La langue française

Longuement

Sommaire

  • Définitions du mot longuement
  • Étymologie de « longuement »
  • Phonétique de « longuement »
  • Citations contenant le mot « longuement »
  • Images d'illustration du mot « longuement »
  • Traductions du mot « longuement »
  • Synonymes de « longuement »
  • Antonymes de « longuement »

Définitions du mot longuement

Trésor de la Langue Française informatisé

LONGUEMENT, adv.

A. − Sens temporel
1. [Avec un verbe impliquant l'idée d'une activité volontaire] De manière longue, en y consacrant un long temps, en prenant tout son temps. Anton. brièvement, rapidement.Il a prononcé longuement votre nom (Krüdener, Valérie,1803, p. 262).Je n'ai pas le temps d'écrire aussi longuement que je le voudrais (Balzac, Corresp.,1831, p. 619).Il s'est longuement étendu sur ce point (Green, Journal,1947, p. 109):
1. Elle haïssait son mari, et comme ce dernier lui avait volé sa fortune, comme il la condamnait à passer sa jeunesse auprès de sa vieillesse maussade et grondeuse, elle médita longtemps, longuement, avec tout le génie d'un forçat qui rêve une évasion, la rupture de son ban conjugal. Ponson du Terr., Rocambole, t. 2, 1859, p. 66.
SYNT. Il l'observa, l'examina longuement; écrire, répondre longuement à qqn; parler, plaider, raconter longuement; il y a longuement réfléchi; décrire qqc. longuement; énumérer, citer longuement; disserter, insister, s'expliquer, méditer longuement sur; on m'a longuement parlé, entretenu de vous; le plus longuement que vous pourrez, le plus longuement possible.
Rem. À la différence de longtemps, peut s'employer avec le prés. ou l'imp. sans qu'il en résulte un effet de sens itér. Le Sénat délibérait longuement si on leur permettrait enfin de retourner dans leur patrie (Michelet, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 97). Il racontait longuement cette visite (Mauriac, Myst. Frontenac, 1933, p. 181).
Péj. [En parlant de la façon d'écrire, de s'exprimer] Avec beaucoup trop de détails inutiles et inintéressants (v. long I C). Rédigez moins longuement :
2. ... le grand Corvière, l'homme de France (...) qui parle le plus longuement avec le moins d'idées possible, et qui vous assomme avec le plus de persévérance du récit des choses les plus communes. Jouy, Hermite, t. 2, 1812, p. 90.
Rare. [Le suj. du verbe est un inanimé] Et la terre aussitôt, s'agitant longuement, Salua son retour par un gémissement (Vigny, Poèmes ant. et mod.,1837, p. 77).Comme leurs lèvres en délire Un soir longuement s'assemblaient (Banville, Cariat.,1842, p. 148).Ses doigts agités cherchèrent longuement dans son portefeuille un billet de cent francs qu'il jeta à Marie de Lados (Mauriac, Génitrix,1923, p. 399).
2. Vx. [Notamment avec les verbes n'impliquant pas l'idée d'une activité volontaire] Synon. de longtemps.Il hésita longuement (Champfl., Avent. MlleMariette,1853, p. 286).Si tu étais malade, longuement malade, frappé d'une infirmité ou tombé dans la misère (Amiel, Journal,1866, p. 244).Elle se tut longuement, ne trouvant rien à dire (Daniel-Rops, Mort,1934, p. 406).L'homme que j'aurais longuement aimé (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 214):
3. Je t'apporte mon cœur c'est un enfant prodigue Pardonne lui d'avoir si longuement tardé Dans ces pays fanés que les hivers fatiguent Et galvaudé ses chants pour des cieux galvaudés. Aragon, Rom. inach.,1956, p. 134.
4. ... il ne subit pas longuement l'effroi du néant parce que dans l'univers où pour lui « tout est sensible » il ne peut croire vraiment à la possibilité du néant. Durry, Nerval,1956, p. 149.
[Le suj. du verbe désigne un inanimé] La plage resta longuement vide (Gracq, Beau tén.,1945, p. 171).Les batailles de propagande (...) avaient longuement faussé le problème (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 79).
B. − [Sens spatial] Vx et rare. En occupant un espace important. Au nord, par delà une mer irrégulière et longuement étroite, sont les campagnes de l'Europe riche en prairies et en champs cultivés (Volney, Ruines,1791, p. 27):
5. Tous les tableaux humains qu'un esprit pur m'apporte S'animeront pour toi quand, devant notre porte, Les grands pays muets longuement s'étendront. Vigny, Destinées,1863, p. 55.
Prononc. et Orth. : [lɔ ̃gmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1050 « pendant un long moment » (Alexis, éd. Chr. Storey, 341 : Mult lungament ai a lui converset); 2. mil. xives. « en détail » (Roques t. 1, IV-V, 6851 : prolixe longuement). Dér. de long* adj.; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 2 698. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 365, b) 3 500; xxes. : a) 5 138, b) 5 343.

