La langue française

Trouver

Sommaire

  • Définitions du mot trouver
  • Étymologie de « trouver »
  • Phonétique de « trouver »
  • Citations contenant le mot « trouver »
  • Images d'illustration du mot « trouver »
  • Traductions du mot « trouver »
  • Synonymes de « trouver »
  • Antonymes de « trouver »

Définitions du mot « trouver »

Trésor de la Langue Française informatisé

TROUVER, verbe trans.

I. − Empl. trans.
A. − Découvrir quelque chose, quelqu'un que l'on cherchait.
1. [Le compl. d'obj. désigne une chose]
a) Découvrir une chose que l'on cherchait de manière plus ou moins systématique. Synon. dégoter (pop.), dénicher (fam.), mettre la main* sur.Trouver du pétrole; trouver un endroit où loger, un bistrot dans le village; ramasser tout ce que l'on peut trouver; accessoire difficile à trouver. Honoré jurait après sa femme, parce qu'il ne trouvait pas son bouton de col (qu'est-ce qu'on avait bien pu en foutre de son bouton de col) (Aymé, Jument, 1933, p. 131):
1. ... mille fanfreluches, parmi lesquelles éclataient deux petits souliers (...) avec des boucles incrustées de diamants (...) « Oh! je veux les mettre, dit Sylvie, si je trouve les bas brodés! » Nerval, Filles feu, Sylvie, 1854, p. 606.
[Le compl. d'obj. désigne une chose abstr.] Trouver la nuance voulue (d'une couleur); trouver un mot dans le dictionnaire, une adresse dans l'annuaire; prendre son plaisir où on le trouve. On ne s'inquiétait pas de savoir si vous étiez comte ou baron, mais bon valseur. Allez donc trouver un abandon pareil de nos jours! (Erckm.-Chatr., Ami Fritz, 1864, p. 91).Cet amas d'organes dont je trouve la description dans les planches d'anatomie (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p. 401).
En partic. Découvrir en palpant. Trouver le pouls. (Dict. xixeet xxes.). Déceler, reconnaître en usant de moyens d'investigation. Trouver une lésion pulmonaire; trouver des staphylocoques à l'analyse; on lui a trouvé une bronchite. Il vous trouvera une dilatation de l'estomac, il n'a pas besoin de vous examiner puisqu'il l'a d'avance dans son œil. Vous pouvez la voir, elle se reflète dans son lorgnon (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 570).
b) Arriver à obtenir, à se procurer pour son usage quelque chose d'utile ou d'indispensable. Trouver un appartement; trouver un avion, un taxi, un train, une voiture; trouver un vol pour New-York. Aujourd'hui, l'argent dort, on n'en trouve plus pour faire fonctionner tout ça (Zola, Germinal, 1885, p. 1201).Il voulut sortir de sa cachette pour leur demander où l'on trouverait à boire et à manger (Alain-Fournier, Meaulnes, 1913, p. 74).
c) Parvenir à un état, une situation souhaité(e) à cause des avantages que cela présente. Trouver le bonheur, le repos, le sommeil; trouver du travail, un métier, une situation; trouver asile, refuge quelque part; trouver assistance auprès de qqn. Il est impossible à la société de trouver le calme dans un état où elle souffre d'une plaie réelle (Renan, Avenir sc., 1890, p. 373).André Gide a su se rester fidèle (...). Et peut-être il a dû à cela d'avoir attendu jusqu'à l'après-guerre pour trouver un climat qui lui fût pleinement favorable (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p. 69).
d) Recueillir quelque chose de manière à en tirer profit. Trouver son intérêt à faire qqc.; trouver son compte à qqc., avec qqn; trouver grâce aux yeux de qqn; trouver son affaire, le filon (fam.). Les mystiques chrétiens ont développé (...) ce thème favori que (...) celui qui a embrassé la vie parfaite trouve ici-bas une récompense suffisante (Renan, Avenir sc., 1890, p. 450).Quel avantage (...) les Français ont -ils pu trouver à changer de gouvernement huit fois en un siècle? (Maurois, Sil. Bramble, 1918, p. 36).
e) Voir se présenter à l'esprit ce que l'on cherche. Trouver une issue à la situation, un remède à ses maux; trouver sa voie. C'est comme... enfin... Je voudrais trouver une comparaison (Châteaubriant, Lourdines, 1911, p. 117).On ne peut contempler sans terreur l'étendue du mal que l'homme peut faire et subir. Comment pourrait-on croire qu'il soit possible de trouver une compensation à ce mal puisque, à cause de ce mal, Dieu a souffert la crucifixion? (S. Weil, Pesanteur, 1943, p. 81).
2. [Le compl. d'obj. désigne une pers.]
a) Arriver à rencontrer, à joindre quelqu'un après l'avoir cherché. Où puis-je vous trouver? je vous trouve enfin; il est impossible à trouver; la police a trouvé l'assassin. À huit heures, Mimi courut à l'endroit où Rodolphe devait trouver Amélie (Murger, Scène vie boh., 1851, p. 168).Je voudrais un simple renseignement... Savez-vous où, à cette heure, j'ai des chances de trouver Bellamy? (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p. 82).
Locutions
Aller, venir trouver qqn. Se rendre auprès de quelqu'un pour le voir, lui parler. Le roi (...) arriva à Saint-Quentin. La comtesse de Hainaut (...) vint l'y trouver pour essayer de ménager quelque accommodement (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 4, 1821-24, p. 4).Sa femme parlait d'aller trouver l'Anaïs Maloret pour lui demander raison de la chemise déchirée par son garçon (Aymé, Jument, 1933, p. 81).
Au fig., fam. Trouver la pie au nid. V. nid A 1.Trouver le lièvre au gîte. V. lièvre A 4 f.
En partic. Trouver Dieu. Avoir le sentiment de son existence. Peut-être ceux qui croient avoir perdu Dieu ne l'avaient-ils jamais trouvé? (Mauriac, Bloc-Notes, 1955, p. 178).Absol. Cherchez et vous trouverez. Il y a un Objet impérissable, il y a Dieu. Sous notre déception, Dieu attend. « J'ai passionnément cherché, dit Gide. Et Claudel répond: J'ai trouvé » (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1907, p. 16).
b)
α) Arriver à découvrir quelqu'un qui soit capable d'assurer telle fonction, de remplir telle mission, de rendre tel service. Synon. dénicher (fam.), mettre la main* sur.Trouver une nourrice, une secrétaire, des ouvriers; trouver qqn qui veuille bien..., qui fasse l'affaire. J'espère ici, pour franchir les forêts, Trouver des défenseurs (Bornier, Fille Rol., 1875, i, 3, p. 24).Biquet raconte ses tribulations suppliantes pour trouver une blanchisseuse qui consente à lui rendre le service d'laver du linge (Barbusse, Feu, 1916, p. 83).
Trouver dans/en qqn + subst. précédé d'un art.Rencontrer telle sorte d'individu en la personne de. Il eut cependant le bonheur de trouver dans Bianchon un médecin habile et dévoué (Balzac, Illus. perdues, 1839, p. 528).Christophe, en qui Jacqueline avait cru trouver un allié, se contenta de donner au jeune homme quelques conseils de prudence (Rolland, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1532).
Trouver qqn qui + ind./subj. dans les tournures interr. ou nég.Découvrir quelqu'un de tel. Je ne crois pas qu'on puisse trouver un Allemand qui éprouve aucun mépris pour une chose quelconque du passé allemand (Barrès, Cahiers, t. 11, 1918, p. 342).
Trouvez-moi qqn qui. Citez-moi, désignez-moi quelqu'un de tel. (Dict. xxes.).
β) En partic. Rencontrer quelqu'un avec qui on puisse établir des liens particuliers. Trouver un ami, un amoureux, un gendre. Les femmes y sont peu femmes [dans le théâtre] (...). Pas de coquetterie, à peine de sexe (...), pas la moindre intention de trouver là l'amant ou le caprice (Goncourt, Journal, 1865, p. 215).Et l'ennemi s'était avancé vers lui la main tendue; au lieu d'un guerrier armé, il avait trouvé un bon camarade (Larbaud, F. Marquez, 1911, p. 92).
Trouver un mari, une femme. Se marier. (Dict. xixeet xxes.).
Au fig., fam. Trouver chaussure à son pied. V. chaussure A.Trouver couvercle à sa marmite. V. couvercle A 1.
B. − Découvrir quelque chose, quelqu'un que l'on ne cherchait pas.
1. [Le compl. d'obj. désigne une chose]
a) Apercevoir, découvrir par hasard. Trouver un trésor en démolissant un mur, un billet sur le trottoir, des lettres au fond d'un tiroir. Quel est mon étonnement de trouver un article très aimable dans le Temps sur mon Journal ! (Goncourt, Journal, 1887, p. 657).En rentrant, j'ai trouvé le New Yorker sous ma porte (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 315).
b) Au fig.
α) Voir se présenter d'une manière fortuite. Synon. être confronté à, rencontrer.Trouver de la résistance, des difficultés, un obstacle sur sa route. À chercher le sommet, on trouve l'angoisse (G. Bataille, Exp. int., 1943, p. 136).L'imagination n'était pas en cause: je n'inventais pas ces horreurs, je les trouvais (...) dans ma mémoire (Sartre, Mots, 1964, p. 123).
Loc. Trouver la mort. Être tué. Mais souvent le papillon d'or Trouve la mort au clair flambeau (Cros, Coffret santal, 1873, p. 20).
En partic. Découvrir, rencontrer chez un auteur, un compositeur, un artiste, en prenant connaissance de son œuvre. Trouver une description chez un auteur; trouver des sonorités nouvelles; trouver des erreurs, des fautes dans un texte. Lebrun trouve dans mon Hérodote un peu trop de vieux français (Courier, Pamphlets pol., Livret de Paul-Louis, vigneron, 1823, p. 165).Il a eu la bonne fortune de trouver dans Berlioz un exemple particulièrement convaincant (Schaeffer, Rech. mus. concr., 1952, p. 156).
[Avec on, nous, vous]
