La langue française

Gaspillage

Sommaire

  • Définitions du mot gaspillage
  • Étymologie de « gaspillage »
  • Phonétique de « gaspillage »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gaspillage »
  • Citations contenant le mot « gaspillage »
  • Images d'illustration du mot « gaspillage »
  • Traductions du mot « gaspillage »
  • Synonymes de « gaspillage »
  • Antonymes de « gaspillage »

Définitions du mot gaspillage

Trésor de la Langue Française informatisé

GASPILLAGE, subst. masc.

A. − Action de gaspiller (de l'argent, une fortune, un patrimoine) en dépenses désordonnées, inutiles, excessives; résultat de cette action. Anton. partiel épargne.Gaspillage de richesses. Tout est au gaspillage dans cette maison (Ac.) Le trésor public est moins rigoriste, il a des fonds, et il les distribue au hasard avec une entière prodigalité, quelques parasites vivent de ce gaspillage (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 291).Au lieu de quatre à partager l'héritage vous voici réduits à trois. Et qu'en aurait fait ce pauvre Lionel? Du gaspillage (Arnoux, Crimes innoc., 1952, p. 80).
B. − Action de gaspiller (des biens économiques) par un usage désordonné, une consommation incomplète ou inutile; résultat de cette action. Il n'y a guère que les bords de la mer qui soient cultivés, ce qui n'est qu'une faible ressource pour pourvoir à la subsistance de deux armées ennemies, vu sur-tout le goût particulier du soldat pour le gaspillage (Voy. La Pérouse,t. 4, 1797, p. 95).Le foudroyage augmente le gaspillage, c'est-à-dire la perte en matière sur le total du minerai renfermé dans le gîte (Haton de La Goupillière, Exploitation mines,1905, p. 115) :
1. Un américanisme progresse à la surface du monde. Il s'appelle gaspillage systématique, mépris de la matière, indifférence au travail. Qu'importe d'économiser? Qu'importe de repriser le linge, d'entretenir les objets du ménage, puisqu'on ne pourra plus « rassortir » puisque les magasins ne « suivent plus les modèles ». Et que, d'une année à l'autre, types, formes, dessins, couleurs auront changé? Il faut consommer en grand et à tout prix... Bloch, Dest. du S.,1931, p. 142.
En partic., ÉCON. ,,Utilisation incomplète ou incorrecte des biens économiques, d'où résulte une situation dans laquelle des besoins qui auraient dû être satisfaits ne le seront pas`` (Romeuf t. 1 1956); résultat de cette action. Gaspillage social, universel; freiner, stopper le gaspillage. Les utilisations des biens seront complètes, si les utilisateurs en ont extrait toutes les utilités; elles seront incomplètes s'ils n'en ont extrait qu'une partie; elles seront nulles s'ils n'en ont rien extrait. Dans ces deux derniers cas, il y aura gaspillage (Romeuf, t. 11956:
2. Cet argument, qui est celui du « frein au gaspillage », est vraiment de portée médiocre. Chez les plus rudimentaires des pays sous-développés, c'est une éducation, combinant conseils et pressions, qui évite le mauvais emploi des ressources... Perroux, Écon. xxes., 1964, p. 382.
C. − Au fig. Action de gaspiller quelque chose (ses forces, ses facultés, son temps, sa vie, etc.) en l'utilisant de façon désordonnée, sans en tirer le parti ou le profit possible; résultat de cette action. Gaspillage d'énergie, de force(s). Je suis honteux du gaspillage de mes heures, et du peu de profit que m'apporte un jour (Amiel, Journal,1866, p. 493).Autour de nous je ne vois que désordre, désorganisation, négligence et gaspillage des vertus les plus radieuses (Gide, Journal,1918, p. 655) :
3. ... nous avons fait notre temps de jeunesse, d'insouciance et de paradoxe. Tout cela est très-beau, on en ferait un joli roman; mais cette comédie des folies amoureuses, ce gaspillage des jours perdus avec la prodigalité des gens qui croient avoir l'éternité à dépenser, tout cela doit avoir un dénoûment. Murger, Scènes vie boh.,1851, p. 286.
Prononc. et Orth : [gaspija:ʒ]. Ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1732 (P. Hecquet, Le Brigandage de la Médecine, I, 23 ds Quem. DDL t. 2). Dér. du rad. de gaspiller*; suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 163.

