Bafouer : définition de bafouer


Bafouer : définition du Wiktionnaire

Verbe

bafouer \ba.fwe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Traiter quelqu’un ou quelque chose avec une moquerie outrageante ou dédaigneuse.
    • Il s’est fait bafouer.
    • Ils ont bafoué la loi.
    • Ce carnaval des dieux, l’Olympe traîné dans la boue, toute une religion, toute une poésie bafouée, semblèrent un régal exquis. — (Émile Zola, Nana, 1881)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bafouer : définition du Littré (1872-1877)

BAFOUER (ba-fou-é) v. a.
  • Traiter quelqu'un avec dérision. On le bafoua sans miséricorde.

HISTORIQUE

XVIe s. Nous n'aurons jamais assez bafoué l'impudence de cet accouplage [de l'homme et des Dieux], Montaigne, II, 153.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Bafouer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « bafouer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « bafouer »

Étymologie de bafouer - Littré

Anc. franç. baffe et beffe ; provenç. et espagn. bafa ; ital. beffa ; tous mots signifiant raillerie, moquerie ; espagn. befar, railler, befo, lèvre du cheval, befar, remuer les lèvres ; anc. franç. befler, se moquer ; angl. to baffle. Le radical est le même que dans babine ou babouine, c'est-à-dire bap ou baf, lèvre, qui se trouve dans un patois allemand, Bäppe, bouche. On comprend comment remuer les lèvres a pu prendre le sens de se moquer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de bafouer - Wiktionnaire

(1580-92) Apparait avec le sens de « traiter avec dérision, outrager » Nous n'aurons jamais assez bafoué l'impudence de cet accouplage [de l'homme et des Dieux] — (Montaigne, Essais, II, 12). D’origine incertaine :
  1. soit avec l’influence phonétique de fou de l’ancien français de baffe, beffe, buffe ; l’ancien occitan a bafar (« se moquer ») et l’italien beffare (« se moquer ») de bafa et beffa respectivement ;
  2. altération d’après battre et fou du moyen français beffer (« berner, tromper ») dérivé du précédent ;
  3. formé comme bavoler, de bas et fouer (« fouler ») : « fouler bas, fouler aux pieds, écraser » ;
  4. le moyen français bafouer « attacher au moyen d'une corde » — (Rabelais, Gargantua, 1534) est issu de baffe (« fagot, faisceau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bafouer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bafouer bafwe play_arrow

Conjugaison du verbe « bafouer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe bafouer

Évolution historique de l’usage du mot « bafouer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bafouer »

  • "Effectivement, cela me rappelle le 11 septembre 2001", observe Manon Schick, directrice sortante d'Amnesty International Suisse. "Tout à coup, des États ont été capables en très peu de temps, d'adopter des lois antiterroristes qui bafouaient complètement les droits fondamentaux." Invitée dans l'émission Géopolitis, la militante des droits humains cite l'exemple des prisons secrètes de la CIA en Europe et à Guantanamo, devenues des zones de non-droit. "On voit que tout à coup dans des situations de crise, au nom de la sécurité ou de la santé, on est capable d'adopter des lois et de bafouer des libertés fondamentales. Si ça dure, là, il faut s'inquiéter", poursuit-elle. rts.ch, "Au nom de la santé, on bafoue les libertés fondamentales" - rts.ch - Monde
  • Dans un long discours, Assa Traoré a détaillé qu’à chaque fois qu’un « syndicat de police va venir bafouer nos morts, le visage de un de nos morts, de un de nos frères, on reviendra encore plus nombreux. Aujourd’hui, les policiers ont reculé ». « Lancer des rassemblement ainsi sur les réseaux sociaux, c’est un appel à la haine de la part des policiers, ce sont les seuls responsables ». , Rassemblement devant la fresque en hommage à A. Traoré et G. Floyd à Stains, sans les policiers | Actu Seine-Saint-Denis
  • “Ce qui me taraude, c’est de savoir pourquoi avoir autant faire table rase du passé. Alors qu’il faut se nourrir de ça. Bien sûr, que le football et le monde de l’entreprise évoluent. Mais il ne faut jamais oublier ou bafouer ce qui a été fait avant, qui plus est dans un club comme les Girondins de Bordeaux. Il faut rappeler quoi ? Le palmarès ? Les joueurs qui y sont passés ? J’ai l’impression que tout le monde est arrivé en pays conquis. Le club est malmené, son image est ternie voire salie et ça fait mal”. Girondins4Ever, François Grenet : "Il ne faut jamais oublier ou bafouer ce qui a été fait avant, qui plus est dans un club comme les Girondins de Bordeaux" | Girondins4Ever

Traductions du mot « bafouer »

Langue Traduction
Corse flussu
Basque flout
Japonais フルート
Russe попирать
Portugais zombar
Arabe استهزاء
Chinois out
Allemand missachtung
Italien disprezzare
Espagnol burlarse de
Anglais flout
Source : Google Translate API

Synonymes de « bafouer »

Source : synonymes de bafouer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bafouer »


Mots similaires