La langue française

Engendrer

Définitions du mot « engendrer »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENGENDRER, verbe trans.

A.− Provoquer la genèse de.
1. En gén. [Le suj. désigne la matière comme porteuse de vie] Susciter l'apparition d'un phénomène vital. Tous les phénomènes (...) engendrés par les fermentations infinies et fécondes de la matière qui vit (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Inutile beauté, 1890, p. 1159).
1. Si la matière a engendré la vie, c'est qu'elle n'était pas tout à fait matière. L'hypothèse de la génération spontanée se heurte au fait que la matière, aujourd'hui, ne donne jamais naissance à la vie. Nul n'ignore comment le grand Pasteur a démontré, par une suite d'expériences rigoureuses, que les êtres vivants, même les plus rudimentaires, proviennent toujours d'être préexistants et semblables à eux. J. Rostand, La Vie et ses problèmes,1939, p. 191.
Absol. Et le sillon engendre et la fosse enfouit, Et tout se développe et tout s'évanouit (Hugo, Dieu,1885, p. 46).
2. [Le suj. désigne un être vivant] Donner la vie (généralement par voie sexuée) à un être de même espèce. Engendrer un fils. Le mystère des parents, certes, demeure toujours impénétrable, irréductible pour leur fils autant que celui des enfants pour ceux qui les ont engendrés (Arnoux, Crimes innoc.,1952, p. 90).L'enfant engendré par une union, ne laisse plus distinguer, dans sa substance unique, ce qui à l'origine appartenait à chacun (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 405):
2. « Aime ton père et ta mère, aime-les, respecte-les, car ils t'ont donné le jour, même s'ils ne sont pas bons pour toi. » Mais l'instituteur ne leur dit rien de pareil. Il leur dit : « Tu es un individu. Ton père et ta mère t'ont engendré, mais dès l'instant que tu es né, tu es un individu. » Barrès, Mes cahiers,t. 5, 1906-07, p. 236.
Absol. La faculté d'engendrer. L'amour implique la mort. Engendrer et enfanter, c'est mourir. Celui qui naît, tue (Michelet, Insecte,1857, p. 42).Ce n'est pas la mère qui est l'origine de ce qu'elle appelle son enfant, mais nourrice seulement de ce germe nouveau qui lui est mis. C'est le mâle qui engendre (Claudel, Euménides,1920, III, p. 970).
Rem. Dans cette accept. engendrer s'emploie le plus souvent à propos d'un être hum., plus rarement à propos d'un animal (cf. accoupler ex. 13).
P. anal.
MYTH. [À propos des dieux] Emploi pronom. réfl. ... le Roi Khons, le divin Guérisseur, Qui toujours se procrée et s'engendre lui-même (Leconte de Lisle, Poèmes barb.,1878, p. 39).
RELIG. CHRÉT. [À propos de Dieu] Le Père a engendré son Fils, sa Parole, son Verbe, et le Verbe s'est fait chair, et il a habité parmi nous (Lamennais, Paroles croyant,1834, p. 79):
3. ... toute âme humaine imite sur le plan du fini la fécondité de la connaissance divine : elle « exprime » de soi la présentation interne de sa propre essence et se la rapporte à soi-même par un acte de volonté, comme, en Dieu, le Père engendre le Verbe et le lie à soi par le Saint-Esprit. Gilson, L'Esprit de la philos. médiév.,1932, p. 18.
B.− P. métaph. et au fig.
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose concr.] Donner forme, consistance, réalité (à quelque chose). Engendrer une forme. L'âme du vin chantait (...) Je sais combien il faut (...) De peine, de sueur et de soleil cuisant Pour engendrer ma vie et pour me donner l'âme (Baudel., Fl. du mal,1857-61, p. 183).Ces danses, c'est une succession de mouvements engendrant et produisant un serpentement, une ondulation (Goncourt, Journal,1891, p. 126).À coté du soleil couché l'annonce de l'aube pâle comme la jeune orge, naît et le jour engendre le jour sans avoir traversé la nuit (Colette, Pays connu,1949, p. 173).
Spéc. MATH. Former une figure quelconque (par un mouvement continu). On nomme surface cylindrique (...) la surface engendrée par une droite, dite génératrice, qui se déplace en restant parallèle à une droite fixe (Hadamard, Géom. espace,1921, p. 118):
