La langue française

Mouille

Sommaire

  • Définitions du mot mouille
  • Étymologie de « mouille »
  • Phonétique de « mouille »
  • Citations contenant le mot « mouille »
  • Images d'illustration du mot « mouille »
  • Traductions du mot « mouille »
  • Synonymes de « mouille »
  • Antonymes de « mouille »

Définitions du mot mouille

Trésor de la Langue Française informatisé

MOUILLE, subst. fém.

A. − Région., GÉOMORPHOL. ,,Creux dans le lit à fond mobile d'un cours d'eau, localisé le plus souvent au sommet de la courbe d'une sinuosité`` (Géomorphol. 1979). On voit (...) bouger au fond des mouilles les dos sombres des poissons (Genevoix,Boîte à pêche, 1926, p.12).J'interroge, moi aussi (...), tes mouilles et tes maigres, tes eaux fières et tes eaux basses [du Rhône] (Arnoux,Rhône, 1944, p.17).
B. − MAR. ,,Avarie de tout ou partie d'une cargaison par suite d'humidité ou d'inondation`` (Gruss 1952). La marchandise, si elle craint la mouille ou le soleil, ou si elle est facile à voler, est placée sous un hangar généralement fermé, appelé halle à marchandises (Bricka,Cours ch. de fer, t. 2, 1894, p.215).[Les] prélarts qui garaient de la mouille les barils d'anchois, les campêches (Arnoux,Rhône, 1944, p.189).
C. − Région., AGRIC. ,,Source de faible débit; dans un pré, suintement qui favorise la pousse de l'herbe au printemps; endroit humide, marécageux, dans un champ ou dans un pré`` (Fén. 1970). Seuls les chevaux pouvaient franchir (...) les «mouilles» de cette terre imperméable (La Varende,Trois. jour, 1947, p.56).
Prononc.: [muj]. Étymol. et Hist. 1. a) 1840 «source qui ne fait que suinter dans une prairie» (Ac. Compl. 1842); b) 1855 «endroit d'une rivière où l'eau a une plus grande profondeur» (E. Grangez, Voies navigables en France, p.317 ds Littré); 2. a) 1855 «avarie causée par l'eau ou l'humidité» (Viennet, Épître à Boileau, sur les mots nouveaux ds Épîtres et Satires, 5eéd., 1860, p.359); b) 1963 peauss. (Lar. encyclop.). Déverbal de mouiller*. Au sens 1 a, mot att. principalement dans les dial. fr.-prov. et du Centre de la France au sens de «terrain humide, marécageux» (FEW t. 6, 3, p.45a). Cf. déjà le suisse romand mollie, même sens, att. en 1340 (Pierreh.).

Wiktionnaire

Nom commun

mouille \muj\ féminin

  1. Affleurement temporaire d'eau dans une prairie.
  2. (Hydrologie) Bas-fond d’une rivière.
  3. (Vulgaire) (Familier) Cyprine, sécrétions vaginales.
    • Sa petite culotte était humide de sa mouille.
  4. (Argot) (Familier) Figure, visage
    • Karadoc : Moi, quand on m’en fait trop, on se ramasse l’appareil judiciaire dans la mouille ! — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre IV, épisode Le Vice de forme)
  5. (Par extension) (Argot) (Familier) Bouche.
    • Arthur : Mais vous allez fermer vos mouilles, oui ? C’est pas vrai ! Je vous demande pas grand-chose ! Vous priez deux minutes et puis c’est marre, on enlève les casques !— (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre II, épisode Spangenhelm)

