La langue française

Hériter

Définitions du mot « hériter »

Trésor de la Langue Française informatisé

HÉRITER, verbe trans.

A. − Emploi trans. dir. ou indir. Hériter (de) qqc.; hériter (qqc.) de qqn
1.
a) [Le suj. désigne une pers.; le compl. désigne un bien matériel, un titre, un droit] Devenir propriétaire, possesseur (de quelque chose); recevoir (quelque chose) par droit de succession, par héritage. Hériter des biens, (d')un capital, (d')une (grande/grosse) fortune, (d')une maison (de qqn). Au décès de sa mère (...) Antoine Rabelais avait hérité le domaine, châtel et maison noble de Chavigny et tous les droits de fiefs (A. France, Rabelais,1909, p. 2).À sa majorité, il hérite du château d'Amboise (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 153) :
1. Le jeune Victor (...) a des yeux de grenouille et la peau des mongoloïdes. C'est le Calvados des Ancêtres et les mariages collatéraux pour arrondir les domaines. Mais il héritera les deux millions du Conseiller et le siège paternel... Nizan, Conspir.,1938, p. 140.
Au fig. Zola entre et dit à voix basse (...) : « Je croyais qu'il [Hugo] nous enterrerait tous, oui, je le croyais! » Et cela dit, il se promène à travers l'atelier (...) comme s'il devait hériter de la papauté littéraire (Goncourt, Journal,1885, p. 457).On aurait pu croire que j'allais avoir à porter le souci de ses campagnes, le chagrin de sa mort, hériter de sa gloire (Giraudoux, Siegfried,1928, I, 7, p. 47).
b) [Le suj. désigne une pers., un groupe de pers.; le compl. désigne un bien matériel, un objet concr., une fonction]
α) [Le suj. désigne une pers., un groupe de pers., une instit.] Prendre possession (de quelque chose), recevoir quelque chose qui était précédemment attribué à une autre personne. Duroy héritait (...) des fonctions et du traitement de Forestier à la Vie Française (Maupass., Bel-Ami,1885, p. 214).La Cour [de Justice] a hérité des fonctions judiciaires dont la Chambre des Pairs fut investie sous la monarchie restaurée (Lidderdale, Parlement fr.,1954, p. 68).Les nouveaux services chargés de gérer l'industrie nationalisée héritent les biens des anciennes sociétés (Chenot, Entr. national.,1956, p. 26) :
2. Plusieurs régiments nord-africains, particulièrement éprouvés par deux années de combat, retournèrent dans leurs garnisons de départ, tandis que des corps tirés des forces de l'intérieur héritaient de leurs armes et de leur rang dans l'ordre de bataille. De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 32.
Familier
[Le suj. désigne un local] Le cabinet de Rabourdin hérita de la tenture de l'ancien salon nettoyée (Balzac, Employés,1837, p. 41).Il est, à l'heure actuelle, une tendance qui fait débarrasser les bureaux des ministères, et naturellement les bureaux de préfectures héritent de ce qu'on enlève aux premiers (Baradat, Organ. préfect.,1907, p. 336).
Rare. [Le suj. et le compl. désignent une pers.] Tout va bien à Maillebois, qui semblait le bourg pourri du cléricalisme (...) j'hérite de chaque enfant que perdent les ignorantins (Zola, Vérité,1902, p. 208).
β) Recevoir (quelque chose), entrer en possession (de quelque chose). J'ai hérité d'une casquette, une bicolore armoriée, une minuscule calotte d'orange... Sur ma bouille énorme, elle faisait curieux (Céline, Mort à crédit,1936, p. 291).Elle [l'industrie moderne] a produit un homme nouveau, l'homme du confort impersonnel. Il hérite dans un fauteuil d'une fortune que d'autres mettent en œuvre (Mounier, Traité caract.,1946, p. 532).
2.
a) [Le suj. désigne un être; le compl. désigne un caractère physique] Recevoir (quelque chose), être affecté de quelque chose qui est transmis (parfois héréditairement) par les générations précédentes ou plus directement par les parents. Des lésions (...) du nerf sciatique, (...) etc. provoquaient chez le cobaye des troubles variés, dont sa progéniture pouvait hériter, parfois sous une forme assez différente : exophtalmie, perte des orteils, etc. (Bergson, Évol. créatr.,1907, p. 81).Ce François était un très beau garçon (...) et le seul de la famille à n'avoir pas hérité du pif paternel. Il avait un joli nez fin (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 19).Sa mère [de Descartes] mourut peu de jours après sa naissance, succombant sans doute à une affection tuberculeuse. Il héritait d'elle « une toux sèche et une couleur pâle qu'il a gardée jusqu'à l'âge de plus de vingt ans » (Valéry, Variété V,1944, p. 211).
Au passif. La vitesse de division de l'œuf et le type de blastulation sont hérités de la femelle (Cuénot, J. Rostand, Introd. génét.,1936, p. 25).
