La langue française

Omission

Définitions du mot « omission »

Trésor de la Langue Française informatisé

OMISSION, subst. fém.

A. − Action d'omettre, d'oublier (volontairement ou non) de faire ou de mentionner quelque chose qu'il aurait été utile de mentionner ou de faire; résultat de cette action. Synon. négligence, oubli, lacune.Tout va bien, et sauf erreur ou omission je ne vois guère que moi et vous... et encore, vous (Pailleron,Âge ingrat, 1879, ii, 10, p.82).Ce témoignage ne supportait aucune omission (Camus,Actuelles I, 1944-48, p.14):
1. L'omission absolue de mon nom n'a été, dites-vous, qu'un oubli, une distraction. Mon Dieu! j'y consens de tout mon coeur, si cela peut vous être profitable. Bloy,Journal, 1894, p.141.
B. − Spécialement
1. DROIT
a) DR. FISC. ,,Soustraction totale ou partielle d'un bien à l'assiette d'un impôt direct, du fait volontaire ou involontaire du contribuable`` (Cap. 1936):
2. Lorsque je commençai à étudier les lois fiscales, dit M. Mollien dans ses mémoires, je fus effrayé de ce que j'y trouvai: des amendes, des emprisonnements, des punitions corporelles mises à la disposition de tribunaux spéciaux pour de simples omissions... Tocqueville,Anc. Rég. et Révol., 1856, p.272.
b) DR. PÉNAL. Délit d'omission, omission d'assistance. Délit de non assistance à personne en danger. Le médecin qui se refuse à donner ses soins à un malade ou à un blessé en danger grave commet le délit d'omission de porter secours (Lemeunier1969).
2. GRAMM. [Dans une partie de discours] Fait de ne pas mentionner un mot, un outil grammatical à la place où on l'attend habituellement. Omission de l'adverbe, du pronom, de la négation. L'omission de l'article est fréquente devant des noms allant par couples (souvent antithétiques): Patrons et ouvriers sont d'accord (Grev.1975, p.305, § 336).
3. THÉOLOGIE
a) (Péché, faute) par omission, d'omission; pécher par omission. (Fait de) s'abstenir de faire le bien, une bonne oeuvre; non observation d'un précepte commandé par Dieu ou par l'Église. Quand on ne prie pas pour les défunts, on se rend coupable du crime d'omission le plus énorme (Bloy,Journal, 1899, p.366):
3. Quand on pense à tout ce qu'on pourrait faire et qu'on ne fait pas! Toutes les occasions qu'on laisse échapper! On n'a pas l'idée, pas l'élan; au lieu d'être ouvert on est fermé; c'est ça le plus grand péché: le péché par omission. Beauvoir,Mandarins, 1954, p.70.
Rem. Péché par omission s'oppose à péché de commission (v. Amiel, Journal, 1866, p.183).
P. ext. (Fait d') être responsable d'un manque, d'un oubli.
[P. méton.] (Fait de) comporter des manques, des oublis. Quand elle mentait son récit péchait soit par insuffisance, omission, invraisemblance, soit par excès au contraire de petits faits destinés à le rendre vraisemblable (Proust,Prisonn., 1922, p.179).
b) (Mensonge), mentir par omission. (Action de) taire la vérité, (d')empêcher qu'elle ne soit révélée en gardant le silence. Je prendrai parti aujourd'hui même, j'en ai assez de mentir par omission (Bernanos,Joie, 1929, p.691):
4. ... à mon retour à la pension, je n'ai pas osé parler à papa de cette rencontre! Sans doute était-ce mal de lui cacher ce qui me laissait un tel souvenir que je ne pouvais plus penser à rien d'autre. Mais quand, un peu plus tard, je me suis accusée devant l'abbé de ce «mensonge par omission» il m'a plutôt rassurée; il est vrai que je lui apprenais en même temps mes fiançailles. Gide,École femmes, 1929, p.1260.
Prononc. et Orth.: [ɔmisjɔ ̃]. Ac. 1694: obmission ,,on prononce omission``; 1718: obmission ,,on prononce omission et la plupart l'écrivent ainsi``; dep. 1740: omission. Étymol. et Hist. 1315 (in Rolls of Parlt, I, 338/2 d'apr. NED); ca 1350 (Gilles li Muisis, Poésies, éd. Kervyn de Lettenhove, t.1, p.135); rare av. le xvies. Empr. au b. lat. omissio, -onis «id.» (fin ives.), formé sur le supin omissum de omittere, v. omettre. Fréq. abs. littér.: 129.

