La langue française

Assécher

Sommaire

  • Définitions du mot assécher
  • Étymologie de « assécher »
  • Phonétique de « assécher »
  • Évolution historique de l’usage du mot « assécher »
  • Citations contenant le mot « assécher »
  • Images d'illustration du mot « assécher »
  • Traductions du mot « assécher »
  • Synonymes de « assécher »
  • Antonymes de « assécher »

Définitions du mot assécher

Trésor de la Langue Française informatisé

ASSÉCHER, verbe.

I.− Emploi trans.
A.− [Le compl. désigne un marais, un étang, un lac, un bassin, une mine, etc.] Mettre à sec, en extraire l'eau (en partic. au moyen de pompes) :
1. Les eaux que laissent filtrer les calcaires des plateaux et les sables des pentes, s'y rassemblent assez abondantes et assez irrégulières parfois pour nourrir des marécages, qu'il a fallu assécher en leur donnant un écoulement. Vidal de La Blache, Tabl. de la géogr. de la France,1908, p. 104.
2. Saint Louis essaya d'abord d'assécher le lit du Bahr es-Séghir en faisant, par la construction d'un barrage, refluer vers le Nil les eaux de ce canal. Grousset, L'Épopée des croisades,1939, p. 354.
B.− [Le compl. désigne un terrain, des terres, une route, le milieu où l'on vit, l'air, etc.] Enlever l'eau ou l'humidité :
3. À la risée des voisins, il a creusé des fossés, drainé l'eau, asséché le sol, et, profitant des pentes, combiné un système d'irrigation à l'aide de petites écluses à pelles, de son invention. R. Martin du Gard, Vieille France,1933, p. 1050.
4. Dans les installations de conditionnement, l'air pris dans les parties hautes de la construction et préalablement purifié peut, suivant les besoins, être réchauffé ou réfrigéré, humidifié ou asséché, ce qui permet de le distribuer partout à l'état hygrothermique qui convient, avec un chauffage préalable par radiateurs à eau chaude, ou plancher chauffant, suivant le cas. La Civilisation écrite,1939, p. 5012.
Rare, vieilli, plus gén. Rendre sec (un objet quelconque). Synon. sécher :
5. « Comme vous êtes aimable et comme c'est bien dit : la mer entre les feuillages. C'est ravissant, on dirait... un éventail. » Et je sentis à une respiration profonde destinée à rattraper la salive et à assècher la moustache, que le compliment était sincère. Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 809.
P. métaph. Vider de ses ressources, faire perdre son argent :
6. Le trésor royal était non seulement asséché, mais endetté pour plusieurs années. Druon, La Loi des mâles,1957, p. 63.
Pop. Boire jusqu'à la dernière goutte :
7. De rage, Zazie assèche son demi, puis elle la boucle. Queneau, Zazie dans le métro,1959, p. 70.
II.− Emploi intrans. [Se dit d'un rocher, d'un banc, d'un chenal, d'un port] Assécher à basse mer ou de basse mer. Rester à sec à marée basse :
8. L'île Tond a à peine un mille dans sa plus grande longueur. Le récif qui l'environne et qui assèche à basse mer, augmente beaucoup son étendue du nord au sud. Dumont d'Urville, Voyage au Pôle Sud,t. 9,1846, p. 234.
III.− Emploi pronom. Perdre son humidité :
9. On dit aussi que le climat progressivement s'y assèche, et que les rares taches de végétation d'année en année s'y amenuisent d'elles-mêmes, comme rongées par les vents qui viennent du désert. Gracq, Le Rivage des Syrtes,1951, p. 11.
Au fig., rare. Devenir sec, sans résonance, sans douceur :
10. ... la corde devenant de plus en plus courte, la sonorité [du pizzicato] s'assèche en proportion. Ch.-M. Widor, Techn. de l'orchestre mod.,1904, p. 210.
Littér. ou région. S'assécher de.Se vider de :
11. Et côte à côte [dans le lit], les deux femmes, sans rien dire, ont écouté le bruit du troupeau dans la nuit. Toujours. Comme si la montagne voulait s'assécher de bêtes vivantes. Giono, Le Grand troupeau,1931, p. 24.
Rem. Le part. passé en emploi adj. peut être suivi de la prép. de + subst. (vx ou région.). C'est ce subst. qui donne son sens à asséché. Asséché de soif « assoiffé », asséché de souffle « essoufflé » :
12. [Brulette à Joseph :] − (...) Ta mère, qui entend causer les cornemuseux le dimanche, car ils sont gens très-asséchés de soif et coutumiers de boire bien avant dans la nuit après les danses, est très-chagrinée de te voir penser à entrer dans une pareille corporation. G. Sand, Les Maîtres sonneurs,1853, p. 51.
13. [Le potier :] « (...) lui [le patron], un soir, comme ça lui arrive, il se met à courir. Et du pied dans celle-là [une jarre] et du pied dans celle-ci, et du coude à tort et à travers, en courant, un bruit de mille diables, qu'à la fin, tout asséché de souffle, il s'est abattu dans la paille. Vous pensez qu'on est descendu, nous les trois ouvriers, et la patronne en caraco de nuit. Giono, L'Eau vive,1943, p. 13.
DÉR.
Assécheur, subst. masc.Celui qui assèche. Assécheurs de marais. (1968, J.-A. Lesourd, C. Gérard, Hist. écon., XIXeet XXes., t. 1, p. 196; suff. -eur2*).
PRONONC. ET ORTH. : [aseʃe], j'assèche [ʒasε ʃ]. Passy 1914 donne également la possibilité de prononcer [ε] ouvert pour la 2esyll. de l'inf. (cf. abréger). Conjug. cf. abréger.
ÉTYMOL. ET HIST. − Début xiies. « rendre sec, dessécher » (Psautier Oxford, éd. F. Michel, 105, 9 ds T.-L. : encrepa la mer ruge, e assechede est), attest. isolée jusqu'en 1409 (Dénombr. du baill. de Constentin, Arch. P. 304, fo108 vods Gdf.); ca 1155 « (en parlant d'une embarcation) rester à sec » (Wace, Brut, 11195 ds Keller, p. 222 : Mult veïssiez nés aturner, Nés atachier, nés aancrer, Nés assechier e nés floter). Empr. au lat. adsiccare « sécher » de siccare (sécher*) dep. Sénèque (Dial. 12, 6, 5 ds TLL s.v., 876, 79).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 46.
BBG. − Barber. 1969. − Baudr. Pêches 1827. − Baulig 1956. − Bél. 1957. − Canada 1930. − Jal 1848. − Soé-Dup. 1906. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Verbe