P. ext. [Le suj. désigne une pers., un groupe de pers., un groupe soc.; le compl. désigne un trait du caractère, des dispositions intellectuelles ou morales, des sentiments, un comportement] Hériter l'élégance, la grâce de qqn. Les jeunes gens héritent de leurs aînés une façon de goûter la vie qu'ils transmettent eux-mêmes, modifiée par leur expérience propre à ceux qui viennent ensuite (Bourget, Nouv. Essais psychol.,1885, p. II).Je suis fils de bourgeois. Je lutte contre ma classe de toutes mes forces, mais j'ai hérité de ses vices, j'aime son luxe, ses plaisirs (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 175) :
3. Les étudiants les plus favorisés ne doivent pas seulement à leur milieu d'origine des habitudes, des entraînements et des attitudes qui les servent directement dans leurs tâches scolaires; ils en héritent aussi des savoirs et un savoir-faire, des goûts et un « bon goût » dont la rentabilité scolaire, pour être indirecte, n'en est pas moins certaine. P. Bourdieu, J.-C. Passeron, Les Héritiers, Paris, éd. de Minuit, 1964, p. 30.
P. anal. [Le suj. désigne un système de pensée] Il faudra reconnaître (...) que tout ce que les métaphysiques classiques ont hérité du Moyen Âge (...) suffit à les mettre ipso facto hors la philosophie (Gilson, Espr. philos. médiév.,1932, p. 207).
Au passif. Ce qu'ont fait les aînés, il faut qu'on croie les cadets capables de le faire; il faut qu'on se soit persuadé que le caractère juif est hérité (Sartre, Réflex. quest. juive,1946, p. 18).
Au part. passé. Alcoolisme, dogmes, instincts, patrimoine hérité(s); argenterie, coutume, croyances, habitudes (mentales), idées héritée(s). Même dans nos milieux, dit soudain Marat, on ne parle pas franchement, simplement, naturellement, des questions d'argent (...). J'y vois seulement la persistance, à l'égard de l'argent, d'une sorte de superstition héritée de l'esprit bourgeois (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 183).Emploi subst. masc. à valeur de neutre. Ce passé (...) auquel (...) nous ajoutons chaque jour un peu du nôtre, jusqu'à succomber à la fin sous le poids total, l'antérieur à nous-mêmes, l'hérité, additionné à l'acquis personnel (Arnoux, Visite Mathus.,1961, p. 13).
Emploi pronom. passif. La peur s'hérite, et la peur n'est-elle pas une des formes de la haine? Pourquoi toute haine ne s'hériterait-elle point? (Bourget, Disciple,1889, p. 111).
b) Recevoir, être affecté (de quelque chose) à la suite d'un événement. Je me souviens d'un instituteur que le seul mot de bombe jetait hors de soi (...). Un autre, du choc qu'il avait reçu, conservait un tic (...) et il en avait hérité de surcroît un bégaiement épouvantable (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 359).Il [Baudelaire] a voulu son destin (...). Même l'aphasie à quarante-six ans? Bien sûr, puisqu'il l'a héritée de la syphilis qu'il quêtait (...) chez les plus funèbres prostituées (Mauriac, Mém. intér.,1959, p. 49).
B. − Hériter (de qqn).Recevoir un héritage (de quelqu'un). Dans les sociétés patrilinéaires, ce sont les fils qui héritent (Lowie, Anthropol. cult.,1936, p. 282).Véritablement adoptif? (...). Il hérite de vous? (Queneau, Pierrot,1942, p. 153).Il parlait d'hypothèques et de prêts sur titres parce qu'il venait d'hériter de sa grand-mère (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 14).
REM.
Héritable, adj.Dont on peut hériter, qui peut être transmis. Synon. héréditaire.La part additive de la variation héritable, qui repose largement sur les différences existant entre individus différant par le fait qu'ils sont homozygotes (Tiers Monde,1956, p. 102).Emploi subst. La contribution du non héritable due aux différences de milieu (Tiers Monde, 1956, p. 102).
Prononc. et Orth. : [eʀite], (il) hérite [eʀit]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1140 « donner quelque chose en héritage à quelqu'un » (G. Gaimar, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 3491 : Elfled sa suer l'en heritad); 2. 1160-74 eriter « recevoir en héritage » (Wace, Rou, 3epartie, éd. A. J. Holden, 5550 : qui de son regne eritereit). Réfection de *hereter, du lat. chrét. hereditare « donner ou recevoir en héritage », dér. de heres, heredis, v. hoir, d'apr. erité « héritage » (ca 1105, St Brendan, éd. E.G.R. Waters), de hereditas, v. hérédité, le -i- étant dû au lat. hereditatem plutôt qu'au fr. hérédité (FEW t. 4, p. 412a), rare. Fréq. abs. littér. Hériter : 720. Hérité : 380. Fréq. rel. littér. Hériter : xixes. : a) 771, b) 991; xxes. : a) 2 431, b) 407. Hérité : xixes. : a) 348, b) 404; xxes. : a) 643, b) 714.

