Supérieurement : définition de supérieurement


Supérieurement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SUPÉRIEUREMENT, adv.

A. − Vieilli. Dans la partie la plus haute, la plus élevée. Anton. inférieurement.Cette graine se présente sous la forme d'une sorte de cloche cylindrique dans le bas, et terminée supérieurement par une pyramide très surbaissée à huit angles (Al. Brongniart, Graines foss., 1876, p. 28).
B. − En empl. superl. [Dans un cont. laud.] Dont la valeur, la qualité se situent au plus haut degré. Synon. admirablement, éminemment, excellemment, merveilleusement, suprêmement.Être supérieurement doué, intelligent. Vos Montagnards comblent une lacune dans l'histoire. Le sujet est merveilleusement choisi et traité supérieurement (Hugo, Corresp., 1867, p. 86).Louis-Napoléon (...) mena une politique supérieurement habile pour servir ses desseins (Vedel, Dr. constit., 1949, p. 80).
Rare, en empl. compar. Supérieurement à.Ces deux auteurs ont écrit sur la même matière, mais l'un bien supérieurement à l'autre (Ac.).
[En empl. superl.] Être supérieurement ennuyeux, gros. Bête, la petite, très bête, supérieurement bête (Huysmans, Marthe, 1876, p. 18).Guernica (...) a été pendant quatre ou cinq ans le symbole de la destruction et du massacre guerriers; mais nous avons vu, depuis, d'autres démolitions et hécatombes supérieurement organisées (T'Serstevens, Itinér. esp., 1933, p. 330).
C. − D'une manière qui dénote un sentiment de supériorité. Hausser supérieurement les épaules (Laforgue, Moral. légend., 1887, p. 192).
Prononc. et Orth.: [sypeʀjœ ʀmɑ ̃]. Ac. 1694, 1718: superieurement; dep. 1740 -pé-. Étymol. et Hist. 1. a) 1604 « d'une manière qui l'emporte sur autre chose » (J. Pallet, Dict. très ample de la lang. espagnole et françoise); b) 1734 absol. et sans idée de compar. « excellemment » (Crebillon fils, L'Écumoire, p. 188); 2. 1784 « dans la partie supérieure » (Diderot, Éléments de physiol., p. 197). Dér. de supérieur*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér.: 136.

Supérieurement : définition du Wiktionnaire

Adverbe

supérieurement \sy.pe.ʁjœʁ.mɑ̃\

  1. D’une manière supérieure.
    • Fléchier et Marsolier ont fait la Vie du cardinal Ximenès, mais l’un supérieurement à l’autre, — (Richelet, Dict.)
  2. (Absolument) (Sans comparaison exprimée) D’une manière excellente, parfaitement.
    • Polybe, qui a écrit si supérieurement la guerre de Rome et de Carthage, — (Voltaire, Mœurs, Premiers peuples.)
    • Mme Denis a joué supérieurement dans une bagatelle intitulée la Comtesse de Givri ou Charlot, — (Voltaire, Lett. Voisenon, 19 oct. 1767.)
    • Je ne m’informe point si vous êtes versé dans l’art de l’escrime, ni si vous vous sentez en état de tenir tête à un homme qui a dans l’Europe la réputation de manier supérieurement les armes, et qui, s’étant battu cinq ou six fois en sa vie, a toujours tué, blessé, ou désarmé son homme. — (Jean-Jacques Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, 1761, première partie, Lettre LVII de Julie)
    • Nous vivons depuis mai 1958 sur la plus grande duperie de l'histoire et depuis octobre 1962 sur la plus grande imposture. La cause du mal c'est la volonté tenace, bien que supérieurement camouflée, du Général de Gaulle. Il faut donc dénoncer à la masse, sans subterfuges et sans faux-fuyants, le responsable du mal dont meurent la République et la Liberté. — (Édouard Lebas, Combat, 17 mars 1963)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Supérieurement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUPÉRIEUREMENT. adv.
D'une manière supérieure à. Ces deux auteurs ont écrit sur la même matière, mais l'un bien supérieurement à l'autre. Il s'emploie aussi absolument et sans qu'il y ait de comparaison exprimée; il signifie alors Très bien, parfaitement. Cet homme écrit supérieurement. Il peint, il chante, il danse supérieurement. Il joue supérieurement du violon.

Supérieurement : définition du Littré (1872-1877)

SUPÉRIEUREMENT (su-pé-ri-eu-re-man) adv.
  • 1D'une manière supérieure. Fléchier et Marsolier ont fait la Vie du cardinal Ximenès, mais l'un supérieurement à l'autre, Richelet, Dict.
  • 2Absolument et sans comparaison exprimée, d'une manière excellente, parfaitement. Polybe, qui a écrit si supérieurement la guerre de Rome et de Carthage, Voltaire, Mœurs, Premiers peuples. Mme Denis a joué supérieurement dans une bagatelle intitulée la Comtesse de Givri ou Charlot, Voltaire, Lett. Voisenon, 19 oct. 1767. Qui a la réputation de manier supérieurement les armes, Rousseau, Hél. I, 57.

