La langue française

Honnir

Définitions du mot « honnir »

Trésor de la Langue Française informatisé

HONNIR, verbe trans.

Littér., vieilli. Désigner quelqu'un, quelque chose comme méprisable et condamnable en tant que transgressant une norme éthique ou une convenance ou s'y opposant. Anton. honorer, louer, priser.Honnir la facilité. Il est honni partout (Ac. 1798-1878). Vous voulez donc donner gain de cause aux libéraux, à ces jésuites de Robespierre qui s'efforcent de honnir la noblesse (Balzac, Langeais,1834, p. 328).On attendait M. Jeufroy pour fixer ensemble la date du mariage, qui aurait lieu à la mairie bien avant de se faire à l'église, afin de montrer que l'on honnissait le mariage civil (Flaub., Bouvard, t. 2, 1880, p. 146) :
Je me rappelle qu'à Guermantes je m'étais fait honnir de ma belle-mère parce que j'avais dit de descendre du grenier tous les splendides meubles Empire... Proust, Guermantes 2,1921, p. 517.
Rem. Aux premières pers. du prés. de l'ind. l'emploi de ce verbe est performatif. Ce que tu appelles l'haleine de la ville corrompt souvent, je l'avoue, corps et âme (...). Je honnis cet appétit de luxe et de plaisir, ce besoin effréné d'argent où sombrent les consciences (Pesquidoux, Livre raison, 1932, p. 225).
Emploi pronom. réfl. Tu ne dois pas désespérer, ni te honnir. Ton chagrin, aujourd'hui, t'égare (La Varende, Man' d'Arc,1939, p. 383).
Prononc. et Orth. : [ɔni:ʀ] init. asp., (il) honnit [ɔni]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) Ca 1100 hunir « couvrir de honte publiquement, déshonorer » (Roland, éd. J. Bédier, 631 et 969); b) 1269-78 honi part. passé (J. de Meung, Rose, éd. F. Lecoy, 10440). De l'a. b. frq. *haunjan « railler, insulter » (de même racine que honte*) que l'on peut restituer d'apr. le got. haunjan « humilier, abaisser » (dér. de hauns « bas »), l'a. h. all. hônen, le m. néerl. honen « déshonorer; débaucher; corrompre » et l'all. höhnen « railler, bafouer ». Fréq. abs. littér. : 40. Bbg. Walt. 1885, p. 79.

Wiktionnaire

Verbe

honnir (h aspiré)\ɔ.niʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Blâmer quelqu’un en lui faisant honte, en le vouant au mépris public.
    • Il fera certainement de bons ouvrages, moyennant quoi il mourra de faim, sera honni et persécuté ; mais il faut que chacun remplisse sa destinée. — (Voltaire, Lettre à Monsieur de Cideville, Ferney, 31 auguste 1765, dans Œuvres complètes de Voltaire : Correspondance, Paris, Lefebvre & Cie, 1830, vol. 10, p. 29)
    • Vous honnissez de pauvres créatures qui se vendent pour quelques écus à un homme qui passe, la faim et le besoin absolvent ces unions éphémères. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Elle honnit le carton-pâte et l’ornement en staff, l’orviétan des charlatans littéraires, le tarabiscotage des épithètes, qui sont trop souvent l’essentiel d’un livre consacré aux splendeurs factices d’un climat africain. — (Pierre Mannoni, Les Français d’Algérie : Vie, Mœurs, Mentalité, 1993)
    • La Corse honnit l’État et elle lui demande tout. — (Erik Empatz, La Corse démasquée, dans Les dossiers du Canard enchaîné, no 60, p. 5, juillet 1996)
    • Le militarisme, exalté quelques mois plus tôt, est désormais honni de tous. — (Edwin O. Reischauer, Histoire du Japon et des Japonais, tome 2 : De 1945 à nos jours, traduit et complétée par Richard Dubreuil, édition Seuil, 1997, p. 11)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HONNIR. (H est aspirée.) v. tr.
Couvrir de honte publiquement. Il est honni partout. Honni soit qui mal y pense, Devise de l'ordre de la Jarretière en Angleterre.