Wiktionnaire

Verbe

hériter intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Devenir propriétaire d’une chose par droit de succession.
    • Marx comparait le changement d’ère historique à une succession civile ; les temps nouveaux héritent des acquisitions antérieures. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre II, III, 1908)
    • Cet homme a hérité d’une grande fortune, d’une grande succession.
    • Il a hérité d’une maison, d’une bibliothèque.
  2. Recevoir, être doté d’une chose qui vient d’ailleurs.
    • […], comme l’affirme l’Américain Pliny Miles, qui prétend avoir entendu le bruit des baleines à un ou deux milles de distance. Les Yankees ont peut-être hérité de l’ouïe des Indiens. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 38)
    • Sport ludique et convivial, le Padel est un jeu à l’aspect familier car il emprunte sa technicité et son règlement à nombre de jeux que nous connaissons bien : le tennis dont il a hérité du filet, de la balle, et du décompte des points, […]. — (Petit Futé, Vendée, 2009-2010, page 49)

hériter transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Recueillir, posséder par succession.
    • Il n’a rien hérité de son père.
    • Voilà tout ce qu’il en a hérité.
    • Il en a hérité de grands biens.
    • C’est une maladie qu’il a héritée de sa mère.
    • La vertu est le seul bien qu’il ait hérité de son père.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HÉRITER. v. intr.
Devenir propriétaire d'une chose par droit de succession. Cet homme a hérité d'une grande fortune, d'une grande succession. Il a hérité d'une maison, d'une bibliothèque. Absolument, Il a hérité de son oncle. Fig., Il a hérité des vertus de son père. Il a hérité de la gloire de ses ancêtres. Vous hériterez de sa puissance. Il a hérité de leur ressentiment.

HÉRITER est aussi transitif et signifie Recueillir, posséder par succession. Il n'a rien hérité de son père. Voilà tout ce qu'il en a hérité. Il en a hérité de grands biens. Fig., C'est une maladie qu'il a héritée de sa mère. La vertu est le seul bien qu'il ait hérité de son père.

Littré (1872-1877)

HÉRITER (é-ri-té) v. n.
  • 1Recueillir une succession. Il hérite beaucoup, Molière, l'Ét. II, 3. Théramène était riche et avait du mérite ; il a hérité, il est donc très riche et est d'un très grand mérite ; voilà toutes les femmes en campagne pour l'avoir pour galant, et toutes les filles pour épouseur, La Bruyère, VII. …Procréez des enfants Qui puissent hériter de vous en droite ligne, Regnard, Légat. V, 8. Ah ! doit-on hériter de ceux qu'on assassine ? Créb. Rhad. II, 2. Ses parents seulement étaient affligés, car ils n'héritaient pas, Voltaire, Zadig, 4.

