Gueules : définition de gueules


Gueules : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GUEULES, subst. masc.

HÉRALD. Couleur rouge représentée dans le dessin par des lignes verticales. Dans la gravure, le gueules se marque par une suite de lignes parallèles et verticales (Ac.) Milton, ce fier républicain, était noble; il avait des armoiries : il portait un aigle d'argent éployé de sable à deux têtes de gueules, jambes et bec de sable : un aigle était, du moins pour le poète, des armes parlantes (Chateaubr., Essai littér. angl., t. 2, 1836, p. 132).Un des émaux du blason, de couleur tirant sur le violet, mélange de gueules et d'azur, représenté par des diagonales dans le sens de la barre (L'Hist. et ses méth.,1961, p. 764).
Prononc. et Orth. : [gœl]. Att. ds Ac. 1718-1932. Homon. gueule. Étymol. et Hist. 1. Ca 1150 gole « bordure de vêtement composée de morceaux de peaux de bêtes, de fourrures, généralement teintes en rouge » (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 6068), seulement au Moy. Âge, surtout employé au plur. (v. T.-L.); 2. ca 1165 hérald. (B. de Ste-Maure, Troie, 7469 ds T.-L. : A goles ot escu d'argent). De gueule « gosier d'un animal », en raison du rôle important de la peau du gosier des animaux, surtout de la martre, dans la pelleterie ancienne; sens 2 par restriction sém. de 1, avec réf. seulement à la couleur (cf. d'autres noms de fourrure servant à désigner en hérald. des couleurs : sable, hermine, vair), v. K. Nyrop ds Romania t. 48, pp. 559-570. Bbg. Nyrop (K.). Gueules. In : N. (K.). Ling. et hist. des mœurs. Paris, 1934, pp. 204-218.

Gueules : définition du Wiktionnaire

Nom commun

gueules \ɡœl\ masculin, invariable

  1. (Héraldique) Émail servant à décrire la couleur rouge d’un élément des armoiries : écu, partition, pièce, meuble, etc.
    • De gueules à la hache franque d’argent, couronnée d’or et accostée de deux épées hautes d’argent garnies d’or, qui est de Nibas de la Somme. → voir illustration « écu de gueules »

Forme de verbe

gueules \ɡœl\

  1. Deuxième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe gueuler.
  2. Deuxième personne du singulier du subjonctif présent du verbe gueuler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gueules : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GUEULE. n. f.
La bouche chez les animaux carnassiers, chez certains autres quadrupèdes, chez certains poissons et certains gros reptiles. La gueule d'un chien, d'un loup, d'un lion, d'un crocodile, d'un requin, d'un brochet, etc. Gueule béante. Le lion emportait sa proie dans sa gueule. Il avait la gueule ouverte pour l'engloutir. Fig. et fam., Mettre, laisser quelqu'un à la gueule du loup, Exposer, abandonner quelqu'un à un péril certain. Venir se mettre, se jeter dans la gueule du loup, Se livrer soi-même à l'ennemi, au danger dont on est menacé. Il se dit, populairement et pur mépris, en parlant des Personnes, Il a une vilaine gueule, une gueule d'apache. Il en a menti par la gueule, par sa gueule. On dit quelquefois GUEULE au lieu BOUCHE dans l'expression Venir la bouche enfarinée. Pop., Donner sur la gueule à quelqu'un, Lui donner un soufflet, lui donner un coup de poing sur le visage. Casser la gueule, Tuer. Se faire casser la gueule, Se faire tuer. Pop., Être fort en gueule, Parler beaucoup et en langage trivial. Fig. et pop., Il a la gueule ferrée, c'est une gueule ferrée, se dit de Quelqu'un qui a souvent l'injure à la bouche. On le dit aussi de Celui qui mange avidement des mets très chauds. Dans ce dernier sens, on dit également Avoir la gueule pavée. Fig. et fam., Gueule fraîche se dit d'une Personne de bon appétit et toujours prête à manger. Fig. et bassement, Mots de gueule, Paroles brutales, vertes, populacières. Fig. et bassement, Avoir la gueule de bois, Avoir la bouche sèche, à la suite d'un excès de boisson. Fine gueule se dit d'un Gourmet.

