La langue française

Menant

Définitions du mot « menant »

Trésor de la Langue Française informatisé

Menant, -ante, part. prés. en emploi adj.,technol. Qui entraîne le mouvement de quelque chose. Brin menant. Ils [les arbres de transmission] doivent résister à (...) un effort de torsion produisant un angle de torsion d'autant plus grand que la distance entre la partie menante de l'arbre et la partie menée est plus grande (Gorgeu,Machines-outils, 1928, p. 4).

Wiktionnaire

Adjectif

menant \mə.nɑ̃\ masculin

  1. Qualifie l’élément d’un engrenage (une roue dentée, par exemple) qui reçoit la force motrice et transmet sa rotation au deuxième élément (dit « mené »).
    • Pour un engrenage, le rapport de transmission est égal au rapport entre le nombre de dents de la roue menante et celui de la roue menée. — (Olivier Follain, Nathalie Magneron, Sandrine Meylan et Laurence Monti-Dedie, Sciences expérimentales et technologie - Concours professeurs des écoles, page 174, Nathan, 2011)

Forme de verbe

menant \mə.nɑ̃\

  1. Participe présent de mener.
    • C’était comme si elle avait gravi les échelons menant à un plongeoir impossiblement élevé et se trouvait à présent au bord, sachant qu’il ne lui restait qu’un seul moyen de redescendre. — (Kevin Wilson, La famille Fang, 2013)

Adjectif

menant \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de manant.

Nom commun

menant \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de manant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MENER. v. tr.
Conduire quelqu'un vers un être ou une chose. Vous savez le chemin, menez-nous. Si vous n'y êtes jamais allé, je vous y mènerai. Mener un enfant à l'école. Mener la mariée à l'autel. Mener un aveugle par la main. Menez-moi chez lui. Mener des troupes au combat, à l'assaut, au feu. Par extension, Ce chemin mène à tel endroit, On va, par ce chemin, à tel endroit. Prov., Tout chemin mène à Rome. Voyez CHEMIN. Cela ne mène à rien, On n'en saurait espérer aucun avantage. Prov. et fig., C'est un aveugle qui mène l'autre. On dit aussi C'est un aveugle qui en conduit un autre. Voyez AVEUGLE.

MENER signifie aussi Conduire par force en quelque endroit. Mener en prison. On le menait au supplice. Mener le deuil, dans une cérémonie funèbre, Être à la tête des parents, des amis, de toutes les personnes qui forment le cortège. On dit plutôt aujourd'hui Conduire le deuil. Mener la danse, Être à la tête de ceux qui dansent. On a dit dans le même sens Mener le branle. Fig., Mener la danse, Entraîner les autres, prendre l'initiative et la direction d'un mouvement. Une terrible rébellion s'organise : c'est ce fameux agitateur qui mène la danse. On dit aussi Mener le branle, mener le jeu.

MENER se dit aussi des Animaux. Mener les bêtes aux champs. Mener paître des vaches. Mener les chevaux boire, les mener à l'abreuvoir. Mener les chevaux au marché. Mener un cheval à la main. Mener des chiens en laisse. Fig., Mener de front. Voyez FRONT.

MENER signifie également Diriger un véhicule, une embarcation. Mener une charrette. Mener un bateau, une barque. Absolument, J'ai un cocher qui mène grand train. Fig., Mener bien sa barque. Voyez BARQUE.

MENER signifie aussi Voiturer quelqu'un ou quelque chose. Mener du blé au marché, des marchandises à la foire, du bois par bateau. J'ai là ma voiture, voulez-vous que je vous mène quelque part?

MENER signifie en outre Se faire accompagner de ou par. Il mène bien des gens à sa suite. Il mena tout son monde avec lui.