Littré (1872-1877)

HONNIR (ho-nir) v. a.
  • 1Faire honte à quelqu'un, blâmer en faisant honte. On le honnira s'il abandonne son parti. Sa conduite a été partout honnie. Je suis comme ces Grecs qui renonçaient à la cour du grand roi pour venir être honnis par le peuple d'Athènes, Voltaire, Lett. Maupertuis, 16 oct. 1743. Par leur belle détrompée Les félons seront honnis, Hugo, Odes, IV, 12.

    Absolument. On ne l'écoutait pas, on sifflait, on honnissait, on bafouait, Diderot, Salon de 1767, Œuv. t. XV, p. 157, dans POUGENS.

  • 2Couvrir de honte, déshonorer. Quoi ! ne tient-il qu'à honnir des familles ? Pour vos ébats nous nourrirons nos filles ? La Fontaine, Berc. Au retour d'une campagne, ces drôles-là ne s'embarrassent non plus de honnir une femme de robe…, Dancourt, Vacances, sc. 8.

SYNONYME

HONNIR, BAFOUER, VILIPENDER. Honnir, c'est faire honte. Dans bafouer, l'idée de quelque chose de honteux n'existe pas ; c'est celle de moquerie outrageante qui y domine. Vilipender, c'est traiter comme quelqu'un ou quelque chose de vil.

HISTORIQUE

XIe s. Par quel mesure le peüssions hunir, Ch. de Rol. XLVIII.

XIIe s. Se vus nel delivrez, nus sumes mal bailli ; Li reis et saint iglise e nus iermes [serons] huni, Th. le mart. 42. Outre, cuivers ! [que] li cors Deu te honnie, Ronc. p. 58.

XIIIe s. Honnis soit-il [Quesnes de Béthune] et ses preechemens, Et honis soit qui de lui ne dit fi ! Hues D'Oisi, Romancero, p. 103. Alons à eux… et leur prions, por Dieu, qu'il aient pitié d'eus meismes tout avant et de nos après, et qu'il ne se honissent mie ne toillent [n'empêchent] la rescousse de la sainte terre d'outre-mer, Villehardouin, XVIII. Or somes nous honis, se nos ne leur aidons à prendre, Villehardouin. Que du cors [je] me laissasse honnir ne vergonder [il s'agit d'une femme], Berte, XLIII. Et je soie honnie se je bien ne vous paie, ib. LVIII. Cels serve ot en France la terre si honnie [maltraitée, affligée], ib. LX. Or vous dirons dou mauvais roi Jehan d'Engletere, qui honnissoit ses homes et gisoit avec les femmes et avec les filles, Chr. de Rains, 154. Une autre maniere d'aliances ont esté fetes moult de fois, par lesqueles moult de viles ont esté destruites et maint segneur honni et desherité, Beaumanoir, XXX, 63. Nulz chevaliers ne poures ne riches ne peut revenir [de la terre sainte] que il ne soit honni, se il laisse en la main des Sarrazins le peuple menu nostre Seigneur en laquelle compaingnie il est alé, Joinville, 255.

XVe s. Ces deux avec leurs compagnons honnissoient et gastoient tout le pays de là entour…, Froissart, I, I, 176. Il est si honny de boue, qu'il n'a en luy nulle congnoissance [qu'il n'y a en lui rien qui le fasse reconnaître], Perceforest, t. I, f° 59.

XVIe s. Mais est il riens qui princes tant honnisse [que l'avarice] ? Marot, J. V, 202. [Il faut que l'âme] S'estant infuse en la chair corporelle, Elle se souille et honnisse aux pechez Dont les humains ont les corps entachez, Ronsard, 645. [Childéric] luy honnira sa femme Pour le loyer de l'avoir bien reçeu, Ronsard, 647.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « honnir »

Provenç. aunir ; de l'anc. haut allem. hônjan ; allemand mod. höhnen, moquer, faire honte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du vieux-francique *haunjan (→ voir höhnen en allemand et honen en néerlandais), romanisé en Gaule du Nord en *haunīre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « honnir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
honnir ɔnir

Citations contenant le mot « honnir »

