La langue française

Hardiment

Sommaire

Définitions du mot hardiment

Trésor de la Langue Française informatisé

HARDIMENT, adv.

D'une manière hardie; avec hardiesse.
A. − [Avec valeur laudative] Courageusement; avec assurance. Entreprendre hardiment qqc.; marcher hardiment; s'exposer hardiment aux dangers. J'eus en moi une confiance qui m'avait manqué jusqu'alors, et je m'élançai hardiment vers l'avenir (Dumas père, Comment je devins auteur dramatique,1833, introd., p. 15).D'un coup allègre, il fit sauter son sac sur son épaule et hardiment se mit en route (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 349) :
1. À ce Lamarck, si hardiment spéculateur, mais si timidement traditionaliste − audacieux dans le domaine de la pensée, entravé dans celui de la recherche − comme s'oppose avec vigueur un Georges Cuvier! L. Febvre, Combats pour hist., Linné à Lamarck et Cuvier, 1927, p. 327.
Librement, sans hésiter. Dites-lui hardiment que je n'y consens pas (Ac.). Sœur Constance : Oh! saint Pierre... saint Pierre... D'abord saint Pierre n'était ni Français ni... Elle s'arrête brusquement. Sœur Gertrude : Ni quoi encore? Sœur Alice : Parlez hardiment, sœur Constance... (Bernanos, Dialog. Carm.,1948, 3etabl., 6, p. 1625) :
2. M'aimez-vous, Madame? demanda-t-il en relevant la tête et lui montrant un visage plein de résolution. Dites hardiment : oui ou non. Balzac, Langeais,1834, p. 263.
Sans crainte de se tromper. Admettre, affirmer, conjecturer, déduire, prédire, soutenir hardiment (que). Cinq consultations par semaine? Dites le double hardiment, mon cher confrère (Romains, Knock,1923, III, 6, p. 17) :
3. ... quoique ce volume ne forme qu'une très-petite partie de l'immense sujet de cet ouvrage [Les Essais historiques], on peut prononcer hardiment que déjà la majorité des choses qu'on vouloit faire passer pour nouvelles dans la Révolution françoise, se retrouve presque à la lettre dans l'Histoire des Grecs d'autrefois. Chateaubr., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 398.
En partic., domaine de la vie intellectuelle, de l'art.User hardiment d'une expression. C'est hardiment écrit (Rob.). Pour conduire les eaux, des ponts, des aqueducs, jetés hardiment sur l'espace (Michelet, Chemins Europe,1874, p. 73).Les états d'eau-forte pure du Liber Studiorum présentent des paysages harmonieusement et même hardiment conçus, mais qui ne déconcertent pas nos habitudes (Focillon, Maîtres estampe,1930, p. 208).
B. − [Avec valeur péj.] Effrontément, impudemment, insolemment. Dévisager hardiment qqn; mentir, répondre hardiment. Dès ce premier jour elle domina Antoine, le flatta, le railla hardiment (Michelet, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 313).Son œil, grand, fendu, méprisant et hautain, regarde hardiment sans baisser la paupière (Du Camp, Nil,1854, p. 132).L'autre jour, vous vous êtes présenté à moi hardiment, insolemment; et ceci aussi m'a plu (Vogüé, Morts,1899, p. 78).
Avec une témérité tenant de l'inconscience ou de l'ignorance. Synon. à la légère.S'engager bien, très hardiment. Vous tranchez hardiment des doutes que je n'oserais pas résoudre (Sand, Indiana,1832, p. 133) :
4. Il n'y a rien de pire au monde que les gens qui se croient capables de tout, et qui se mettent hardiment à la tête des plus difficiles affaires, que des hommes mille fois plus intruits et plus courageux n'oseraient pas entreprendre par modestie. Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 190.
Prononc. et Orth. : [aʀdimɑ ̃] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1160 hardïement « d'une manière hardie » (Enéas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 3729). Dér. de hardi*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 511. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 086, b) 849; xxes. : a) 508, b) 484.