On rencontre, on peut découvrir, il y a. On trouve ici toutes sortes d'oiseaux; on trouve de tout dans ce magasin; on trouve certains détails dans ce livre; on trouverait des faits contraires; vous trouverez ci-joint.../veuillez trouver ci-joint... (dans un courrier). Vous trouvez dans le livret: Pauvre fileuse! Eh bien, il se peut que le tableau représente un ver à soie femelle ou une chenille écrasée par un enfant (Baudel., Salon, 1846, p. 173).Dans les plus anciennes tombes d'Égypte on trouve le blé, l'orge, la fève (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921p. 134).
On constate l'existence de. L'on sait que dans un œuf qui n'a point été fécondé, on trouve néanmoins un corps gélatineux qui, à l'extérieur, ressemble parfaitement à un embryon fécondé (Lamarck, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 73).On trouve dans le domaine d'oc, les formes niella, gniella, niello (Gourmont, Esthét. lang. fr., 1899, p. 200).
β) [Le compl. d'obj. désigne un état, une situation] Découvrir en arrivant quelque part. Trouver le beau temps; trouver la guerre civile. Quelque part que vous alliez, vous trouvez la discussion ouverte sur l'affaire Reynier-Michel (Jouy, Hermite, t. 4, 1813, p. 154).Nous sommes arrivés à 10 heures du matin dans la maison Lablenie où j'ai trouvé un accueil aimable (Maine de Biran, Journal, 1816, p. 215).
γ) [Le suj. désigne une chose abstr.] Susciter, rencontrer du fait de sa seule existence. Principe qui trouve son application; toute politique trouve ses détracteurs. Toute rébellion à la nature trouve son châtiment (Amiel, Journal, 1866, p. 337).Il n'est point de thèse qui n'y trouve son antithèse (Valéry, Variété IV, 1938, p. 32).
2. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Rencontrer quelqu'un par hasard, être fortuitement en sa présence. Trouver des importuns chez soi; trouver qqn sur son chemin. Charles d'Este trouva Arcangeli qui l'attendait dans le salon, avec une collation de gâteaux, de raisins et de pêches (Bourges, Crépusc. dieux, 1884, p. 339).Je revins dans le dixième arrondissement (...), pour entrer au collège Rollin, où je trouvai Barbusse, qui fut bon élève (Fargue, Piéton Paris, 1939, p. 20).
Locutions
Trouver son maître. V. maître1I A 3.
Trouver à qui parler. V. parler1II B 1 b.
Si tu me cherches, tu vas me trouver; quand on me cherche, on me trouve (fam.). Essuyer la riposte de quelqu'un qu'on a provoqué. Je n'attaque jamais personne, bien que je riposte quelquefois: le plus souvent je me tais. Si ce Père [un dominicain], que je ne connaissais pas, ne m'avait pas cherché, il ne m'aurait pas trouvé (Mauriac, Nouv. Bloc-Notes, 1959, p. 234).
C. − Découvrir quelque chose par un effort de l'esprit ou de la volonté.
1. Déceler, découvrir, connaître quelque chose par un effort de réflexion, d'imagination. Trouver une explication, une solution à qqc.; trouver un moyen de/pour + inf.; trouver un plan, une formule, une idée, une méthode de/pour + inf.; trouver qqc. de nouveau. Il n'y a pas un accent , pas un geste dont Iffland ne sache trouver la cause en philosophe et en artiste (Staël, Allemagne, t. 3, 1810, p. 220).Si elle arrivait à se détacher de cet individu, avoue que ce serait un beau débarras. On trouvera toujours un cas d'annulation (Mauriac, Nœud vip., 1932, p. 285).
Locutions
Trouver (le) moyen de + inf.V. moyen2B 1.
Fam. Où avez-vous trouvé cela? Qu'est-ce qui vous fait croire cela? (Dict. xixeet xxes.). Où est-ce qu'il trouve tout ça? Comment invente-t-il tout ça? (Dict. xxes.).
Fam., p. antiphr. [Pour souligner l'évidence de qqc.] Je, tu, etc. n'aurais (pas) trouvé ça tout(e) seul(e). Ce brave Kramen! Mais pourquoi est-ce qu'on l'arrêterait? Il n'est pas Juif? Il a un drôle de nom pourtant, il se pourrait qu'il soit Juif. Ah! je n'aurais pas trouvé ça tout seul (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 132).
[Pour exprimer un point de vue critique vis-à-vis d'une action] Ne rien trouver de mieux que de + inf.Ce genre de théâtre (...) n'est (...) qu'un chatouillement de tous les appétits bas du public. Et ce qu'ils ont trouvé de mieux, c'est d'habiller ces femmes en militaires! (Goncourt, Journal, 1861, p. 897).Je ne trouvai pas mieux que d'attribuer à l'infortuné Léonard mes propres agitations, transportant le désordre de mon esprit dans la complexité du sien (Valéry, Variété[I], 1924, p. 219).
2. Trouver qqc.Faire une découverte ; inventer quelque chose. Trouver qqc. de nouveau, un nouveau remède, un nouveau procédé de fabrication; trouver une loi mathématique. Colomb, en rêvant les îles de Saint-Brandon et le paradis terrestre, trouva l'Amérique (Renan, Avenir sc., 1890, p. 410).On ira jusqu'à brûler ses meubles, afin de trouver pour finir un émail plus pur et surtout plus durable (Schaeffer, Rech. mus. concr., 1952, p. 180).
3. Découvrir ce qui était caché, rendre clair ce qui était mystérieux. Synon. déchiffrer, deviner, percer.Trouver un secret, la clef d'une énigme, la solution d'un problème, l'explication d'un phénomène; trouver la vérité. Le bonhomme, surpris et flatté, finit par trouver lui-même un sens à son bredouillement confus (Bernanos, Soleil Satan, 1926, p. 157).Trouver et formuler certaines lois de la condition humaine dont beaucoup de remarques profondes mettent en lumière des cas particuliers (S. Weil, Pesanteur, 1943, p. 106).
Empl. abs. Trouver à force de chercher. Je vous réponds bien vite, sans solution pourtant. Je cherche et je creuse. Nous finirons par trouver (Hugo, Corresp., 1866, p. 533).Tout à coup: « J'ai trouvé! », s'écria-t-il à la façon d'Archimède (Billy, Introïbo, 1939, p. 47).
4. Concevoir, élaborer mentalement, au moment de s'exprimer oralement ou par écrit. Trouver le mot juste, une parole aimable; ne pas trouver ses mots; trouver un sujet de conversation; trouver un prétexte, des arguments, une objection. Je suis tellement suffoquée que je ne trouve rien à vous dire (Hermant, M. de Courpière, 1907, ii, 11, p. 19).Avant que la vieille femme eût placé encore un mot, elle trouva sans hésiter (...) le mensonge qui ne fût pas tout à fait invraisemblable (Bernanos, Soleil Satan, 1926, p. 208).
5. Se ménager le temps, la possibilité de faire quelque chose par un effort de volonté, d'imagination ou pouvoir en disposer par un effet heureux du hasard. Trouver l'occasion, la possibilité de (faire qqc.); trouver un moment pour. M. de Coantré monta au grenier, où il y avait une caisse pleine de lettres adressées à sa mère, caisse que, depuis six mois, il n'avait pas trouvé le temps de trier, parce que cela l'ennuyait trop (Montherl., Célibataires, 1934, p. 800).
6. Trouver à + inf.
a) Parvenir à quelque chose au prix d'efforts ou par un effet heureux du hasard. Trouver à se loger, à vendre (sa maison). Voici un contrat qui vaut le double; il vous sera très-facile de trouver à emprunter dessus vos quinze mille florins (Karr, Sous tilleuls, 1832, p. 164).Les modestes logements où avocats, journalistes, écrivains, pour un modique loyer, trouvaient jadis à se caser (Blanche, Modèles, 1928, p. 213).
b) Trouver à + inf. exprimant la critique.Découvrir ou inventer des raisons pour critiquer, dénigrer, désapprouver. Trouver à dire, à reprendre (à tout, à tout ce qu'on fait). Madame Bovary mère ne trouvait rien à blâmer, sauf peut-être cette manie de tricoter des camisoles pour les orphelins, au lieu de raccommoder ses torchons (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 57).Il n'exhibe plus de journaux d'extrême-gauche. (...) Il arrive en lisant le Petit Parisien. Personne ne peut trouver à y redire, ni les chefs, ni les camarades (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 249).
7.
a) Faire naître, développer en soi une virtualité. Trouver l'espérance; trouver (en soi) la force, le courage nécessaire pour. Le comte (...) ne trouvait pas un cri de colère. Il tremblait (Zola, Nana, 1880, p. 1432).Je ne sais pas où je pus trouver la constance de poursuivre jusqu'au bout du morceau que, Dieu merci, je possédais bien (Gide, Si le grain, 1924, p. 422).
b) Trouver (un sentiment, un état d'âme) dans/en/à qqc.; trouver (un sentiment, un état d'âme) à + inf.Éprouver. Trouver du plaisir à un travail, à parler avec qqn; trouver dans la tendresse, l'apaisement; trouver du dégoût face à. La jeunesse qui trouve un contentement réel à déployer ses forces (Balzac, Lys, 1836, p. 161).Marguerite (...) semblait trouver de l'agrément à mes essais (Duhamel, Confess. min., 1920, p. 170).
D. − Découvrir quelque chose, quelqu'un sous tel aspect, dans telle situation.
1.
a) Trouver + compl. et attribut du compl./compl. d'obj., qualifié par un compl. ou une prop.[Le compl./le compl. d'obj. désigne une chose ou une pers.] Découvrir, constater qu'une chose ou une personne se présente dans tel état, dans telle situation. Trouver la porte fermée, le dîner cuit; trouver tout en désordre; trouver qqn étendu, occupé à qqc., seul, au lit, debout, attendant. En rentrant à l'hôtel Franz trouva Albert en robe de chambre (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 482).J'ai trouvé toute la Charente inondée (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1907, p. 316).
b) Trouver qqn en faute; trouver un voleur dans la maison. (Dict. xixeet xxes.). Surprendre quelqu'un (dans une situation fâcheuse ou délictueuse).
Expr. fam. [Menace destinée à renforcer une interdiction] Que je vous y trouve! que je vous trouve à (faire qqc.) (Dict. xixeet xxes.). Synon. que je vous y prenne!
