La langue française

Deviner

Sommaire

Définitions du mot deviner

Trésor de la Langue Française informatisé

DEVINER, verbe trans.

A.− OCCULT. Découvrir ce qui est ignoré ou caché par le recours à des procédés occultes, à des pratiques magiques; en partic., prédire des événements futurs. Il prétendait deviner où était caché le trésor (Ac.) :
1. apollonius. − J'ai prédit l'empire à Vespasien. antoine. − Quoi! il devine l'avenir? serait-ce un enchanteur? Flaubert, La Tentation de St Antoine,1849, p. 297.
Absol. Prédire. L'art de deviner est une chimère (Ac.).
Spéc., dans le domaine parapsychol.
[Dans le cadre de la télépathie] Connaître par transmission de pensée :
2. Myers et Gurney essayèrent de transmettre des noms propres et obtinrent des succès très nets, les percipients devinant, à une ou deux lettres près, les noms auxquels songeaient les agents. Amadou, La Parapsychologie,1954, p. 109.
[Dans le cadre de la précognition] Préconnaître. Deviner à l'avance. Connaître d'avance :
3. ... Rhine s'attacha, dès le début de ses recherches, au problème de la précognition. Un sujet devait deviner à l'avance l'ordre des cartes d'un jeu. Amadou, La Parapsychologie,1954p. 226.
B.− Usuel
1. [P. oppos. à (re)connaître par la perception; ce qui fait l'obj. de l'acte de deviner se situe dans le prés.]
a) Domaine de la vue.Deviner qqc. ou qqn.Le distinguer, le voir, le reconnaître avec plus ou moins de précision malgré ce qui le dérobe à la vue. Deviner qqc. ou qqn dans la nuit. Cacher et montrer, ou plutôt laisser deviner et laisser voir, ce sont les deux objets du corsage (Léoty, Corset,1893, p. 98).Par terre un linoléum délavé où l'on devine à peine le dessin à grosses fleurs (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 292):
4. Je gravis d'un pas lourd les degrés de mon escalier. (...) je devine, plutôt que je ne la vois, une robe qui descend avec un bruit de soie froissée. France, Le Crime de Sylvestre Bonnard,1881, p. 279.
Emploi pronom. à sens passif. Tout son corps se devinait, se voyait sous le tissu léger (Zola, Nana,1880, p. 1118).Sous les joues se devinait le relief des dents (Billy, Introïbo,1939, p. 16).
b) Domaine des autres sens.[P. oppos. à (re)connaître par l'ouïe, entendre; (re)connaître par l'odorat, sentir] Deviner (un son); deviner (une odeur). Un léger murmure, qu'il fallait deviner, soupçonner, plutôt qu'on ne pouvait l'entendre (Péguy, V.-M., comte Hugo,1910, p. 819):
5. Et c'est samedi de paie ce soir! En quittant l'école, j'ai perçu, deviné, flairé un brouhaha, un éclairage, une odeur de grande liesse commençante... Frapié, La Maternelle,1904, p. 217.
Par brachylogie. Deviner un fromage. Deviner la qualité d'un fromage. Tâter la croûte, mesurer l'élasticité de la pâte, deviner un fromage (Colette, Pays. et portr.,1954, p. 175).
Emploi pronom. à sens passif. Les mots se devinaient plutôt qu'autre chose dans cette bouche sans dents (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 251).
c) Domaine de la perception en gén.Deviner le regard de qqn. Sentir plus ou moins confusément que quelqu'un nous regarde :
6. ... je sentais ses yeux sur moi. J'ai le don, paraît-il, de deviner les regards qui m'atteignent sans rencontrer les miens. Beaucoup de gens croient posséder aussi cette faculté mystérieuse; mais, en réalité, il n'y a point de mystère et nous sommes avertis par quelque indice si léger qu'il nous échappe. France, Le Crime de Sylvestre Bonnard,1881, p. 309.
2. [P. oppos. à connaître par l'esprit, savoir]
a) [Le fait sur lequel porte l'acte de deviner se situe dans un avenir plus ou moins proche] Deviner (qqc. qui est à venir). Le prévoir avec plus ou moins de précision, le pressentir, l'imaginer. Ce bougre-là [Rimbaud] a deviné et créé la littérature qui reste toujours « au-dessus » du lecteur (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1906, p. 411).Elle fumait (...) en le regardant (...), d'un air hostile. Elle allait ouvrir la bouche et Henri devinait sa voix indignée (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 139):
7. ... il [Proust] donna en 1914 Du Côté de chez Swann (...). On en parla dans quelques cercles comme d'un livre curieux et original, mais sans deviner l'étonnant renouveau qui devait sortir de là. Thibaudet, Réflexions sur la litt.,1936, p. 185.
CHASSE, par brachylogie. Deviner l'animal. Deviner le comportement de l'animal que l'on chasse :
