La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « parfaitement »

Parfaitement

Définitions de « parfaitement »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARFAITEMENT, adv.

I. − Adv. de manière. D'une manière parfaite.
A. − [Parfaitement modifie un terme désignant une propriété en rapport avec une échelle de valeurs, compatible avec l'idée de limite supérieure, et marque que cette limite est atteinte]
1. [Parfaitement modifie un terme impliquant une appréciation positive; corresp. à parfait1I B 1]
a) [Selon des critères d'ordre quantitatif, physique, matériel] Synon. de comme il faut, complètement, entièrement, intégralement, pleinement, totalement, tout-à-fait; anton. fragmentairement, grossièrement, incomplètement, partiellement, sommairement.Un pin magnifique, ayant le corps parfaitement droit, pas un seul noeud (Maine de Biran,Journal, 1816, p.200).Lorsque le vernis est convenablement sec et parfaitement dur (Nosban,Manuel menuisier, 1857, p.190).Une mosaïque parfaitement unie, faite de jolis galets si bien rejoints entre eux qu'elle est polie comme un miroir (T'Serstevens,Itinér. esp., 1933, p.165).V. finement B ex. de Goncourt.
SYNT. Parfaitement adapté, approprié, conforme; parfaitement analogue, identique, semblable; parfaitement distinct, isolé, visible; parfaitement égal, équilibré, immobile, rond; parfaitement éclairé, lisse, net, poli, pur, régulier, transparent; parfaitement clos, étanche, vide; parfaitement conservé, constitué, guéri, homogène, intact, sain; distinguer, entendre, reconnaître, voir parfaitement; ressembler parfaitement à.
b) [Selon des critères d'ordre esthétique, intellectuel, affectif, éthique, social] Synon. de admirablement, correctement, exactement, exemplairement, extraordinairement, impeccablement, incomparablement, infailliblement, merveilleusement, prodigieusement, splendidement, à la perfection, le mieux du monde; anton. approximativement, incorrectement, inexactement, lamentablement, médiocrement.Les femmes de Littré et de Proudhon sont parfaitement et profondément pieuses (Goncourt,Journal, 1864, p.111).Vous croyez possible, Chéri, que deux êtres soient parfaitement unis, sans un nuage? (Maurois,Climats, 1928, p.278).Il est parfaitement, évidemment vrai que, d'un beau vers, on ne puisse changer ni déplacer un mot (Gide,Journal, 1933, p.1158).La déclamation comporte l'art de dire juste, d'articuler parfaitement et de prononcer clairement (...). Seul un long travail (...) peut donner cette diction parfaite (Arts et litt., 1936, p.64-11).
SYNT. Parfaitement assorti, beau, dessiné, imité, joué; parfaitement certain, clair, cohérent, connu, convaincu, décidé, défini, déterminé, établi, étudié, exact, juste, logique, lucide, organisé, renseigné, réussi, satisfaisant, simple, sûr; parfaitement aimable, bien, calme, content, doux, heureux, satisfait, tranquille; parfaitement bon, désintéressé, honnête, innocent, sincère, vertueux; parfaitement convenable, correct, digne, justifié, légitime, libre, naturel, normal; parfaitement capable de, maître de soi; aller, comprendre, connaître, convenir, s'entendre, recevoir, réussir, savoir parfaitement; avoir parfaitement raison; se rendre parfaitement compte; convenir, correspondre parfaitement à; s'accorder, être parfaitement d'accord avec; être parfaitement en harmonie, en règle avec.
Expressions
Aussi parfaitement que possible; la chose est parfaitement possible; c'est chose parfaitement possible; il est parfaitement possible que... Pour accomplir, aussi parfaitement que possible, leur tâche d'éducateurs, un contact étroit et fréquent des parents et des maîtres est une nécessité impérieuse (Encyclop. éduc., 1960, p.133).