GUEULE se dit encore, par analogie, de l'Ouverture de certains objets. La gueule d'un four. La gueule d'une cruche. La gueule d'un sac. Charger un canon jusqu'à la gueule. En termes de Botanique, Fleur, corolle en gueule, se dit quelquefois d'une Fleur, d'une corolle labiée. Gueule-de-loup, Un des noms vulgaires d'un genre de plantes de la famille des Personnées appelé Muflier.

Gueules : définition du Littré (1872-1877)

GUEULES (gheu-l') s. m.
  • Terme de blason. La couleur rouge. Dans la gravure, le gueules se marque par une suite de lignes parallèles et verticales. Cette maison portait d'argent à la croix de gueules, givrée d'or, Saint-Simon, 188, 9.

HISTORIQUE

XIIIe s. À cinq labiaus de gueule l'ainsné fils le porta [porta ses armes], Berte, CXXXI. La galie arriva, toute peinte dedens mer et dehors, à escussiaus de ses armes, lesqueles armes sont d'or, à une croiz de gueules patée, Joinville, 215.

XIVe s. Fués [fuyez] celui qui pourte le noble escu bandé D'our et d'azur par tiers, entour bourdé de gueles, Girart de Ross. V. 718.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gueules »

Étymologie de gueules - Littré

Du Cange tire ce mot du bas-lat. gulæ, collet ou bordure de pelleterie, généralement teinte en rouge ; cette étymologie est probable ; gulæ n'est autre chose que le pluriel de gula, gueule, pris figurément. Cependant on indique aussi le persan ghul, rose.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de gueules - Wiktionnaire

Certains auteurs, comme Jouffroy d’Eschavannes, voient l’origine du mot dans un mot d’origine persane gul ou ghiul, qui désigne un rose pâle. L’étymologie est douteuse, et le rapprochement lointain, alors que le mot « gueules » était couramment utilisé dans le vocabulaire des teinturiers pour désigner la gorge de petits mustélidés (fouine, martre), et par extension, les fourrures faites à partir de celles-ci. Le mot est même utilisé dans le langage courant, témoin cette lettre de Bernard de Clairvaux à l’archevêque de Sens (Sur la conduite des évêques) parlant de « fourrures de gueules » dont se parent les évêques.
D’autres notent que, copiant l’usage romain de la toge prétexte, c’est la bordure, le collet (la gorge donc) des pelleteries qui est teinte en rouge au Moyen Âge.
D’autres, encore, voient, dans ce mot, la contraction du latin conchylium (« pourpre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gueules »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gueules gœl play_arrow

Citations contenant le mot « gueules »

  • Puisque la justification du remaniement est subtile, certains diraient nébuleuse, le casting doit parler pour lui-même. Emmanuel Macron et son Premier ministre veulent des résultats rapides et concrets sur le terrain? Dans ce cas, il faut un gouvernement de patrons pour faire "turbuler" l'administration, selon l'expression que Macron affectionne. Ou mieux, de grandes gueules. Voici donc l'avocat Eric Dupond-Moretti, "l'Acquitator" des prétoires, propulsé au ministère de la Justice. De quoi hérisser la magistrature contre laquelle il a souvent eu des propos piquants, fustigeant récemment "cette clique de juges qui s'autorise tout".  , VIDÉO. Remaniement : quelques grandes gueules mais pas de révolution - L'Express
  • Ces journalistes venimeux qui vous insultent, vous diffament - il ne suffit pas qu'on les lise. Il convient encore qu'on ait vu les gueules dont ils sont pourvus. Ca renseigne et ça tranquillise. De Sacha Guitry / Toutes réflexions faites
  • L'écriture, comme la parole, est à tout le monde. Prenez-la. Ce que vous avez à dire vaut la peine d'être crié ou écrit. Ouvrez vos gueules. De Martin Winckler / Libération - 4 décembre 1999
  • Dans les hôpitaux, ce sont plus les visiteurs que les malades qui font des gueules d'enterrement. De Jacques Dutronc

Images d'illustration du mot « gueules »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gueules »

Langue Traduction
Corse bocche
Basque ahoak
Japonais
Russe рты
Portugais bocas
Arabe أفواه
Chinois 嘴巴
Allemand münder
Italien bocche
Espagnol bocas
Anglais mouths
Source : Google Translate API

Synonymes de « gueules »

Source : synonymes de gueules sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gueules »



mots du mois

Mots similaires