez n’a pas eu ses financements. » S’en est suivie une bataille, plutôt rude, de chiffres et d’arguments. Quand la maire de Romans attaquait « un projet mal construit et des résultats négatifs », le créateur de 1083 répondait : « Il y a une baisse car l’entreprise a beaucoup investi dans le personnel et a créé 35 emplois. 1083 est une fierté nationale et locale, qui crée de l’emploi. Quel intérêt avez-vous de mettre cela en défaut ? Vous tapez en permanence sur les entreprises romanaises. Vous connaissez bien mal le monde de l’entreprise. » Et l’édile de rétorquer : « J’ai accompagné sur ce mandat des entreprises qui ont investi 500 millions d’euros sur Romans et créé 2 000 emplois. Et aucune n’a posé de problèmes. » , Elections municipales | Le projet Jourdan de 1083 attise les passions

Vidéos relatives au mot « affirmatif »

Traductions du mot « affirmatif »

Langue Traduction
Portugais afirmativo
Allemand positiv
Italien affermativo
Espagnol afirmativo
Anglais affirmative
Source : Google Translate API

Synonymes de « affirmatif »

Source : synonymes de affirmatif sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « affirmatif »



mots du mois

Mots similaires