Wiktionnaire

Nom commun

omission \ɔ.mi.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’omettre.
    • Faire une omission, une omission volontaire et coupable.
    • C’est une omission grave.
    • Sauf erreur ou omission.
    • Mentir par omission.
    • S’ils refusent publiquement (et je vois d’ici, je palpe d’ici, je mesure d’ici le monceau ordonné de leurs belles raisons, de leurs nobles raisons de refuser la marche parmi nous), alors le moindre adolescent comprendra qu’ils ont en vérité choisi, qu’ils préfèrent réellement —et non par erreur, et non par omission, et non par aveuglement guérissable— leur confort spirituel, et les garanties temporelles de leur confort, aux questions bassement humaines. — (Paul Nizan, Les Chiens de garde, 1932, page 42)
  2. (Par extension) La chose omise.
    • […] il narra, en une esquisse sommaire et avec les omissions et les inexactitudes naturelles à son genre de mentalité, la série de ses aventures. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 388 de l’éd. de 1921)
    • (Religion) Péché d’omission ou par omission : Péché qui consiste à ne pas faire ce qui est commandé.
    • La réalité quotidienne, c’est la routine, l’hypocrisie, l’omission […], l’indifférence, le pacte dans l’ombre avec la mort. — (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, p. 350)

Nom commun

omission \əʊ.ˈmɪʃ.ən\

  1. Omission.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OMISSION. n. f.
Action d'omettre. Faire une omission. Omission volontaire et coupable. C'est une omission grave. Suppléer aux omissions. Sauf erreur ou omission. Il désigne aussi la Chose omise. Signaler les omissions que l'on remarque dans un ouvrage. En termes de Théologie, Péché d'omission ou par omission, Péché qui consiste à ne pas faire ce qui est commandé.

Littré (1872-1877)

OMISSION (o-mi-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Action d'omettre. L'omission d'un principe mène à l'erreur ; ainsi il faut avoir la vue bien nette pour voir tous les principes, Pascal, Pensées, part. I, art. 10.
  • 2La chose omise. Une omission importante. Un passage positif vaut mieux tout seul que cent omissions, Bossuet, 2e instr. sur les passages, 68e pass.
  • 3 Terme de jurisprudence. Manquement à une chose exigée par la loi, et qui, dans certains cas, entraîne la nullité.
  • 4 Terme de théologie. Les péchés d'omission et les péchés de commission : les premiers, qui consistent à ne pas faire les bonnes œuvres auxquelles on est obligé ; les seconds, qui sont de commettre le mal qu'on doit éviter. Mes pires fautes ont été d'omission : j'ai rarement fait ce qu'il ne fallait pas faire, et malheureusement j'ai plus rarement fait ce qu'il fallait, Rousseau, Conf. X.

HISTORIQUE

XVIe s. Autant trouveras-tu de pechez en ta vie, de passions en ton ame, et d'omissions en ton devoir, Amyot, De la curios. 2. Ce sont deux omissions qui s'offrent à moy souvent en leurs discours [des stoïciens], Montaigne, II, 302.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « omission »

(1350) Du latin omissio. Venant lui-même du verbe latin omittere « oublier ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin omissio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. omissionem, de omissum, supin de omittere, omettre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « omission »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
omission ɔmisjɔ̃

Citations contenant le mot « omission »