REMARQUE

On a employé supérieurement avec de et un substantif, comme infiniment avec de. Comme vous avez supérieurement d'adresse, vous dérouterez facilement l'artifice, Genlis, Théât. d'éd. l'Intrigante, I, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « supérieurement »

Étymologie de supérieurement - Littré

Supérieure, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de supérieurement - Wiktionnaire

Dérivé de supérieur, par son féminin supérieure, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « supérieurement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
supérieurement syperiœrœmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « supérieurement »

  • Face à une équipe de Carcassonne supérieurement armée physiquement, les jeunes Damiers ont connu bien des tracas. Privés de ballons, dominés en touche, ils ont dû s’en remettre à la mêlée qui est la grosse satisfaction du match. Connaissant des difficultés pour basculer de la phase d’attaque à celle défensive, les jeunes appaméens ont subi des relances meurtrières menées avec précision par les Audois. ladepeche.fr, Carcassonne trop fort pour le SC Pamiers - ladepeche.fr
  • Pour le scientifique, qui a, entre autres, travaillé sur le VIH, cette molécule « supérieurement intéressante inhibe pas mal de virus ». Elle a notamment été « utilisée dans le traitement du SARS (CoV-1) apparu à Hong Kong, en 2003 ».  Les études des Chinois et celle, reproduite à une infime échelle, par l’infectiologue Didier Raoult, montrent que l’hydroxychloroquine « réduit le portage viral de 12 jours en moyenne à 5-6 jours » ; qu’elle « empêche donc le virus de progresser ».  « Cela peut changer la donne en termes de mortalité » assure Pierre Charneau qui attend « des résultats quantitatifs » de l’étude chinoise sur l’hydroxychloroquine. Non sans remarquer qu’« une grande étude est attendue pour en confirmer la validité médicale ».  www.lamontagne.fr, Coronavirus et chloroquine : "Des résultats qui peuvent changer la donne" - Paris (75000)
  • Ses pairs en arabisme ont, de leur côté, rivalisé d’astuces pour se défausser. Le Maghreb et l’Afrique sub-saharienne invoquent l’éloignement géographique dans une planète mondialisée ainsi d’ailleurs que l’État indonésien relégué au bout des continents. Les ex-républiques islamiques de l’URSS ne se croient pas concernées, tenues en laisse comme elles le sont par leurs nouveaux maîtres. Quant aux régimes supérieurement intelligents du Moyen-Orient et principaux intéressés, ils ont choisi, malgré de fausses et fracassantes récriminations, ce qu’on appelle pudiquement la « real politic » comme preuve de leur progressisme éclairé. Premiers concernés, la Jordanie et l’Égypte ont fini par consentir un traité aussi provisoire que le permet l’épithète, tandis que les Émirats du Golfe souscrivent à leur tour à un apaisement calculé dans le but, sans doute, de préserver leurs acquis faits de gratte-ciels à défier le soleil et d’une économie artificielle propre à s’effriter dès l’apparition du premier virus, fût-il microbien ou pétrolier. L'Orient-Le Jour, Le loup et l’agneau - L'Orient-Le Jour
  • Il s’agit ici d’un retournement supérieurement hypocrite d’une pratique déloyale normalement attribuée aux réactionnaires et appelée « gaslighting ». Il faut comprendre le jargon pour entrer dans cet univers mental très particulier. Ce terme, dérivé d’un film américain de 1944, Gaslight, littéralement « éclairage au gaz », mais connu en France sous le titre Hantise, représente une forme de manipulation psychologique amenant quelqu’un à douter de sa propre raison et à nier ce qu’il voit devant lui. Nous sommes donc invités à nier l’existence de la cancel culture – sous peine, bien sûr, d’être annulés, virés ou boycottés à notre tour. Causeur, Twitter est le vrai rédacteur en chef des journaux progressistes - Causeur
  • Le lendemain, ils étaient tout aussi nombreux à se retrouver pour un après-midi festif sous un soleil radieux autour d’une plancha supérieurement préparée par le chef Alain et par Bruno, son premier commis de cuisine. Ce fut l’occasion de revivre en toute connivence la solidarité et les exploits de la saison dernière, d’intégrer les nouveaux, de saluer une dernière fois le président sortant et de célébrer dignement l’accession méritée à l’échelon supérieur, la Fédérale 3, pour la quatrième fois dans l’histoire centenaire du club. nrpyrenees.fr, Sur les bords de la Banive - nrpyrenees.fr

Traductions du mot « supérieurement »

Langue Traduction
Corse superiore
Basque superiorly
Japonais 優れて
Russe сверху
Portugais superiormente
Arabe بشكل متفوق
Chinois 优越地
Allemand überlegen
Italien superiormente
Espagnol mejor
Anglais superiorly
Source : Google Translate API

Synonymes de « supérieurement »

Source : synonymes de supérieurement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « supérieurement »



mots du mois

Mots similaires