Ça/cela m'est parfaitement égal (de); il lui est parfaitement égal de. L'on voyait qu'il lui était parfaitement égal d'être ici ou là (Gautier,Fracasse, 1863, p.14).Je disparaîtrai ou je resterai, ce qui m'est parfaitement égal, pourvu que je ne demeure pas dans l'angoisse (Mallarmé,Corresp., 1868, p.273).
2. [Corresp. à parfait1I B 2; parfaitement modifie un terme impliquant un jugement négatif (gén. avec une nuance iron.)] Synon. de extrêmement, souverainement, supérieurement, suprêmement, terriblement.Je veux! Personne ne m'a dit encore ce mot. Il me semble très ridicule, parfaitement ridicule (Balzac,Langeais, 1834, p.287).Des livres profondément insignifiants, et parfaitement inutiles en dehors du collège (Renan,Avenir sc., 1890, p.114).Le hasard (...) tient la balance exactement horizontale et se propose, face à la justice proportionnelle, qui calcule les bienfaits en fonction des mérites, comme parfaitement inique (Jeux et sports, 1967, p.465).
SYNT. Parfaitement absurde, faux, inadmissible, inconnu, oublié, stupide; parfaitement étranger, froid, indifférent, seul; parfaitement ennuyeux, incapable, insignifiant, vain.
B. − [Corresp. à parfait1I C] En personne (moralement) parfaite. Maurice se conduit parfaitement. Il vaut cent fois mieux que l'an dernier (E. de Guérin,Lettres, 1839, p.251).
C. − [Corresp. à parfait1I D] Synon. de absolument, divinement, idéalement, purement.Dieu est celui qui est. −Par le corps de Bacchus, reprit l'autre, il est parfaitement et universellement (A. France,Puits ste Claire, 1895, p.212).
Rem. (pour les empl. A, B, C supra). Je suis très-parfaitement ou bien parfaitement convaincu (...). Les mots parfait et parfaitement ne peuvent pas être modifiés en plus ni en moins; car on ne peut rien ajouter à ce qui est parfait (Molard, Mauv. lang. corr., 1810, p.197). Cependant, certains aut. négligent cette observation, avec ou sans hésitation. Ce jour-là, nous avons été plus parfaitement −si parfaitement peut comporter du plus ou du moins −heureux que jamais (Mérimée, Lettres à une inconnue, t.1, 1843, p.174). Tout le monde s'en est, plus ou moins parfaitement, mais très bien tiré (Brillant, Probl. danse, 1953, p.109).
II. − Adv. d'affirmation. [Pour marquer fortement l'approbation, la confirmation, parfois avec une nuance de défi] Synon. de bien sûr/fort bien/très bien/tout à fait, certainement, certes, en effet, incontestablement, oui, sûrement.Ah! oui, le succès était dans la rupture! (...) ils l'accusaient de les avoir paralysés, de les avoir exploités, parfaitement! Exploités (Zola,OEuvre, 1886, p.363).−Mon père vous attendra à dix heures... c'est cela... c'est entendu... oui, oui... ici... parfaitement... (H. Bataille,Maman Colibri, 1904, I, 2, p.5).M. Mayer approuve des sourcils, pique, par-ci, par-là, des «bien», des «très bien», des «parfaitement» (Duhamel,Journal Salav., 1927, p.126).V. bonbon ex. 1.
Prononc. et Orth.: [paʀfεtmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1050 «d'une manière excellente et complète» parfitement (Alexis, éd. Chr. Storey, 23 et 288); 2. ca 1260 «complètement, totalement» parfaitement (Philippe de Novare, Quatre Ages, éd. M. de Fréville, 196); 3. 1784 adv. d'affirmation (Diderot, Est-il bon? Est-il méchant? III, 5, p.279). Dér. de parfait1*; suff. -(e)ment2*. Fréq. abs. littér.: 5626. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 8282, b) 8700; xxes.: a) 6912, b) 8040.

