La langue française

Immonde

Sommaire

  • Définitions du mot immonde
  • Étymologie de « immonde »
  • Phonétique de « immonde »
  • Citations contenant le mot « immonde »
  • Traductions du mot « immonde »
  • Synonymes de « immonde »
  • Antonymes de « immonde »

Définitions du mot immonde

Trésor de la Langue Française informatisé

IMMONDE, adj.

A. − D'une saleté ou d'une laideur qui provoque le dégoût. Synon. dégoûtant, ignoble, infect, répugnant, sordide.Je pue! Je pue! Je suis une charogne immonde (Sartre, Mouches,1943, II, 1ertabl., 1, p. 44) :
Dès qu'ils eurent franchi les fortifications, une puanteur les enveloppa, un lit de fumier leur monta aux genoux. C'était la ville immonde, un cloaque où, depuis trois jours, s'entassaient les déjections et les excréments de cent mille hommes. Zola, Débâcle,1892, p. 432.
B. − RELIG. Impur.
1. [En parlant d'un animal ou d'un inanimé concr.] Contraire à la pureté rituelle. Animal, nourriture, viande immonde. Vous mangez du porc, vous buvez du vin; vous touchez les choses immondes : Dieu vous a punis (Volney, Ruines,1791, p. 82).
2. [En parlant d'une pers. ou d'un inanimé abstr.] Contraire à la pureté de la foi. Profanation, tentation immonde. Enseignez la loi sainte à l'idolâtre immonde! (Leconte de Lisle, Poèmes trag.,1886, p. 12).
Littér. Esprit immonde. Synon. de démon.Si les démons sont laids en réalité, ils se revêtent parfois d'une beauté apparente (...). Les ascètes de la Thébaïde (...) ne succombaient pas à la tentation, et les esprits immondes (...) s'éloignaient (A. France, Thaïs,1890, p. 7).
Vx. Le péché immonde. L'impureté. (Dict. xixeet xxes.).
C. − Au fig. D'une immoralité extrême; d'une bassesse ignoble et révoltante. Synon. abject, honteux, ignoble, infâme, vil; anton. noble, propre, pur.Débauche, mot, pensée, plaisir, propos, proposition immonde; individu, personne immonde. Les représentants du peuple ne sont autres qu'un tas immonde de vendus. Leur vue c'est l'intérêt, leur penchant la bassesse, leur honneur est un orgueil stupide, leur âme un tas de boue (Flaub., Corresp.,1835, p. 21).Des polémistes de la Révolution (...) Hébert est sans doute le plus curieux par l'idée qu'il eut de parler, à la populace déchaînée, le langage populacier. Il est féroce, parfois immonde et ordurier, mais son talent n'est pas niable (L. Daudet, Brév. journ.,1936, p. 209).
Emploi subst. V. ignoble ex. 4.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Échapper à cette histoire triste, où le pur et l'immonde si étrangement sont confondus − où l'ange ne s'interrompt jamais de faire la bête, et la bête l'ange : l'histoire d'André Gide (Mauriac, Mém. intér.,1959, p. 173).
Prononc. et Orth. : [im(m)ɔ ̃:d]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1225 « ignoble, qui inspire le dégoût » (G. de Coinci, Mir. Vierge, éd. V. F. Koenig, II Mir. 25, 314); 2. ca 1225 immonde « impur » (Id., ibid., II Mir. 30, 72); 2emoitié xives. esperit inmonde « démon » (Vie S. Clem., B.N. 818, fo294c ds Gdf. Compl.). Du lat. immundus « sale, impur » dér. de mundus « propre, net », avec préf. in- à valeur négative. Fréq. abs. littér. : 666. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 588, b) 1 365; xxes. : a) 1 448, b) 727.