Wiktionnaire

Adverbe

longuement \lɔ̃ɡ.mɑ̃\ invariable

  1. D’une façon longue et qui passe la durée ordinaire.
    • Sur une invitation du commissaire, ils s’étaient présentés au poste de la rue de la Gaîté où on les avait longuement interrogés. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • […], et cette année a vu éclore les fruits de projets longuement mûris et discutés, ainsi que d’autres partenariats plus rapidement conclus. — (Adrienne Alix, Lettre de la présidente, dans le Rapport annuel 2010 de Wikimédia France)
    • Je ne puis Durer plus longuement en la peine où je suis. — (Mathurin Régnier, Élégies, II)
    • Il faut que nos ossements humiliés dans la poussière du sépulcre expient longuement les vanités et les impuretés de nos corps mortels. — (Esprit Fléchier, Serm. II, 27.)
    • Pourvu qu’on me laisse conter le plus longuement qu’il me sera possible, pour contenter mon plaisir. — (Jean-Jacques Rousseau, Confess. I.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LONGUEMENT. adv.
Pendant un long temps. Vivre longuement. Il signifie aussi D'une manière trop longue Il a parlé longuement et a fort ennuyé l'assemblée.

Littré (1872-1877)

LONGUEMENT (lon-ghe-man) adv.
  • D'une façon longue et qui passe la durée ordinaire. Il plongea, puis revenant à la surface, il respira longuement. Tes père et mère honoreras, Afin de vivre longuement, Décalogue. Je ne puis Durer plus longuement en la peine où je suis, Régnier, Élég. 2. Il faut que nos ossements humiliés dans la poussière du sépulcre expient longuement les vanités et les impuretés de nos corps mortels, Fléchier, Serm. II, 27. Pourvu qu'on me laisse conter le plus longuement qu'il me sera possible, pour contenter mon plaisir, Rousseau, Confess. I.

REMARQUE

Ce mot a failli périr sous la condamnation de Vaugelas. " Longuement n'est plus en usage à la cour, où il était si usité il n'y a que vingt ans ; c'est pourquoi l'on n'oserait plus s'en servir dans le beau langage ; on dit longtemps au lieu de longuement, " VAUGELAS, Rem. t. I, p. 90.

SYNONYME

LONGUEMENT, LONGTEMPS. Le premier signifie d'une manière longue ; le second, pendant un longtemps. Vivre longuement et vivre longtemps sont synonymes ; mais parler longtemps et parler longuement ne le sont pas ; dans l'un est exprimée seulement l'idée que le discours a duré longtemps ; l'autre indique que le discours a fatigué, ennuyé les auditeurs.

HISTORIQUE

XIe s. Si lungement tuz tenz m'avez servit, Ch. de Rol. CXXXVIII.

XIIe s. Mout [j'] ai esté longuement esbahis…, Couci, V.

XIIIe s. Ensi dura cil estors [combat] mout longuement, Villehardouin, CXLIV. Et un sien fil aussi, qui avoit non Alexis, tient il moult longuement en prison, Villehardouin, XLII. Le roy pensa longuement et me dit : vraiement oyl, Joinville, 288.

