Omettre : définition de omettre


Omettre : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

OMETTRE, verbe trans.

A. − Ne pas faire ou ne pas mentionner, par oubli ou par négligence, quelque chose que l'on est censé faire ou mentionner.
1. Omettre + subst. ou pron.
a) Cour. Oublier ou négliger de mentionner (un ou plusieurs éléments). Synon. taire, passer sous silence.Alors, elle lui conta leurs amours. Dans un flot de paroles intarissables, revivant les moindres faits, s'animant à les revivre. Elle n'omettait rien, fouillait sa mémoire, ainsi que pour une confession (Zola,Rêve,1888, p.137):
1. Une académie serait utile, composée d'une vingtaine d'écrivains −si on en trouvait vingt −ayant à la fois le sens phonétique et le sens poétique de la langue. Au lieu de rendre des arrêts par prétérition, au lieu de se borner à omettre, dans un dictionnaire inconnu du public et déjà démodé quand il paraît, les mots de figure trop étrangère, elle agirait dans le présent, et les formes refusées ou bannies par elle seraient proscrites de l'écriture et du parler. Gourmont,Esthét. lang. fr.,1899, p.102.
Emploi pronom. passif. Ce détail ne peut, ne doit pas s'omettre (Boiste1834).
[Le compl. désigne le nom d'une pers.] Oublier de citer (quelqu'un) dans un texte, une énumération où il aurait dû logiquement trouver sa place. Il lui témoigna son aversion, en l'omettant dans son testament, où il faisait des legs à tous ses amis (Michelet,Hist. romaine,t.2, 1831, p.205).Cher vieux, Vallette me dit que je t'ai omis sur la liste des envois (Gide,Corresp.[avec Valéry], 1897, p.299).
b) Oublier quelque chose de manière généralement involontaire. En débouchant chez MM. Lafitte et Caillard, je m'aperçus que j'avais omis ma valise (Labiche,Deux papas,1845, i, 3, p.388).Mais la contrariété d'avoir omis cette brosse persista jusqu'à ce que le cocher, en s'arrêtant, rompit la chaîne de ces réminiscences et de ces regrets (Huysmans,À rebours,1884, p.172).
c) Littér., emploi pronom. réfl. S'oublier, faire acte d'abnégation. Tous ces travailleurs (...) ont une similitude, et la voici: le désintéressement. Marat s'oublie comme Jésus. Ils se laissent de côté, ils s'omettent, ils ne songent point à eux (Hugo,Misér.,t.1, 1862, p.856).
2. Omettre de + inf., omettre que + ind.Oublier, négliger de faire ou de mentionner quelque chose, délibérément ou non. Je viens vous souhaiter votre fête. Ce qui est bizarre, c'est que vous ayez omis de m'inviter (Hermant,M. de Courpière,1907, i, 11, p.10).Sans omettre que ces forages de tunnels minaient le sol dans tous les sens et menaçaient Paris d'effondrement (Romains,Hommes bonne vol.,1932, p.30).
B. − Excepter, exclure.
1. [Le compl. désigne une pers.] :
2. Jusqu'alors j'avais tout incliné, vu tous s'incliner devant moi (si j'omets Dédale; mais il était mon aîné de beaucoup. Au surplus, même Dédale me fut soumis). Gide,Thésée,1946, p.1450.
Emploi pronom. S'omettre de + subst.S'exclure (de):
3. ... on était agacé d'entendre accuser tout le monde, et probablement bien souvent sans aucune espèce de preuves, par quelqu'un qui s'omettait lui-même de la catégorie spéciale à laquelle on savait pourtant qu'il appartenait et où il rangeait si volontiers les autres. Proust,Temps retr.,1922, p.787.
2. [Le compl. désigne un inanimé] V. omis I B.Si l'on omet les théâtres qui, de toute tradition, ne ferment pas et continuent, les vacances, à jouer leur répertoire (Mallarmé,Dern. mode,1874, p.722).
Prononc. et Orth.: [ɔmεtʀ ̭], (il) omet [ɔmε]. Ac. 1694: obmettre; 1718: obmettre ,,quelques-uns prononcent et écrivent omettre``; dep. 1740: omettre. Étymol. et Hist. 1. 1337 omettre «laisser de côté quelque chose» (Saint-Hilaire, Arçay, A. Vienne ds Gdf. Compl.); 2. 1907 subst. masc. (Nouv. Lar. ill. Suppl.: omis. Terme employé pour désigner les jeunes gens qui, par omission, n'ont pas été inscrits sur les tableaux de recensement de leur classe). Empr., d'apr. mettre*, au lat.omittere «laisser aller; renoncer à», comp. de ob «devant» et mittere «envoyer, laisser aller». Fréq. abs. littér.: 283. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 387, b) 491; xxes.: a) 367, b) 387.