8. Pour quitter la forêt Thibaud le sanglier devait traverser un petit bois (...), et de là, reprendre la plaine, ce fut dans cet endroit que les chasseurs qui avaient deviné l'animal allèrent se poster. La Hêtraie, La Chasse, vén., fauconn.,1945, p. 186.
b) Deviner qqc.Découvrir quelque chose que l'on ne sait pas, et que l'on cherche à connaître le plus souvent, par des voies diverses non rationnelles (intuition, perspicacité, observation, comparaison, interprétation, supposition, conjecture, etc.) en ayant le sentiment d'être dans le vrai. MmeRostand devine d'instinct si une chose est bonne ou mauvaise. Elle ouvre un livre, lit deux pages, est fixée (Renard, Journal,1895, p. 278):
9. ... j'ai pris comme règle de pratique cette maxime (...) : « Ce que l'on suppose d'après un raisonnement n'est jamais vrai ». Vous devinez ce qui a été dit dans un entretien secret; vous raisonnez brillamment, et je n'ai rien à dire contre vous que ce petit mot (...) : « Il n'en est rien. » Alain, Propos,1929, p. 868.
SYNT. Deviner instinctivement, facilement, confusément qqc.; deviner qqc. par intuition, du premier coup d'œil, peu à peu; deviner la vérité; deviner la cause; deviner les sentiments, les intentions, le but de qqn; laisser deviner qqc. à qqn; ne rien laisser deviner de sa pensée; il est facile, impossible de deviner que; il est difficile de deviner pourquoi, comment; c'est bien simple à deviner.
Emploi pronom. réfl. Les passants dévisageaient Renée, et Gilbert se devinait envié (Arland, Ordre,1929, p. 231).
Emploi pronom. à sens passif. La suite se devine; ça se devine. Où va-t-on? − On néglige de nous l'apprendre. Mais ça se devine (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 89).
Emploi abs. Comment avait-elle su? Peut-être simplement qu'il y a ainsi une science du cœur qui devine, non de la tête, mais du cœur (Ramuz, A. Pache,1911, p. 264).L'esprit se forme à deviner; l'esprit lance des ponts sur des abîmes (Alain, Propos,1914, p. 176).
Loc. fam.
(Vous) devinez le reste. Après ce que je vous ai dit, vous en savez assez pour conjecturer, découvrir sans peine ce qu'il vous reste à apprendre. (Attesté notamment ds Ac.).
Je vous le laisse à deviner. La chose étant aisée, je vous laisse conjecturer, découvrir (ce dont il s'agit). (Attesté notamment ds Littré).
[Pour exprimer combien ce à quoi on fait allusion est inimaginable] Je vous le donne à deviner en dix, en cent, en mille. Ce dont il s'agit est tellement inimaginable que vous n'avez pas une chance sur dix, sur cent, sur mille de le conjecturer, de le découvrir par vous-même. (Attesté notamment ds Ac.).
Par dérision. Deviner les fêtes quand elles sont venues. Dire, annoncer une chose connue de tous avec la conviction de surprendre son interlocuteur. (Attesté notamment ds Littré).
c) [Dans la conversation fam.]
[Avec un sens affaibli, dans des expr. servant à présenter qqc. que l'on pose comme étant connu, certain] Vous devinez pourquoi, comment...; vous devinez bien que...; on devine bien... Le soir même, un journal raconta ce duel avec les plaisanteries que l'on devine (Arland, Ordre,1929, p. 170).Elle est venue ici, elle s'est sauvée de chez vous. Vous devinez pourquoi, je présume (Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 99).
À l'impér. :
10. « Qu'est-ce qui te prend? » m'a-t-elle demandé en riant, exactement comme je l'avais prévu... − Qu'est-ce que tu lui faisais? − Devine... Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 90.
[Gén. sous une forme plais.; p. allus. à deux vers de Corneille, dans Héraclius, IV, 5 : Devine si tu peux, et choisis si tu l'oses. L'un des deux est ton fils, l'autre est ton empereur et à l'extrême perplexité où ils plongent le tyran Phocas qui se trouve ainsi confronté à deux enfants dont il ignore lequel est son fils Martian, l'autre étant Héraclius à qui doit revenir l'Empire et dont Phocas veut la mort; pour exprimer le grand embarras où l'on se trouve parfois lorsque l'on doit choisir entre deux partis également forts] Devine si tu peux, et choisis si tu l'oses.
Spéc. [Dans le cadre d'un jeu d'esprit; le compl. d'obj. désigne une devinette, une charade, un rébus, une énigme] Deviner une charade, un rébus, etc. En trouver la solution. Sphinx d'un nouveau genre, c'était contre celui qui devinait ses énigmes que se tournait sa fureur (Staël, Consid. Révol. fr.,t. 2, 1817, p. 55).
Absol. Deviner juste, bien deviner. (Attesté ds Rob. et Quillet 1965).