XVe s. Pour tant que le pays ne pourroit longuement demeurer sans seigneur, Froissart, I, I, 26.

XVIe s. Longuement proceder est à l'advocat vendenger, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « longuement »

Dérivé de long, par son féminin longue, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Longue, et le suffixe ment ; provenç. longamen, longuamen, lonjamen ; port. longamente, ital. lungamente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « longuement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
longuement lɔ̃gmɑ̃

Citations contenant le mot « longuement »

  • Réfléchis longuement avant de te faire applaudir par tes ennemis. De Victor Hugo
  • Caressez longuement votre phrase et elle finira par sourire. De Anatole France
  • Une fois que ma décision est prise, j'hésite longuement. De Jules Renard
  • On ne peut admirer longuement que ce qu'on admire sans savoir pourquoi. De Jean Rostand / Pensées d’un biologiste
  • Les personnes âgées vous serrent longuement la main comme pour mieux s'accrocher à l'existence. De Jacques Canut
  • On s'est longuement interrogé sur les causes du sommeil. La principale est l'envie de dormir. De Professeur Ougudu / La chose médicale
  • Je m'éclaire longuement avec l'or que je trouve au fond d'une étreinte. De Lucien Becker / Rien que l’amour
  • Et dire que comme tous les crétins de chanteurs qui réussissent j’ai longuement roulé en Harley… » De Renaud / Télérama, 16 mars 2016
  • Ce qui est délectable, c’est d’être allongé dans un vaste fauteuil et de somnoler longuement... Mais pas tout de même jusqu’à la fatigue. De Anonyme
  • Quand on se dispute avec une femme, le meilleur moyen d’avoir l’avantage est de la laisser parler longuement après qu’elle a eu raison. De Anonyme
  • Allons chercher nos images dans l’oeuvre de ceux qui ont le plus longuement rêvé et valorisé la matière : adressons-nous aux alchimistes. De Gaston Bachelard / L’air et les songes
  • En France, quand un homme explique longuement quelque chose à une femme, c'est d'abord pour coucher avec elle. De Marie Darrieussecq / Il faut beaucoup aimer les hommes
  • Celui qui veut faire un emploi sérieux de la vie doit toujours agir comme s'il avait à vivre longuement et se régler comme s'il lui fallait mourir prochainement De Emile Littré
  • À première vue, nombreux sont ceux qui pensent que circuler longuement sur la voie de gauche ou sur celle du milieu n’est pas une infraction aux yeux du Code de la route. Pourtant, il est bel et bien interdit d’agir ainsi sur une autoroute hexagonale et on vous en explique les raisons. Autonews, Autoroute - trop longtemps sur la voie de gauche / du milieu : quelle amende risquez-vous ?
  • L'ambassadrice des Etats-Unis au Liban, Dorothy Shea, a été longuement reçue vendredi par le Premier ministre libanais, Hassane Diab, alors que la semaine dernière ce dernier avait critiqué les missions diplomatiques américaine et saoudienne au Liban les accusants, sans les nommer, de s'ingérer dans les affaires libanaises.  L'Orient-Le Jour, Shea s'entretient longuement avec Diab au Sérail - L'Orient-Le Jour
  • Convoqué devant les médias avant un déplacement ce mardi à Watford, le coach de Manchester City s’est longuement arrêté sur le retour de Leeds United en Premier League et sur son emblématique entraîneur qu’il présente comme une « personne incroyable et unique ! » Sport24, Quand Pep Guardiola place Marcelo Bielsa au « sommet » de la profession - Angleterre - Etranger - Football

Images d'illustration du mot « longuement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « longuement »

Langue Traduction
Anglais at length
Espagnol en longitud
Italien a lungo
Allemand endlich
Chinois 最后
Arabe على طول
Portugais no comprimento
Russe по длинне
Japonais 長々と
Basque luzeran
Corse à longu
Source : Google Translate API

Synonymes de « longuement »

Source : synonymes de longuement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « longuement »

Partager