4. Quand on dit qu'un demi-cercle en tournant engendre une sphère, on veut dire, en réalité, que la sphère est composée d'une infinité de demi-cercles et que, si l'on pose l'infinité de demi-cercles qu'implique la rotation d'un seul demi-cercle, on a une sphère. Ou alors on peut prendre le mot « engendrement » dans le sens fort de « production » (...) nous aurons expliqué évidemment l'« existence » que nous venons de créer physiquement... Ruyer, Esquisse d'une philos. de la struct.,1930, p. 319.
2. [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose abstr.] Inspirer (un sentiment), favoriser l'élaboration (d'une idée), etc. Engendrer des conséquences. (Quasi-)synon. causer, donner lieu à, occasionner.Deux sortes d'hommes, les uns qui (...) ne s'efforcent qu'à cette grossière immortalité que procure la génération des enfants; les autres, dont l'âme conçoit et engendre ce qu'il convient à l'âme de produire (France, Puits ste Claire,1895, p. 56).A. Comte supposait (...) que les organes cérébraux qui engendrent l'altruisme (?), l'emporteraient sur ceux qui produisent l'égoïsme (...) la décision morale est instantanée et sort des profondeurs de l'homme comme un instinct (Sorel, Réflex. violence,1908, p. 317).Cet amour qui a pris feu en moi avec tant de violence s'est allumé à la flamme de deux beaux yeux (...) Oui, beaux yeux, si ma vue vous a laissé le même émoi, l'amour, l'amour parfait vivra, nous l'aurons engendré ensemble! (Camus, Chev. Olmedo,1957, p. 719):
5. ... en poésie les conditions métriques et musicales restreignent beaucoup l'indétermination (...); mon fragment se comporta comme un fragment vivant, puisque, plongé dans le milieu (sans doute nutritif) que lui offraient le désir et l'attente de ma pensée, il proliféra et engendra tout ce qui lui manquait : quelques vers au-dessus de lui, et beaucoup de vers au-dessous. Valéry, Variété V,1944, p. 161.
Rem. Cet emploi dépasse de beaucoup en fréquence les autres emplois (y compris A 2). Il donne souvent lieu à des aphorismes variés. La cause engendre et contient l'effet (Cousin, Hist. philos. XVIIIes., t. 2, 1829, p. 514). Un désir assouvi engendre un autre désir (Reybaud, J. Paturot, 1842, p. 204). L'excès de critique engendre l'inintelligence (Flaub., Corresp., 1855, p. 73). La haine engendre la haine (France, Clio, 1900, p. 112). Amour engendre haine (Alain, Propos, 1921, p. 337).
Ne pas engendrer la mélancolie. Qu'est-ce qu'ils ont à rire, toutes ces bonnes gens-là, on a l'air de ne pas engendrer la mélancolie dans votre petit coin (Proust, Swann,1913, p. 205).
Emploi pronom. passif. Se former, se dégager. Comme si les facultés pouvaient s'engendrer et s'originer d'ailleurs que de la nature de l'âme (Maine de Biran, Journal,1817, p. 41):
6. ... tout ce que nous rencontrons là chez la sœur Anne-Eugénie à l'état de piété exaltée et qui va trouver son emploi, littérairement, cela est la matière même d'où s'engendrera la mélancolie poétique et le vague des passions; d'où éclora la sœur de René; d'où s'embrasera (...) celle qui a fait Lélia. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 1, 1840, p. 196.
Spéc., LING. (gramm. générative). ,,Énumérer, caractériser ou spécifier explicitement au moyen de règles`` (Mounin 1974). Synon. générer.Dans cette perspective de Chomsky, la grammaire est un mécanisme fini qui permet de générer (d'engendrer) l'ensemble infini des phrases grammaticales (...) d'une langue, et elles seules (Ling.1972, p. 227).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃ ʒ ɑ ̃dʀe], (j')engendre [ɑ ̃ ʒ ɑ ̃:dʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1135 (Couronnement Louis, 92 ds T.-L.); au fig. 1erquart xiiies. (Renclus de Molliens, Miserere, 83 8 ds T.-L.); 2. 1752 géom. « décrire une figure en se déplaçant » (Trév.). Du lat. class. ingenare et consonne transitoire -d- ajoutée dès l'orig. « créer, enfanter ». Fréq. abs. littér. : 1 229. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 638, b) 1 086; xxes. : a) 1 398, b) 2 403.