Forme de verbe

mouille \muj\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe mouiller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe mouiller.
    • Qu'il tombe des cordes ou qu'll bruine, qu'il drache ou qu'il gouttine, ça mouille ! — (site www.french-connect.com, 25 février 2016)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe mouiller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe mouiller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe mouiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOUILLER. v. tr.
Imprégner plus ou moins d'un liquide un corps, une surface, etc. Mouiller un linge. La pluie a mouillé les prés, les chemins. Il craint de se mouiller les pieds. Il n'a fait que s'en mouiller les lèvres, le bord des lèvres. Il a peur de se mouiller. Avoir le visage mouillé de larmes. Je suis tout mouillé, mouillé comme un canard. Absolument, Il tombe une petite pluie qui mouille beaucoup. Ce brouillard mouille comme de la pluie. Mouiller du vin, du lait, etc., Y mêler de l'eau. Fig., en termes de Grammaire, Consonne mouillée. Il y avait autrefois deux consonnes mouillées : l figurée par ill et n figurée par gn. Aujourd'hui, l'l mouillée a disparu dans la prononciation courante et a été remplacée par le son y appelé yod : Bataille se prononce Bata-y-e. On continue à figurer l'n mouillée par gn : Baigner, Peigner; mais on ne prononce plus Bainier, Peinier. En termes de Marine, Mouiller l'ancre, ou simplement Mouiller, Jeter l'ancre pour arrêter le bâtiment. Ils mouillèrent l'ancre en tel endroit. Le vent étant devenu contraire, on fut obligé de mouiller. Par extension, Le navire était mouillé près de la côte. Nous étions mouillés dans la rade. Fig. et fam., Poule mouillée. Voyez POULE. Jouer au doigt mouillé, Jouer au jeu qui consiste à mouiller un de ses doigts secrètement et à donner ensuite à deviner lequel est mouillé. Tirer au doigt mouillé à qui fera telle chose, Le décider par le doigt mouillé, comme par une espèce de sort. Prov., Se jeter à l'eau de peur de se mouiller, Pour éviter un léger inconvénient, se mettre dans un cas analogue et plus grave.

Littré (1872-1877)

MOUILLE (mou-ll', ll mouillées) s. f.
  • 1 Terme rural. particulièrement du canton de Genève. Source qui ne fait que suinter dans une prairie, et qui y produit une herbe précoce et excellente.
  • 2Endroit d'une rivière où l'eau a quelque profondeur. Le tirant d'eau, à l'étiage également, se réduit, dans la partie supérieure du fleuve, au-dessous de Digoin, à 0m, 15 et 0m, 20 sur les rapides ou jarres ; mais, dans les mouilles, il est souvent de 0m, 80, E. Grangez, Voies navigables en France, p. 317.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MOUILLE. Ajoutez :
3Action de mouiller, de tremper dans l'eau. Attendu qu'à l'arrivée, la marchandise était tellement avariée par la mouille qu'il fut impossible d'en prendre livraison… une certaine quantité de haricots, contenue dans un des sacs, était dans un état complet de putréfaction produite par une mouille ancienne…, Gaz. des Trib. 11-12 mai 1874, p. 455, 4e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOUILLE, (Marine.) terme de commandement que l’officier fait de laisser tomber l’ancre à la mer.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mouille »

Voy. MOUILLER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mouille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mouille muj

Citations contenant le mot « mouille »

  • A pisser contre le vent, on mouille sa chemise. De Proverbe français
  • Le bac, c'est comme la lessive : on mouille, on sèche... et on repasse. De Henri Troyat
  • La vie est une vapeur, légère buée qui mouille la paume de la main, et puis rien. De Jaime Garcia Terres / Celui-là était roi
  • Hier, quand le Premier Ministre ne voulait pas se mouiller, on lui donnait un parapluie. Aujourd’hui, quand il se mouille, on lui prête un impair ! De Jacques Faizant / Chaud devant !
  • Dire que la vie c'est ça, c'est pour ça qu'on s'habille, et qu'on se fait belle, et tous les romans sont écrits sur ça, et on y pense tout le temps, et finalement, on s'en va dans une chambre avec un type qui vous étouffe à moitié et qui vous mouille le v De Jean-Paul Sartre / Le Mur
  • Si la vérité ne sort pas du puits, c'est qu'elle a peur de se mouiller. De Marcel Aymé
  • La pluie qui mouille , Traînasser dans un maillot de bain mouillé entraîne des problèmes | Radio Lac
  • Mais il faut parfois se mouiller, et c’est le choix qu’a fait Frank Vogel, le coach des Lakers. Alors bien évidemment, quand il faut se prononcer pour le MVP, son vote va directement à un certain LeBron James… Parlons Basket, NBA - MVP, DPOY et coach de l'année : Frank Vogel se mouille !

Images d'illustration du mot « mouille »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mouille »

Langue Traduction
Anglais wet
Espagnol mojado
Italien bagnato
Allemand nass
Chinois 湿
Arabe مبلل
Portugais molhado
Russe влажный
Japonais ぬれた
Basque bustia
Corse umitu
Source : Google Translate API

Synonymes de « mouille »

Source : synonymes de mouille sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mouille »

Partager