Loc. fig., fam. [En parlant de qqc. d'obscur, de difficile à comprendre] C'est une énigme à deviner. (Attesté ds Littré). P. ext. [En parlant de qqn qui est obscur dans ses paroles, ses écrits] Il faut toujours le deviner. (Attesté ds Littré).
3. Au fig.
a) Deviner qqc. (chez qqn).Distinguer, reconnaître plus ou moins confusément quelque chose (chez quelqu'un) bien que cela ne soit pas apparent, évident; le pressentir, l'entrevoir, en prendre plus ou moins conscience. Sous le désordre de vos vêtements, je devine un homme de la première qualité (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 11).Elle nous regardait avec un sourire où je devinais de l'amusement et du défi (Maurois, Climats,1928, p. 61).Homme discret, qui laissait deviner ses sentiments plus qu'il ne les montrait (L. Febvre, Combats pour hist.,Dom Bernard Berthet, 1950, p. 416):
11. ... je me rappelle cette Odette si distinguée, si calme, si bien élevée... un peu farouche... mais dont j'avais deviné la noblesse... Chardonne, L'Épithalame,1921, p. 322.
b) Deviner qqn
α) [Sans compl. second.] Pénétrer la personnalité profonde de quelqu'un, déceler ses pensées, percer ses intentions, etc. S'il [le Grand-Serin] feint, rusé comme une bête, d'oublier qu'il me convoite, il ne montre pas non plus l'appétit de me découvrir, de me questionner, de me deviner (Colette, Vagab.,1910, p. 104):
12. ... pour pouvoir cacher sa pensée, il faut n'en avoir qu'une seule. Tout homme complexe se laisse facilement deviner. Aussi tous les grands hommes sont-ils joués par un être qui leur est inférieur. Balzac, Théorie de la démarche,1833, p. 629.
En partic.
Déceler la valeur, les qualités cachées de quelqu'un :
13. chameroy. − J'avais mieux que la fortune (...) j'avais des aptitudes commerciales (...) Ton père me devina... c'était un homme sans grande éducation, sans littérature (...) mais qui avait le coup d'œil juste ... Labiche, La Cigale chez les fourmis,1876, 1, p. 194.
Reconnaître, identifier quelqu'un. Être communiste ou fasciste, (...) c'est deux attitudes en face de la vie, deux manières d'être; (...) je devine un communiste dans la rue, à sa démarche (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 15):
14. richon. − Êtes-vous sûre de n'avoir pas été reconnue par lui? la kiourlette. − On reconnaît mal ceux qu'on n'a jamais vus. richon. − Aussi est-ce deviné que j'aurais dû dire. Dumas père, La Guerre des femmes,1849, I, 2, p. 37.
À la forme passive. Être deviné; se savoir, se sentir deviné. Comprenant sans doute qu'elle allait être devinée, soudain elle laissa échapper son secret (Ramuz, A. Pache,1911, p. 151).
β) Emploi pronom. réciproque. Se deviner (l'un l'autre/ réciproquement/mutuellement, etc.).
Se découvrir, se pénétrer, se comprendre mutuellement :
15. ... il y a entre Gide et moi (...) quelque chose de l'ordre (...) de la faculté de se suivre, de s'adapter instantanément, de se deviner avec bonheur... Valéry, Lettres à quelques-uns,1945, p. 67.
Se reconnaître, s'identifier réciproquement :
16. Le Libéral et le Royaliste s'étaient mutuellement devinés malgré la savante dissimulation avec laquelle ils cachaient leur commune espérance à toute la ville. Balzac, La Vieille fille,1836, p. 279.
γ) [Avec un compl. second.] Deviner qqn + attribut de l'obj.Pressentir que quelqu'un est [+ compl. déterminatif]. Je la devinais, à son silence, saisie comme moi par ce cimetière d'eaux mortes (Gracq, Syrtes,1951, p. 90).
Rem. On rencontre ds la docum. devinable, adj., rare. Qu'il est possible de deviner. Les maladies bizarres sont bizarres parce que leurs symptômes n'ont aucun lien visible et anatomique (...). Mais comme on suit tout de même le vacillement de l'énergie générale! la vie par unité de temps a des théorèmes encore inconnus mais quasiment devinables (Valéry, Corresp. [avec Gide], 1901, p. 388).
Prononc. et Orth. : [d(ə)vine], (je) devine [d(ə)vin]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1155 « découvrir par conjecture, intuition » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 12413); 2. ca 1160 « découvrir par des moyens surnaturels, prédire » (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 2204); 3. 1657-62 deviner qqn (Pascal, Pensées, section 1, no56). Du lat. class. divinare « deviner, présager », devenu par dissimilation en b. lat. *devinare. Fréq. abs. littér. : 5 740. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 6 971, b) 8 866; xxes. : a) 8 064, b) 8 861. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 244, 287, 453. − Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 402.

