Démarrer : définition de démarrer


Démarrer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉMARRER, verbe.

A.− Emploi trans.
1. MAR. [L'obj. désigne un bateau, un canon] Détacher ce qui est amarré, notamment pour appareiller. Nous démarrâmes le canot plat et, le poussant avec des gaules au travers des tiges froissées (...), nous recueillîmes nos victuailles [du gibier d'eau] (Gide, Paludes,1895, p. 135).Démarrer un bâtiment, des canons (DG).
P. anal., fam. On avait un putain de boulot pour démarrer le matériel, sortir notre moteur du fourgon (Céline, Mort à crédit,1936, p. 572).
Emploi pronom. [En parlant d'un bateau] Rompre ses amarres. Le vent était si fort que plusieurs bâtiments se sont démarrés (Ac.1932).
Rem. On relève un emploi métaph. du part. passé démarré. Qui s'en va après que les amarres ont été détachées. Sur un firmament de lait, de gros nuages démarrés s'en allaient à la dérive (Duhamel, Terre promise, 1934, p. 225).
2. P. ext. Mettre en mouvement un véhicule. Le cheval derrière lui démarra la longue voiture (Zola, Terre,1887, p. 125).Fréq. au xxes.Démarrer le moteur (d'une voiture), une voiture (cf. Rob.).
Mod., fig. et fam. Mettre en marche quelque chose, commencer. Démarrer une entreprise, une campagne électorale, une émission radiophonique :
1. L'apéritif X, encore inconnu et démarrant exclusivement sa publicité sur Radio-Luxembourg avec « L'Homme des vœux » a vu en quelques semaines ses stocks littéralement dévalisés... Weinand, Qq. aspects de la public. radiophonique,1964, p. 24.
Rem. Sens attesté ds DG, Rob., Dub. 1967. Lar. Lang. fr. ne mentionne que le fig. L'emploi trans. p. ext. relativement récent est condamné par les puristes − tout comme l'emploi trans. de débuter − mais est fréquemment relevé dans la presse parlée ou écrite (cf. Gilb. 1971, Dupré 1972).
B.− Emploi intrans.
1. MAR. [Le suj. désigne un bateau] Quitter l'amarrage, sortir du port après avoir largué ses amarres. Le navire démarra par un beau temps (Ac.1798-1932).P. anal. Rompre ses amarres. Le vent était si fort que plusieurs bâtiments ont démarré (Ac.1835-1932) :
2. ... un ronflement infernal ébranlait les flancs du navire; puis un raclement de ferraille domina la dispute; l'ancre était levée; les oscillations s'amplifièrent; il y eut partout un brusque silence : le paquebot venait de démarrer, le paquebot s'élançait dans la nuit! Martin du Gard, Les Thibault,La Mort du père, 1929, p. 1352.
P. ext., fam. [Gén. avec une négation] Démarrer de.Sortir d'une place, d'un lieu. Ne démarrez pas de là; depuis qu'il demeure dans cette maison, il n'en a pas démarré (Ac.1798-1932).Elle [Suzanne] s'entichait d'un ménage, elle ne démarrait plus de chez une des dames de la ville (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 18):
3. Cette fugacité des êtres qui ne sont pas connus de nous, qui nous forcent à démarrer de la vie habituelle où les femmes que nous fréquentons finissent par dévoiler leurs tares, nous met dans cet état de poursuite où rien n'arrête plus l'imagination. Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 796.
Rem. On relève un emploi fig. ds les dict. Ne pas démarrer d'une idée, d'un projet « ne pas en démordre » (cf. Lar. 19e-20e, Rob., Quillet 1965).
2. [Le suj. désigne un cheval attelé, une voiture hippomobile ou à moteur] Se mettre en marche, commencer à rouler. L'auto, le train, la voiture démarre; faire démarrer sa voiture. La voiture ne démarre pas. Coup de fouet; une ruade (Martin du G., J. Barois,1913, p. 450):
4. N'importe où vous allez − mettons dans une gare − On vous dit : tel train part À sept heures vingt-cinq, qui souvent ne démarre Qu'à huit heures un quart. Ponchon, La Muse au cabaret,Le Sens de l'heure, 1920, p. 127.
P. méton. [Le suj. désigne le conducteur de la voiture] Faire partir. Il s'installa, embraya, démarra, sans s'occuper de Julot, qui dut courir après la voiture (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 242).Démarrer au feu vert (Camus, Chute,1956, p. 1499).
SP. Accélérer brusquement lors d'une course pour distancer ses adversaires (cf. démarrage ex. 2).
3. Au fig.
a) Se mettre en action (cf. démarrage ex. 3).
[P. anal. avec un mécanisme qui se met en mouvement] Et voilà. Maintenant le ressort est bandé. Cela n'a plus qu'à se dérouler tout seul. C'est cela qui est commode dans la tragédie, on donne le petit coup de pouce pour que cela démarre (Anouilh, Antig.,1946, p. 165).
b) Fam. Commencer à réussir, à acquérir de la notoriété. Démarrer doucement. Eh bien, dit Martine, te voilà dépanné. Tu vas démarrer en flèche maintenant (Queneau, Loin Rueil 1944 p 165)
Prononc. et Orth. : [demaʀe], (je) démarre [dema:ʀ]. Ds Ac. 1694-1740 s.v. démarer; ds Ac. 1762-1932, sous la forme moderne. Étymol. et Hist. [Ca 1345 desamarrer « rompre les amarres (d'un bateau) » (Coutumier d'Oléron, éd. Ch. Bémont, p. 328)]. A. Verbe trans. 1. 1491 se desmarer « rompre ses amarres (d'un bateau) » ([Claude de Seyssel], Orose, vol. 1, fo138 ds Gdf. Compl.); 2. 1572 mar. demarer (Ronsard, La Franciade, 1202 ds Œuvres complètes, éd. P. Laumonier, t. 16, p. 89); 3. a) 1694 « mettre en mouvement (une voiture, etc.) » (Ac.); b) 1927 « faire fonctionner (un moteur) » (Champly, Nouv. Encyclop. prat., t. 4, p. 167); 4. 1955 « commencer (une entreprise, un travail) » (Rob.). B. Verbe intrans. 1. 1546 desmarer mar. (Convention entre le comte d'Eu et les habitants du Tréport ds Jal); 2. 1623 démarrer de « partir de » (Sorel, Hist. comique de Francion, éd. E. Roy, t. 2, p. 207, 21); 3. a) ca 1820 « commencer à rouler (de tout moyen de locomotion) » (Joubert ds Dochez); b) 1905 « commencer à fonctionner (d'un moteur) » (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, t. 2, p. 634); 4. 1933 au fig. « commencer à réussir » (Malègue, Augustin, t. 1, p. 107). Formé comme anton. d'amarrer*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 180. Bbg. Ac (L') fr. reprend la publ. de ses mises en garde. Déf. Lang. fr. 1973, no66, p. 4 − Conseils (Les) d'Hebdo-Langage. Ibid. 1973, no68, p. 3. − Georgin (R.). Contestations. Ibid. 1969, no47, pp. 4-6. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 64, 166. − Rog. 1965, p. 98.