Wiktionnaire

Verbe

engendrer \ɑ̃.ʒɑ̃.dʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Produire son semblable par voie de génération, en parlant de l’homme et des animaux. — Note : Le dictionnaire de l’Académie de 1932 indique que cela ne s’applique guère qu’aux mâles.
    • […] il y a là un ministre huguenot de ma connaissance ; il a une femme et six enfants. Ces hérétiques engendrent énormément. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IX)
    • Cette anthropologie approximative du peuple satyresque laisse de côté l'embarrassante question des satyreaux, dont on se demande comment ils ont bien pu être engendrés dans cet univers sans femmes: […]. — (Françoise Lavocat, La syrinx au bûcher: Pan et les satyres à la Renaissance et à l'âge baroque, Librairie Droz, 2005, page 357)
    • Non, en vérité, je ne voulais pas d’enfants, je ne me sentais pas mûr pour engendrer, j’avais l’impression d’être encore un fils. — (Eric-Emmanuel Schmitt, L’Évangile selon Pilate, Albin Michel, 2000, Prologue)
  2. (Christianisme) Reproduire sa propre divinité dans une autre personne trine et consubstantielle.
    • Les théologiens disent, en parlant des personnes divines, le Père engendre le Fils de toute éternité.
  3. (Par extension) Produire ; faire naître.
    • L’amour, par l’enthousiasme qu’il engendre, peut produire le sublime sans lequel il n’y aurait point de morale efficace. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chap. VII, La Morale des producteurs, 1908, p. 342)
    • On me signale de toutes parts les maux qu’engendrent ces mariages d’argent par quoi s’opère entre les sexes une sélection à rebours substituant de hideux calculs à cet enthousiasme courageux qui est le propre des jeunes amours. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La misère, quoi qu’on en pense, n’incite pas au crime : elle engendre tout au plus […] d’aigres et soudaines criailleries, aboutissant parfois à un simulacre de bagarre que l’ombre du premier flic venu suffit à réprimer. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  4. (Géométrie) Décrire ou produire une figure géométrique par son mouvement.
    • Le point qui engendre une cycloïde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENGENDRER. v. tr.
Produire son semblable par voie de génération. Il se dit de l'Homme et des animaux; mais on ne l'applique guère qu'aux mâles. Engendrer des enfants. Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob. Les théologiens disent, en parlant des Personnes divines, Le Père engendre le Fils de toute éternité. Il signifie par extension Produire, faire naître. La diversité d'intérêts engendre les inimitiés, les querelles. Ce testament a engendré bien des procès. L'oisiveté engendre le vice. La familiarité engendre le mépris. Fig., Il n'engendre point la mélancolie, se dit d'un Homme naturellement gai et qui répand la bonne humeur autour de lui. Il se dit particulièrement, en termes de Géométrie, de Ce qui est censé décrire ou produire quelque figure par son mouvement. Le point qui engendre une cycloïde.

Littré (1872-1877)

ENGENDRER (an-jan-dré) v. a.
  • 1Produire par voie de génération ; se dit surtout, au propre, dans le style biblique ou dans le style didactique. Chaque animal engendre son semblable. Abraham engendra Isaac.

