La langue française

Pénétré

Sommaire

  • Définitions du mot pénétré
  • Phonétique de « pénétré »
  • Citations contenant le mot « pénétré »
  • Traductions du mot « pénétré »
  • Synonymes de « pénétré »
  • Antonymes de « pénétré »

Définitions du mot « pénétré »

Trésor de la Langue Française informatisé

PÉNÉTRÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de pénétrer*.
II. − Adjectif
A. − [Corresp. à pénétrer I A, II A; le compl. de l'adj. désigne un inanimé plus ou moins concr.]
1. [Le subst. qualifié désigne un inanimé] Rempli, imprégné de, baigné de. Pénétré de froid, de soleil; allées pénétrées de silence. Après être descendues dans les fissures d'un terrain plus ou moins disloqué, [les eaux superficielles] remontent pénétrées d'une chaleur qu'elles ont empruntée au sol (Élie de Beaumontds B. Sté géol. Fr., t.4, 1847, p.24).
2. [Le subst. qualifié désigne un être animé] Imprégné de, imbibé de. Pénétré de sueur (Besch. 1845-46).
P. métaph. Elle eût voulu rester toujours blottie entre les bras de Jean, la joue appuyée contre son coeur, toute pénétrée de la chaleur des mille baisers qui tomberaient sur ses cheveux (Gyp, Passionn., 1891, p.167).
[P. méton.] Une fois encore elle [la Grèce] va découvrir en sa vieille âme toute pénétrée de fraîcheur par le pressentiment confus d'un idéal nouveau, une suprême fleur chaleureuse comme un automne (Faure, Hist. art, 1909, p.54).Celui-là [un cheval] était couleur chair (...) et (...) [sa robe] était si fine, si pénétrée de frissons et de lumière, qu'il avait l'air d'une princesse nue (Toulet, Comme une fantaisie, 1918, p.17).
B. − Au fig. [Corresp. à pénétrer I C 1, II C 1; le subst. désigne une pers., un groupe de pers. ou p.méton. un attribut de la pers., une création, une oeuvre hum.] Rempli, nourri de; profondément touché, convaincu, imbu de. Un chantre bien pénétré du style grégorien pourrait peut-être encore de nos jours découvrir les lois rythmiques d'exécution (Bénédictins, Paléogr. mus., t.9, 1889, p.25).M. Xavier Léon prétend que tout le système du philosophe est pénétré de l'idée de Dieu (Théol. cath., t.4, 11920, p.1265).Dans les sociétés pénétrées de rationalisme, de réflexion, de raisonnement, la moralité des images symboliques idéales se ternit et se momifie. Mais son importance grandit de nouveau dès que rebondit ou s'accentue la mentalité mystique (Traité sociol., t.2, 1968, p.153).
[P. méton.] Cet homme [Confucius] (...) qui (...) montre en public une gravité pénétrée de sa mission, est gai et ouvert à la maison (Doeblin, Pages imm. Confucius, 1947, p.29).L'auteur des Joueurs de cartes (...) [cet] ancêtre du symbolisme et de toute peinture pénétrée de la croyance à une correspondance entre les formes extérieures et les états subjectifs (Dorival, Peintres XXes., 1957, p.17).
Empl. abs. Je ne suis rien du tout, qu'un croyant docile et pénétré (Sand, Corresp., t.2, 1844, p.293).
(D'un air) pénétré. (D'un air) fortement convaincu. Sérieux et concentré. L'air important et pénétré de sa valeur d'homme arrivé (Gyp, Le 13e, 1894, p.167).Ai-je l'air assez pénétré? J'en doute (Colette, Vagab., 1910, p.69).
P. iron. ou par dérision. (D'un ton) pénétré, (avoir l'air) très pénétré. Très affecté en apparence, sérieux. Et la maîtresse de Carsonac, avec une voix pénétrée et qui semblait lui sortir des entrailles, modula, comme une musique, ces paroles: «J'ai fait cette nuit un songe étrange» (E. de Goncourt, Faustin, 1882, p.23).Puis vite une histoire, une anecdote, un mot bien fin, bien parisien, enveloppé dans un gros rire; avec cela des airs pénétrés, une joie intime et visible de dire: «Monsieur le duc!» (A. Daudet, Trente ans Paris, 1888, p.38).Peloux hoche la tête, avec l'expression pénétrée et pincée qui lui donne l'air, à vingt ans, d'une vieille fille (Colette, Music-hall, 1913, p.142).
SYNT. (Être) pénétré de l'amour de Dieu; pénétré d'un idéal, d'une conviction, d'une idée, d'une notion; (être) pénétré de douleur; (le coeur) pénétré de reconnaissance; (être) (très) pénétré de ses devoirs, de son importance, de sa supériorité; (être) pénétré de l'utilité de (sa tâche), de la nécessité de (faire qqc.); (être) pénétré des vérités de la religion; soyez bien pénétré de cette vérité.
Prononc.: [penetʀe]. Fréq. abs. littér.: 1843. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3239, b) 2056; xxes.: a) 2834, b) 2267.