gaspillage -

Wiktionnaire

Nom commun

gaspillage \ɡas.pi.jaʒ\ masculin

  1. Action de gaspiller.
    • Tout est au gaspillage dans cette maison.
    • Il y a du gaspillage dans cette administration.
    • Comme ça, il n’y a pas de gaspillage.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GASPILLAGE. n. m.
Action de gaspiller. Tout est au gaspillage dans cette maison. Il y a du gaspillage dans cette administration.

Littré (1872-1877)

GASPILLAGE (ga-spi-lla-j', ll mouillées, et non ga-spi-ya-j') s. m.
  • Action de gaspiller. Le gaspillage est grand dans cette maison. Cette manière de payer [avec des denrées] n'est pas sans inconvénients ; il y a de la perte, du gaspillage…, Rousseau, Gouv. de Pol. X. En sorte qu'il seroit resté 700 millions en dépenses de luxe, de prodigalité, de gaspillage, Bachaumont, Mém. secrets, t. XXXIV, p. 16.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gaspillage »

Gaspiller.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De gaspiller et du suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gaspillage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gaspillage gaspijaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « gaspillage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gaspillage »

  • Dès l’installation du conseil municipal, le mouvement Too Good To Go, qui combat le gaspillage alimentaire, prendra contact avec les équipes pour travailler à la mise en œuvre de la Charte, dans un premier temps en identifiant leurs besoins et en créant des outils de sensibilisation et d’éducation. , Environnement | Grégory Doucet s’engage contre le gaspillage alimentaire
  • Pour un avare, éjaculer est un gaspillage. De José Artur
  • La chasteté, c’est du gaspillage. De Hugo Pratt / Hugo Pratt en verve
  • Le temps est un gaspillage d'argent. De Oscar Wilde
  • Un castrat qui reçoit une bourse, c’est du gaspillage. De José Artur
  • S'entraîner toute une vie pour garder la forme, c'est de la foutaise, car mourir en santé : quel gaspillage ! De Frédéric Fournier
  • Ce qui me scandalise, ce n'est pas qu'il y ait des riches et des pauvres : c'est le gaspillage. De Mère Teresa
  • Les sociétés à castes et à classes rigides faisaient un gaspillage impardonnables de talents... Mais il faut reconnaître que de telles sociétés réduisaient les aspects nocifs de la compétition. De Theodosius Dobzhansky / Le Droit à l'intelligence
  • Je ne supportais pas l'idée de ces forêts rasées pour nourrir ce fantastique gaspillage de matière imprimée, dont une part infime sera lue, dont une part encore plus minuscule vaut la peine d'être lue. De François Cavanna / Bête et méchant
  • Une application « pour un monde sans gaspillage » vous permet de vous faire plaisir avec les invendus de commerces autour de vous. Marie-Dominique Privé a reçu Pauline Massart, Présidente de « Zéro déchet en Dordogne ». France Bleu, Gaspillage alimentaire : l’application qui l’évite 
  • Pour s’engager encore davantage dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, Cora est, depuis 2018 et à l’initiative de Jérôme Faillon, directeur du magasin Cora de Dijon, partenaire de l’application Too Good To Go. En moins de deux jours, le directeur a mis en place ce service dans son magasin, sans savoir quel en serait le résultat… Les deux premiers paniers mis en ligne partent en moins de deux minutes sur l’application ! lsa-conso.fr, Cora s'engage contre le gaspillage alimentaire - Enquêtes sur la consommation en France

Images d'illustration du mot « gaspillage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gaspillage »

Langue Traduction
Anglais waste
Espagnol derroche
Italien rifiuto
Allemand abfall
Chinois 浪费
Arabe المخلفات
Portugais desperdício
Russe отходы
Japonais 無駄
Basque hondakinak
Corse riduci
Source : Google Translate API

Synonymes de « gaspillage »

Source : synonymes de gaspillage sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gaspillage »

Partager