Wiktionnaire

Verbe

deviner \də.vi.ne\ ou \dvi.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Prédire ce qui doit arriver, découvrir, par des sortilèges, ce qui est caché.
    • Il prétendait deviner où était caché le trésor.
    • L’art de deviner est une chimère.
  2. Parvenir à connaître, à découvrir par voie de conjecture.
    • Au fracas grinçant des roues, se devinait le cheminement des camions. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 41)
    • Une expression matoise parcourut le visage de l’homme aux lunettes noires sans qu’il me fût possible d’en deviner la cause. — (Francis Carco, Les Hommes en cage, Éditions Albin Michel, Paris, 1936, p. 79)
    • Depuis leur retour à Paris, Jim devinait et flairait dans l'air une espèce de coalition redoutable, dirigée de toute évidence contre eux. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Il ne devinait pas encore combien l'âme de la jeune fille, déjà, lui appartenait. Il habitait chaque seconde de ses heures, chaque rêve de ses nuits. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l'Amour et de la Mort, 1940)
    • On ne sait pas qui elle est ; nul ne peut se douter qu’elle a des diplômes, ni qu’elle est issue d’une famille bourgeoise. Et voilà son bien le plus cher : elle ne sera devinée par personne. — (Léon Frapié, La conquête de Rose, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 8)
    • Tandis que Louis Fronsac se faisait secouer comme un bouchon dans un torrent sur les chemins de France, Gaston de Tilly tentait de deviner comment des voleurs avaient pu pénétrer dans la nonciature. — (Jean d'Aillon, La conjecture de Fermat, éd. J.-C. Lattès, 2006, chap. 14)
  3. (Par extension) Trouver le mot, la solution, en parlant d'une énigme, d'un logogriphe, d'une charade
    • Il n’y a là rien à deviner, c’est une chose claire par elle-même.
    • Je vous le donne à deviner en dix, en cent, se dit en parlant d’une chose dont on suppose que celui à qui l’on parle ne se douterait jamais.
    • Vous devinez le reste.
  4. Comprendre la personnalité, les pensées, les intentions ou les desseins de quelqu'un
    • Fouché, dans ses Mémoires, avoue que ses plans ne réussirent pas; Talleyrand fut plus heureux, il contribua grandement à la restauration des Bourbons ; mais tous deux jouèrent gros jeu en conspirant contre un homme tel que Napoléon , qui les devina, et qui fut tenté plus d'une fois de les faire tout simplement fusiller. — (François-Cécile Drujon de Beaulieu, Napoléon jugé par l'histoire, ou précis historique et critique de la vie de cet empereur, Paris : chez Maison, 1844, p. 133)
  5. Distinguer, voir, confusément par la vue.
    • Dans la pénombre des couchettes où dorment les matelots, on devine une photo de famille et une niche remplie de bondieuseries. — (Jacky Durand, La nuit où le hareng sort, dans Libération (journal) du 29 novembre 2010, p.30-31)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DEVINER. v. tr.
Prédire ce qui doit arriver; ou découvrir, par des sortilèges, ce qui est caché. Il prétendait deviner où était caché le trésor. Absolument, L'art de deviner est une chimère. Il signifie plus ordinairement Parvenir à connaître, à découvrir par voie de conjecture. Devinez ce que j'ai fait aujourd'hui. Devinez d'où je viens. Devinez combien cela me coûte. Il a deviné ma pensée, ou simplement Il m'a deviné. Je devine la cause de ce refus. Son écriture est si peu lisible, qu'il faut qu'un mot fasse deviner l'autre. Cela n'est pas difficile à deviner. Cela se devine aisément. Nos cœurs s'étaient devinés. Deviner une énigme, un logogriphe, une charade, En trouver le mot. Fam., Il n'y a là rien à deviner, C'est une chose claire par elle-même. Je vous le donne à deviner en dix, en cent, se dit en parlant d'une Chose dont on suppose que celui à qui l'on parle ne se douterait jamais. Fam., Devinez le reste, Jugez du reste. On dit, dans un sens analogue, Vous devinez le reste.