Wiktionnaire

Adverbe - français

parfaitement \paʁ.fɛt.mɑ̃\

  1. D’une manière parfaite.
    • Comme je vous aime parfaitement, je pense être aimé de vous de la même sorte. — (Jean-Louis Guez de Balzac, liv. IV, lett. 12)
    • Vous êtes pour moi toutes choses, et jamais on n’a été aimée si parfaitement d’une fille bien-aimée que je le suis de vous. — (Marquise de Sévigné, 20 sept. 1684.)
    • C’est à la cour que l’on sait parfaitement ne faire rien, ou faire très peu de chose pour ceux que l’on estime beaucoup. — (Jean de la Bruyère, VIII.)
  2. D'une manière exacte.
    • Paolo m'attend déjà devant les portes tournantes pour la pause-déjeuner. Il a son regard agacé des jours où je ne suis pas parfaitement à l'heure. — (Viola Veloce, Meurtres à la pause-déjeuner, traduit de l'italien par Fanchita Gonzalez Battle, Paris : Éditions Liana Levi, 2015)
  3. D’une manière complète ou totale.
    • En outre, la conception de l’autodéschisteur doit être telle que le blocage des dispositifs d’évacuation par la matière à éliminer soit impossible. Il doit être parfaitement automatique. — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, p. 71)
    • Depuis des mois on savait parfaitement à Paris que la dénonciation par Hitler des accords de Locarno et la remilitarisation de la Rhénanie pouvaient survenir d'un moment à l'autre. — (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, p.162)
    • Le diaspore, de structure analogue (l'aluminium remplaçant le fer), se présente en cristaux lamellaires parfaitement clivables (parfois taillés pour la bijouterie, malgré leur fragilité) donnant des lamelles flexibles, et en agrégats écailleux. — (Jean-Paul Poirot, Minéralia: les minéraux & les pierres précieuses du monde, Éditions Artemis, 2004, p. 68)
    • Elle [Mme de Longueval] haïssait bien parfaitement notre Montataire. — (Marquise de Sévigné, 25 octobre 1688.)
    • Aussi impossible, lui répliqua l’autre, que d’être parfaitement habile, parfaitement fort, parfaitement puissant, parfaitement heureux. — (Voltaire, Memnon.)
  4. (Absolument) Oui. — Note : Se dit comme réponse affirmative, en insistant sur l’affirmation.
    • La proposition vous convient-elle ? — Parfaitement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARFAITEMENT. adv.
D'une manière parfaite. Il joue parfaitement du violon. Il écrit parfaitement. Il s'acquitte parfaitement bien de son devoir. Il signifie quelquefois D'une manière complète, totale. Il est parfaitement ridicule. Il est parfaitement guéri. Il s'emploie comme réponse affirmative, au sens de Oui. Approuvez-vous ce projet? Parfaitement.

Littré (1872-1877)

PARFAITEMENT (par-fè-te-man) adv.
  • 1D'une manière parfaite. Comme je vous aime parfaitement, je pense être aimé de vous de la même sorte, Guez de Balzac, liv. IV, lett. 12. Vous êtes pour moi toutes choses, et jamais on n'a été aimée si parfaitement d'une fille bien-aimée que je le suis de vous, Sévigné, 20 sept. 1684. C'est à la cour que l'on sait parfaitement ne faire rien, ou faire très peu de chose pour ceux que l'on estime beaucoup, La Bruyère, VIII.
  • 2D'une manière complète, totale. Qui vous ouvrirait le paradis ne vous obligerait pas parfaitement ? Pascal, Prov. IX. Bonjour, ma très parfaitement chère ; je suis toute occupée de vous, de votre amitié, de votre santé, Sévigné, 22 sept. 1680. Elle [Mme de Longueval] haïssait bien parfaitement notre Montataire, Sévigné, 25 oct. 1688. Je viens d'écrire au chevalier ; il m'a parfaitement oubliée, Sévigné, 12 juin 1680. Voici un temps de justice et de clémence ; on prend plaisir à faire non-seulement ce qui est bien, mais ce qui est parfaitement bien, Sévigné, 17 avr. 1682. Aussi impossible, lui répliqua l'autre, que d'être parfaitement habile, parfaitement fort, parfaitement puissant, parfaitement heureux, Voltaire, Memnon.
  • 3Parfaitement se dit comme réponse affirmative, dans le sens de oui, en insistant sur l'affirmation. La proposition vous convient-elle ? - Parfaitement.

HISTORIQUE

XIe s. Parfitement se ad à Deu cumandet [il s'est recommandé à Dieu], St-Alexis, LVIII.

XIIe s. Parfitement se deit sages hum purpenser, Quant il comence rien, bien puisse parfiner, Th. le mart. 82.

XIIIe s. Bien pleinement et parfectement dire, Latini, Trésor, p. 470.

XVe s. Il fut si très parfaitement et oultrageusement courroucé, qu'il ne scavoit nullement tenir maintien, Perceforest, t. I, f° 136.

XVIe s. La parfaittement belle et bonne temperature de sa personne, Amyot, Alcib. 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « parfaitement »

Parfaite, et le suffixe ment ; bourg porfaitemen ; prov. perfeitament ; esp. perfectamente ; port. perfeitamente ; ital. perfettamente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de parfait, par son féminin parfaite, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parfaitement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parfaitement parfɛtmɑ̃

Fréquence d'apparition du mot « parfaitement » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « parfaitement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « parfaitement »