Omettre : définition du Wiktionnaire

Verbe

omettre \ɔ.mɛtʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Manquer, soit volontairement, soit involontairement, à faire ou à dire ce qu’on pouvait, ce qu’on devait faire ou dire.
    • L’on y rencontre aussi le courtier, […], sans omettre toute la tribu des maquignons interlopes, véritables propagateurs de maladies contagieuses. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Depuis fort longtemps, « on » oppose le Christianisme à l'Islam ! Depuis fort longtemps, « on » arbore les valeurs chrétiennes comme supérieures aux valeurs musulmanes en omettant sciemment les legs de ces dernières aux premières. — (Nas E. Boutammina, Sociologie du Français musulman : Perspectives d'avenir ?, BoD/Books on Demand, 2017, p. 27)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Omettre : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OMETTRE. (Il se conjugue comme METTRE.) v. tr.
Manquer, soit volontairement, soit involontairement, à faire ou à dire ce qu'on pouvait, ce qu'on devait faire ou dire. Je n'omettrai rien de ce qui dépendra de moi pour vous servir. Sans rien omettre. Il a omis ce qu'il y avait de plus important dans la cause. Il a omis une formalité nécessaire. Ce qui paraît avoir été oublié dans cette pièce, dans ce contrat, a été omis à dessein. J'ai omis de vous dire que votre ami est venu. J'omettais qu'il a fait, qu'il a dit telle chose.

Omettre : définition du Littré (1872-1877)

OMETTRE (o-mè-tr'. Il est de tradition, quand on dit le vers de Racine, Plaid. III, 3 : Je vais, sans rien omettre et sans prévariquer, Compendieusement énoncer, expliquer… qu'on prononce pédantesquement obmettre) v. a.

Se conjugue comme mettre.

  • 1Manquer à faire, à dire une chose. N'omettre à demander aucun des axiomes parfaitement évidents et simples, Pascal, Esprit géom. II. Je ne dois pas omettre en ce lieu que le P. Bourgoing a été longtemps confesseur de monseigneur le duc d'Orléans, Bossuet, Bourgoing. Je ne puis décrire toutes les grandes actions de M. de Turenne, et je voudrais n'en omettre aucune, Fléchier, Tur. Sans rien omettre de ses dévotions, Marie-Thérèse avait toute la complaisance qu'une femme doit à son époux, Fléchier, Mar.-Thér. On ne doit pas omettre que dans les divertissements des Amants magnifiques il se trouve une traduction de l'ode d'Horace donec gratus eram tibi, Voltaire, Vie de Molière.

    Absolument. Il affirme, et les autres ne nient pas, ils omettent, Voltaire, Philos. Somm. des quatre évang.

  • 2Omettre quelqu'un, ne pas le comprendre dans une énumération. Il ne faut pas omettre Lucain, dont le génie original a ouvert une route nouvelle ; il ne doit à personne ni ses beautés ni ses défauts, Voltaire, Ess. poés. ép. 4.
  • 3S'omettre, v. réfl. Être omis. Me faire écrire aux occasions chez le maréchal [de Villeroy], ce qui ne s'omet qu'en brouillerie ouverte, Saint-Simon, 392, 59.

REMARQUE

Omettre se construit avec à ou de : il a omis de faire cela ou à faire cela.

HISTORIQUE

XVIe s. Agis ayant, par despit, omis à faire le sacrifice accoustumé, Amyot, Lyc. 18. Et cependant ilz omettoient à dire ce qui estoit en luy le plus beau et le plus grand, Amyot, Péric. 73.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « omettre »

Étymologie de omettre - Littré

Lat. omittere, de ob, et mittere (voy. METTRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de omettre - Wiktionnaire

Du latin omittere
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « omettre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
omettre ɔmɛtr play_arrow

Conjugaison du verbe « omettre »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe omettre

Citations contenant le mot « omettre »

  • La carte n’est pas exhaustive. Certains lieux de baignades, fermés cet été en raison de la crise sanitaire, n’apparaissent pas. Toutefois, n’hésitez pas à mentionner, en commentaire, des plans d’eau que nous aurions pu omettre. , Tourisme | Lacs, plages et plans d’eau : où se baigner dans nos départements
  • Le gouvernement a tranché : omettre de porter un masque à partir de lundi dans tous les lieux publics clos pourra valoir une amende de 135 euros. Si le principe et la date de cette obligation étaient connus, face aux signaux d'un léger regain de l'épidémie de coronavirus, une incertitude courait sur la sanction en cas d'infraction. Sciences et Avenir, Masque obligatoire lundi: amende de 135 euros en cas d'infraction - Sciences et Avenir
  • Un voyageur est une espèce d'historien ; son devoir est de raconter fidèlement ce qu'il a vu ou ce qu'il a entendu dire ; il ne doit rien inventer, mais aussi il ne doit rien omettre. De François René de Chateaubriand
  • Voyager, comme raconter ou vivre, revient à choisir donc à omettre. De Claudio Magris / Entretien avec Filippe Otsatto, Nico Orengo, Gabriella Zani - Novembre 1998

Images d'illustration du mot « omettre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « omettre »

Langue Traduction
Corse omette
Basque baztertzen dituzte
Japonais 省略する
Russe опустить
Portugais omitir
Arabe حذف
Chinois 忽略
Allemand auslassen
Italien omettere
Espagnol omitir
Anglais omit
Source : Google Translate API

Synonymes de « omettre »

Source : synonymes de omettre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « omettre »



mots du mois

Mots similaires