Wiktionnaire

Adjectif

immonde \i(m).mɔ̃d\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Qui est impur, en fonction de critères et de dogmes religieux.
    • S’abstenir des choses immondes.
    • Le pourceau était déclaré immonde par la loi des juifs.
  2. (Plus courant) (Figuré) Ce qui révolte la conscience, soulève le dégoût.
    • — Comment trouvez-vous mon invité ?
      Et lui, s’apercevant pour la première fois que Forcheville qu’il connaissait depuis longtemps pouvait plaire à une femme et était assez bel homme, avait répondu : « Immonde ! »
      — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 88)
    • Bientôt tes appels ne seront plus que rauquements de plus en plus sourds, beuglements de désespoir si fatigués qu'ils ne dépasseront plus ta gorge, étranglée de terreur par la furieuse certitude, la peur atroce et annihilante, la frayeur immonde de périr en Fagne : […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Tout plage bourrée de monde devient immonde, voilà mon dernier proverbe. — (Zoé Valdés, Soleil en solde, nouvelle, 1999, traduit de l’espagnol par Carmen Val Julián, page 14)
    • Propos immonde.
    • Propositions immondes.
    • Un être immonde.
  3. (Par extension) Qui est d’une saleté repoussante.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMMONDE. adj. des deux genres
. Qui est impur, surtout en parlant des Choses que certains législateurs, surtout religieux, ont déclarées impures. S'abstenir des choses immondes. Un animal immonde. Le pourceau était déclaré immonde par la loi des Juifs. Dans l'Écriture Sainte, L'esprit immonde, Le démon. Dans le langage théologique, Le péché immonde, L'impureté. Plus généralement, il se dit au sens figuré de Ce qui révolte la conscience, soulève le dégoût. Propos immonde. Propositions immondes. On le dit en parlant des Personnes. Un être immonde. Il signifie, par extension, Qui est d'une saleté repoussante.

Littré (1872-1877)

IMMONDE (i-mmon-d') adj.
  • 1Sale, impur. Une habitation immonde. Il était attaqué d'un mal immonde qui n'est bien connu encore qu'en Europe, mais dont les Portugais commençaient à faire part à l'Indoustan, Voltaire, Amabed, 16e lett. Leurs jours [des parias] sont à ses yeux Comme ceux du reptile ou des monstres immondes Que le limon du Gange enfante sous ses ondes, Delavigne, Paria, I, 1.
  • 2Il se dit surtout en parlant de ce qui a été déclaré impur par certains législateurs. Le pourceau était déclaré immonde par la loi des Juifs. Il faut remarquer que selon la loi toutes les femmes accouchées étaient réputées immondes, Bossuet, 3e serm. Purificat. Les distinctions des viandes d'animaux mondes et immondes, et les fréquentes purifications nous paraissent des cérémonies incommodes, Fleury, Mœurs des Israél. tit. I, p. 3, dans POUGENS.

    Femme immonde, celle qui est à l'époque menstruelle.

  • 3 Fig. Qui a le caractère de l'impureté morale. À condition qu'elle commettrait avec lui le péché immonde, Voltaire, Ingénu, 16.

    Dans l'Écriture sainte, l'esprit immonde, les esprits immondes, le démon, les diables.

    S. m. pl. Les immondes, ceux qui sont atteints d'impureté morale. Si l'on en séparait [de l'assemblée sainte] les immondes, les fornicateurs, Massillon, Mystères, Ferveur.

HISTORIQUE

XVIe s. Et tout ainsi immondes et crasseuses Comme le drap des femmes menstrueuses, Marot, I, 266. Dieu conduit çà et là les esprits immondes comme bon lui semble, Calvin, Inst. 114. Qui veut la conscience monde, il doit fuir le monde immonde, Cotgrave

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

IMMONDE. - HIST. Ajoutez :

XIIIe s. Por Dieu, por Dieu, biau toz doux sire, Quant vous venrez en la cité Où li sires de verité Daingna morir por tout le monde, Priez por ceste lasse [malheureuse] immonde, Gautier de Coinsy, les Miracles de la sainte Vierge, p. 652, éd. abbé Poquet.

XIVe s. S'aucuns la maladie avoit Que l'en flux de sanc nomer doit, La loy dit que senz receler Le doit l'en immonde apeler, Macé, Bible en vers, f° 34, 1re col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

IMMONDE, adj. (Gramm.) expression inventée par le préjugé, qui attache des idées de pureté ou d’impureté à des êtres, qui tous également sortis des mains de la nature, cherchent leur bien-être, & suivent la grande loi de l’intérêt, sans qu’on puisse raisonnablement les en blâmer. Le pourceau est pour le juif un animal immonde, le juif est presque pour le chrétien un animal immonde. Moïse avoit distingué les animaux en animaux purs, & en animaux immondes. Les hommes religieux appellent le diable, l’esprit immonde.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « immonde »