2. Trouver (un caractère, une qualité) à qqc./à qqn
a) [Le compl. introd. par à désigne une chose concr. ou abstr.] Attribuer, reconnaître à une chose tel caractère, telle qualité, tel défaut. Trouver des défauts à une robe; ne trouver aucune saveur à un plat; trouver des inconvénients à tel procédé. Je trouvais un charme à cette vie retranchée (Gracq, Syrtes, 1951, p. 29).Platonicien par état, j'allais du savoir à son objet; je trouvais à l'idée plus de réalité qu'à la chose (Sartre, Mots, 1964, p. 39).
b) [Le compl. introd. par à désigne une pers.] Constater, remarquer chez quelqu'un telle manière d'être (physique, morale ou intellectuelle). Trouver du génie, des torts à qqn; trouver à qqn mauvais genre; je lui trouve bonne mine, mauvais moral. Je lui trouvai la candeur d'un enfant et le génie d'Homère (Chênedollé, Journal, 1822, p. 121).M. Dubois lui-même trouvait à David de la brutalité, mais il lui savait gré d'avoir rompu avec le mauvais goût de Boucher, de Pierre et de Fragonard (A. France, Vie fleur, 1922, p. 457).
c) Fam. Qu'est-ce qu'il/elle/on lui trouve? qu'est-ce qu'il/elle/on peut bien lui trouver? Quelle qualité, quel agrément quelqu'un peut-il trouver à telle chose/telle personne? (Dict. xxes.).
3. Trouver qqc./qqn + attribut
a) [Le compl. d'obj. désigne une chose concr. ou abstr.] Considérer quelque chose de telle manière. Trouver un plat salé, un film médiocre, son travail amusant, la vie insupportable; trouver le temps long. Nana trouva cette caresse-là très drôle de la part d'une femme si distinguée (Zola, Nana, 1880, p. 1301).Michel (...) trouvait l'Europe inhabitable et (...) il avait décidé de vivre au Maroc (Cocteau, Parents, 1938, iii, 6, p. 290).
[Avec un groupe nom. introd. par de] Trouver une plaisanterie de mauvais goût. En arrivant à la vieille rue sombre, si joyeuse pour elle, elle la trouva d'un aspect triste (Balzac, E. Grandet, 1834, p. 93).
Loc., fam. La trouver mauvaise. V. mauvais I B 1 b.La trouver saumâtre*.
En partic.
Trouver + adj. + de + inf.Considérer de telle façon le fait de faire quelque chose. Trouver normal de. L'habitude tuait la honte d'être nu, ils trouvaient naturel d'être ainsi (Zola, Germinal, 1885, p. 1273).Elle trouva amusant de déniaiser ce gamin tout frais, tout jeune (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 171).
Trouver bon/mauvais qqc.; trouver bon/mauvais de + inf.; trouver bon/mauvais que + subj. Approuver ou déplorer quelque chose. De peur de subir le despotisme des partis (...), vous trouvez bon d'être opprimé d'une seule manière et par un seul individu à la fois (Tocqueville, Corresp.[avec Gobineau], 1857, p. 279).
Loc. Trouvez bon que. Permettez que, avec votre permission. Pardon, monsieur, mais en me chargeant de cette lettre pour mon oncle, je me suis engagé à rapporter la réponse à celui qu'elle intéresse. Ainsi trouvez bon que j'insiste pour qu'il la lise (Guilbert de Pixer., Cœlina, 1801, i, 9, p. 17).
b) [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Faire état de telle opinion personnelle concernant une personne. Trouver qqn beau, gentil, impertinent, vulgaire. Je trouve Carpeaux un artiste plus complet [que Rodin] (Goncourt, Journal, 1894, p. 606).Grand'mère trouvait Adrienne de Cappe « très mauvaise langue » (Gyp, Souv. pte fille, 1928, p. 184).
[Avec un groupe nom. introd. par de] Je l'ai trouvée d'une extrême maigreur (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 426).
4. Trouver que + ind./subj. dans les tournures interr. ou nég.Juger, croire que. Je trouve qu'il est plus simple de; trouvez-vous qu'il soit bon de. Mes maîtres ne trouvaient pas que j'eusse mal profité (Nodier, Fée Miettes, 1831, p. 70).Je trouve que ça serait plus élégant de t'en aller (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 257).Absol. [En incise ou sous la forme d'une prop. interr. indir.] Le curé s'émerveillait de ces dispositions, bien que la religion d'Emma, trouvait-il, pût, à force de ferveurs, finir par friser l'hérésie et même l'extravagance (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 55).Jimmy: Bonjour, Clarisse; Vous allez bien? Clarisse: Merci... Sapristi, quelle belle robe de chambre! Jimmy: Vous trouvez? Ça vient de Londres (Bourdet, Sexe faible, 1931, i, p. 273).
II. − Empl. pronom.
A. − [Le suj. désigne une pers.]
1. Découvrir et assumer sa véritable personnalité. Il obtint de se trouver, de se perdre, de se reprendre et reconstruire, d'être diversement le même et l'autre (Valéry, Variété IV, 1938, p. 101).
2. Être placé soudainement ou par un effet du hasard en tel lieu, en telle situation, en présence de telle personne ou de telle chose. Se trouver chez/en face de qqn; se trouver nez à nez avec qqn; se trouver en compagnie, en présence de qqn; se trouver à Paris; se trouver face à face (avec un mur). Comme personne, par hasard, ne se trouvait là pour aller à Creil chercher une voiture, elle avait envie de m'y faire aller moi-même (Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 19).Imaginez quelqu'un qu'on n'aurait vu que de loin, ou en rêve, ou en imagination: MmeBovary, Anna Karénine, Werther... Gary Cooper, Charles Boyer... et brusquement on se trouverait assis à la même table! (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 61).
Empl. pronom. réciproque. Une fille, reprit l'ancien berger (...), une grande et belle fille, sûr. On s'est trouvé nez à nez tous deux, aussi couillons l'un que l'autre, parole (Bernanos, Crime, 1935, p. 780).
3. [Avec un attribut]
a) Porter un jugement sur soi-même ou sur ses actes; éprouver la sensation d'être. Se trouver bête, dépaysé, embarrassé, mal à l'aise; se trouver spirituel, très fort; se trouver trop âgé. Je me trouvai ridicule et me jetai dans mille protestations pour lui persuader que c'étaient seulement des affaires (...) qui m'avaient empêché d'aller chez elle (Gobineau, Pléiades, 1874, p. 56).Le chef pâtissier (...) trouve, en un français impeccable, quelques mots de louange sans fadeur ni platitude, pour témoigner qu'il a lu certains de mes livres et se trouve fort honoré par ma poignée de main (Gide, Journal, 1946, p. 289).
[Avec un groupe nom. introd. par de] Quand je pense à tout le bonheur que cette petite Clotilde aurait pu me donner, je me trouve d'une sottise de l'avoir laissée moisir en France! (Lenormand, Simoun, 1921, 7etabl., p. 74).
b) Locutions
Se trouver bien. Éprouver un bien-être physique ou moral. Se trouver bien chez soi, en vacances, à l'ombre; se trouver bien avec qqn; se trouver bien partout. Il m'emmena chez lui et me présenta à sa femme. La semaine suivante, j'y dînai. (...) le temps ne me parut pas trop long et je me trouvai bien (Gobineau, Pléiades, 1874, p. 85).Terribles enfants! (...) Cette force de la nature, qui vous chasse...« Va-t'en! Ôte-toi de là! À mon tour!... » Christophe, qui entendait leur langage muet, avait envie de leur dire:« Ne vous pressez pas tant! Je me trouve bien, ici (...) » (Rolland, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1572).
Se trouver bien/mal/mieux. Se sentir en bonne, mauvaise, meilleure santé. Une fièvre causée par un froid humide le contraignit de s'arrêter dans une habitation du comte Woronzoff: se trouvant plus mal, il ordonna de le transporter à Taganzog (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 158).
Comment vous trouvez-vous? Comment allez-vous? comment vous sentez-vous? (Dict. xixeet xxes.).
Se trouver mal. Défaillir, s'évanouir. Le vieux baron de Tolly se trouva mal et tomba; on fut obligé de l'emporter. On parla d'apoplexie (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p. 290).J'ai couru après l'omnibus (...): sur la plate-forme atteinte péniblement et de justesse, j'ai cru que j'allais me trouver mal (Gide, Journal, 1946, p. 301).
Se trouver bien/mal de qqc.; se trouver bien/mal de + inf. Avoir lieu d'être satisfait ou mécontent de quelque chose, de faire quelque chose. Je vais donc tâtonnant, hésitant, supposant, et ne m'en trouve pas plus mal; car c'est précisément le vague, l'incertain, le douteux qui fait (...) le charme de la flânerie (Toepffer, Nouv. genev., 1839, p. 137).M. Rezeau se trouva fort bien d'une soupe aux choux, servie directement dans son assiette par la fermière (H. Bazin, Vipère, 1948, p. 154).
B. − [Le suj. désigne une chose concr. ou abstr.] Exister, pouvoir être découvert en tel endroit. Cette plante se trouve en montagne; cette citation se trouve chez tel auteur; où se trouvent les allumettes? Le numéro du journal où se trouvait cette annonce (Balzac, Illus. perdues, 1843, p. 564):
2. Et le savant chanoine Cristiani d'ajouter en note, en 1946, au bas de la page de sa traduction: « Le mot planus, qui se trouve dans Pline, avec le sens de bouffon, a aussi celui de vagabond, d'aventurier. » Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 103.
Loc. fig. Cela ne se trouve pas sous le pied, sous le sabot, dans le pas d'un cheval. V. cheval B 4 d.Cela ne se trouve pas dans le pas d'un âne*.
C. − [Le suj. désigne une chose ou une pers.]