MENER signifie au figuré Faire agir, gouverner quelqu'un à sa guise. Il le mène comme il veut. C'est un pauvre homme, il se laisse mener par sa femme. Fig. et fam., Mener quelqu'un à la baguette. Voyez BAGUETTE. Fig. et fam., Mener quelqu'un par le nez, par le bout du nez, Abuser de l'ascendant qu'on a sur quelqu'un pour lui faire faire tout ce qu'on veut. C'est un homme à mener par le nez, C'est un homme faible, crédule, sans caractère. Fig. et fam., Mener quelqu'un en lisière, tenir en lisières, Tenir sous sa dépendance. Fig. et fam., Mener quelqu'un en laisse. Voyez LAISSE. Mener doucement quelqu'un, Le conduire avec ménagement, l'épargner, éviter de le fâcher, de le révolter. C'est un enfant timide, menez-le doucement. Mener rudement quelqu'un, Le forcer à faire ce qu'on veut. Fig. et fam., Mener quelqu'un tambour battant, le mener bon train, grand train. Voyez BATTRE et TRAIN. Mener loin quelqu'un, L'engager dans une affaire plus qu'il ne lui conviendrait; l'entraîner dans une démarche dont on ne peut prévoir les conséquences. Si vous prenez ses paroles pour des vérités, il vous mènera loin. Dans un sens un peu différent, Mener loin quelqu'un, Lui donner bien de la peine, lui susciter bien des ennuis. Il signifie, en termes de Chasse, Forcer à suivre. Le cerf a mené bien loin la chasse; il l'a menée jusqu'à tel endroit.

MENER se dit aussi figurément de Ce qui dirige, de ce qui détermine les hommes. L'ambition, l'intérêt le mène. Le talent mène plus souvent à la réputation qu'à la fortune. Le jeu mène loin.

MENER signifie encore, en parlant des Choses, Administrer, diriger. Mener la maison, le ménage. Mener une négociation, une affaire. Une affaire bien menée. Fam., Mener rondement une affaire, La traiter avec activité, avec promptitude, sans trop s'attacher aux détails. Mener une vie sainte, une vie honnête, une vie exemplaire, une vie scandaleuse, Vivre saintement, honnêtement, de manière exemplaire, scandaleusement, etc. Mener un train, un grand train, grand train. Mener la vie à grandes guides. Voyez TRAIN, GUIDE. Fig., Mener grand deuil de quelque chose, En être fort attristé. Fam., Mener grand bruit, Faire grand fracas. Par extension, Mener loin quelqu'un, lorsqu'il s'agit de choses qui se dépensent ou se consomment, signifie Fournir longtemps aux besoins de quelqu'un, lui durer longtemps. Ces provisions peuvent encore nous mener loin. Il s'emploie plus ordinairement avec la négation. Cet argent ne le mènera pas loin, pas bien loin, guère loin. Ces munitions ne nous mèneront pas loin, ne peuvent nous mener bien loin. On dit absolument Cela ne mène pas loin.

Étymologie de « menant »

(Adjectif) (XIXe siècle) De menant (participe présent du verbe mener), transformé en adjectif verbal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « menant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
menant mœnɑ̃

Citations contenant le mot « menant »

  • Ce n'est rien d'entreprendre une chose dangereuse, mais d'échapper au péril en la menant à bien. De Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais / Le Mariage de Figaro
  • Celui qui a affirmé que le chemin menant au coeur d'un homme passait par son estomac visait manifestement trop haut. De Allan Pease / Pourquoi les hommes n'écoutent jamais rien
  • Cet axe, menant au centre du village, est très fréquenté et présente un certain danger, non seulement pour les voitures, mais aussi pour les piétons. Il est primordial que les véhicules abordent ce passage à une vitesse réduite. lindependant.fr, Un accident sur la voie menant au centre de Saint-Génis-des-Fontaines - lindependant.fr
  • Votre temps est limité, ne le gâchez pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre. De Steve Jobs / Discours à Stanford en 2005

Traductions du mot « menant »

Langue Traduction
Anglais leading
Espagnol líder
Italien leader
Allemand führen
Chinois 领导
Arabe قيادة
Portugais conduzindo
Russe ведущий
Japonais リーディング
Basque liderra
Corse cumannanti
Source : Google Translate API

Synonymes de « menant »

Source : synonymes de menant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « menant »

Menant

Retour au sommaire ➦

Partager