Du latin classique immundus, « sale, impur » (litt. hors du monde), de mundus ayant les deux sens d'ornement, bon arrangement et de monde, (dû, suivant Plutarque, aux pythagoriciens qui considéraient le monde comme un arrangement) avec préfixe négatif im-, variante de in- devant consonne bilabiale.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. immundus, de in négatif, et mundus, propre, net (voy. MONDE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « immonde »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
immonde immɔ̃d

Citations contenant le mot « immonde »

  • C’est dans l’immonde que j’ai connu la grâce d’écrire. De Eric Bénier-Bürckel
  • Les confettis : - Oui... c’est immonde... mais, qu’est-ce que vous voulez ? Ca fait aller le commerce du papier ! De Alphonse Allais
  • L'artiste ? Simple moisissure sur les excroissances lépreuses de la société... Ah l'abominable colporteur de rêve, l'immonde déviationniste de l'humanité ! De Jean-Guy Rens / La mort du coyote
  • La France : elle a soudain perdu, sans méfiance aucune, ses enfants, exécutés par des êtres immondes... De Pierre Perret / Publé sur son compte Facebook, 20 novembre 2015
  • "Il y a des trucs comme ça, je ne comprends pas", lance la star, face caméra, avant de montrer de nombreux détritus déposés à côté des poubelles. "Bah ça, c'est immonde ! C'est vraiment : "Je m'en fous des éboueurs, je ne les respecte pas" C'est quand même dingue ! En plus, la déchetterie est juste là. Elle n'est même pas à 50 mètres", poursuit la star. "On fait tous un peu des efforts ? On n'est pas des porcs. Voilà, merci". ladepeche.fr, "C'est immonde !" : Alexandra Lamy pousse un gros coup de gueule sur Instagram - ladepeche.fr
  • Pourtant, à l'en croire, la télé de divertissement ne lui manque pas. "Cette vie-là, elle est finie, elle est lointaine", assure-t-il. En revanche, reconnaît-il, "le deuil a été un petit peu difficile". Et de poursuivre : "Ce n'était pas tellement sur le fait d'arrêter, j'aurais tenu un ou deux ans de plus, pour terminer l'histoire. Mais c'est la manière qui était immonde. On ne m'a même pas parlé." Europe 1, Patrick Sébastien n'a pas digéré son éviction de France Télévisions : "La manière était immonde"
  • “Une méthode immonde” : Patrick Sébastien n’a pas digéré son éviction Gala.fr, “Une méthode immonde” : Patrick Sébastien n’a pas digéré son éviction - Gala
  • L’actualité nous montre que « le ventre n’est pas mort d’où est sortie la bête immonde » et que la Pieuvre – comme on appelait la United Fruit, tant elle étendait ses tentacules sur tout le continent – renaît perpétuellement de ses cendres. C’est ce que je veux montrer dans Bananas, deuxième volet du diptyque sur la manipulation en démocratie, commencé avec Un Démocrate. Cabaret brechtien, épopée aux airs de western et de film d’espionnage, avec gangsters et indiens rebelles, Bananas dénonce, avec une ironie mordante, les violences du passé pour éclairer les violences du présent. Qu’en est-il de nos démocraties à l’heure où les multinationales ont un tel pouvoir ? Que nous reste-t-il pour lutter contre la confiscation de notre pouvoir de citoyen ? Sceneweb, BANANAS (and kings), la nouvelle création de Julie Timmerman
  • Le pognon que cela nous coûtera pour effacer toute trace de cette immonde période …Car nous effacerons jusqu’au dernier symbole …Les Girondins de Bordeaux renaîtront et tous les logos de Bordeaux Girondins disparaîtront…Tôt ou tard… Girondins4Ever, Florian Brunet : "Adidas se retrouve complice de la mise en place de ce logo rejeté par l'ensemble des supporters et anciens joueurs" | Girondins4Ever

Traductions du mot « immonde »

Langue Traduction
Anglais foul
Espagnol falta
Italien fallo
Allemand foul
Chinois 犯规
Arabe خطأ
Portugais falta
Russe фол
Japonais ファウル
Basque nazkagarri
Corse malatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « immonde »

Source : synonymes de immonde sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « immonde »

Partager