    Absolument. Il est du tempérament qu'il faut pour engendrer, Molière, Mal. imag. II, 6.

    Terme de théologie. Dieu le Père, qui est la première personne de la Trinité, engendre le Fils, qui est la personne engendrée. Nous savons que ce nom de Dieu, si mystérieux et si caché, est le nom de Père entendu en ce sens profond qui le fait concevoir dans l'éternité père d'un fils égal à lui ; et que le nom de son fils est le nom de Verbe, Verbe qu'il engendre éternellement en se contemplant lui-même, qui est l'expression parfaite de la vérité, son image, son fils unique, l'éclat de sa clarté et l'empreinte de sa substance, Bossuet, Hist. II, 6.

  • 2 Fig. Causer, occasionner, produire, donner lieu à. Le mauvais air engendre des épidémies. L'oisiveté engendre le vice. La familiarité engendre le mépris. Puis souvent la colère engendre de bons vers, Régnier, Sat. II. L'abondance augmentait les forces et engendrait les divisions, Perrot D'Ablancourt, Tacite, liv. I, ch. 1, dans RICHELET. Car enfin il arrive, ou souvent ou toujours, Que l'aise et le repos engendrent les amours, Mairet, Sophon. I, 4. Ce sont tous les sons qui peuvent être engendrés de cette harmonie, variés et combinés dans le mouvement qui caractérise chaque passion, Condillac, Connaiss. hum. part. II, sect. I, ch. 6.

    Ne pas engendrer de mélancolie ou la mélancolie, être d'un naturel gai, se livrer aux divertissements. Il ne faut pas engendrer de mélancolie, il faut se tenir gai. Allons, morbleu ! il ne faut point engendrer de mélancolie, Molière, Méd. m. l. I, 6.

  • 3 Terme de géométrie. Produire, décrire, en se mouvant, une ligne, une courbe, etc. Le point qui engendre une cycloïde.
  • 4S'engendrer, v. réfl. Être engendré. Les vers s'engendrent dans les cadavres. Ce poison s'engendre en Macédoine, Vaugelas, Q. C. 585. Si je rapporte cette petite histoire de sa jeunesse, c'est pour montrer de combien peu s'engendrent quelquefois les aversions ou les inclinations qui nous dominent toute la vie, D'Olivet, Hist. de l'Acad. t. II, p. 321.

HISTORIQUE

XIIe s. Mar [à mal] fustes engendrez, Ronc. p. 18.

XIIIe s. Onque de celle fame [il] ne put hoir engendrer, Berte, III. Ou s'il est tel qu'il ne puet engendrier, cil qui est nez en sa meson, tot le sachent li voisin, n'est pas sis fiz, Liv. de just. 58. Car se tretout li homme ensemble Soixante ans foïr les voloient [les femmes], Jamès hommes n'engenderroient, la Rose, 19785. Et si pot estre qu'il fu engenrés deus mois ou plus devant le mariage, Beaumanoir, XVIII, 2.

XIVe s. L'estude de tel livre engendre et embat ou acroist, es cueurs de ceulx qui y entendent, affection et amour au bien publicque, Oresme, Eth. Prol. Science est engendrée par raison, Oresme, ib. 176.

XVe s. Si s'en engendrerent et nourrirent en Gascogne, pour ces besognes, plusieurs haines couvertes, dont plusieurs meschefs depuis en naquirent, Froissart, II, II, 2. Par les grands coups qu'il donnoit à dextre et à senestre, il faisoit engendrer la fumée dont il estoit enclos, Perceforest, t. VI, f° 40.

