La langue française

Gaillardise

Sommaire

  • Définitions du mot gaillardise
  • Étymologie de « gaillardise »
  • Phonétique de « gaillardise »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gaillardise »
  • Citations contenant le mot « gaillardise »
  • Traductions du mot « gaillardise »
  • Synonymes de « gaillardise »

Définitions du mot gaillardise

Trésor de la Langue Française informatisé

GAILLARDISE, subst. fém.

A. − Au sing. Gaîté, bonne humeur un peu libres, engendrées par l'évocation des choses relatives au sexe. Synon. gaudriole.Il fait cela par gaillardise (Ac.). Rire de gaillardise. Chanvin embrouillait tout en appelant « sensualité » ce que j'appellerais gaillardise. On devrait commencer par définir ses mots (Gide, Journal,1902, p. 106).« Cette mâle franchise », comme disent ces gens-là, qui prétend concilier la gaillardise et la morale (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 708).
B. − Au sing. ou au plur. Acte ou propos gaillard. Synon. gauloiserie, grivoiserie, gaudriole.Ce n'est qu'une gaillardise (Ac.1835-1932).Lancer des gaillardises; des gaillardises osées. Lui que j'ai toujours trouvé muet comme une carpe, il me surprend, il parle, il cause, il chantonne des gaillardises de régiment (Goncourt, Journal,1883, p. 277).As-tu lu le Roman d'une femme de chambre de Mirbeau? Ne le lis pas. Feuillette-le. Ce ne sont qu'obscénités et gaillardises (Alain-Fournier, Corresp. [avec Rivière], 1905, p. 214) :
Il me raconta des farces d'Elstir (ce qu'il appelait de « pures pantalonnades »), comme un jour où celui-ci, ayant feint de lâcher au dernier moment, était venu déguisé en maître d'hôtel extra et, tout en passant les plats, avait dit des gaillardises à l'oreille de la très prude baronne Putbus, rouge d'effroi et de colère... Proust, Prisonn.,1922, p. 202.
Prononc. et Orth. : [gajaʀdi:z]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Av. 1514 « gaieté » (Lemaire de Belges, Cour. margaritique, éd. Stecher, IV, 104). Dér. de gaillard1*; suff. -ise*. Fréq. abs. littér. : 50. Bbg. Breslin (M.S.). The Old French abstract suffix -ise. Rom. Philol. 1969, t. 22, p. 419.

Wiktionnaire

Nom commun

gaillardise féminin

  1. singulier Gaieté avec une pointe de vanterie, bonne humeur souvent liée à l'évocation de choses relatives au sexe.
    • Il a fait cela par gaillardise, par pure gaillardise.
    • Ce n’est qu’une gaillardise.
  2. Discours, propos un peu lestes. → voir gaudriole, gauloiserie, grivoiserie et paillardise
    • Dire des gaillardises.
    • Qu'on chante et l'on dise
      Quelque gaillardise
      Qui nous scandalise
      En nous égayant
      — (Pierre Jean de Béranger, Cocagne)
    • Il répondit médiocrement aux pointes, calembours, mots à double entente, compliments et gaillardises que l’on se fit un devoir de lui décocher dès le potage. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • On rit, on trinque, on dit des gaillardises. — (Léon Frapié, Le petit malade, dans Les contes de la maternelle, 1910, éditions Self, 1945, page 164)

Forme de verbe

gaillardise \ɡa.jaʁ.diz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de gaillardiser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de gaillardiser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de gaillardiser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de gaillardiser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de gaillardiser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GAILLARDISE. n. f.
Gaieté avec une pointe de vanterie. Il a fait cela par gaillardise, par pure gaillardise. Ce n'est qu'une gaillardise. Il se dit aussi des Discours, des propos un peu libres. Dire des gaillardises.

Littré (1872-1877)

GAILLARDISE (ga-llar-di-z', ll mouillées, et non ga-yar-di-z') s. f.
  • 1Gaieté un peu vive. Il était d'une gaillardise, qui faisait honte à ses amis éloignés, Sévigné, 45.
  • 2Discours, propos un peu libre, qui n'a pas peur d'effaroucher les oreilles ; licence d'imagination à laquelle on s'abandonne en se jouant. Pour réparer des offenses si sensibles, vous croyez faire assez de m'exhorter à vous répondre sans outrages, pour nous repentir après tous deux de nos folies, et de me mander impérieusement que, malgré nos gaillardises passées, je sois encore votre ami, afin que vous soyez encore le mien, Corneille, Lett. apolog. Elle m'écrit des gaillardises, malgré tous ses maux, Sévigné, 82. Qu'on chante et l'on dise Quelque gaillardise Qui nous scandalise En nous égayant, Béranger, Cocagne.

HISTORIQUE

XVIe s. Quand un escuyer veut prendre peine, il dresse et accommode en un an, voire un gros cheval de charrette, en telle sorte qu'il le fera paroistre avecques quelque gaillardise, Lanoue, 112.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gaillardise »

(XVIe siècle) Dérivé de gaillard, au sens de « personne pleine de gaieté », avec le suffixe -ise. L'adjectif gaillard a aussi le sens de gaulois, grivois, leste, pour caractériser un acte ou un propos.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gaillard 1 ; provenç. galiardia ; esp. gallardia ; portug. galhardia ; ital. gagliardia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gaillardise »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gaillardise gajardiz

Évolution historique de l’usage du mot « gaillardise »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gaillardise »

  • Voilà exactement le genre de plaquette sur laquelle on aurait tous voulu tomber un jour, préados ou ados, filles ou garçons. Rempli d’humour et factuellement irréprochable, ce guide décomplexé sur les menstruations épate par son approche d’équilibriste, à cheval entre science et culture, entre croyances (balayées) et références (savamment articulées). À la plume, la journaliste et féministe Élise Thiébaut manie le fleuret avec aplomb, distillant son savoir avec juste ce qu’il faut de légèreté et de gaillardise pour dissiper tous les malaises. La dessinatrice et blogueuse Mirion Malle ajoute un grain de sel bien personnel à cette entreprise inclusive française aux contours féministes assumés qui connaît ici une nouvelle incarnation toute québécoise grâce aux éditions du Remue-ménage. La mise en page ludique et aérée fait le reste. À laisser traîner subtilement (ou pas) partout. Le Devoir, Les règles… quelle aventure ! | Le Devoir

Traductions du mot « gaillardise »

Langue Traduction
Anglais gaillardise
Espagnol gaillardise
Italien gaillardise
Allemand gaillardise
Chinois 盖拉第兹
Arabe جيلارديس
Portugais gaillardise
Russe gaillardise
Japonais ギルダライズ
Basque gaillardise
Corse gaillardise
Source : Google Translate API

Synonymes de « gaillardise »

Source : synonymes de gaillardise sur lebonsynonyme.fr
Partager