Littré (1872-1877)

DEVINER (de-vi-né) v. a.
  • 1Découvrir par des procédés surnaturels ce qui est caché dans le passé, le présent ou l'avenir. Le devin ne put deviner où le trésor était caché, ni quel avait été le voleur.

    Absolument. Pratiquer l'art de deviner. Un homme qui se mêle de deviner, Pascal, Prov. 8. La coupe que vous avez dérobée est celle dans laquelle mon seigneur boit, et dont il se sert pour deviner, Sacy, Bible, Genèse, XLIV, 5.

  • 2 Par extension, interpréter, discerner par voie de conjecture. Il reconnut ou devina votre écriture en voyant le dessus, et je ne niai pas que c'en fût, Voiture, Lett. 23. Je reviens à Pompée, et pense deviner Quels motifs jusqu'ici peuvent nous l'amener, Corneille, Sertor. I, 2. Je connais tes détours et devine tes ruses, Corneille, le Ment. II, 3. Les politiques ne se mêlent plus de deviner ses desseins [de Louis XIV] ; quand il marche, tout se croit également menacé, Bossuet, Marie-Thér. Apprends qu'on devine Dans ces rustiques lieux ton illustre origine, Voltaire, Scythes, I, 3. On n'avait jamais fait en France de dénombrement [sous Charles IX] ; on était trop ignorant pour soupçonner seulement qu'on pût deviner le nombre des habitants par celui des naissances et des morts, Voltaire, Dial. XXIV, 1er entr. Exemple remarquable des erreurs auxquelles on s'expose en cherchant à deviner les lois de la nature par les vues qu'on lui suppose, Laplace, Expos. III, 5.

    Absolument. Quoi que vous me cachiez, aisément je devine, Corneille, Rodog. I, 5. Devine si tu peux, et choisis si tu l'oses, Corneille, Héracl. IV, 5. Qui devine est souvent sujet à se méprendre, Corneille, Suréna, IV, 3.

  • 3Trouver le mot. Deviner une énigme, une charade, un logogriphe.

    C'est une énigme à deviner, se dit de ce qui est obscur.

    Je vous le donne à deviner en dix, en cent, se dit d'une chose tout à fait inattendue, improbable, et que la personne à qui l'on parle ne s'imaginera sans doute jamais.

    Familièrement. Il faut toujours le deviner, se dit de quelqu'un qui parle ou écrit avec obscurité.

    Devinez le reste, c'est-à-dire ce qu'il reste à vous apprendre peut se conjecturer sans peine.