XVIe s. Elle alla avec elle, portant un visage si pale et desfait, qu'elle estoit plus pour engendrer pitié que concupiscence, Marguerite de Navarre, Nouv. XLII. Et souvent avient qu'une querelle en engendre quatre, Lanoue, 248. Des cendres d'un phoenix s'engendre, dict-on, un ver, Montaigne, II, 254. Le vice laisse, comme un ulcere en la chair, une repentance en l'ame, qui tousjours s'esgratigne et s'ensanglante elle mesme ; car la raison efface les aultres tristesses et douleurs, mais elle engendre celle de la repentance, qui est plus griefve, d'autant qu'elle naist au dedans, Montaigne, III, 259.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENGENDRER, v. act. (Physiq.) désigne l’action de produire son semblable par voie de génération. Voyez Génération.

Ce terme s’applique aussi à d’autres productions de la nature ; c’est ainsi qu’on dit que les météores sont engendrés dans la moyenne région de l’air. Voyez Météores, &c. Voyez aussi Corruption.

En Géométrie on se sert du mot engendré, pour désigner une ligne produite par le mouvement d’un point, une surface produite par le mouvement d’une ligne, un solide produit par le mouvement d’une surface, ou bien encore pour désigner une ligne courbe produite dans une surface courbe par la section d’un plan. Ainsi on dit que les sections coniques sont engendrées dans le cone. Voyez Coniques & Génération.

On dit aussi qu’une courbe est engendrée par le développement d’une autre. Voyez Développée. On a proposé à cette occasion de trouver les courbes qui s’engendrent elles-mêmes par leur développement. Voici une solution bien simple de ce problème. 1°. Soit que la courbe développée s’engendre elle-même dans une situation directe ou dans une situation renversée, il est évident que la développée de la développée sera précisément située de la même maniere que la développante. 2°. Le petit côté de la développante sera parallele au petit côté qui lui correspond dans la développée de la développée (que j’appelle sous-développée) ; une figure très-simple peut aisément le faire voir. Donc, puisque la développante & la sous-développée sont semblables & égales (hyp.), & qu’outre cela leurs petits côtés correspondans sont paralleles, il est aisé d’en conclure que ces petits côtés sont égaux ; or nommant ds le petit côté de la développante ou courbe cherchée, & R le rayon de la développée, il est aisé de voir que le rayon osculateur de cette développée sera  : savoir-si la courbe se développe dans une situation renversée, & si elle se développe dans une situation directe. Donc, puisque le petit côté de la sous-développée est égal à , & que ce petit côté est égal à la différence du rayon osculateur, on aura , & &  ; c’est l’équation générale des courbes qui s’engendrent elles-mêmes par leur développement. Voyez le reste au mot Osculateur.

Si l’on vouloit que la courbe génératrice fût non pas égale, mais semblable à la courbe engendrée, en ce cas la différence de devroit être en raison constante avec . Cela se prouve comme dans le cas précédent. On aura donc . (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « engendrer »

(Vers 1135) Du latin ingenerare (« enfanter ») → voir gendre au sujet du \d\ ajouté.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. engenrar, engendrar ; espagn. engendrar ; ital. ingenerare ; du latin ingenerare, de in, et generare (voy. GÉNÉRATION). L'ancien français avait, du latin ingignere, le verbe engeindre, au parfait j'engenui.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « engendrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
engendrer ɑ̃ʒɑ̃dre

Évolution historique de l’usage du mot « engendrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « engendrer »