1. Être dans telle situation, telle position, dans l'espace ou par rapport à une autre chose, une autre personne. L'appartement se trouve au premier étage; son nom se trouve en tête de liste; l'endroit où je me trouve. À droite de la petite porte ronde se trouvait un banc de pierre (Erckm.-Chatr., Ami Fritz, 1864, p. 44).Il se trouva sans s'être aperçu du chemin parcouru, avenue de Clichy (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 258).
En partic. [Le suj. désigne une chose abstr.] Où se trouve la vérité? là se trouve le nœud du problème. Je me suis longtemps demandé où se trouve la différence de l'anecdote et du fait (Alain, Propos, 1921, p. 289).
2. [Avec un attribut ou un compl. prép.] Être à un moment donné dans tel état, telle situation, telle position. Se trouver libre pour la semaine; se trouver dans le besoin, l'embarras; se trouver dans la nécessité, l'impossibilité de (faire qqc.). Dans l'état où se trouvait mon cœur, je ne pouvais cependant supposer qu'il y eût là rien de blâmable (Musset, Confess. enf. s., 1836, p. 292).La situation où s'est trouvé Albert Camus rappelle assez celle du roi Lear recueilli par la moins avantagée de ses filles (Sarraute, Ère soupçon, 1956, p. 22).
3. Se trouver avoir/être. Avoir, être par un concours fortuit de circonstances. Il se trouve être un ami de; je me trouve avoir mille francs sur moi. Cet angle (...) se trouva être de cinquante-trois degrés (Verne, Île myst., 1874, p. 126).Kate se trouva avoir en face d'elle le couple de jeunes mariés (Peyré, Matterhorn, 1939, p. 204).
[Avec ell. de être] Par malheur cet homme se trouva un demi-coquin, une âme faible (Stendhal, Chartreuse, 1839, p. 112).La vie de l'intelligence constitue un univers lyrique (...) où ne manquent ni l'aventure, ni les passions, ni la douleur (qui s'y trouve d'une essence toute particulière) (Valéry, Variété IV, 1938, p. 215).
[Avec un autre verbe] Cette théorie se trouve vérifiée par. Lorsque l'un des associés est (...) créancier d'une somme exigible envers une personne qui se trouve aussi devoir à la société une somme également exigible (Code civil, 1804, art. 1848, p. 334).Si enfin le nom ou le pseudonyme d'un de mes « héros » se trouvait appartenir à un personnage existant réellement, ce serait pure coïncidence (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 5).
D. − Empl. impers.
1. Il se trouve. Il existe, il y a. Il se trouve peu de villes qui, il se trouve une grande différence entre; il se trouve qqn, des gens pour. Dans ces « petits sacs de papier » où Rivarol jettait [sic] ses pensées au fur et à mesure qu'il les écrivait, il s'en est trouvé encore assez pour former un vol. in-8 « du plus haut intérêt » (Chênedollé, Journal, 1832, p. 138).Or, cette loi de l'expression, il ne s'est pas trouvé un linguiste pour l'apercevoir (Paulhan, Fleurs Tarbes, 1941, p. 77).
2. Il se trouve que + ind./subj. dans les tournures interr. ou nég.Il arrive, il se produit que. Comment se trouve-t-il qu'elle ne puisse être là? il se trouva que la voiture ne pût pas repartir. Grâce à votre grand nom, à votre grande fortune, à votre grand esprit, grâce enfin à vos grandes manières, il se trouve naturellement que vous êtes peu aimé dans le pays (Sandeau, Mllede La Seiglière, 1848, p. 219).Il se trouve que depuis un peu plus d'un siècle, la philosophie française (...) est une façon d'institution publique (Nizan, Chiens garde, 1932, p. 176).
3. Loc. fam. [En incise] Si ça se trouve. Cela est fort possible. (Dict. xxes.).
REM.
Trouvable, adj.[Corresp. à supra I; en parlant d'une chose concr. ou abstr., d'une pers.] Qui peut être découvert, conçu ou rencontré. Anton. introuvable.Une femme lui manquait (...) Et comme cette femme n'était pas loin, était trouvable, que de simples conventions sociales l'empêchaient de la rejoindre à tout instant (...) il s'exapérait dans sa solitude (Maupass., Notre cœur, 1890, p. 409).À c'te heure, rendu au mois de mai, les maisons sont quasiment pus trouvables... Où c'est qu'on va se loger? (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 318).
Prononc. et Orth.: [tʀuve], (il) trouve [tʀuv]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 2emoit. xes. « découvrir, rencontrer par hasard » (Saint-Léger, éd. J. Linskill, 100); 1580 trouver la mort (Garnier, Antigone, éd. W. Foerster, 152); 2. 1478-80 on trouve « on rencontre, il y a » (Coquillart, Nouv. Droitz, éd. M. J. Freeman, p. 195, vers 1261); 3. 1585 « rencontrer quelque chose dans une œuvre littéraire » (N. Du Fail, Contes d'Eutrapel, éd. J. Assézat, p. 201); 4. 1718 vous me trouverez en vôtre chemin « je vous nuirai en toutes les affaires que je saurai que vous aurez » (Le Roux, p. 513). B. 1. a) Ca 1050 « découvrir quelque chose ou quelqu'un que l'on cherche » (Alexis, éd. Chr. Storey, 114, 315); b) 1511 « découvrir quelqu'un capable d'assumer telle ou telle fonction » (Gringore, Jeu du prince des sotz et mère sotte, éd. Ch. d'Héricault et A. de Montaiglon, t. 1, p. 274); 1666 trouvez-moi qqn (Molière, Médecin malgré lui, I, 1); c) 1656-57 trouver Dieu (Pascal, Lett. au Duc de Roannez, éd. Brunschvicg, VI, p. 221); 2. ca 1170 « arriver à se prouver quelque chose » (Rois, éd. E. R. Curtius, L. III, XVII, 4); 3. 1remoit. xiiies. « découvrir, sentir en palpant » (Aucassin et Nicolette, éd. M. Roques, XXVI, 10). C. 1. Ca 1100 « découvrir par un effort d'imagination, de réflexion » (Roland, éd. J. Bédier, 3986); ca 1221 absol. (Jean Renart, Lai de l'ombre, éd. J. Orr, vers 184); ca 1480 trouver le moyen de + inf. (Mistere Viel Testament, éd. J. de Rothschild, 26679); 1798 Où avez-vous trouvé cela? (Ac.); 2. 1155 « composer quelque chose en vers » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 3342); 3. fin xives. « inventer, créer » (E. Deschamps, Poésies morales et hist., 261 ds T.-L.); 4. dernier quart xives. trouver à + inf. (Froissart, Chroniques, éd. G. Raynaud, t. 10, p. 102); ca 1480 trouver à redire (Mistere Viel Testament, 13858); 5. 1830 « éprouver en soi-même la capacité, la force de » (Balzac, Mais. chat, p. 33). D. 1. Ca 1145 « constater qu'une personne est en tel état, telle situation » (Wace, Conception N.-D., éd. W. R. Ashford, 958); 2. ca 1150 « faire état de telle ou telle opinion personnelle concernant une personne » (Charroi de Nîmes, éd. D. Macmillan, 476); 3. ca 1165 « prendre sur le fait » (Benoît de Ste-Maure, Troie, éd. L. Constans, 1499); 4. 1269-78 « attribuer à une chose telle qualité, tel défaut d'après ses propres constatations » (Jean de Meung, Rose, éd. F. Lecoy, 4972); 1538 trouver quelque chose bon, mauvais (Est.); 1547 trouver bon que (N. Du Fail, Propos rustiques, éd. J. Assézat, p. 76); 1585 trouver mauvais « désapprouver quelque chose » (Id., Contes d'Eutrapel, II, p. 218); 5. 1866 la trouver raide (Delvau, p. 329); 1883 la trouver mauvaise (ibid.); 1952 la trouver saumâtre (Queneau, Le Dimanche de la vie, p. 220). E. Verbe pronom. 1. 1176-81 « être à un endroit » (Chrétien de Troyes, Chevalier Lion, 3068 ds T.-L.); 2. a) ca 1500 il se trouve que « il arrive, il se produit que » (Commynes, Mém., éd. J. Calmette, t. II, p. 25); b) 1549 « il se rencontre, il y a » (Est.); c) 1953 pop. si ça se trouve « il est fort possible que » (Perret, Bâtons dans les roues, I ds Rob.); 3. ca 1500 « se rencontrer » (Commynes, op. cit., p. 135); 4. 1579 « porter un jugement personnel sur sa propre personne » (Larivey, Laquais, éd. Viollet-le-Duc, I, 2); 5. 1580 (d'une chose) « pouvoir être découvert, se rencontrer en un endroit » (B. Palissy, Disc. admir., p. 410); 6. 1604 « en parlant de choses abstraites, avoir son siège, résider » (Montchrestien, Hector, éd. Petit de Julleville, p. 45); 7. 1636 « découvrir sa personnalité » (Rotrou, Les Deux sosies, IV, 4); 8. 1740-55 se trouver + inf. « faire quelque chose par hasard » (St Simon, Mém., I, XXII ds Rob. 1964). Du lat. pop. *tropare « composer, inventer un air » d'où « composer un poème », puis « inventer, découvrir », dér. de tropus « figure de rhétorique » (cf. lat. contropare, v. controuver). Fréq. abs. littér.: 75 361. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 122 390, b) 110 463; xxes.: a) 100 435, b) 96 470. Bbg. Bogacki (Kr.). Les Prédicats locatifs statiques en fr.: ét. de sém. et de synt. Warszawa, 1977, pp. 71-72. − Ducrot (O.). Je trouve que. Semantikos. 1975, t. 1, pp. 68-87; Les Mots du discours. Paris, 1980, pp. 57-92. − Glasser (R.). Sich finden in den romanischen Sprachen. Frankfurt, 1964, 302 p. − Goug. Mots. t. 1 1962, pp. 257-259. − Gross (M.). La Not. de règle et d'exception... In : [Mél. Mounin (G.)]. 2. Cahiers de ling., d'orientalisme et de slavistique. 1976, no7, pp. 41-52. − Heisig (K.). Zur Bedeutungsentwicklung von fr. trouver. Rom. Jahrb. 1947-48, t. 1, pp. 78-86. − Hofer (S.). Z. rom. Philol. 1943, t. 63, p. 461. − Jud (J.). Vox rom. 1950, t. 11, pp. 250-252. − Lanly (A.). Morphol. hist. des verbes fr. Paris, 1977, pp. 99-101. − Muller (Ch.). Les Verbes les plus fréquents du fr. Fr. Monde. 1974, no103, pp. 14-17. − Sandmann (M.). Z. rom. Philol. 1952, t. 68, p. 153. − Schuchardt (H.). Romanische Etymologien. II. Sitzungsberichte der Philosophisch-Historischen Klasse der Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften. 1899, no3, pp. 54-57; Trouver. Z. rom. Philol. 1904, t. 28, pp. 36-55. − Spitzer (L.). Trouver. Romania. 1940, t. 66, pp. 1-11. − Thomas (A.). Nouv. Essais 1904, p. 334; Probl. étymol. Romania. 1902, t. 31, pp. 1-12.