assécher \a.se.ʃe\ 1er groupe (voir la conjugaison) transitif, pronominal ou intransitif (pronominal : s’assécher)

  1. Rendre sec.
    • Assécher un bassin, un terrain.
    • Ce dernier avait décidé de choisir comme champ de bataille le lit asséché de la rivière Minato, mais Kusunoki Masashigé, consulté, aurait été d’avis de ne pas rompre le fer à cet endroit. — (François Toussaint, Histoire du Japon, Fayard, 1969, p. 208)
    • Le sol s’affaisse en s’asséchant. Pour l’affermir, il faut d’abord brûler les choins, massettes, roseaux, et, pour cela, tenir le marais le plus à sec possible. — (François Rozier, Cours complet d’agriculture ou Dictionnaire universel d’agriculture, t. 11, 1805, p. 480)
    • […] les noues anciennes vont s’asséchant par colmatage et évoluent vers la Saulaie ou l’Aulnaie. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 58)
  2. (Intransitif) Devenir sec.
    • Cette roche assèche à marée basse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASSÉCHER (a-sé-ché. J'assèche, avec l'accent grave devant la syllabe muette, excepté au futur et au conditionnel ; j'assécherai, j'assécherais, où pourtant la prononciation reste comme dans j'assèche) v. a.
  • 1 Terme de mines. Priver d'eau, d'humidité.

    Assécher un bassin, en extraire l'eau avec des pompes.

  • 2 V. n. En termes de marine, devenir à sec. Une baie, une roche qui assèche en basse mer.

HISTORIQUE

XVIe s. D'humeur je suis, comme tuile, asseché, Marot, IV, 262. … Et les sources des ondes asseche et divertit, Marot, IV, 319. Les vers qui font nostre soye, on les veoid comme mourir et asseicher, Montaigne, II, 254. La viande crue n'est pas tousjours propre à nostre estomac ; il la fault asseicher, alterer et corrompre, Montaigne, II, 293.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ASSÉCHER.
2Ajoutez :

Il se dit aussi en dehors des termes de marine. Toutes les mares étaient asséchées, Malherbe, Lexique, éd. Lalanne. Dans la province d'Oran, on trouve la célèbre saline d'Arzem, constituée par un lac asséchant en été…, Journ. offic. 2 mai 1874, p. 3064, 1re col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « assécher »

(début XIIe siècle) Du latin adsiccare, « sécher ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

À et sécher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « assécher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
assécher aseʃe

Évolution historique de l’usage du mot « assécher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « assécher »

  • Essuyer une larme est chose facile, l'assécher l'est beaucoup moins. De Jean-Jules Richard / Le Voyage en rond
  • Une culture qui ne favorise que l’un des deux éléments - la lecture ou la boisson - ne pourra un jour ou l’autre que s’assécher ou se noyer. De Michaël Krüger / Histoires de famille
  • Le débit de la rivière Milk a très fortement ralenti et le cours d'eau risque de s'assécher cet été en raison de l'effondrement d'un canal aux États-Unis. Des dégâts de millions de dollars sont à craindre auprès des collectivités et des récoltes du sud de l'Alberta. Radio-Canada.ca, La rivière Milk risque de s’assécher en Alberta | Radio-Canada.ca
  • Samedi midi, les pompiers avaient fini d’assécher le magasin qui rouvrira lundi aux heures habituelles. Journal L'Union, Inondé, le magasin Intersport de Cormontreuil fermé samedi
  • #Autres pays : Malgré les mesures de la Banque centrale algérienne, la liquidité du système bancaire ne cesse de s'assécher. Le pays devra tôt ou tard relancer la planche à billets ou se tourner vers l'emprunt extérieur pour résorber ses difficultés. Le360 Afrique, Algérie: la liquidité bancaire continue de s'assécher, compromettant la relance | Le360 Afrique
  • Une fois votre cueillette terminée, il faut sélectionner minutieusement les fruits que vous souhaitez faire congeler. Il est préférable de laver ses petits fruits avant de les mettre au congélateur. Il faut aussi les assécher délicatement avec du papier absorbant ou un linge à vaisselle. S'il s'agit de fraises, vous pouvez en profiter pour les trancher.  Salut Bonjour, Congeler ses petits fruits pour en avoir toute l'année | Salut Bonjour

Images d'illustration du mot « assécher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « assécher »

Langue Traduction
Anglais dry up
Espagnol secarse
Italien asciugare
Allemand austrocknen
Chinois 干涸
Arabe يجف
Portugais secar
Russe высыхать
Japonais 乾かす
Basque lehortu
Corse asciugà
Source : Google Translate API

Synonymes de « assécher »

Source : synonymes de assécher sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « assécher »

Partager