  • Est-ce bien sage quand on sait que le Président Alassane Ouattara ne rêvait que d’humilier son aîné, le moquant sur sa vieillesse et sa sénilité ? C’est bien le discours que le Président Ouattara sert à tous ses confidents et visiteurs à propos de la candidature du Président Bédié. KKB est donc l’instrument du RHDP pour honnir le Président Bédié dont il chantait tant de louanges. Et c’est là que le bât blesse. YECLO.com, Chris Yapi : "KKB instrument du RHDP pour honnir Bédié" - YECLO.com
  • Il y a les « purs », les « incorruptibles », les adorateurs d’eux-mêmes et de leurs sentiments et puis il y a ceux qu’ils ont condamnés sans appel, qu’ils se croient légitimés à honnir ou ridiculiser avant même qu’ils ouvrent la bouche. Le grain de sable, Les nouveaux Robespierre – Le grain de sable
  • Alors bien sûr, des voix se sont élevées pour honnir l’auteur du Camp des Saints, ouvrage jugé provocateur, en ces temps troublés sur fond de dénonciation de violences policières et de discriminations raciales. Mais n’est-ce pas le propre des ouvrages prophétiques que de susciter l’opposition virulente de ceux qui refusent de voir certaines réalités en face ? Pensez-donc ! Un livre écrit à l’époque des premiers boat-people, et qui voyait arriver une vague irrépressible d’immigration, acculant l’Occident à un choix radical entre la soumission à la logique communautariste, ou la défense des valeurs occidentales au prix d’une violence incontrôlée. Impensable ! Intolérable ! L'Incorrect, Hommage à Jean Raspail - L'Incorrect
  • LA même étudiante qui sera obligée de quitter la Réunion pour Paris, et qui aujourd'hui acclamée et applaudie par "les siens", se fera honnir dans vingt ans quand elle décidera de revenir à la Réunion avec un meilleur salaire et des années de bronzage en retard..... On entendra alors, comme pour l'étudiant agressé en Nouvelle Zélande et pour lequel la moitié des posts racistes on du être supprimés (au même titre que la photo du pauvre marmaye) : " Ce n'est pas une créole ça elle est trop blanche, elle est restée là bas trop longtemps elle n'est plus réunionnaise......" Clicanoo.re, [Société] Gwenaëlle, from Chaudron City to Sciences Po Paris | Clicanoo.re
  • Quand on prétend connaitre les réelles intentions d’un incontrôlable, comme KKB et qui se donne dans les pièges, pourquoi le honnir, le chasser comme l’a fait ce fameux comité de réception des dossiers, orchestré par le président Bédié et son secrétaire Guikahué ? Business & Actuality TV, Côte d'Ivoire: Et si on remboursait la caution de Kouadio Konan Bertin pour éviter des déconvenues? - Business & Actuality TV
  • C’est un embouteillage que personne ne devrait honnir. Alors que les accumulations de voitures sur les autoroutes rejoignant les littoraux français à la charnière juillet-août demeurent un moment redouté chaque année par les estivants, la forte concentration de concurrents attendue sur la reprise de la Coupe de France sent bon le retour aux affaires du sport automobile. Rendez-vous phare pour les 10 000 participants régulièrement recensés sur les 250 épreuves présentes au calendrier, la Coupe nationale attirera forcément tous les regards au moment de sortir d’une léthargie inédite pour la compétition. autohebdo.fr, Rallye France - Prime à la Coupe de France
  • Le rock héroïque : un genre qu’on a pu embrasser dans les années 80, en réaction à l’overdose de synthé pop, pour finir par le honnir. Pourquoi ? Parce qu’à travers U2, le champion du genre, et ses suiveurs, il est devenu synonyme de vai... Télérama, Les 20 plus beaux albums de rock cruellement sous-estimés

Traductions du mot « honnir »

Langue Traduction
Anglais to shame
Espagnol avergonzar
Italien vergognarsi
Allemand zu schämen
Chinois 丢人
Arabe للعار
Portugais envergonhar
Russe позорить
Japonais 恥ずかしい
Basque lotsatu
Corse à vergogna
Source : Google Translate API

Synonymes de « honnir »

Source : synonymes de honnir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « honnir »

Honnir

Retour au sommaire ➦

Partager