Wiktionnaire

Verbe

trouver \tʁu.ve\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se trouver)

  1. Rencontrer la personne ou la chose que l’on cherche.
    • Deux autres voyageurs se trouvant logés à la même enseigne que moi, nous allons trouver un loueur de voitures qui se charge de nous transporter à notre destination pour la somme de 13 pesetas; et, quelques minutes plus tard, nous sommes confortablement installés dans un léger véhicule attelé de deux bons chevaux qui ne tardent pas à rattraper et à dépasser le coche public. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, volume 16, page 1039)
    • Par bonheur, au bout d’un certain temps, il trouva une place de manipulateur au laboratoire d’Oustimovitch, professeur de physiologie à l’institut vétérinaire ; […]. — (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre, page 11, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953)
    • On dit que ces professionnelles ont des charmes secrets, […]; qu’un homme vicieux trouve en elles des partenaires expertes, aux impudeurs extraordinaires, aux habiles jeux de la débauche et de la lubricité. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • D’après une étude réalisée en Côte d’Ivoire, dans les lieux où les éléphants avaient disparu depuis longtemps on ne trouvait plus de plants de certaines espèces forestières qu’ils ont coutume de disséminer (Alexandre, 1978). — (Yaa Ntiamoa Baidu, La faune sauvage et la sécurité alimentaire en Afrique, FAO, 1998, page 52)
    • Les deux officiers avaient trouvé plusieurs clés USB, ainsi que trois disques durs externes et des brouillons de formules mathématiques, certainement le fruit des recherches du défunt chercheur. — (Mirabelle C. Vomscheid, Meurtres à la Pépinière, BoD/Books on Demand, 2014, chap. 20)
  2. Rencontrer par hasard.
    • J’allais en ville, et sur le chemin j’ai trouvé ce petit chien.
  3. Parvenir à l'état ou à la situation que l'on souhaite.
    • J'avais les membres roidis et ressentais une si pénible lassitude, que je restai longtemps sans pouvoir trouver le sommeil. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 94)
  4. Surprendre.
    • On le trouva prêt à s’évader.
  5. Découvrir, inventer par un effort intellectuel.
    • Trouver la solution d’un problème, le mot d’une énigme.
    • Il a trouvé un beau sujet de poème.
    • Newton a trouvé la loi de la gravitation.
  6. Remarquer ou reconnaître en quelqu’un ou en quelque chose une qualité bonne ou mauvaise.
    • […] une décence qu’on ne trouve pas à ce point dans les campagnes où la trivialité est si commune. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 31)
    • L’autre jour, en me promenant le long du ruisseau qui coule à l’Est du camp, je l’ai trouvé littéralement bloqué de charognes en putréfaction; […] — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 97)
  7. Estimer ; juger.
    • On trouverait aujourd’hui étrange que des magistrats se missent à la tête de bandes armées, comme cela avait lieu à Rome durant les dernières années de la République. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, page 275)
    • L'Autriche déclarait en outre, qu’elle trouvait inadmissible que, dans l’article 3, les puissances se congratulassent de la signature de la paix entre la Prusse et le Danemarck, les hostilités ayant formellement repris. — (Eugène de Guichen, Les grandes questions européennes et la diplomatie des puissances sous la seconde république française, Paris : chez Victor Attinger, 1929, page 112)
    • Ah ! digne Corse que tu es ! Chez vous, vous vous régalez de merles et ici tu trouves détestable un gibier qui vaut bien mieux. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  8. Se donner le moyen, obtenir l’occasion de.
    • trouver àNote d’usage : Il est alors suivi d'un verbe à l'infinitif
    • Cet avoué trouve enfin à se défaire de son étude.
    • Cette jeune fille doit trouver facilement à se marier.
  9. (Pronominal) Se rencontrer en un lieu, y être, en parlant des personnes et des choses.
    • Près du hameau de Bellevillotte se trouvait un dolmen dit la Pierre-couverte, dont les supports seuls restent en place. — (Dictionnaire archéologique de la Gaule: époque celtique, publié par la commission instituée au Ministère de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts, tome 1 (A - G), Paris : Imprimerie nationale, 1875, page 186)
    • Autour de ce poêle se trouvaient un vieillard sur une chaise et, sur des escabeaux, trois individus pensifs et mal vêtus. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • La route passe devant le cimetière où se trouvent toutes les tombes des premiers travailleurs français du canal victimes de la terrible fièvre jaune. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Nous nous sommes trouvés nez à nez sur le boulevard.
    • Impersonnellement :
      Il se trouva un homme assez hardi pour lui dire la vérité.
      Lorsque nous croyions finir cette affaire, il se trouva qu’on y mit de nouveaux obstacles.
  10. (Pronominal) (Figuré) Être en situation de ; être en état de ; en parlant d’une personne ou d’une chose.
    • Ailleurs, elles relèvent leur châle sur leur tête, et se trouvent toutes drapées pour un peintre. — (Hippolyte Taine, Voyage en Italie, vol.2, 1866)
    • Le secours allait venir aux révisionnistes du côté où on l’attendait le moins. Une pièce du dossier secret, deux fois rendue publique, se trouva être un faux. — (Jean Roget, L’affaire Dryfus, page 61, Action française, 1925)
    • J’avais été beaucoup plus rarement bombardé du haut des airs, et je me trouvai, devant ce danger-là, presque aussi béjaune que mes conscrits. — (Marc Bloch, L’étrange défaite : La déposition d’un vaincu, 1940, FolioHistoire Gallimard, 1990, page 86)
    • Mais aussi parce que nous nous trouvons à la veille d’une tragédie. L’angoisse monte, celle de perdre nos proches, ou simplement celle de mourir. — (Michel Eltchaninoff, « Carnet de la drôle de guerre », dans la newsletter du 21/03/220 de Philosophie Magazine.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TROUVER. v. tr.
Rencontrer quelqu'un, quelque chose qu'on cherche. Je vous trouve enfin. J'ai passé vingt fois chez vous sans vous trouver. Je ne trouve pas la clef. Il n'a pas trouvé de voiture. Trouver un appartement. Il a tant cherché ce papier qu'il l'a trouvé. Il le trouva sous sa main. Trouvez-moi cette référence. Aller trouver, venir trouver quelqu'un, L'aller voir, venir lui parler. Il a trouvé asile chez lui, Il s'est réfugié chez lui. Fig. et fam., Trouver chaussure à son pied, Rencontrer une personne qui lui convient, une chose appropriée à ses besoins. Fig. et fam., Il croit avoir trouvé la pie au nid se dit par plaisanterie d'un Homme qui croit mal à propos avoir fait quelque découverte importante, quelque rencontre très heureuse pour lui. Fig. et fam., Cela ne se trouve pas sous le pas d'un cheval, Cela ne se trouve pas facilement. Il lui faut cent mille francs pour payer ses dettes; cela ne se trouve pas sous le pas d'un cheval.

TROUVER signifie aussi Rencontrer, découvrir par hasard quelqu'un, quelque chose qu'on ne cherchait pas. En lisant cet écrivain, on trouve un homme. Il a trouvé un trésor en travaillant à son jardin. Ce portefeuille a été trouvé dans la rue, dans une voiture. Fig. et fam., Il a trouvé à qui parler, Il a trouvé de l'opposition, de la résistance à ce qu'il prétendait. Fig. et fam., Il a trouvé son maître, Il a eu affaire à quelqu'un de plus fort, de plus habile, de plus fin que lui. Fig. et fam., Trouver quelqu'un sur son chemin, Être traversé par lui dans ses desseins.

TROUVER signifie encore Surprendre. On le trouva prêt à s'évader. On le trouva limant les barreaux de sa prison, escaladant les murs du jardin. On les trouva en tête-à-tête. J'ai trouvé un voleur caché dans ma chambre. Il se dit également par rapport à l'état où est une personne ou une chose au moment où on la voit, où on l'examine, où on s'en occupe, etc. Il l'a trouvé à table. Je l'ai trouvé malade et dénué de tout. On le trouva mort dans son lit. Nous avons trouvé la maison toute délabrée. Vous trouverez ses affaires bien embrouillées. Je l'ai laissé tel que je l'avais trouvé. Vous le trouverez toujours indulgent. On le trouve toujours en faute.

TROUVER se dit figurément en parlant de Certaines personnes, de certaines choses qui se présentent, que l'on rencontre. On trouve des hommes de toutes les opinions, de tous les caractères. Sa conduite a trouvé des censeurs, des approbateurs. Vous trouverez en lui un juge sévère, un ami tendre et dévoué. Trouver des protecteurs, un appui. Il a trouvé la mort sur le champ de bataille. Il trouve de la douceur, des consolations dans votre amitié. Il trouve du plaisir à contrarier les autres. Il doit s'attendre à trouver bien des obstacles, bien des difficultés dans cette entreprise. Trouver grâce aux yeux de quelqu'un, devant les yeux de quelqu'un, devant quelqu'un. Voyez GRÂCE. Trouver son compte. Voyez COMPTE.

TROUVER signifie encore Découvrir, inventer par le moyen de la méditation ou de l'étude. Ce médecin a trouvé un bon remède. Il a trouvé le secret d'un enduit imperméable. Trouver un moyen, un expédient. Trouver la solution d'un problème, le mot d'une énigme. Trouver une rime, un mot qu'on cherchait. Il a trouvé un beau sujet de poème. Fig., Trouver le mot de l'énigme, Découvrir l'explication d'une chose que l'on ne comprenait pas. Fam. et par manière de reproche, Où avez-vous trouvé cela? Qu'est-ce qui vous fait imaginer une chose pareille? Trouver à, Trouver le moyen, l'occasion de. Cet avoué trouve enfin à se défaire de son étude. Cette jeune fille doit trouver facilement à se marier. Trouver à redire, Trouver quelque défaut, quelque sujet de blâme. Il trouve à redire à tout ce qu'on dit, à tout ce qu'on fait. Je n'y trouve rien à redire. Trouver à dire s'emploie aussi dans la même acception. Que trouvez-vous à dire au parti qu'il a pris? Cette locution signifie encore Trouver quelque parole à prononcer. Il était si embarrassé qu'il n'a rien trouvé à lui dire.

TROUVER signifie également Remarquer, reconnaître en quelqu'un ou en quelque chose une qualité bonne ou mauvaise. Je vous trouve bon visage. Je lui ai trouvé un peu de fièvre. Je lui trouve de l'esprit, de la douceur. Je trouve en lui de la bonté, de la franchise. Je ne trouve qu'un défaut à cet ouvrage. Il signifie aussi Estimer, juger. Je trouve ces vers fort beaux, fort mauvais. Je trouve cet homme très laid, cette femme fort belle. Je trouve que cet homme est aimable, est ennuyeux. Je le trouve heureux de s'en être si bien tiré. Je vous trouve plaisant d'oser me dire une pareille chose. Comment le trouvez-vous? Je le trouve bien fatigué. Je trouve cette odeur trop forte, cette couleur trop vive. Ce malade ne trouve rien de bon. Il se trouve malheureux. Après avoir pris ce médicament, il se trouva beaucoup mieux. Elle se trouve belle. Fig. et fam., Trouver le temps long, S'ennuyer. Trouver bon, trouver mauvais que quelqu'un fasse une chose, Approuver, désapprouver, consentir, ne pas consentir qu'il la fasse. Je trouve bon que vous alliez le voir. Je trouve mauvais que vous ayez fait cette démarche. Je ne trouve pas bon qu'il vous voie si souvent. Je ne trouve pas mauvais qu'il vous fréquente. Trouvez bon que je revienne vous voir. Je reviendrai, si vous le trouvez bon.

SE TROUVER signifie Se rencontrer en un lieu, y être, en parlant des Personnes et des choses. Nous nous sommes trouvés nez à nez sur le boulevard. Je me suis trouvé hier avec lui chez un tel. Je me trouverai chez vous à telle heure. Le livre que vous cherchez se trouve sur ma table. Cet ouvrage ne se trouve plus nulle part, ne se trouve plus. Impersonnellement, Il se trouva un homme assez hardi pour lui dire la vérité, Il y eut un homme, etc. Il se trouva que, Il arriva que, on reconnut que. Lorsque nous croyions finir cette affaire, il se trouva qu'on y mit de nouveaux obstacles. Tout bien calculé, il se trouva qu'il était redevable de dix mille francs.

SE TROUVER se dit encore figurément, par rapport à l'état, à la situation d'une personne ou d'une chose. Se trouver en danger, dans l'embarras, dans le besoin. Se trouver embarrassé. Se trouver sans défense. Il se trouve dans une alternative fâcheuse. Il se trouve être le dernier. La maison se trouvait vide. Son départ se trouva retardé. Se trouver bien, Éprouver du bien-être. Le malade se trouve bien; il se trouve mieux. Il signifie aussi Être satisfait de sa position. Cet homme se trouve bien partout. On dit dans un sens contraire : Se trouver mal. Se trouver mal signifie encore Tomber en faiblesse, en défaillance. À cette vue, en apprenant cette nouvelle, elle s'est trouvée mal. Se trouver bien de quelqu'un, de quelque chose, Avoir sujet d'être content de quelqu'un, de quelque chose. Je me trouve bien de ce domestique, de ce régime, de cet appartement. Suivez ce conseil, vous vous en trouverez bien. Le participe passé

TROUVÉ s'emploie adjectivement. Un enfant trouvé, Un enfant qui a été abandonné. Un mot, une expression trouvée, Une expression neuve et heureuse. Ironiquement, Cela, c'est trouvé!