  • On est souvent injuste par omission. De Marc-Aurèle
  • Il n'y a guère que ceux qui se taisent qui disent parfois la vérité, par omission. De Olivier Razel / Le temps qu'il faut
  • L’entreprise autobiographique entraîne de grandes inexactitudes puisque l’on pèche souvent par omission, volontairement ou non. De Patrick Modiano / entretien Gallimard - octobre 2014
  • Le scandale n'est pas de dire la vérité, c'est de ne pas la dire tout entière, d'y introduire un mensonge par omission qui la laisse intacte au dehors, mais lui ronge, ainsi qu'un cancer, le coeur et les entrailles. De Georges Bernanos / Scandale de la vérité
  • La première chambre civile de la Cour de cassation procède à l’uniformisation du régime des sanctions civiles relatives au TEG en considérant qu’en cas d’omission de ce taux dans l’écrit constatant un contrat de prêt, comme en cas d’erreur, le prêteur peut être déchu de son droit aux intérêts dans la proportion fixée par le juge. , L’impérialisme de la déchéance du droit aux intérêts en tant que sanction de l’omission ou de l’erreur relative au TEG dans le contrat - Banque - Crédit | Dalloz Actualité
  • M. Sannino en a pris la tête, après un vote favorable en assemblée générale. Mais sans que les statuts prévoient expressément la possibilité, pour le président de l’Ordre, de présider aussi une telle entité commerciale. Une omission d’autant plus notable que, selon l’article 13.4 des statuts de l’ADEC, la rémunération de son président peut être indexée sur le chiffre d’affaires. « Cette rémunération peut consister en un traitement fixe ou proportionnel ou à la fois fixe et proportionnel au bénéfice ou au chiffre d’affaires », est-il écrit. Le Monde.fr, Prise illégale d’intérêts, train de vie… L’ordre des huissiers de justice et son président dans la tourmente
  • Apple a écopé d’une amende transactionnelle de 25 millions d’euros, a annoncé vendredi l’autorité de la concurrence (DGCCRF) au terme d’une enquête qui a conclu à des «pratiques commerciales trompeuses par omission» du géant américain de la technologie. , France - Monde | "Pratique commerciale trompeuse par omission" : Apple écope d’une amende de 25M€
  • Apple a écopé d'une amende transactionnelle de 25 millions d'euros, a annoncé vendredi l'autorité de la concurrence (DGCCRF) au terme d'une enquête qui a conclu à des "pratiques commerciales trompeuses par omission" du géant américain de la technologie. Le Point, Apple écope d'une amende de 25 millions d'euros pour "pratique commerciale trompeuse par omission" - Le Point
  • Mais bien au-delà de cette question de forme, la déclaration de guerre du chef du gouvernement pèche surtout par omission. Elle rejette toute la responsabilité de la crise du déficit public sur un seul homme, occultant de façon foncièrement malhonnête (il faut appeler les choses par leur nom…) le rôle des formations politiques et chefs de file qui, eux, ont conduit le pays à la ruine… Quelqu’un peut-il encore feindre d’ignorer qui a provoqué un énorme déficit budgétaire en faisant embaucher au fil des ans toute sa clientèle partisane et électorale dans les différentes administrations publiques ? Qui s’est obstiné à faire approuver une nouvelle échelle des salaires dans le secteur public, en faisant la sourde oreille à tous ceux qui mettaient en garde contre une telle mesure en proposant, mais en vain, que cette augmentation soit étalée sur trois ans afin, précisément, de ne pas aggraver le déficit public ? Peut-on en outre occulter la responsabilité de ceux qui n’ont pas su s’imposer lorsqu’ils étaient à la tête de l’exécutif pour stopper net l’effondrement qui pointait bel et bien à l’horizon ? Est-il possible de passer sous silence le comportement de ceux qui pendant plus de dix ans n’ont rien fait pour mettre un terme au déficit colossal dans le secteur de l’électricité ? L'Orient-Le Jour, Le péché par omission - L'Orient-Le Jour

Traductions du mot « omission »

Langue Traduction
Anglais omission
Espagnol omisión
Italien omissione
Allemand unterlassung
Chinois 省略
Arabe إغفال
Portugais omissão
Russe упущение
Japonais 省略
Basque hutsegite
Corse omissione
Source : Google Translate API

Synonymes de « omission »

Source : synonymes de omission sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « omission »

Omission

Retour au sommaire ➦

Partager