Wiktionnaire

Forme de verbe

pénétré \pe.ne.tʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de pénétrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉNÉTRER. v. tr.
Passer à travers; Entrer fort avant. La lumière pénètre le verre, pénètre tous les corps diaphanes. L'huile pénètre les étoffes. L'eau avait pénétré ses habits. Un tel coup pénètre les chairs et va jusqu'à l'os. Ces substances, mêlées ensemble, se pénètrent intimement. Le grand froid pénètre la terre. Il fait un vent sec qui pénètre la poitrine.

PÉNÉTRER s'emploie figurément et signifie Découvrir, parvenir à connaître, avoir une profonde connaissance de quelque chose. Pénétrer le sens caché d'un mot. Pénétrer les ruses, les desseins de quelqu'un. J'ai pénétré sa pensée. Je pénétrerai ce mystère. Pénétrer les secrets de la nature. Dieu pénètre le fond des cœurs, les pensées les plus secrètes. Pénétrer quelqu'un, Découvrir ses secrètes pensées, ses desseins cachés. Cet homme a beau feindre, il n'est pas difficile à pénétrer. Il ne se laisse pas facilement pénétrer.

PÉNÉTRER signifie encore figurément Toucher profondément. Les beautés de la religion le pénètrent, pénètrent son âme. Sa douleur me pénètre le cœur. Il s'emploie comme verbe intransitif dans la plupart de ses acceptions. Le coup pénétra dans les chairs, pénétra jusqu'à l'os. Pénétrer dans les rangs ennemis. Ce voyageur n'a pas pénétré dans l'intérieur du pays. Je n'ai pu pénétrer jusqu'au ministre. Pénétrer dans la confiance de quelqu'un. Il est difficile de pénétrer dans sa pensée. Je n'ai pas voulu pénétrer dans ces mystères.

SE PÉNÉTRER signifie Remplir son esprit, son âme de quelque pensée, de quelque sentiment. Il faut bien vous pénétrer de cette vérité. Se pénétrer du sentiment de ses devoirs. Pénétré de douleur. Pénétré de l'amour de Dieu, des vérités de la religion. Je suis pénétré de cette vérité. Avoir l'air pénétré, Paraître affecté profondément de ce qu'on entend ou de ce qu'on dit soi-même. On dit dans un sens analogue : Il a l'air pénétré de son importance.

Littré (1872-1877)

PÉNÉTRÉ (pé-né-tré, trée) participe passé de pénétrer.
  • 1Rempli jusqu'au fond, jusque dans l'intimité. Ces bois sont présentement tous pénétrés du soleil, Sévigné, 30 nov. 1689. Je lui demande [au médecin]… pourquoi vous êtes si pénétrée du froid, Sévigné, 16 févr. 1680. Chargé de travaux de préparation d'arbres résineux, suivant le procédé conservateur de M. Boucherie, j'ai été conduit à étudier le mode de répartition du cuivre dans les tissus du bois pénétré, De Lafollye, Acad. des sc. compt. rend. t. LXIV, p. 83.
  • 2 Fig. Qu'on a percé intellectuellement. Quel secret pénétré peut flétrir votre gloire ? Voltaire, Œdipe, III, 1.

    Il se dit aussi des personnes. Cet homme pénétré malgré sa dissimulation.

  • 3 Fig. Au cœur duquel certains objets, certains sentiments sont arrivés. Je vous l'avoue, je suis pénétrée de cette affaire ; elle me pique et me blesse le cœur en plus d'un endroit, Sévigné, 12 janv. 1674. Alors, pénétrée des siens [péchés], s'il arrivait quelque malheur à sa personne, à sa famille… elle s'en accusait seule, Bossuet, Mar.-Thér. Touché du mérite et de la bonté du roi, pénétré du désir de conserver l'union entre nos deux rois, Maintenon, Lett. à Mme des Ursins, 17 sept. 1714. Il se sentit pénétré de compassion pour elle et d'horreur pour l'Egyptien, Voltaire, Zadig, 9.