Wiktionnaire

Adverbe

hardiment (h aspiré)\aʁ.di.mɑ̃\

  1. Avec hardiesse.
    • Enfin à la nuit faite, des ombres fantômales, s'avançant hardiment vers l'ennemi, commencent à peupler la paix lacustre et mortuaire. — (Marguerite Baulu, La Bataille de l'Yser, Paris, Perrin & Cie, 1918, p.359)
    • Je feins hardiment d’avoir reçu de vous L’ordre qu’on me voit suivre et que je donne à tous. — (Pierre Corneille, Cid, IV, 3.)
    • Qu'un vieux Sertorius aime je ne sais quelle Viriate, et qu’il soit assassiné par Perpenna, amoureux de cette Espagnole, tout cela est petit et puéril ; il le faut dire hardiment. — (Voltaire, Oreste, Épît.)
    • De la hardiesse, morbleu ! il n'y a pas d’homme qui avale un verre de vin plus hardiment que toi. — (Legrand, Métamorph. amour. sc. 4.)
  2. (Familier) Avec effronterie, impudence.
    • Mentir hardiment.
    • On tenait devant le roi des conférences qui peuvent être l’origine des académies […] Charlemagne se nommait David ; Alcuin, Albinus ; et un jeune homme nommé Ilgebert, qui faisait des vers en langue romance, prenait hardiment le nom d’Homère. — (Voltaire, Ann. de l’Emp. Charlemagne, 781.)
  3. Librement, sans hésiter.
    • Dites-lui hardiment que je n'y consens pas.
  4. Sans crainte de se tromper, d’aller au delà.
    • Vous pouvez hardiment porter cet article à mille écus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HARDIMENT. (H est aspirée.) adv.
D'une manière hardie. Parler hardiment. Mentir hardiment. Marcher hardiment à l'ennemi. Décider hardiment une question. Il signifie aussi Librement, sans hésiter. Dites-lui hardiment que je n'y consens pas. Il signifie quelquefois, familièrement, Sans crainte de se tromper, d'aller au-delà de ce qui est nécessaire, convenable. Vous pouvez hardiment prévoir un succès complet. Cette somme est insuffisante : on peut hardiment la doubler.

Littré (1872-1877)

HARDIMENT (har-di-man) adv.
  • 1Avec hardiesse. Je feins hardiment d'avoir reçu de vous L'ordre qu'on me voit suivre et que je donne à tous, Corneille, Cid, IV, 3. Les choquer hardiment et sans craindre la mort, Se présenter de front…, Corneille, Médée, I, 5. Qu'un vieux Sertorius aime je ne sais quelle Viriate, et qu'il soit assassiné par Perpenna, amoureux de cette Espagnole, tout cela est petit et puéril ; il le faut dire hardiment, Voltaire, Oreste, Épît. De la hardiesse, morbleu ! il n'y a pas d'homme qui avale un verre de vin plus hardiment que toi, Legrand, Métamorph. amour. sc. 4.
  • 2 Familièrement. Avec effronterie, impudence. Mentir hardiment. On tenait devant le roi des conférences qui peuvent être l'origine des académies… Charlemagne se nommait David ; Alcuin, Albinus ; et un jeune homme nommé Ilgebert, qui faisait des vers en langue romance, prenait hardiment le nom d'Homère, Voltaire, Ann. de l'Emp. Charlemagne, 781.
  • 3Librement, sans hésiter. Dites-lui hardiment que je n'y consens pas.
  • 4Sans crainte de se tromper, d'aller au delà. Vous pouvez hardiment porter cet article à mille écus.

HISTORIQUE

XIIe s. Hardiement [ils] ont paiens envaïs, Ronc. p. 72. [Trois messagers] Qui fassent vo [votre] besogne bien et hardiement, Sax. XX.

XIIIe s. Et demandés hardiement, car vous n'i faurés mie [n'y serez pas déçu], Chr. de Rains, p. 108. Car riens ne jure ne ne ment De fame [qu'une femme] plus hardiement, la Rose, 18328.

XVIe s. Et sortez de ceans hardyment [vite], car…, Despériers, Cymbat. 84. Hardiment [certes], il ne s'en fera rien, puisque vous ne l'avez pas voulu, Despériers, ib. 87. Hardiment heurte à la porte Qui bonne nouvelle y apporte, Cotgrave Quant à ce beau mot de quoy se couvre l'ambition et l'avarice : que nous ne sommes pas nays pour nostre particulier, ains pour le public, rapportons nous en hardiment à ceulx qui sont en la danse, Montaigne, I, 272.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hardiment »

Dérivé de hardi, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hardi, et le suffixe ment ; provenç. ardidamen ; ital. arditamente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hardiment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hardiment ardimɑ̃

Citations contenant le mot « hardiment »