    Devenir propriétaire d'une chose par droit de succession. Il a hérité d'une maison.

    Fig. Roi, je n'hérite point des différents du prince, Rotrou, Vencesl. V, 9. Il me semble que l'amour que nous avions pour mon père ne doit pas être perdu, et que nous devons principalement hériter de l'affection qu'il nous portait, pour nous aimer encore plus cordialement s'il est possible, Pascal, Lett. sur la mort de son père. De votre injuste haine il n'a pas hérité, Racine, Phèdre, V, 3. Le désir d'hériter de sa gloire [d'Achille] dans cette guerre [de Troie] m'engageait [moi, Néoptolème] à suivre les Grecs, Fénelon, Tél. X. Elle [cette noblesse] manque et s'éteint en nous, dès que nous héritons du nom sans hériter des vertus qui l'ont rendu illustre, Massillon, Pet. car. Grand. de J. C.

  • 2Il s'emploie activement aussi. C'est une maison qu'il a héritée de son père, La Bruyère, Théophr. XXIII.

    Fig. Vous avez hérité ce nom de vos aïeux, Corneille, Sertor. III, 2. Il [Appius Claudius] avait hérité de son père son attachement inviolable pour les intérêts du sénat, Vertot, Révol. rom. liv. IV. Père aveugle et barbare ! impitoyable mère ! Pauvres, vous fallait-il mettre au jour un enfant Qui n'héritât de vous qu'une affreuse indigence, Gilbert, Plaintes du malheureux. …La gloire au prix du sang ! Les enfants héritant l'iniquité du père ! Lamartine, Médit. I, 7.

HISTORIQUE

XIIe s. Sa fille à femme li dona, Et de sa terre l'ireta, Brut, t. I, p. 130.

XIIIe s. Il avient bien que li peres et le [la] mere aiment tant l'un de lor enfans plus des autres, qu'il vorroient qu'il peust estre herités du tout le lor, Beaumanoir, XIV, 15. L'eir [hoir] qui irrite as biens de celui qui est plege et dette, est tenus par la raison de la detterie de respondre li ent [de lui en répondre] et paier le come autre dette, Ass. de Jérus. I, 205. Miex les neriteras [les enfants] se tu bien les doctrines, Que se tu leur lessoies d'or et d'argent dix mines, J. de Meung, Test. 393.

XVIe s. Ayant herité à la seigneurie de son feu pere, Yver, p. 632. Tu n'as pas les mortels favorisez ainsi, Que tu as heritez de peine et de souci, De vieillesse et de mort, qui est leur vray partage…, Ronsard, 838. Or ay je un frere au quel la coustume donne tous les biens de nostre maison ; par quoy me voiant jeune et peu herité, me suis mis à suivre les aventures, D. Flores de Grece, f° CXVI, daus LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

HÉRITER. Ajoutez :
3Hérite, à l'impératif, s'est dit populairement pour : attrape. C'est pour lui rabattre son caquet ; je lui gardais ça pour ses étrennes ; hérite, ton père est mort, les Ecosseuses, p. 19, 1739, dans CH. NISARD, Parisianismes, p. 142. Gilles, battant Léandre : Sa marchandise ? Oui, pan, la voilà payée ; hérite, mon garçon, Parade, 1773.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hériter »

Provenç. heretar ; espagn. heredar ; portug. herdar ; ital. eredare ; du lat. hereditare, de heres (voy. HOIR). Dans l'historique, hériter a souvent le sens de rendre héritier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin hereditare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hériter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hériter erite

Citations contenant le mot « hériter »