  • Vous ne pouvez changer la vision politique des gens avec un film, mais vous pouvez au moins engendrer une discussion politique. De Constantin Costa-Gavras
  • Beaucoup engendrer, c’est multiplier les tombes. De Proverbe nyanga
  • La violence a coutume d'engendrer la violence. De Eschyle / Agamemnon
  • Une certaine continuité dans le désespoir peut engendrer la joie. De Albert Camus / Noces
  • L'ambition est un vice qui peut engendrer la vertu. De Quintilien / De Institutione Oratoria
  • Parents : individus falots dont la fonction consiste à engendrer des étudiants. De Jean Dutourd / L'Ecole des Jocrisses
  • Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. De Agatha Christie / Dix petits nègres
  • En politique internationale, les coups d'épingle répétés finissent par engendrer des coups de canon. De Gustave Le Bon / Les incertitudes de l'heure présente
  • Une jolie fille ne doit s'occuper que de foutre et jamais d'engendrer. De Marquis de Sade / La philosophie dans le boudoir
  • La provocation peut être de mauvais goût, absurde, engendrer critiques et réactions, mais elle est nécessaire. De Elisabeth Badinter / Lire, 1er mars 2015
  • Un trop grand désir de connaissance est une faute ; et une seule faute peut engendrer tous les vices. De Gotthold Ephraim Lessing / Faust
  • La vanité, grande ennemie de l'égoïsme, peut engendrer tous les effets de l'amour du prochain. De Paul Valéry / Tel quel
  • Dieu sait quelles métaphysiques et géométries l’invention des miroirs et des vitres a pu engendrer chez les mouches ! De Paul Valéry / Cahiers I
  • Le pouvoir est un moyen comme un autre d'engendrer une guerre contre l'absurde. De Jérémie Arrobas / Contes et nouvelles pour un autre temps
  • En aucun cas, la guerre n'est un but par elle-même. On ne se bat jamais, paradoxalement, que pour engendrer la paix, une certaine forme de paix. De Carl von Clausewitz / De la guerre
  • Certains hésitent parfois à installer des climatiseurs en raison des dépenses d’énergie qu’ils peuvent engendrer. Il existe pourtant des moyens de réduire la consommation énergétique liée au système de climatisation. Bien choisir son climatiseur, faire appel à un professionnel et respecter certaines bonnes pratiques sont des exemples de solutions efficaces. Les Echos, Comment économiser de l’énergie avec sa climatisation | Les Echos
  • Les restrictions de déplacement liées au Covid-19 ont engendré un recul significatif de la pollution de l’air, mais un retour en force de la voiture pourrait engendrer une nouvelle hausse. Alors, la crise sanitaire pourrait-elle avoir un impact durable sur les transports et l’environnement à travers le monde ? C’est la question que pose le Financial Times. Courrier international, ​Quel avenir pour nos transports, et pour la pollution de l’air ?
  • Selon une étude de l'UFC-Que-Choisir, 74% des rendez-vous chez le médecin ont été annulés durant le confinement. Pourtant, la reprogrammation de ceux-ci s'avère compliquée. Auprès des spécialistes, par exemple, seul un rendez-vous sur cinq a été reprogrammé. Et à l'hôpital, le pourcentage est encore plus faible. Cette situation présente pourtant un problème, car les personnes atteintes de maladies chroniques en sont également concernées. Quid des conséquences sanitaires que cela peut engendrer ? Ce mercredi 8 juillet 2020, Benjamin Cruard, dans sa chronique "Cruard Reporter", nous raconte le retard pris dans le confinement en termes de soins. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 08/07/2020 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs. LCI, Cruard Reporter : Déconfinement, les soins prennent du retard | LCI
  • Son long-métrage est un faux documentaire dans lequel Jean-Pascal Zadi interprète, sous son propre nom, un acteur qui veut organiser une marche des Noirs à Paris. Il va pour cela demander le soutien des principales figures de la communauté, ce qui va engendrer des scènes où se mélangent rires et gêne. Chacun accepte de se moquer de soi-même. Les artistes n'ont pas été difficiles à convaincre, selon le réalisateur : "Le fait de montrer la complexité de cette identité noire française, ça faisait du bien à tout le monde." Franceinfo, VIDEO. "J'aime bien qu'on dise 'Noir'" : Jean-Pascal Zadi combat le racisme et ses clichés avec son film "Tout simplement noir"

Traductions du mot « engendrer »

Langue Traduction
Anglais engender
Espagnol engendrar
Italien generare
Allemand erzeugen
Chinois 产生
Arabe تولد
Portugais engendrar
Russe зародить
Japonais 醸し出す
Basque engender
Corse engendrà
Source : Google Translate API

Synonymes de « engendrer »

Source : synonymes de engendrer sur lebonsynonyme.fr

Engendrer

Retour au sommaire ➦

Partager