    Absolument. Quand il m'arrive d'y faire réflexion, je me sens si pénétré que je ne puis me taire, Lesage, Turcaret, IV, 12. Il faut pardonner à un citoyen pénétré de faire parler son cœur plus que son imagination, Voltaire, Fontenoi, Disc. prélim.

    Avoir l'air pénétré, paraître très affecté.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pénétré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pénétré penetre

Citations contenant le mot « pénétré »

  • Un homme a pénétré dans une maison à Alès (Gard) dans la nuit de dimanche à lundi alors que ses occupants dormaient. Après avoir dérobé un portefeuille au rez-de-chaussée, il est allé dans une chambre où dormait une fillette de sept ans qu'il a agressée sexuellement, relate Actu 17. , Un voleur pénètre dans une maison et agresse sexuellement une fillette de 7 ans dans le Gard - Sputnik France
  • Samedi 25 juillet à 17 h, c’est avec émotion, entourée de sa maman, parents et amis qu’Agnès Chassefeyre a pénétré dans la salle du conseil pour dire oui à Dominique Hadej. midilibre.fr, Agnès et Dominique se sont dit oui - midilibre.fr
  • Il était environ 16 h 30 quand un homme affolé a pénétré dans le petit bar restaurant situé près du barrage du Lampy. "Il m'a juste dit d'appeler tout de suite les pompiers et est reparti", témoigne la gérante de l'établissement, qui sert de relais téléphonique aux secours dans ce coin où aucun téléphone portable ne passe. Quelques instants plus tôt, un témoin avait aperçu les deux frères sur leur paddle, du côté opposé au barrage, vers le nord du lac, à quelques dizaines de mètres du rivage. Cet homme, qui dit avoir vu les deux garçons chuter du paddle, est certainement le seul témoin de ce qui s'est passé. midilibre.fr, Aude : ce que l'on sait de la noyade mortelle des deux ados dans un lac - midilibre.fr
  • 12. Les Pères conciliaires, en effet, écrivaient avec clairvoyance : « Le soin des âmes doit être pénétré d’esprit missionnaire » (12). En continuité avec un tel enseignement, saint Jean-Paul II a précisé : « La paroisse doit être perfectionnée et intégrée dans beaucoup d’autres formes, mais elle reste toujours un organisme indispensable de première importance dans les structures visibles de l’Église » pour « faire de l’évangélisation le pivot de toute action pastorale, en tant qu’exigence prioritaire, prééminente et privilégiée » (13). Benoît XVI a ensuite enseigné que « la paroisse est un phare qui fait rayonner la lumière de la foi et qui vient ainsi à la rencontre des désirs les plus profonds et vrais du cœur de l’homme, donnant une signification et de l’espérance à la vie des personnes et des familles » (14). Enfin, le pape François rappelle que « à travers toutes ses activités, la paroisse encourage et forme ses membres pour qu’ils soient des agents de l’évangélisation » (15). La Croix, III. L’importance de la paroisse aujourd’hui
  • Ce mercredi, vers 3 h, une grosse BMW noire a défoncé les grillages du parking réservé au personnel de la prison de Sequedin, dans le Nord. Elle a pénétré dans l’enceinte, trois hommes en cagoule en sont sortis et ont jeté des cocktails Molotov sur sept véhicules stationnés, rapportent nos confrères de La Voix du Nord. Leur opération a duré moins de 5 minutes. Courrier picard, Sept véhicules brûlés aux cocktails Molotov dans le parking de la prison de Sequedin
  • Le quadragénaire a pénétré dans plusieurs véhicules stationnés, avant de les dégrader. Un passant, témoin de la scène, a prévenu les forces de l’ordre qui sont ensuite arrivées sur place. Le mis en cause aux 58 antécédents judiciaires faisait l’objet d’une fiche de recherche pour l’exécution d’un jugement. Lyonmag.com, Lyon : ivre, il rentre dans des voitures stationnées et les dégrade

Traductions du mot « pénétré »

Langue Traduction
Anglais penetrated
Espagnol penetrado
Italien penetrato
Allemand eingedrungen
Chinois 渗透
Arabe اخترقت
Portugais penetrado
Russe проникло
Japonais 浸透した
Basque sartu
Corse penetratu
Source : Google Translate API

Synonymes de « pénétré »

Source : synonymes de pénétré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pénétré »

Partager