  • Ah ! Doit-on hériter de ceux qu'on assassine ! Prosper Jolyot de Crais-Billon, dit Crébillon, Rhadamiste et Zénobie
  • D’un dissipateur il y a peu à hériter. De Proverbe allemand
  • Le diable pourrait mourir que je n'hériterais pas de ses cornes. De Proverbe français
  • Mieux vaut aller à la poste hériter qu’à la postérité. De Alexandre Breffort
  • Bénis soient les plus jeunes, car ils hériteront du déficit budgétaire de l’Etat. De Herbert Hoover
  • J'aimerais mieux aller hériter à la poste que d'aller à la postérité. De Louis Auguste Commerson / Pensées d’un emballeur
  • Et j’ai souvent souhaité Partir avant les miens Pour ne pas hériter De leur flamme qui s’éteint. De Daniel Balavoine
  • Le mort saisit le vif, les morts veulent hériter des vivants, de tous sans exception. De Jean-Jacques Schuhl / Ingrid Caven
  • Il ne faut pas tuer son oncle, dans aucune circonstance, même pour en hériter. De Alphonse Allais / A se tordre
  • En effet, la question qui se pose depuis plusieurs années est celle de savoir si Damian Hurley et Kira Bonder, ses deux enfants, peuvent hériter de sa richesse. amomama.fr, Décès du millionnaire Steve Bing : Découvrez ses deux enfants, qui pourraient hériter de sa fortune
  • Le PLU et l’AVAP. Voilà deux importants dossiers dont va hériter l’équipe de Frédérique Thiennot. Seul le règlement de la publicité est entré en vigueur. Les deux autres documents ont été arrêtés en juin 2018 puis approuvés par le conseil. Mais ils doivent être encore soumis à enquête publique. Elle devait avoir lieu en septembre. L’équipe de Frédérique Thiennot peut donc décider de revoir les deux documents si elle l’estime nécessaire. Mais comme le fait remarquer un élu de l’ancienne majorité, le PLU est "le bras armé de l’Anru". ladepeche.fr, Les dossiers dont hérite Frédérique Thiennot, la nouvelle maire de Pamiers - ladepeche.fr
  • A sa mort, le prince Philip laissera vacant le titre de duc d'Edimbourg qu'il a reçu en 1947, la veille de son mariage avec Elizabeth II. Et c'est l'un de ses trois fils qui devrait en hériter. Closermag.fr, Elizabeth II : lequel de ses fils pourrait hériter du titre de leur père à sa mort ? - Closer
  • Le tirage au sort de la Ligue des Champions a vu les Parisiens hériter des Italiens de l’Atalanta Bergame. Une confrontation qui fait jaser ces derniers jours. Dans l’ensemble, le monde du football alimente les médias en annonçant un PSG ultimement favori pour ce match à élimination directe. Mais finalement, ce duel s'annonce plus compliqué que prévu pour les joueurs de Thomas Tuchel. Auteurs d’une saison remarquable autant sur le plan national qu’européen, les joueurs de Bergame qui ont étrillé hier soir une équipe de Brescia sans solutions, font forte impression et ne semblent pas effrayés par le club de la capitale comme l’évoque Adrien Tameze dans les colonnes du Parisien ce mardi. Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, Atalanta : Adrien Tameze prévient le PSG
  • Ancienne rapporteure du projet de loi sur l’audiovisuel, la députée LREM Aurore Bergé devrait hériter du secrétariat d’Etat à l’Audiovisuel qui sera bientôt créé. Selon La Lettre de l’expansion, la décision serait quasiment actée et aurait même été validée par la nouvelle ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. La lettre de l'audiovisuel, Aurore Bergé secrétaire d’Etat à l’Audiovisuel
  • Je viens d'hériter de mon père et le syndic de sa copropriété me demande de régler un arriéré de charges. Dois-je les payer ? Pleinevie.fr, Dois-je régler les dettes de mon père défunt ? - Pleine vie

Traductions du mot « hériter »

Langue Traduction
Anglais to inherit
Espagnol heredar
Italien ereditare
Allemand übernehmen
Chinois 继承
Arabe ليرث
Portugais herdar
Russe наследовать
Japonais 継承します
Basque oinordetzan
Corse eredità
Source : Google Translate API

Synonymes de « hériter »

Source : synonymes de hériter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hériter »

Hériter

Retour au sommaire ➦

Partager