La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « moult »

Moult

Définitions de « moult »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOULT, adv.

Région. ou vx et p. plaisant.
A.− Verbe + moult.Synon. de beaucoup, énormément.Nous tuons le temps en buvant moult et en fumant prou (Verlaine, Œuvres compl., t. 5, Quinze jours en Holl., 1893, p. 264).
B.− Moult + adj.Synon. de bien, fort, très.Le Maire de Chevoche, regardant avec satisfaction. − C'est moult beau! (Claudel, Annonce,1912, III, 1, p. 64).Y a une chose qui me paraît moult drôle, allez... (F. Rousselot, À l'ombre du mirabellier,Nancy, éd. Arts et Lettres, 1976, p. 58).
C.− Moult + subst. gén. au plur.Synon. de beaucoup de, en grand nombre.Cela peut causer moult douleur, le bonheur des autres! (Druon, Poisons couronne,1956, p. 140).Après force pannes et moult incidents (P. Rousseau, Hist. transp.,1961, p. 476).
Rem. Moult est parfois employé comme adj. variable. Moulte chose Blanche et noire, effet et cause (Verlaine, Œuvres compl., t. 3, Chair, 1896, p. 114). D'après Dupré 1972 ,,Il est (...) parfaitement ridicule d'écrire, en « style troubadour » : le chevalier eut moultes aventures``.
Prononc. et Orth. : [mult]; l prononcé sous l'infl. de la graph.; [mu] prononc. normale (vocalisation de l dans molt) et région. (Lorraine). Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. Ca 980 adv. mult « très, beaucoup » (Jonas, éd. G. de Poerck, 142). Du lat. multum adv. « beaucoup, très » neutre de l'adj. multus « beaucoup ». Moult est sorti de l'usage général au xvies., il ne survit que dans le nord-est de la France, et ne s'emploie ailleurs que par plaisanterie. Évincé par beaucoup*. Fréq. abs. littér. : 43.

Wiktionnaire

Nom commun - français

moult \mu\ masculin

  1. (Œnologie) (Rare) Variante orthographique de moût. Jus de raisin ou autre liquide sucré, destiné à la fermentation alcoolique.
    • Par cette raison le moult dont on se sert dans l’usage ordinaire est toujours blanc. — (Traduction de Peter Shaw, Leçons de chymie, propres à perfectionner la physique, le commerce et les arts, chez Jean-Thomas Herissant, 1759)
    • Mes observations me portent à croire que le moult de bière, lorsque sa fermentation est ralentie, éprouve peu à peu une fermentation visqueuse. — (M. Calvert, dans , Journal de médecine, de chirurgie, et de pharmacologie, Volume 4, 1846)
    • Attendu que l’administration objecte aussi, mais encore en vain, que le travail à la chaudière, exécuté à l’aide de balais et de râbles, a été fait par trois hommes, tandis qu’un enfant devait suffire pour des moults non surchargés de matières farineuses […] — (Pasicrisie belge: Recueil général de la jurisprudence des cours et tribunaux et du conseil d'état de Belgique, Partie 2, 1868)

Adjectif indéfini - français

moult \mult\ invariable ou variable — voir Note ci-dessous

  1. (Emphatique) Beaucoup de, énormément de.
    • J’embrasserai ta vieille trombine avec moult satisfaction. — (Flaubert)
    • Il réussit, en 1768, après moult incidents, à mettre ce grand seigneur dans l’obligation de quitter son poste. — (Emmanuel Le Roy Ladurie et Jacques Julliard, Histoire de France des régions : la périphérie française des origines à nos jours, 2005, page 87)
    • La Ville de Shawinigan a récemment modifié son règlement sur le flânage pour interdire aussi de quêter de l'argent, sous peine de recevoir une amende de 100$, ce qui suscite moult critiques dans cette ville de la Mauricie. — (Amélie St-Yves, Une interdiction de mendier fait jaser à Shawinigan, Le Journal de Québec, 4 janvier 2021)

Adverbe - français

moult \mult\ invariable

  1. (Vieilli) Beaucoup. Note d’usage : Attaché à un verbe.
    • À mon avis, le véritable test s’est présenté à la rentrée scolaire d’automne, dans un contexte où tant les parents, les profs que les directions d’école avaient des récriminations contre le ministre, à qui l’on reprochait moult tergiversations à l’approche du moment crucial. — (Rémi Nadeau, Roberge est encore l’homme de Legault, Le Journal de Québec, 30 janvier 2021)
    • Nous contribuons en réfléchissant moult.
  2. (Vieilli) ou (Ironique) Très, bien, fort. Note d’usage : Attaché à un adjectif.
    • C’est moult compliqué à expliquer !
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MOULT (la prononciation de ce mot est oubliée ; cependant il est probable qu'il se prononçait mou ; du moins c'est ainsi qu'il se prononce dans les localités où il est conservé, par exemple à Metz ; mais aujourd'hui, quand nous le rencontrons, nous faisons sentir l'l et le t) adv.
  • Vieux mot qui signifie beaucoup. Moult, quoique latin, était dans son temps d'un même mérite, et je ne vois pas par où beaucoup l'emporte sur lui, La Bruyère, XIV.