Démarrer : définition du Wiktionnaire

Verbe

démarrer \de.ma.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Détacher ce qui est amarré.
    • Il faut démarrer ce navire pour le conduire à l’autre extrémité du port.
  2. (Île Maurice) Ôter.
    • Démarrer son chapeau.
  3. (Par extension) Mettre en marche ou en mouvement, surtout en parlant d’un véhicule. Note : alt = attention Emploi condamné par l’Académie française.[1]
    • Je mis le moteur en mouvement, le fis tourner quelque minutes, puis je tirai sur la manette des gaz pour démarrer. — (Jean Mermoz, Mes Vols, p. 62, Flammarion, 1937)
  4. (Familier) Mettre en marche, commencer. Note : alt = attention Emploi condamné par l’Académie française.[1]
    • Démarrer une entreprise.

se démarrer transitif ou démarrer intransitif

  1. Se dit d’un navire qui rompt ses amarres par accident.
    • Le vent était si fort, que plusieurs bâtiments se sont démarrés, ont démarré.

démarrer intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Quitter le port en parlant d’un bâtiment.
    • Le navire démarra par un beau temps.
  2. Se mettre en marche ou en mouvement, surtout en parlant d’un véhicule.
    • Il trônait à l’arrière de son magnifique torpédo Delaunay-Belleville que le chauffeur de service démarre lui aussi à la manivelle, mais sans effort et toujours du premier coup ! — (Anne Muratori-Philip, ‎Jean-Claude Seven, 12 voitures qui ont changé l’Histoire, éd. Pygmalion, 2012)
  3. (Familier) Quitter une place, en parlant de personnes. On l’emploie surtout avec la négation.
    • Mais la « Grande » s'étale sur mon canapé et ne démarre plus. — (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 121, p. 108, 10 août 1924)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Démarrer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉMARRER. v. tr.
T. de Marine. Détacher ce qui est amarré. Il faut démarrer ce navire pour le conduire à l'autre extrémité du port.

SE DÉMARRER ou DÉMARRER, intransitif, se dit d'un Navire qui rompt ses amarres par accident. Le vent était si fort, que plusieurs bâtiments se sont démarrés, ont démarré. Par extension,

DÉMARRER, intransitif, signifie Quitter le port en parlant d'un Bâtiment et aussi Se mettre en marche, en parlant de Tout moyen de locomotion et de transport. Le navire démarra par un beau temps. Mon automobile n'a pu démarrer. Il se dit aussi familièrement des Personnes et signifie Quitter une place. Ne démarrez pas de là. On l'emploie dans cette expression, surtout avec la négation. Depuis qu'il demeure dans cette maison, il n'en a pas démarré.

Démarrer : définition du Littré (1872-1877)

DÉMARRER (dé-ma-ré)
  • 1 V. a. Terme de marine. Détacher ce qui est amarré, défaire un amarrage.