Littré (1872-1877)

TROUVER (trou-vé) v. a.
  • 1Rencontrer quelqu'un ou quelque chose, soit qu'on les cherche, soit qu'on ne les cherche pas. Ah ! seigneur Geronimo, je vous trouve à propos, et j'allais chez vous vous chercher, Molière, Mar. forcé, I, 2. Quand on voit le style naturel, on est tout étonné et ravi ; car on s'attendait de voir un auteur, et on trouve un homme, Pascal, Pens. VIII, 28, éd. HAVET. Qu'ont-ils vu ces rares génies [les incrédules], qu'ont-ils vu plus que les autres ?… ils ne savent s'ils trouveront un Dieu propice ou un Dieu contraire, Bossuet, Anne de Gonz. Parce que Dieu ne peut plus être désormais trouvé qu'en Jésus-Christ ; à l'exemple des mages, pour trouver Dieu, cherchons Jésus-Christ, Bourdaloue, Myst. Épiphan. t. I, p. 139. Un sot trouve toujours un plus sot qui l'admire, Boileau, Art p. I. J'ai trouvé ce billet enfermé dans son sein, Racine, Baj. IV, 5. Ah ! que fait Bajazet ? où le puis-je trouver ? Racine, ib. v, 9. Que les Romains, pressés de l'un à l'autre bout, Doutent où vous [Mithridate] serez, et vous trouvent partout, Racine, Mithr. III, 1.

    Trouver visage de bois. Voy. VISAGE.

    Par défi, trouvez-moi, je vous défie de trouver. Trouve-moi un faiseur de fagots, qui sache comme moi raisonner des choses, Molière, Méd. malgré lui, I, 1.

    Fig. Vous me trouverez en votre chemin, sur votre chemin, je vous nuirai partout où je pourrai.

    Fig. Il croit avoir trouvé la pie au nid, se dit par plaisanterie d'un homme qui croit mal à propos avoir fait quelque rencontre heureuse pour lui.

    Fig. Trouver chaussure à son pied, voy. CHAUSSURE.

    Fig. Trouver à qui parler, rencontrer de l'opposition, de la résistance de la part de quelqu'un.

    Il a trouvé son maître, il a trouvé quelqu'un de plus fort que lui.

  • 2Aller trouver, venir trouver quelqu'un, l'aller voir, venir lui parler. Va trouver de ma part l'ambassadeur romain, Corneille, Nicom. I, 4. Pour marquer au roi [Louis XI] encore plus de confiance, il [le duc de Guyenne son frère] vint le trouver au Plessis-lès-Tours, Duclos, Œuv. t. II, p. 395. Puisque la montagne ne veut pas venir à Mahomet, il faudra donc, mon cher et illustre confrère, que Mahomet aille trouver la montagne, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 28 juill. 1756.

    Fig. Les affaires me sont venues trouver, et je n'y ai regardé que le bien public, Fénelon, Dial. des morts mod. (Le card. de Richelieu, le card. Ximénès).

    Aller trouver une personne défunte, mourir. Est-il vrai que M. de Mairan se dégoûte de son âge de quatre-vingt-treize ans, et qu'il veuille aller trouver Fontenelle ? Voltaire, Lett. Laharpe, 25 févr. 1771.

  • 3Surprendre. On le trouva prêt à s'évader. Trouver quelqu'un en faute
  • 4Rencontrer dans tel ou tel état, dans telle ou telle situation. Si vous eussiez été trouvé coupable, Voiture, Lett. 1. Le roi n'a rien trouvé de plus ferme dans son service que ces catholiques si haïs, si persécutés, Bossuet, Reine d'Anglet. À quelque heure et de quelque côté que viennent les ennemis, ils le trouvent toujours sur ses gardes, Bossuet, Louis de Bourbon. C'est elle [l'avarice], dit saint Augustin, qui, trouvant l'âme pauvre et vide au dedans, la pousse au dehors, la partage en mille soucis…, Bossuet, la Vallière. Le prince d'Harcourt a été trouvé mort dans son lit, Maintenon, Lett. à Mme de Glapion, t. III, p. 200, dans POUGENS. Lui qui devait pleurer sur Jérusalem rebelle ; lui que la confusion seule d'une femme adultère trouva si indulgent et si miséricordieux, Massillon, Carême, Prière 2. Un matin qu'on alla chez Venceslas pour conférer avec lui des affaires de l'Eglise, on le trouva ivre, Voltaire, Ann. Emp. Venceslas, 1398.

    On l'a trouvé à deux paroles, il s'est dédit, il n'a pas tenu sa parole.

  • 5 Fig. Il se dit de ce qui arrive, se présente, se rencontre. Il a trouvé la mort sur le champ de bataille. Mademoiselle, plus vos conseils me semblent raisonnables, moins je trouve sujet de me consoler de ne plus ouïr une personne qui raisonne si bien, Voiture, Lett. 8. Ceux qui n'ont pas craint de tenter au siècle dernier la réformation par le schisme, ne trouvant point de plus fort rempart contre toutes leurs nouveautés que la sainte autorité de l'Église…, Bossuet, Reine d'Anglet. Quel péril n'eût pas trouvé cette princesse dans sa propre gloire ! Bossuet, Duch. d'Orl. Qu'il est rare de trouver cette pureté parmi les hommes, et surtout parmi les grands ! Bossuet, Mar.-Thér. La reine voulait que les ennemis trouvassent leur refuge dans sa parole, Bossuet, Reine d'Anglet. Vous trouvez partout [à la cour] des intérêts cachés, des jalousies délicates qui causent une extrême sensibilité…, Bossuet, Anne de Gonz. Il les obligea [des étrangers spoliés] d'avouer ce qu'ils avaient eu peine à croire, qu'on pouvait trouver parmi nous de la fidélité et de la justice, Fléchier, Lamoignon. Après m'être longtemps flatté que mon rival Trouverait à ses vœux quelque obstacle fatal, Racine, Bérén. I, 2. Aricie a trouvé le chemin de son cœur, Racine, Phèdre, IV, 6. C'est là qu'en arrivant [en Italie], plus qu'en tout le chemin, Vous trouverez partout l'horreur du nom romain, Racine, Mithr. III, 1. Je ne trouve qu'en vous je ne sais quelle grâce Qui me charme toujours et jamais ne me lasse, Racine, Esth. II, 7. Je trouvais du plaisir à me perdre pour elle, Racine, Andr. II, 5.

    Trouver grâce aux yeux de quelqu'un, devant les yeux de quelqu'un, devant quelqu'un, lui plaire, gagner sa bienveillance. Seigneur, si j'ai trouvé grâce devant vos yeux, Racine, Esth. II, 7.

    Trouver son compte à quelque chose, y trouver son avantage.

  • 6Il se dit des personnes en un sens analogue. On trouve des hommes de tous les caractères. Les victimes trouveront des vengeurs. Il a su trouver des amis. On trouve, sous François Ier, Antoine Forestier, Parisien, qui a écrit des comédies françaises, et Jacques Bourgeois auteur de la comédie des Amours d'Érostrate, imprimée en 1545, et dédiée au roi, Fontenelle, Œuv. t. III, p. 50.
  • 7 Fig. Arriver au terme de. Je vas, je viens, je m'occupe, et trouve la fin de la journée. Ces soirées… je les passe sans ennui ; j'ai quasi toujours à écrire, ou bien je lis, et insensiblement je trouve minuit, Sévigné, 27 oct. 1675.
  • 8 Fig. Il se dit, avec un nom de chose pour sujet, de ce qui a ou reçoit ceci ou cela. Sa conduite a trouvé des censeurs. Sa mort trouvera des vengeurs. Seigneur, que vous dirais-je, après que nos offenses, Au lieu de châtiment, trouvent des récompenses ? Corneille, Cinna, v, 3. Tes discours trouveront plus d'accès que les miens, Racine, Phèdre, III, 1.
  • 9 Fig. Découvrir, inventer en cherchant dans son esprit. Newton a trouvé la loi de la gravitation. On se persuade mieux, pour l'ordinaire, par les pensées qu'on a soi-même trouvées que par celles qui sont venues dans l'esprit des autres, Pascal, Pens. VII, 10. La dernière chose qu'on trouve, en faisant un ouvrage, est de savoir celle qu'il faut mettre la première, Pascal, ib. VII, 29. Il [l'incrédule] insulte en son cœur aux faibles esprits qui ne font que suivre les autres sans rien trouver par eux-mêmes, Bossuet, Anne de Gonz. L'ambition a fait trouver ces dangereux expédients…, Bossuet, le Tellier. Le roi, qui ne savait pas un mot de géographie, lui demanda ce qu'elle entendait par des Gangarides ; elle trouva aisément une défaite, Voltaire, Princ. de Babyl. 4.

    Familièrement et par manière de reproche. Où avez-vous trouvé cela ? qui est-ce qui vous suggère une idée pareille ?

  • 10Remarquer, reconnaître en quelqu'un ou en quelque chose une qualité bonne ou mauvaise, un état tel ou tel ; et alors il a toujours un complément indirect. Il lui a trouvé la fièvre. Je lui trouve de l'esprit. Je trouve un mauvais goût à ce vin. Je vous trouve bon visage. Rome… Fussent-ils innocents, leur trouvera des crimes, Racine, Brit. IV, 4.

    Se trouver, trouver à soi-même, reconnaître en soi. Sous lui [Louis XIV] la France a appris à se connaître ; elle se trouve des forces que les siècles précédents ne savaient pas, Bossuet, Mar. Thér. Enfin, le roi devait se trouver au printemps plus de trois cent mille hommes, sans ses milices, et c'était infiniment, La Fayette, Mém. cour de Fr. Œuv. t. II, p. 389, dans POUGENS.

  • 11Estimer, juger. Je ne trouve rien de mauvais là dedans. L'avis fut trouvé bon. Je trouve cette soupe détestable. Elle vous dirait bien qu'elle vous trouve bon, Et qu'elle n'est point d'âge à lui donner ce nom [de bonne femme], Molière, Tart. I, 2. Je vous trouve plaisant d'user d'un tel empire, Molière, Mis. IV, 3. À mesure qu'on a plus d'esprit, on trouve qu'il y a plus d'hommes originaux, Pascal, Pens. VII, 1. Mme de Cauvisson n'a point été voir Mme de Noailles ; je n'oserais dire ce que j'ai trouvé de cet orgueil, Sévigné, 28 juill. 1682. C'est ainsi que ses généreuses inclinations la menaient à la gloire par les voies que le monde trouve les plus belles, Bossuet, Duch. d'Orl. Je trouve ici les chrétiens trop savants [dans la distinction des péchés véniels et mortels], Bossuet, Mar.-Thér. Je trouvais mes regards trop pleins de ma douleur, Racine, Brit. III, 7. N'abuse point du droit de me trouver coupable, Voltaire, Tancr. IV, 6. Je vous trouve un plaisant borgne de vous adresser au roi plutôt qu'à moi, et encore plus plaisant d'oser me demander justice contre un honnête banqueroutier que j'honore de ma protection, Voltaire, Memnon. Mon style lui déplaît ; il trouve ma phrase obscure, confuse, embarrassée, Courier, Lettres particulières, I.