    Ce mot ne s'emploie guères que quand on veut imiter le style très ancien. Franc chevalier dont j'ai vu le courage, M'avez honni, m'avez désolé moult, Quand en champ clos occîtes le Morhoult [un autre chevalier tué par Tristan], Creuzé de Lesser, la Table ronde, ch. VI.

REMARQUE

Il est malheureux qu'on ait perdu ce mot, qui est si préférable à beaucoup.

HISTORIQUE

Xe s. Si fut Jonas propheta mult correcious, Fragm. de Valenc. p. 468.

XIe s. Escuz [ils] ont gens de multes conoissances, Ch. de Rol. CCXXIII.

XIIe s. [Je] N'en oi [entends] nului parler qui molt de bien n'en die, Sax. VII.

XIIIe s. En icel jor en i avoit il moult poi de croisiés, Villehardouin, XLI. Et de moult de sa gent fu li rois [qui s'était égaré] retrouvés, Berte, CXXI. Se tu as la voiz clere et saine, Tu ne dois mie querre essoine [excuse] De chanter, se l'on t'en semont ; Car bel chanter abelist mont, la Rose, 2216. Moult felon se drecent contre moi, Psautier, f° 9.

XVe s. Il avoit affaire à moult de lieux, Commines, VI, 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « moult »

Provenç. molt, mout, mot, motz ; cat. molz ; esp. mucho ; port. mui, muito ; ital. molto ; du lat. multum. La plus vraisemblable des étymologies est celle de Freund, qui regarde moltum (archaïque) comme le participe d'un molere, augmenter, accumuler, qu'on retrouverait dans moles.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Adverbe, adjectif) Du latin multum (« beaucoup, très »). Terme du Xe siècle : moultes, moulte, moults, moult, molt et mout, variable ou invariable jusqu’au XIIIe siècle ; depuis c’est un adverbe. Le mot, prononcé \molˠt\ en français archaïque a évolué ainsi : \molˠt\ > \mout\ > \mut\ > \mu\. Le \l\ s’est vocalisé en \u\, tout en restant généralement maintenu dans la graphie. Trop bref et devenu homophone avec mou, le terme disparaît de l’usage courant au XVIe siècle pour être remplacé par beaucoup, mais revient avec un usage particulier sous la prononciation \mult\, fortement influencée par la graphie traditionnelle du mot.
(Nom commun) Du latin mustum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « moult »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
moult mult

Citations contenant le mot « moult »

  • Amour peut moult, argent peut tout. De Gilles de Noyers / Proverbia gallicana
  • Aujourd’hui, le terme de scandale est banalisé. A la télévision, sur Internet, dans les livres, tout le monde déballe son linge sale avec moult détails. Plus rien ne choque vraiment. De Cate Blanchett / Elle - 19 Février 2007
  • Inspiré par Guillaume de Gellone, Duc d’Aquitaine dès l’an 790, Guillaume d’Orange est l’objet de moult chansons de geste qui relatent ses audaces. Vous plairait-il d’ouïr son histoire? Ni historiquement infaillible, ni fantaisiste, ce joyeux récit n’est guère motivé par quelque leçon belliciste depuis quelque palais. Il nous parle d’un vaillant chevalier qui a sauvé ce qui est maintenant la France. Causeur, Guillaume d'Orange, sauveur de la Douce France - Causeur
  • Rassurons tout de suite les spectateurs qui pourraient être rebutés par le fait que ce film constitue le quatrième volet de la vie (romancée) d'Ip Man, personnage bien réel, légendaire en Chine, et disparu en 1972. Un mythe dans l'empire du Milieu, qui a déjà fait l'objet de moult adaptations, dont une, « The Grandmaster », signée Wong Kar-wai, en 2013. Si ceux qui ont vu les trois premiers « Ip Man » (disponibles en VOD ou DVD, et dont le troisième alignait Mike Tyson à son affiche) retrouveront bien entendu leurs marques, les autres ne seront pas perdus pour autant. L'histoire du film est totalement indépendante des précédentes, même si l'on y croise une poignée de personnages secondaires, mais pas indispensables, déjà vus auparavant. leparisien.fr, «Ip Man 4 : le dernier combat» : sans lui, pas de Bruce Lee - Le Parisien
  • S’il est vrai qu’un gouvernement minoritaire n’est qu’un mort en sursis, l’équipe Trudeau, après moult gaffes impardonnables, se fera-t-elle renvoyer aux douches ? Le Journal de Montréal, Justin: le Téflon écorché | Le Journal de Montréal

Images d'illustration du mot « moult »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « moult »

Langue Traduction
Anglais many
Espagnol muchos
Italien molti
Allemand viele
Chinois 许多
Arabe كثير
Portugais muitos
Russe много
Japonais たくさんの
Basque asko
Corse parechje
Source : Google Translate API

Synonymes de « moult »

Source : synonymes de moult sur lebonsynonyme.fr

Moult

Retour au sommaire ➦

Partager