  • Une jarre parfaitement conservée retrouvée sous le futur escalier de la médiathèque de Grasse
    Nice-Matin — Une jarre parfaitement conservée retrouvée sous le futur escalier de la médiathèque de Grasse - Nice-Matin
  • Elle est si parfaitement laide qu’elle devient vraiment jolie dans son miroir déformant.
    Sacha Guitry
  • Nous ne désirerions guère de choses avec ardeur, si nous connaissions parfaitement ce que nous désirons.
    François de La Rochefoucauld — Maximes
  • La seule perfection qu’atteignent les êtres humains, c’est de connaître parfaitement leurs imperfections.
    Eric McCorman — Motel paradise
  • Comment obtenir la béatitude ? En disant Dada. Comment devenir célèbre ? En disant Dada. D’un geste noble et avec des manières raffinées. Jusqu’à la folie. Jusqu’à l’évanouissement. Comment en finir avec tout ce qui est journalisticaille, anguille, tout ce qui est gentil et propret, borné, vermoulu de morale, européanisé, énervé ? En disant Dada. Dada c’est l’âme du monde, Dada c’est le grand truc. Dada c’est le meilleur savon au lait de lys du monde. Dada Monsieur Rubiner, Dada Monsieur Korrodi, Dada Monsieur Anastasius Lilienstein. Cela veut dire en allemand : l’hospitalité de la Suisse est infiniment appréciable. Et en esthétique, ce qui compte, c’est la qualité. Je lis des vers qui n’ont d’autre but que de renoncer au langage conventionnel, de s’en défaire. Dada Johann Fuchsgang Goethe. Dada Stendhal, Dada Dalaï-lama, Bouddha, Bible et Nietzsche. Dada m’Dada. Dada mhm Dada da. Ce qui importe, c’est la liaison et que, tout d’abord, elle soit quelque peu interrompue.Je ne veux pas de mots inventés par quelqu’un d’autre. Tous les mots ont été inventés par les autres. Je revendique mes propres bêtises, mon propre rythme et des voyelles et des consonnes qui vont avec, qui y correspondent, qui soient les miens. Si une vibration mesure sept aunes, je veux, bien entendu, des mots qui mesurent sept aunes. Les mots de Monsieur Dupont ne mesurent que deux centimètres et demi. On voit alors parfaitement bien comment se produit le langage articulé. Je laisse galipetter les voyelles, je laisse tout simplement tomber les sons, à peu près comme miaule un chat… Des mots surgissent, des épaules de mots, des jambes, des bras, des mains de mots. AU. OI. U. Il ne faut pas laisser venir trop de mots. Un vers c’est l’occasion de se défaire de toute la saleté. Je voulais laisser tomber le langage lui-même, ce sacré langage, tout souillé, comme les pièces de monnaie usées par des marchands. Je veux le mot là où il s’arrête et là où il commence. Dada, c’est le coeur des mots. Toute chose a son mot, mais le mot est devenu une chose en soi. Pourquoi ne le trouverais-je pas, moi ? Pourquoi l’arbre ne pourrait-il pas s’appeler Plouplouche et Plouploubache quand il a plu ? Le mot, le mot, le mot à l’extérieur de votre sphère, de votre air méphitique, de cette ridicule impuissance, de votre sidérante satisfaction de vous-mêmes. Loin de tout ce radotage répétitif, de votre évidente stupidité.Le mot, messieurs, le mot est une affaire publique de tout premier ordre.
    Hugo Ball —  Manifeste littéraire
  • L’alternative dialectique est une méthode scientifique parfaitement respectable.
    Roy Lewis — Pourquoi j’ai mangé mon père
  • La compétition sportive est une parabole qui illustre parfaitement la grande course de la vie.
    Claude Lelouch — Itinéraire d'un enfant très gâté
  • J’ai toujours remis au surlendemain ce que j’aurais parfaitement pu faire l’avant-veille.
    Alphonse Allais — Le chat noir
  • Autorisation de se tuer, seulement au parfaitement heureux.
    Paul Valéry
  • La littérature est parfaitement inutile : sa seule utilité est qu'elle aide à vivre.
    Claude Roy — Défense de la littérature
Voir toutes les citations du mot « parfaitement » →

Traductions du mot « parfaitement »

Langue Traduction
Anglais perfectly
Espagnol perfectamente
Italien perfettamente
Allemand perfekt
Chinois 完美
Arabe تماما
Portugais perfeitamente
Russe в совершенстве
Japonais 完全に
Basque primeran
Corse perfettamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « parfaitement »

Source : synonymes de parfaitement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « parfaitement »

Combien de points fait le mot parfaitement au Scrabble ?

Nombre de points du mot parfaitement au scrabble : 19 points

Parfaitement

Retour au sommaire ➦