    Absolument, dans le même sens. Cela est bien mal. - Vous trouvez ?

    Fig. Trouver le temps long, s'ennuyer.

    Trouver bon, trouver mauvais, approuver, désapprouver. Je trouve bon que vous alliez le voir. Je suis de si mauvaise humeur que M. de Chaudebonne s'en fâche, et je vois bien tout de bon qu'il le trouve mauvais, Voiture, Lett. 8. Le comte de Lude est ici ; il est duc ; on ne s'attache point à trouver mauvais son retour, Sévigné, 202. Je trouverai bon tout ce que vous ferez, Lesage, Crisp. riv. de son maître, sc. 6. Trouver, suivi d'un infinitif, évaluer à ; cette construction ne s'emploie que dans un membre commençant par le pronom conjonctif. Un manuscrit que je trouvai valoir beaucoup. Un trône d'or qu'on trouve peser vingt-cinq mille ducats, Voltaire, Mœurs, 148.

  • 12Trouver à, trouver le moyen, l'occasion de. Il trouve à placer son mot. Il n'a pas trouvé à se défaire de sa maison. Trouvera-t-il à faire un emprunt ?
  • 13Trouver à dire, trouver à redire, trouver à blâmer. Nous pleurâmes un grand roi, mais nous ne trouvâmes point à dire à son gouvernement, Guez de Balzac, Disc. à la Régente. La robe de Médée a donné dans mes yeux ; Mon caprice, à son lustre attachant mon envie, Sans elle trouve à dire au bonheur de ma vie, Corneille, Médée, II, 5. Cathos : Le moyen, mon oncle, qu'une fille un peu raisonnable se pût accommoder de leur personne ? - Gorgibus : Et qu'y trouvez-vous à redire ? Molière, Préc. 5. C'est en moi que l'on peut trouver fort à redire, Molière, Mis. III, 5. Je suis incapable d'envie, ni de trouver à redire à ce que vous ferez, Maintenon, Proverb. p. 111, dans POUGENS.

    Trouver à dire, s'apercevoir de l'absence de quelqu'un, du manque de quelque chose. J'avais mis cent louis dans cette bourse ; j'en trouve cinq à dire. On vous a trouvé à dire hier au soir.

  • 14Procurer, faire rencontrer. Et si Flaminius en est le capitaine [de l'armée romaine], Nous pourrons lui trouver un lac de Trasimène, Corneille, Nic. II, 3. Hé bien, trouvez-moi donc quelque arme, quelque épée, Corneille, Athal. v, 2.
  • 15Se trouver, v. réfl. Être en présence de soi-même. Le malheur est qu'ils ne sont jamais absents de leur intérêt non plus que d'eux-mêmes ; ils se trouvent en quelque lieu qu'ils jettent la vue, Guez de Balzac, De la cour, 4e disc. Que fera Dieu pour la punir [l'âme] de sa défection ? il lui donnera ce qu'elle demande : se cherchant soi-même, elle se trouvera soi-même ; mais, en se trouvant ainsi soi-même, étrange confusion ! elle se perdra bientôt soi-même, Bossuet, la Vallière.
  • 16Se rencontrer quelque part, se rendre en un lieu, y être. Ils se sont trouvés nez à nez à la promenade. Il s'est trouvé à cette bataille. Ce serait une belle chose que l'on se trouvât tout d'un coup aux lieux où l'on pense, Sévigné, 308. Le souper de ce soir où je serai ravie de me trouver avec M. de Lamoignon, Sévigné, 28 janv. 1685. Monsieur et Madame demeurèrent quelque temps à Paris ; ce fut alors que toute la France se trouva chez elle [Madame], La Fayette, Hist. Henr. d'Angl. Le dimanche, elle donna un dîner où je me trouvai et où se trouva aussi un jacobin de bonne mine, Rousseau, Conf. II. Trouve-toi demain matin à cinq heures dans le bois, Genlis, Mères riv. t. III, p. 59, dans POUGENS.
  • 17Être trouvé, exister. Ce livre se trouve chez tel libraire. Tout ce que peuvent faire non-seulement la naissance et la fortune, mais encore les grandes qualités de l'esprit pour l'élévation d'une princesse, se trouve rassemblé et puis anéanti dans la nôtre, Bossuet, Duch. d'Orl. Cet Alexandre qui ne voulait que faire du bruit dans le monde, y en a fait plus qu'il n'aurait osé espérer ; il faut encore qu'il se trouve dans tous nos panégyriques, Bossuet, Louis de Bourbon. Il [Salomon] nous en donne une idée [de la femme forte] ; mais il semble qu'il n'en ait jamais trouvé d'exemple ; il la forme dans son imagination ; et, doutant qu'elle se puisse trouver dans la nature, il s'écrie : Qui est-ce qui la trouvera ? Fléchier, Mme de Montaus. Ce temps ne se trouvera plus où un duc de la Rochefoucauld, l'auteur des Maximes, au sortir de la conversation d'un Pascal ou d'un Arnauld, allait au théâtre de Corneille, Voltaire, Louis XIV, 32.

    Impersonnellement. Il se trouve, il y a, il existe. Et de tant de mortels à toute heure empressés à nous faire valoir leurs soins intéressés, Il ne s'en trouve point qui, touchés d'un vrai zèle, Prennent à notre gloire un intérêt fidèle, Racine, Esth. II, 3. Il ne se trouvera plus l'homme devant qui la terre se taisait, Raynal, Hist. phil. VI, 1.

    Il se trouve que, il arrive que. Il se trouva que cet homme qu'on croyait riche ne laissa pas de quoi payer ses dettes. Il se trouve que ce ne sera que dans l'année 154018 de la formation des planètes que la chaleur…, Buffon, Théor. terr. Œuv. t. IX, p. 120.

  • 18Il se dit par rapport à la situation, à l'état d'une personne ou d'une chose. Se trouver en danger. La maison se trouva vide en un instant. La nouvelle se trouva fausse. Aujourd'hui que la guerre est finie, Votre facilité se trouverait punie, Corneille, Tois. d'or, I, 1. Je me suis trouvée naturellement dans cette affaire [refroidissement entre d'Estrées et Bussy], par le plaisir que je pris de lui dire [au maréchal d'Estrées] ce que vous me mandiez de lui, Sévigné, à Bussy, 24 juin 1681. Marie-Thérèse, aussitôt emportée que frappée, se trouve toute vive et tout entière entre les bras de la mort, Bossuet, Mar.-Thér. Dès la première bataille, il est tranquille, tant il se trouve dans son naturel, Bossuet, Louis de Bourbon. Nous nous trouvons dans des occasions dangereuses : les saints ne s'y sont-ils pas trouvés ? Bourdaloue, Sainteté, 2e avent, p. 321. Il y a une clause qui, bien entendue, lui accorde une maison du milieu de Paris, comme elle se trouve, et avec les meubles, La Bruyère, XIV.
  • 19Se regarder comme, se réputer, sentir qu'on est dans telle ou telle situation. Il se trouve heureux. Après le repas, il se trouva tout autre. Quelque galante que soit la cour de Lorraine, je m'y trouve aussi seul que je faisais il y a huit mois dans les voyages de la Beauce, Voiture, Lett. 8. Je me trouvais barbare, injuste, criminel, Racine, Bajaz. III, 4.

    Se trouver bien, éprouver du bien-être. Ce malade se trouve bien, se trouve mieux.

    Comment vous trouvez-vous aujourd'hui ? dans quel état de santé êtes-vous ?

    Se trouver bien, être satisfait de sa position. Il se trouve bien partout.

    Se trouver bien de quelqu'un, de quelque chose, en être content. Je sais comme il faut vivre, et m'en trouve fort bien, Corneille, Agésil. II, 8. Ne m'aimez-vous point de vous avoir appris l'italien ? voyez comme vous vous en êtes bien trouvée avec ce vice-légat, Sévigné, 25. L'on se trouve toujours bien d'avoir de la sincérité, Sévigné, 374. J'ai encore Mme de Marbeuf ; nous nous trouvons fort bien d'elle ; elle, fort bien de nous, Sévigné, 13 oct. 1680. Et si vous me croyez, quels que soient mes avis, Vous vous trouverez bien de les avoir suivis, Th. Corneille, Ariane, II, 5.

    Se trouver mal, être mécontent de sa position. Il se trouve mal dans cette maison.

    Se trouver mal de quelque chose, en éprouver du désagrément. Votre intérêt m'arrête autant comme le mien ; Si je m'en trouvais mal, vous ne seriez pas bien, Corneille, Sertor. IV, 3. Je me suis mal trouvé de ces compliments : " Je vous ai bien donné de la peine, je crains de vous ennuyer, je crains que cela soit trop long, ", Pascal, Pens. VI, 54, éd. HAVET. Je me suis presque toujours mal trouvée d'avoir reçu des personnes de la main des saints, Maintenon, Lettre à Mme de la Viefville, 25 mai 1706.

    Se trouver mal, tomber en défaillance.

PROVERBES

S'il ne le trouve bon, qu'il y fasse une sauce.

Cela ne se trouve pas sous le pas d'un cheval, cela ne se trouve pas facilement.

REMARQUE

1. Avec les adjectifs bon ou mauvais, on dira, en faisant accorder l'adjectif avec le substantif : J'ai trouvé bonne et bien placée la réprimande que vous avez faite ; mais on dira, en faisant bon adverbe : J'ai trouvé bon la liberté que vous avez prise. Toutefois cette tournure est dure, et il faut l'éviter. On dira de préférence : Je trouve bon que vous ayez pris cette liberté.

2. On a employé jusque dans le XVIIe siècle la forme treuve. À peine en leur grand nombre une seule se treuve De qui la foi survive, Malherbe, VI, 25. Quant à la somme de la veuve, Voici, leur dirent-ils, ce que le conseil treuve, La Fontaine, Fabl. II, 20. Non, l'amour que je sens pour cette jeune veuve, Ne ferme point mes yeux aux défauts qu'on lui treuve, Molière, Mis. I, 1. C'est un archaïsme. Trover ou truver était un de ces verbes qui, dans l'ancienne langue, modifiaient à l'indicatif et au subjonctif les voyelles accentuées toniquement : par exemple donner, il doint ; amer, il aint ; trover, il treuve.

3. Peut-on dire : Je suis allé chez lui, je l'ai trouvé sorti, parti, absent ? Comme on dit trouver pour rencontrer dans tel ou tel état (voy. le n° 4), et comme sorti, parti, absent sont des états, il n'y a pas lieu de rejeter la locution.