    Démarrer une bouche à feu, en larguer les amarrages.

  • 2 V. n. Quitter l'amarrage, le port. Le navire démarra par un beau temps. Les vaisseaux du port démarrèrent ; Les vents dans les voiles soufflèrent, Scarron, Virg. trav. VII. On nous fait coucher ce soir à bord, pour démarrer demain au lever du soleil, Voltaire, Amabed, 1re lettre.
  • 3 Familièrement, quitter une place, un lieu. Ne démarrez pas de là jusqu'à mon retour. Je ne démarrai pas du fruitier que toutes les poires ne fussent mangées. Le bon Jupin, sans dire gare, Très vergogneusement démarre, Scarron, Gigantomachie, ch. III. Puisque vous me tenez pour chef, Démarrons d'ici derechef, Scarron, Virg. trav. IV. Il n'y eut pas un ouvrier de la ville que je pusse faire démarrer de l'antichambre ou de l'escalier, Courier, Lett. I, 108.
  • 4Se démarrer, v. réfl. Rompre ses amarres, quitter l'ancrage.

HISTORIQUE

XIVe s. La dite nef fut desamarrée, Coutume locale d'Oleron, ch. 8.

XVIe s. Si tost que Lysander de sa galere capitainesse eut fait sonner la trompette pour le signe de desmarer, incontinent les galeres commencerent à voguer à l'envy les unes des autres, Amyot, Lysand. 20. Les trois canonnades tirées, on desmare, flottants les 15 galeres ensemble, Carloix, I, 37. [Les matelots] D'un cry naval, hors du rivage proche, Demarent l'anchre à la machoire croche, Ronsard, 605.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « démarrer »

Étymologie de démarrer - Littré

Dé… préfixe, et un radical qui est dans a-marrer (voy. AMARRER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de démarrer - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Crase de désamarrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « démarrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
démarrer demare play_arrow

Conjugaison du verbe « démarrer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe démarrer

Évolution historique de l’usage du mot « démarrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « démarrer »

  • Quand aux écuries, confrontées à un calendrier plus dense qu’à l’accoutumée, avec pour démarrer deux blocs de trois courses en trois semaines, « n’importe quel problème technique, avec les composants ou les voitures, sera un cauchemar ». Le Soir, Formule 1: la saison 2020 va enfin démarrer, toujours sous le signe du coronavirus - Le Soir
  • En affrontant le PSG, les Grenats démarreraient par du lourd, mais cette première journée risque d'être reportée, si le club de la capitale est toujours engagé en Ligue des Champions. , Sport | FC Metz : le PSG pour démarrer la saison ?
  • La société de biotechnologie Biophytis reçu l'accord de la US Food and Drug Administration (FDA) lui permettant de démarrer son programme de développement clinique : COVA. Bourse Direct, Biophytis : accord de la FDA pour démarrer l'essai clinique COVA de phase 2/3
  • C'est le nouvel homme fort de Briançon et du Briançonnais. Arnaud Murgia a été investi maire hier, quelques jours après sa large victoire au second tour des municipales avec 40 % des voix dans une triangulaire qui l'opposait au maire sortant Gérard Fromm en binôme avec Romain Gryzka et face à Aurélie Poyau, ancienne première adjointe. Nous avons recueilli le sentiment d'Arnaud Murgia, à l'issue de la grande déambulation qui a eu lieu à l'issue du conseil d'installation dans les rues de la ville ce vendredi soir. "Un immense plaisir" tels sont ses mots, et "un grand sentiment de responsabilité" se présentent à lui. Le jeune trentenaire a tenu à rendre hommage aux anciens maires en compagnie du conseil municipal et de la population. "ce sont des moments de réunion importants" nous a t'il indiqué et c'est dans cet état d'esprit qu'il a souhaité démarrer ce mandat. D!CI TV & Radio, Hautes-Alpes : Arnaud Murgia a souhaité démarrer son mandat de maire de Briançon en rendant hommage aux anciens maires de la ville | D!CI TV & Radio
  • La physique, c'est comme faire l'amour. On ne peut pas simplement s'y plonger. Il faut démarrer en douceur et en commençant par le commencement. De Abha Dawesar / Babyji
  • La force du temps, c'est celle du boeuf : lent à démarrer dans la jeunesse, impossible d'arrêter au seuil de la vieillesse. De Paul Ohl / Soleil noir
  • Les idées audacieuses sont comme les pions qui avancent aux échecs ; ils peuvent être pris, mais ils peuvent aussi démarrer une partie gagnante. De Johann Wolfgang von Goethe

Images d'illustration du mot « démarrer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « démarrer »

Langue Traduction
Corse cumincià
Basque hasiera
Japonais 開始
Russe начало
Portugais começar
Arabe بداية
Chinois 开始
Allemand anfang
Italien avvio
Espagnol comienzo
Anglais start
Source : Google Translate API

Synonymes de « démarrer »

Source : synonymes de démarrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « démarrer »



mots du mois

Mots similaires