  • Attaquer hardiment, c’est vaincre à demi. De Proverbe basque
  • Comme on dit ordinairement : " Va ! calomnie hardiment, il en reste toujours quelque chose ... " De Francis Bacon
  • L'esprit nous sert quelquefois à faire hardiment des sottises. De François de La Rochefoucauld / Maximes
  • Dormir, rêver peut-être, seul moyen d'ignorer hardiment les limites du temps. De Marguerite Andersen / Courts métrages et instantanés
  • L’imprimerie a été faite pour dire hardiment toutes les contradictions de l’esprit humain. De Xavier Doudan / Lettre - 27 Novembre 1842
  • Disons-le hardiment, philosopher, c'est expliquer au sens vulgaire des mots, le claire par l'obscur. De Jules Lagneau / De la métaphysique
  • Contemplez hardiment tous ceux qui sont costumés De se sacrifier à l’autel des beautés Vous verrez que le vent de leur légèreté Leur éteint le brasier aussitôt qu’ils l’allument. De Jean de Sponde / Premier recueil de poésie
  • Des canards et des canetons à Bruxelles. Ces oiseaux aquatiques ont hardiment quitté leurs parcs et jardins publics pour se hasarder dans les rues, où ils sont rares en temps normal. Pour se protéger des prédateurs, les petits ne quittent cependant pas leur mère, ici le 3 avril. , Quand les animaux sont descendus en ville | Illustré
  • Saisi par ces soucis de sécurité civile, le procureur de la ville a fait part de sa préoccupation devant ce qu’il a qualifié hardiment de « dérive inquiétante » : sapristi, des gens qui froncent violemment les sourcils dans cette belle cité d’habitude si calme, voilà qui peut effectivement déclencher une ferme inquiétude. Rassurez-vous cependant, ce n’est pas encore la guerre, juste des événements « très graves » qui n’ont pour le moment pas débouché sur des interpellations, tout ceci se déroulant de façon probablement trop feutrée et trop discrète pour que la maréchaussée ne sache exactement qui appréhender pour les rituelles questions d’usage et l’enquête de voisinage qui ne manquera pas de débusquer les petits freluquets auteurs de ces dérives préoccupantes. Contrepoints, La tchéchénie tchétchez nous | Contrepoints
  • Une exposition comme celle destinée à la donation de son petit-fils ne pouvait guère prendre la forme habituelle au Musée d’Orsay. Pas de rétrospective bien cadrée avec lui. Il fallait se révéler inventif pour rapprocher le bâtiment classique du monde à la fois joyeux, inquiétant et un peu morbide de Léopold Chauveau. La manifestation n’occupe en fait qu’une grande salle au rez-de-chaussée. Celle, tout en stucs blancs, qui relevait des parties nobles de l’ancienne gare. Ophélie Ferlier-Bouat et Leïla Jarbouai ont hardiment conçu la mise en scène, rapprochant parfois Chauveau de ses contemporain sou successeurs. Elles l’ont fait dans un spectaculaire décor signé par Martin Michel. Une scénographie un peu folle, jouant avec l’univers de Chauveau. Les élèves de l’Ecole des Gobelins ont conçu en complément de courts films d’animation. Des images qui bougent. Il fallait aboutir de la sorte à une œuvre d’art totale.Une immersion dans un univers échappant au rationalisme de son époque. C’est assez réussi. Très réussi même. Chauveau s’en tire avec les honneurs, tandis que le Musée d’Orsay en a profité pour s’offrir un coup de jeune. Bilan, Livres pour enfants. Le Musée d'Orsay invite à découvrir Léopold Chauveau - Bilan
  • Pour apprendre les mécaniques de jeu, vous pourrez suivre le didacticiel ou vous lancer, hardiment, directement dans la partie, afin d’apprendre de vos erreurs. Unification France, Stellaris - Console Edition : La critique du jeu de domination (...) - Unification France
  • Merci pour votre engagement pour des leaders en bonne santé, qui puissent, comme l’apôtre Paul faire connaître hardiment et librement le mystère de l’Evangile. TopChretien, 10 jours de prière pour vos leaders de Eric-Vincent Dufour - Série texte - TopMessages — TopChrétien
  • Ainsi, on appelle précipitamment à un changement de gouvernement, certains vont plus loin et appellent à la dissolution de l’Assemblée et la convocation pour de nouvelles élections législatives, d’autres clament carrément un bouleversement du système politique, pour le rendre plus présidentiel  …Toutes ces gesticulations équivalent, pour moi, un acharnement thérapeutique à traiter les symptômes au lieu de soigner hardiment les causes de la maladie. Webmanagercenter, [TRIBUNE] Pour sauver la Tunisie, il faut déminer sa Constitution ! | Webmanagercenter
  • C’est dire que l’Évangile dont nous sommes porteurs ne s’intéresse pas seulement à la vie spirituelle des destinataires mais aussi à leur vie matérielle, dans les contextes socio-politique et économique où ils sont insérés. C’est tout cet environnement social en souffrance que la Parole de Dieu doit pouvoir polariser, de façon à le transformer de l’intérieur et permettre ainsi à l’homme d’être libérer de lui-même et de toutes les pesanteurs qui l’empêchent de participer hardiment au développement intégral de l’homme. C’est pourquoi ceux qui pensent que la religion doit être reléguée à une sphère purement privée se trouvent dans une erreur monumentale ! La Bonne Nouvelle que nous proclamons veut d’abord et avant tout remettre l’homme et tout l’homme debout, de sorte qu’il puisse participer aussi au relèvement des autres humains. La Croix Africa, Document: Homélie de Mgr Roger Houngbedji lors de la messe Chrismale du diocèse de Cotonou - La Croix Africa

Traductions du mot « hardiment »

Langue Traduction
Anglais boldly
Espagnol valientemente
Italien arditamente
Allemand mutig
Chinois 大胆地
Arabe بكل جرأة
Portugais corajosamente
Russe смело
Japonais 大胆に
Basque boldly
Corse audaci
Source : Google Translate API

Synonymes de « hardiment »

Source : synonymes de hardiment sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hardiment »

Partager