    On dit dans un sens analogue, vous devinez le reste.

    Je vous le laisse à deviner, vous n'aurez aucune peine à deviner de qui ou de quoi il s'agit. Je ne connais au monde qu'un seul homme qui, arrivant en ce moment à Paris, eût partagé avec M. de Voltaire l'enthousiasme et l'admiration publique, et cet homme, sire, je vous le laisse à deviner, D'Alembert, Lett. au roi de Prusse, 1er juillet 1778.

    Deviner les fêtes quand elles sont venues, dire des choses que tout le monde sait.

  • 4Se deviner, v. réfl. Être deviné. Cela se devine aisément.

    Se pressentir l'un l'autre. Ces deux âmes s'étaient devinées. Les mêmes mots sont rarement synonymes d'eux-mêmes ; ils présentent divers sens selon qu'on les applique ; on se devine plus qu'on ne s'entend dans la conversation, Turgot, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 259.

HISTORIQUE

XIIe s. Vos prouesses, vos bonnes mains Ont deux fois vaincu les Romains, Et sachiez que mes cuer devine Que encore hui les vainquerois [vaincrez], Roman du Brut, ms. f° 94, dans LACURNE. Qui devinent, ains qu'il puist avenir, Les biens d'amour, Diex les puist maleïr, Couci, XI.

XIIIe s. … On devine plus sovent De çou [ce] c'on a millior talent [qu'on désire le mieux], Poésies mss. t. III, p. 1025, dans LACURNE. On va jà dieuant c'on veut faire abeesse De le [la] feme Alissandre, le [la] suer dame mairesse, Por çou [ce] qu'en li n'a point ne barat ne cafarde, ib. t. IV, p. 1333. Onkes crestienté ne rechut si grant damage comme elle rechevra hui cest jour, si comme mes cuers le me devine, Chr. de Rains, 205. Dont [elles] sorent bien, sans deviner, Le terme de lor enfanter, Fl. et Bl. 161.

XIVe s. Il semble que tous ceulz qui diffinissent vertu divinent ou sentent aucunement que vertu est tel habit qui est selon prudence, Oresme, Eth. 189.

XVIe s. Les ames, dans le sommeil, divinent, prognostiquent et voyent des choses que…, Montaigne, II, 269. C'est à deviner, si la constance s'y feust trouvée, Montaigne, II, 384. Celuy qui n'a pas remply sa force, il vous laisse [à] deviner s'il a encores de la force au delà, Montaigne, IV, 48. L'art de deviner les choses à advenir, Amyot, Nicias et Crass. 8. Où sont les trepieds de Clare, Les devinoirs de Patare, Où tu devines de loing ? Baïf, Œuvres, f° 28, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « deviner »

Devin ; bourguig. devenuy ; provenç. devinar ; anc. espagn. divinar ; ital. divinare. On remarquera l'ancienne forme dieuer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin divinare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « deviner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
deviner dœvine

Évolution historique de l’usage du mot « deviner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « deviner »

  • Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. De Diane de Beausacq
  • Semaine épouvantable : pas un seul sondage d'opinion. Tant pis, nous essaierons de deviner tout seuls nos propres intentions. De André Frossard
  • Ce qu'il y a de plus compréhensible chez les femmes laisse encore la moitié à deviner. De J.N. Vernier
  • L’ami doit être passé maître dans l’art de deviner et dans l’art de se taire. De Friedrich Nietzsche / Ainsi parlait Zarathoustra
  • Je n'aime pas quand on doit deviner tout seul ce que peuvent bien avoir les gens. De Marguerite Duras / Les petits chevaux de Tarquinia
  • Qu’est-ce que la vérité d’un visage, sinon ce qu’elle laisse deviner de l’âme ? De Richard Millet / L’Art du bref
  • Les femmes sachant toujours bien expliquer leurs grandeurs, c'est leurs petitesses qu'elles nous laissent à deviner De Honoré de Balzac / Petites misères de la vie conjugale
  • Il faut se défier des poètes, ils ont la réputation de deviner juste ! De Jean Pellerin / Un soir d'hiver
  • On aime à deviner les autres, mais l'on n'aime pas à être deviné. De François de La Rochefoucauld
  • Quand on croit deviner on se trompe souvent. De Proverbe français
  • Il faut deviner le peintre pour comprendre l'image. De Friedrich Nietzsche / Schopenhauer
  • Le monde est une charade que Dieu a donné à deviner aux hommes. De Alphonse Karr
  • On ne voit jamais les personnes comme elles sont vraiment, on essaie de les deviner. De Caroline Leroy
  • Laissez deviner aux hommes par vos propres exploits qui étaient vos ancêtres. De Proverbe japonais
  • L'amitié fait deviner des choses dont on ne parle pas. De Jean Ethier-Blais / Les pays étrangers
  • Avec iOS 14, Apple propose un nouveau menu «Recommandations de sécurité» qui affiche uniquement vos mots de passe qui pourraient mettre vos comptes en danger pour une raison quelconque. Cela inclut les mots de passe faciles à deviner et même ceux qui ont pu fuir sur le Web. Breakingnews.fr, le trousseau iCloud avertit désormais les utilisateurs des fuites de mots de passe, plus
  • Qui aurait pu deviner, il y a six mois, que la pandémie de coronavirus allait prendre une telle ampleur et que l’Europe en serait l’épicentre pendant de longues semaines ? Qui aurait pu deviner que les pays les plus riches, comme les pays les plus pauvres, verraient leurs systèmes de santé, aussi solides soient-ils, menaçant de s’écrouler sous la pression ? Qui aurait pu deviner l’énormité des enveloppes financières que les gouvernements devraient débloquer pour tenter de sauver leurs économies affolées ? En 2019, tout cela ressemblait encore à une étrange dystopie avec de mauvais effets spéciaux. L'Obs, Cécile Duflot et Najat Vallaud-Belkacem : « Pour une taxe sur les transactions financières à la hauteur des enjeux »
  • La négociation est peut-être un art mais elle est, avant tout, un métier avec ses routines, ses recettes et ses tics. Mais quels que soient les talents du négociateur, sa conclusion sera dictée par le rapport des forces entre les deux parties. Le plus souvent, il n'est pas difficile, sur cette base, de deviner d'entrée de jeu à quel résultat parviendront plus ou moins les diplomates qui vont néanmoins y passer de longues heures et parfois de longues nuits. Leurs efforts porteront non sur la substance de l'accord mais sur des aspects qui pour n'être pas insignifiants n'en sont pas moins seco... Le Point, Gérard Araud – Manuel à destination d'un négociateur du Brexit - Le Point
  • Avec iOS 14, Apple propose un nouveau menu «Recommandations de sécurité» qui affiche uniquement vos mots de passe qui pourraient mettre vos comptes en danger pour une raison quelconque. Cela inclut les mots de passe faciles à deviner et même ceux qui ont pu fuir sur le Web. Le trousseau iCloud clarifie maintenant quel est le problème avec le mot de passe pour chaque compte spécifique qui y est enregistré, afin que les utilisateurs puissent en savoir plus sur la création de mots de passe plus forts. Certaines de ces fonctionnalités étaient déjà présentes dans iOS 13, mais elles n'étaient pas aussi importantes que dans iOS 14. Voici quelques exemples d'alertes de sécurité fournies par le trousseau iCloud sur iOS 14 : iPhoneSoft.fr, iCloud Keychain sur iOS 14 / MacOS 11 alerte en cas de mot de passe corrompu - iPhone Soft
  • Chez nous. Et précisément là où, aux abords de charmants petits villages en pierre calcaire, s’écoulent de frétillants ruisseaux, coulent de splendides cascades, serpentent de paisibles rivières… Là où souvent, dans un seul et même panorama, on peut à la fois admirer la splendeur d’une fière montagne et deviner le reflet, sublime, de la mer. , Evasion en Hérault : la Vallée de la Buèges, perle du Haut-Languedoc | Métropolitain

Images d'illustration du mot « deviner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « deviner »

Langue Traduction
Anglais to guess
Espagnol adivinar
Italien indovinare
Allemand raten
Chinois 猜测
Arabe للتخمين
Portugais adivinhar
Russe угадать
Japonais 推測する
Basque asmatzeko
Corse indivinà
Source : Google Translate API

Synonymes de « deviner »

Source : synonymes de deviner sur lebonsynonyme.fr
Partager