SYNONYME

TROUVER, RENCONTRER. Trouver n'exclut pas l'idée de chercher. Rencontrer l'exclut.

HISTORIQUE

XIe s. S'il le pot truver dedenz le terme, Lois de Guill. 4. Se en rere-guarde [il] troevet le cors Rollant…, Ch. de Rol. XLVI. Se truis [je trouve] Rolant, ne lerrai que nel mat [que je ne le mate], ib. LXIX. Truvé li unt le num de Juliane, ib. CCXCII.

XIIe s. Tuit serons mort, se ci somes trovez, Ronc. p. 96. Et je irai le duc Girart trover, ib. p. 167. Vous, dame, doit-il membrer Qu'en gentil cuer doit-on trouver merci, Couci, IV. Cil qui premiers la trueve [dame Helissant] à Guteclin la rent [remet], Sax. XI. À Soissons [ils] truevent Charle, l'empereor gaillart, ib. XXIX.

XIIIe s. Ains se doit-on bien garder D'enquerre par jalousie Ce qu'on n'i voudroit trover, Auboins de Sezanne, Romancero, p. 126. Lasse, com j'ai trouvé gent mauvaise et amere ! Berte, XVIII. Où à manger [je] peüsse un petitet trouver, ib. XLIII. [Je] N'avoie qu'un cheval qui me trouvoit [gagnait] mon pain, ib. LXXIII. Et gardez qu'en mensonge ne soiez pas trouvée, ib. CXV. Voirs est que autrement ne poi [je ne pus] trouver merci De l'home qui hui main ens el bois m'assailli, ib. CXVIII. Mais las ! qui ne trueve ne prent, Lai de l'ombre. Ou s'il avient qu'il soit malades, Et truist toutes viandes fades, la Rose, 5018. Ne jà nus [nul] si liés [joyeux] ne sera, Quant il bien se porpensera, Qu'il ne truist en sa greignor aise Quelque chose qui li desplaise, ib. 6861. Les pot [peut] penre le [la] justice laie, en quelque lieu ele les truist, Beaumanoir, XI, 14. Et se je sui outrageux du trouver [si mes vers sont outrageux], Quesnes, Romancero, p. 84. Je trouvai [j'appris] par les chevaliers de Bourgoingne, quant il revindrent de prison, que il…, Joinville, 254.

XIVe s. Se le Castal nous vient, il soit li bien trouvé ; Bataille liverrons, quant il l'aura mandé, Guesclin. 20645. Mais qui… Le contraire vourroit escripre, Trouveroit assez bien que dire Sur celx qui tenoint la partie De monsieur Charles…, Liv. du bon Jeh. 325.

XVe s. Quant le roy fut auprès de Peronne, je me vins trouver au devant de lui, Commines, v, 13. Quant il veit Luthes en la place prest et appareillé de tournoyer, il trouvast à qui, il en eut très grant deuil, car il pensa bien qu'il pretendoit à la pucelle, Perceforest, t. III, f° 7. Vuellez vous au sermon trouver, Villon, Repues franches.

XVIe s. …or oste ceste laine, Et la toison que dessus toy je treuve, Il te convient vestir de robbe nuefve, Marot, I, 289. Encore que nous trouvissions nos ennemis sans defense, Marguerite de Navarre, Nouv. XI. Et lui s'en alla en son logis pour reposer son travail, ce qu'il fit, de sorte que neuf heures du matin le trouverent au lit, Marguerite de Navarre, ib. XI. Jusques à la derniere goutte de sang qui se trouva espandable, Montaigne, I, 5. Il se trouva le plus foible, Montaigne, I, 25. Trouver à qui parler, Montaigne, I, 49. J'ay trouvé bien estrange qu'il feust…, Montaigne, I, 59. S'en bien, s'en mal trouver, Montaigne, I, 89. Je treuve vraysemblable qu'il ayt regardé plus avant et voulu dire…, Montaigne, I, 67. Il s'est trouvé des hommes à qui…, Montaigne, I, 100. Vous ne trouvarez jamais personne en France qui…, Carloix, V, I. Et estant appellé au conseil, il ne s'y vouloit pas trouver, tant que Caton le menaça qu'il…, Amyot, Cat. d'Utiq. 50. Qui bien fera bien se trouvera, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « trouver »

Du latin populaire *tropare (« composer, inventer un air » d’où « composer un poème », puis « inventer, découvrir »), dérivé de tropus (« figure de rhétorique » → voir trope). De cette racine latine sont issus trouvère, troubadour.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, trové ; bourguign. trôvai ; Berry et picard, treuver ; poitev. treure, troure ; Maine, trouer ; provenç. trobar ; espagn. et portug. trovar ; ital. trovare. Grimm suppose un mot gothique drupan, qui correspondrait à l'anc. haut-allem. treffan, rencontrer ; mais drupan est une supposition et ne se trouve pas. Venons au domaine latin. Il est certain que turbare a pu fournir la forme du mot ; Diez cite l'anc. portug. trovar, troubler ; le napolit. struvare, qui est le lat. disturbare, et controvare qui est le lat. conturbare ; on peut y ajouter le français truver : Es tribulations chi truverent [troublèrent] nus mult, Liber psalm. p. 61. Diez établit ainsi la série des sens : turbare, remuer, fouiller, d'où chercher, d'où trouver. Il ajoute que cette étymologie rend raison de controuver, controvare ; la préposition latine cum ne se joint pas d'ordinaire avec un verbe roman ; mais, si trouver est turbare, le mot controuver a été produit par conturbare, avec le changement de sens.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « trouver »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trouver truve

Citations contenant le mot « trouver »

  • Je peux à peine comprendre l'importance donnée au mot recherche dans la peinture moderne. À mon avis, chercher ne signifie rien en peinture. Ce qui compte, c'est trouver. Pablo Ruiz Picasso, In revue The Arts Picasso speaks, New York, 1923
  • Il y a des choses que l'intelligence seule est capable de chercher, mais que, par elle-même, elle ne trouvera jamais. Ces choses, l'instinct seul les trouverait ; mais il ne les cherchera jamais. Henri Bergson, L'Évolution créatrice, P.U.F.
  • Il est vrai qu'on ne peut trouver la pierre philosophale, mais il est bon qu'on la cherche. Bernard Le Bovier de Fontenelle, Dialogues des morts
  • […] Et l'on cherche souvent plus qu'on ne veut trouver. Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, L'École des femmes, I, 4, Arnolphe
  • Qui veut trop trouver ne trouve rien. Henry Millon de Montherlant, Carnets, Gallimard
  • Chercher n'est pas une chose et trouver une autre, mais le gain de la recherche, c'est la recherche même. saint Grégoire, de Nysse, Homélies sur l'Ecclésiaste (traduction M. Canevet)
  • Tu rechercheras Yahvé ton Dieu ; et tu le trouveras si tu le cherches de tout ton cœur et de toute ton âme. , Ancien Testament, Deutéronome IV, 29
  • Demandez et l'on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l'on vous ouvrira. , Évangile selon saint Matthieu, VII, 7
  • Trouver Dieu, c'est se trouver soi-même. De Pierre Dehaye
  • Chacun doit trouver sa solution. De Woody Allen / Maris et femmes
  • Un gouin finit par trouver sa gouine. De Proverbe québécois
  • Le silence permet de trouver son destin. De Lao-Tseu / Tao Te King
  • Il est très difficile de trouver le bonheur en soi et impossible de le trouver ailleurs. De Chamfort / Maximes et pensées, caractères et anecdotes
  • A tout proverbe on peut trouver sa chaussure. De Proverbe québécois
  • Celui qui évite la peine ne peut trouver le bonheur. De Anonyme
  • A barque désespérée, Dieu fait trouver le port. De Proverbe français
  • Se perdre est une façon dangereuse de se trouver. De Clarisse Lispector
  • Naître, c'est se trouver dans une mauvaise passe. De Arthur Koestler / Les call-girls
  • Ecrire, trouver le mot, c'est éjaculer soudain. De Pascal Quignard / Petit Traité sur Méduse
  • Le treizième travail d'Hercule : trouver un emploi. De Roland Topor / Pense-bêtes
  • Changement de corbillon fait trouver le pain bon. De Adrien de Montluc / La Comédie des proverbes
  • On dessine pour se trouver et on rencontre les autres. De Louis Pons / Le Dessin
  • Et parfois, il arrive même que l’on tombe sur de véritables pépites. Oui, et voici justement 5 choses qu’on ne s’attend pas à trouver dans Google Maps. Fredzone, 5 choses qu'on ne s'attend pas à trouver dans Google Maps
  • Si vous avez du mal à trouver ces pièces manquantes, il est important de souligner qu'elles font un petit bourdonnement lorsque vous vous en approchez. Dexerto.fr, Où trouver les pièces manquantes du vaisseau sur Fortnite | Dexerto
  • Dans un communiqué, les institutions expliquent que l’objectif de l’initiative est de « permettre d’aider les entreprises à recruter et les bénéficiaires du RSA à trouver un emploi dans leur secteur », et ce sur l’ensemble du département de la Moselle. , Une plateforme pour aider les bénéficiaires du RSA à trouver un travail en Moselle | Lorraine Actu
  • Prête ?… On va rencontrer Agen en match amical, le 14 août, après cinq mois sans faire de match. Disons que nous sommes prêts dans la tête. On a énormément d’enthousiasme depuis qu’on a repris progressivement le chemin de l’entraînement. Tout le monde est très investi dans le projet, et on constate une très bonne intégration des recrues. Les coachs ont mis en place le projet de jeu qui leur correspond vraiment, dans la continuité des 3 derniers matchs de la saison dernière. Donc on est bien, mais bon, il va falloir trouver le rythme, le plus vite possible parce que les premiers matchs de championnat seront là rapidement. ladepeche.fr, Castres. Mauricio Reggiardo : "Il va falloir très vite trouver le rythme" - ladepeche.fr
  • Pour trouver l'offre qui lui correspond le mieux, Paul compte continuer à faire l'homme sandwich encore quelques temps. S'il réussit à décrocher un contrat avant la rentrée, il réfléchit à revenir dans les rues de Bordeaux avec ses pancartes, pour annoncer la bonne nouvelle et remercier les internautes et les passants mobilisés.  France Bleu, Bordeaux : Paul, l'étudiant déguisé en homme sandwich pour trouver une alternance
  • Vous trouverez de la fraîcheur en altitude en montant au Mont d'or, ou sous-terre avec :  France Bleu, CARTE - Vague de chaleur : où trouver de la fraîcheur en Franche-Comté ?

Images d'illustration du mot « trouver »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « trouver »

Langue Traduction
Anglais find
Espagnol encontrar
Italien trova
Allemand finden
Chinois
Arabe تجد
Portugais encontrar
Russe найти
Japonais 見つける
Basque aurkitu
Corse truvà
Source : Google Translate API

Synonymes de « trouver »

Source : synonymes de trouver sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « trouver »

Partager